MN 118
Ānāpānasati Sutta
— L'attention portée à la respiration —
[ anāpāna: respiration | sati: attention ]

Voici le célèbre discours sur la pratique d'ānāpānasati où le Bouddha explique comment la présence de l'esprit sur la respiration permet de développer les satipaṭṭhānas et les facteurs de l'éveil.




Pāḷi



Evaṃ me sutaṃ:

Français



Ainsi ai-je entendu:

Ekaṃ samayaṃ bhagavā sāvatthiyaṃ viharati pubbārāme migāramātupāsāde sambahulehi abhiññātehi abhiññātehi therehi sāvakehi saddhiṃ: āyasmatā ca sāriputtena āyasmatā ca mahāmoggallānena āyasmatā ca mahākassapena āyasmatā ca mahākaccāyanena āyasmatā ca mahākoṭṭhikena āyasmatā ca mahākappinena āyasmatā ca mahācundena āyasmatā ca anuruddhena āyasmatā ca revatena āyasmatā ca ānandena, aññehi ca abhiññātehi abhiññātehi therehi sāvakehi saddhiṃ.

En une occasion, le Fortuné séjournait à Sāvatthi, dans le parc de l'Est, au manoir de la mère de Migāra, avec un grand nombre de disciples anciens bien connus: le vénérable Sāriputta, le vénérable Mahāmoggallāna, le vénérable Mahākassapa, le vénérable Mahākaccāyana, le vénérable Mahākoṭṭhika, le vénérable Mahākappina, le vénérable Mahācunda, le vénérable Anuruddha, le vénérable Revata, le vénérable Ānanda, ainsi que d'autres disciples anciens bien connus.

Tena kho pana samayena therā bhikkhū nave bhikkhū ovadanti anusāsanti. Appekacce therā bhikkhū dasapi bhikkhū ovadanti anusāsanti, appekacce therā bhikkhū vīsampi bhikkhū ovadanti anusāsanti, appekacce therā bhikkhū tiṃsampi bhikkhū ovadanti anusāsanti, appekacce therā bhikkhū cattārīsampi bhikkhū ovadanti anusāsanti. Te ca navā bhikkhū therehi bhikkhūhi ovadiyamānā anusāsiyamānā uḷāraṃ pubbenāparaṃ visesaṃ jānanti.

En cette occasion-là, les bhikkhous anciens enseignaient et instruisaient les bhikkhous plus jeunes. Certains des bhikkhous anciens enseignaient et instruisaient dix bhikkhous, certains des bhikkhous anciens enseignaient et instruisaient vingt bhikkhous, certains des bhikkhous anciens enseignaient et instruisaient trente bhikkhous, certains des bhikkhous anciens enseignaient et instruisaient quarante bhikkhous. Et ces bhikkhous plus jeunes, en se voyant enseigner et instruire par les bhikkhous anciens, faisaient l'expérience de distinctions éminentes et successives.

Tena kho pana samayena bhagavā tadahuposathe pannarase pavāraṇāya puṇṇāya puṇṇamāya rattiyā bhikkhusaṅghaparivuto abbhokāse nisinno hoti. Atha kho bhagavā tuṇhībhūtaṃ tuṇhībhūtaṃ bhikkhusaṅghaṃ anuviloketvā bhikkhū āmantesi:

En cette occasion-là, l'Uposatha du quinzième jour, la nuit de pleine lune de la cérémonie de Pavāraṇa,{1} le Fortuné était assis à ciel ouvert, entouré du Sangha des bhikkhous. Parcourant du regard le Sangha des bhikkhous qui demeurait silencieux, il s'adressa aux bhikkhous:

Āraddhosmi, bhikkhave, imāya paṭipadāya; āraddhacittosmi, bhikkhave, imāya paṭipadāya. Tasmātiha, bhikkhave, bhiyyosomattāya vīriyaṃ ārabhatha appattassa pattiyā, anadhigatassa adhigamāya, asacchikatassa sacchikiriyāya. Idhevāhaṃ sāvatthiyaṃ komudiṃ cātumāsiniṃ āgamessāmī ti.

Je suis satisfait, bhikkhous, de cette progression; mon esprit est satisfait de cette progression. En conséquence, bhikkhous, appliquez un effort encore plus intense pour atteindre ce qui n'a pas encore été atteint, pour parvenir à ce à quoi vous n'êtes pas parvenus, pour réaliser ce qui n'a pas été réalisé. Je resterai ici à Sāvatthi pendant le mois du lotus blanc, le quatrième mois des pluies.

Assosuṃ kho jānapadā bhikkhū: ‘bhagavā kira tattheva sāvatthiyaṃ komudiṃ cātumāsiniṃ āgamessatī’ti. Te jānapadā bhikkhū sāvatthiyaṃ osaranti bhagavantaṃ dassanāya. Te ca kho therā bhikkhū bhiyyosomattāya nave bhikkhū ovadanti anusāsanti. Appekacce therā bhikkhū dasapi bhikkhū ovadanti anusāsanti, appekacce therā bhikkhū vīsampi bhikkhū ovadanti anusāsanti, appekacce therā bhikkhū tiṃsampi bhikkhū ovadanti anusāsanti, appekacce therā bhikkhū cattārīsampi bhikkhū ovadanti anusāsanti. Te ca navā bhikkhū therehi bhikkhūhi ovadiyamānā anusāsiyamānā uḷāraṃ pubbenāparaṃ visesaṃ jānanti.

Alors les bhikkhous de la région entendirent: 'Le Fortuné restera à Sāvatthi pendant le mois du lotus blanc, le quatrième mois des pluies'. Les bhikkhous de la région vinrent visiter Sāvatthi pour voir le Fortuné. Et les bhikkhous anciens enseignaient et instruisaient les bhikkhous plus jeunes. Certains des bhikkhous anciens enseignaient et instruisaient dix bhikkhous, certains des bhikkhous anciens enseignaient et instruisaient vingt bhikkhous, certains des bhikkhous anciens enseignaient et instruisaient trente bhikkhous, certains des bhikkhous anciens enseignaient et instruisaient quarante bhikkhous. Et ces bhikkhous plus jeunes, en se voyant enseigner et instruire par les bhikkhous anciens, faisaient l'expérience de distinctions éminentes et successives.

Tena kho pana samayena bhagavā tadahuposathe pannarase komudiyā cātumāsiniyā puṇṇāya puṇṇamāya rattiyā bhikkhusaṅghaparivuto abbhokāse nisinno hoti. Atha kho bhagavā tuṇhībhūtaṃ tuṇhībhūtaṃ bhikkhusaṅghaṃ anuviloketvā bhikkhū āmantesi:

En cette occasion-là, l'Uposatha du quinzième jour, la nuit de pleine lune du mois du lotus blanc, le quatrième mois des pluies, le Fortuné était assis à ciel ouvert, entouré du Sangha des bhikkhous. Parcourant du regard le Sangha des bhikkhous demeurant silencieux, il s'adressa aux bhikkhous:

Apalāpāyaṃ, bhikkhave, parisā; nippalāpāyaṃ, bhikkhave, parisā; suddhā sāre patiṭṭhitā. Tathārūpo ayaṃ, bhikkhave, bhikkhusaṅgho; tathārūpā ayaṃ, bhikkhave, parisā yathārūpā parisā āhuneyyā pāhuneyyā dakkhiṇeyyā añjalikaraṇīyā anuttaraṃ puññakkhettaṃ lokassa. Tathārūpo ayaṃ, bhikkhave, bhikkhusaṅgho; tathārūpā ayaṃ, bhikkhave, parisā yathārūpāya parisāya appaṃ dinnaṃ bahu hoti, bahu dinnaṃ bahutaraṃ. Tathārūpo ayaṃ, bhikkhave, bhikkhusaṅgho; tathārūpā ayaṃ, bhikkhave, parisā yathārūpā parisā dullabhā dassanāya lokassa. Tathārūpo ayaṃ, bhikkhave, bhikkhusaṅgho; tathārūpā ayaṃ, bhikkhave, parisā yathārūpaṃ parisaṃ alaṃ yojanagaṇanāni dassanāya gantuṃ puṭosenāpi.

Cette assemblée, bhikkhous, n'a pas de paroles futiles; cette assemblée, bhikkhous, est sans paroles futiles; elle est constituée de pur bois de cœur. Tel, bhikkhous, est ce Sangha de bhikkhous; cette assemblée, bhikkhous, est le genre d'assemblée qui est digne de dons, digne d'hospitalité, digne d'offrandes, digne de salutations respectueuses, l'insurpassable champ de mérite pour le monde. Tel, bhikkhous, est ce Sangha de bhikkhous; cette assemblée, bhikkhous, est le genre d'assemblée à qui même une petite offrande, lorsqu'elle est offerte, devient grande, et une grande offrande encore plus grande. Tel, bhikkhous, est ce Sangha de bhikkhous; cette assemblée, bhikkhous, est le genre d'assemblée qu'il est rare de voir dans le monde. Tel, bhikkhous, est ce Sangha de bhikkhous; cette assemblée, bhikkhous, est le genre d'assemblée telle qu'il vaudrait la peine de voyager sur des ligues, en emportant des provisions, pour [venir] la voir.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe arahanto khīṇāsavā vusitavanto katakaraṇīyā ohitabhārā anuppattasadatthā parikkhīṇabhavasaṃyojanā sammadaññāvimuttā: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui sont des arahants, qui ont détruit les impuretés mentales, qui ont atteint la plénitude, fait ce qui devait être fait, posé le fardeau, atteint le véritable objectif, détruit l'entrave du devenir, et sont libérés par la connaissance finale: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā opapātikā tattha parinibbāyino anāvattidhammā tasmā lokā: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui, ayant détruit les cinq entraves inférieures, réapparaîtront spontanément [dans les Pures Demeures] et y atteindront le Nibbāna complet, sans jamais revenir de ce monde: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe tiṇṇaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā rāgadosamohānaṃ tanuttā sakadāgāmino sakideva imaṃ lokaṃ āgantvā dukkhassantaṃ karissanti: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui, ayant détruit trois entraves et avec l'atténuation de l'avidité, l'aversion et l'illusionnement sont des sakadāgāmis qui, ne revenant à ce monde qu'une seule fois, mettront fin au mal-être: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe tiṇṇaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā sotāpannā avinipātadhammā niyatā sambodhiparāyanā: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui, ayant détruit trois entraves, sont des sotāpannas, par nature délivré des états de perdition, [au sort] fixé, destiné à l'éveil complet: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe catunnaṃ satipaṭṭhānānaṃ -bhāvan-ānuyogam-anuyuttā viharanti: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui demeurent voués au développement des quatre satipaṭṭhānas: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe catunnaṃ sammappadhānānaṃ -bhāvan-ānuyogam-anuyuttā viharanti: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui demeurent voués au développement des quatre efforts corrects: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe catunnaṃ iddhipādānaṃ -bhāvan-ānuyogam-anuyuttā viharanti: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui demeurent voués au développement des quatre bases de la puissance: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe pañcannaṃ indriyānaṃ -bhāvan-ānuyogam-anuyuttā viharanti: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui demeurent voués au développement des cinq facultés [spirituelles]: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe pañcannaṃ balānaṃ -bhāvan-ānuyogam-anuyuttā viharanti: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui demeurent voués au développement des cinq puissances: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe sattannaṃ bojjhaṅgānaṃ -bhāvan-ānuyogam-anuyuttā viharanti: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui demeurent voués au développement des sept facteurs de l'éveil: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe ariyassa aṭṭhaṅgikassa maggassa -bhāvan-ānuyogam-anuyuttā viharanti: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui demeurent voués au développement du noble sentier octuple: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe mettā-bhāvan-ānuyogam-anuyuttā viharanti: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui demeurent voués au développement de l'amabilité bienveillante: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe karuṇā-bhāvan-ānuyogam-anuyuttā viharanti: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui demeurent voués au développement de la compassion: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe muditā-bhāvan-ānuyogam-anuyuttā viharanti: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui demeurent voués au développement de la joie altruiste: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe upekkhā-bhāvan-ānuyogam-anuyuttā viharanti: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui demeurent voués au développement de l'équanimité: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe asubha-bhāvan-ānuyogam-anuyuttā viharanti: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui demeurent voués au développement [de la méditation sur] le répugnant: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe anicca-saññā-bhāvan-ānuyogam-anuyuttā viharanti: evarūpāpi, bhikkhave, santi bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe.

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui demeurent voués au développement de la perception de l'impermanence: il y a, bhikkhous, de tels bhikkhous dans ce Sangha de bhikkhous.

Santi, bhikkhave, bhikkhū imasmiṃ bhikkhusaṅghe ānāpānassatibhāvanānuyogamanuyuttā viharanti. Ānāpānassati, bhikkhave, bhāvitā bahulīkatā maha·p·phalā hoti mah·ānisaṃsā. Ānāpānassati, bhikkhave, bhāvitā bahulīkatā cattāro satipaṭṭhāne paripūreti. Cattāro satipaṭṭhānā bhāvitā bahulīkatā satta bojjhaṅge paripūrenti. Satta bojjhaṅgā bhāvitā bahulīkatā vijjā·vimuttiṃ paripūrenti. Kathaṃ bhāvitā ca, bhikkhave, ānāpānassati kathaṃ bahulīkatā maha·p·phalā hoti mah·ānisaṃsā?

Il y a, bhikkhous, dans ce Sangha de bhikkhous, des bhikkhous qui demeurent voués au développement d'ānāpānassati. Ānāpānassati, bhikkhous, lorsqu'elle est développée et pratiquée fréquemment, porte beaucoup de fruits, apporte de grands bienfaits. Ānāpānassati, bhikkhous, lorsqu'elle est développée et pratiquée fréquemment, porte les quatre satipaṭṭhānas à leur plénitude. Les quatre satipaṭṭhānas, lorsqu'ils sont développés et pratiqués fréquemment, portent les sept facteurs de l'éveil à leur plénitude. Les sept facteurs de l'éveil, lorsqu'ils sont développés et pratiqués fréquemment, portent la connaissance correcte et la libération à leur plénitude. Et comment, bhikkhous, ānāpānassati est-elle développée, comment est-elle pratiquée fréquemment afin de porter beaucoup de fruits, d'apporter de grands bienfaits?

Idha, bhikkhave, bhikkhu arañña-gato vā rukkha-mūla-gato vā suññ·āgāra-gato vā nisīdati pallaṅkaṃ ābhujitvā ujuṃ kāyaṃ paṇidhāya parimukhaṃ satiṃ upaṭṭhapetvā. So sato·va assasati, sato·va passasati.

En cela, bhikkhous, un bhikkhou, s'étant rendu dans la forêt ou s'étant rendu à la racine d'un arbre ou s'étant rendu dans une pièce vide, s'assoit, fléchissant les jambes en les croisant, dressant le corps droit, et fixant la présence de l'esprit près des narines.{2} Ainsi présent d'esprit il inspire, ainsi présent d'esprit il expire.

Dīghaṃ vā assasanto 'dīghaṃ assasāmī' ti pajānāti. Dīghaṃ vā passasanto 'dīghaṃ passasāmī' ti pajānāti. Rassaṃ vā assasanto 'rassaṃ assasāmī' ti pajānāti. Rassaṃ vā passasanto 'rassaṃ passasāmī' ti pajānāti. Sabba-kāya-paṭisaṃvedī assasissāmī' ti sikkhati. 'Sabba-kāya-paṭisaṃvedī passasissāmī' ti sikkhati. 'Passambhayaṃ kāya-saṅkhāraṃ assasissāmī' ti sikkhati. 'Passambhayaṃ kāya-saṅkhāraṃ passasissāmī' ti sikkhati.

Lorsqu'il inspire longuement il comprend: 'j'inspire longuement'. Lorsqu'il expire longuement il comprend: 'j'expire longuement'. Lorsqu'il inspire courtement il comprend: 'j'inspire courtement'. Lorsqu'il expire courtement il comprend: 'j'expire courtement'. Il s'entraîne: 'en ressentant le corps tout entier, je vais inspirer'. Il s'entraîne: 'en ressentant le corps tout entier, je vais expirer'. Il s'entraîne: 'en calmant les fabrications du corps je vais inspirer'. Il s'entraîne: 'en calmant les fabrications du corps, je vais expirer'.

'Pīti-paṭisaṃvedī assasissāmī' ti sikkhati. 'Pīti-paṭisaṃvedī passasissāmī' ti sikkhati. 'Sukha-paṭisaṃvedī assasissāmī' ti sikkhati. 'Sukha-paṭisaṃvedī passasissāmī' ti sikkhati. 'Citta-saṅkhāra-paṭisaṃvedī assasissāmī' ti sikkhati. 'Citta-saṅkhāra-paṭisaṃvedī passasissāmī' ti sikkhati. 'Passambhayaṃ citta-saṅkhāraṃ assasissāmī' ti sikkhati. 'Passambhayaṃ citta-saṅkhāraṃ passasissāmī' ti sikkhati.

Il s'entraîne: 'en ressentant l'exaltation, je vais inspirer'; s'entraîne: 'en ressentant l'exaltation, je vais expirer'; s'entraîne: 'en ressentant le bien-être, je vais inspirer'; s'entraîne: 'en ressentant le bien-être, je vais expirer'. Il s'entraîne: 'en ressentant les fabrications de l'esprit, je vais inspirer'. Il s'entraîne: 'en ressentant les fabrications de l'esprit, je vais expirer'. Il s'entraîne: 'en calmant les fabrications de l'esprit, je vais inspirer'. Il s'entraîne: 'en calmant les fabrications de l'esprit, je vais expirer'.

'Citta-paṭisaṃvedī assasissāmī' ti sikkhati. 'Citta-paṭisaṃvedī passasissāmī' ti sikkhati. 'Abhippamodayaṃ cittaṃ assasissāmī' ti sikkhati. 'Abhippamodayaṃ cittaṃ passasissāmī' ti sikkhati. 'Samādahaṃ cittaṃ assasissāmī' ti sikkhati. 'Samādahaṃ cittaṃ passasissāmī' ti sikkhati. 'Vimocayaṃ cittaṃ assasissāmī' ti sikkhati. 'Vimocayaṃ cittaṃ passasissāmī' ti sikkhati.

Il s'entraîne: 'en ressentant l'esprit je vais inspirer'. Il s'entraîne: 'en ressentant l'esprit, je vais expirer'. Il s'entraîne: 'en satisfaisant l'esprit je vais inspirer'. Il s'entraîne: 'en satisfaisant l'esprit, je vais expirer'. Il s'entraîne: 'en concentrant l'esprit je vais inspirer'. Il s'entraîne: 'en concentrant l'esprit, je vais expirer'. Il s'entraîne: 'en délivrant l'esprit je vais inspirer'. Il s'entraîne: 'en délivrant l'esprit, je vais expirer'.

'Anicc·ānupassī assasissāmī' ti sikkhati. 'Anicc·ānupassī passasissāmī' ti sikkhati. 'Virāg·ānupassī assasissāmī' ti sikkhati. 'Virāg·ānupassī passasissāmī' ti sikkhati. 'Nirodh·ānupassī assasissāmī' ti sikkhati. 'Nirodh·ānupassī passasissāmī' ti sikkhati. 'Paṭinissagg·ānupassī assasissāmī' ti sikkhati. 'Paṭinissagg·ānupassī passasissāmī' ti sikkhati.

Il s'entraîne: 'en contemplant l'impermanence je vais inspirer'. Il s'entraîne: 'en contemplant l'impermanence, je vais expirer'. Il s'entraîne: 'en contemplant le désenchantement je vais inspirer'. Il s'entraîne: 'en contemplant le désenchantement, je vais expirer'. Il s'entraîne: 'en contemplant la cessation je vais inspirer'. Il s'entraîne: 'en contemplant la cessation, je vais expirer'. Il s'entraîne: 'en contemplant l'abandon je vais inspirer'. Il s'entraîne: 'en contemplant l'abandon, je vais expirer'.

Evaṃ bhāvitā kho, bhikkhave, ānāpānassati evaṃ bahulīkatā maha·p·phalā hoti mah·ānisaṃsā.



Ainsi développée, bhikkhous, ainsi pratiquée fréquemment, ānāpānassati porte porte beaucoup de fruits, apporte de grands bienfaits.



(Satipaṭṭhānānaṃ pāripūrī)


(Completude des Satipaṭṭhānas)


Kathaṃ bhāvitā ca, bhikkhave, ānāpānassati kathaṃ bahulīkatā cattāro satipaṭṭhāne paripūreti?

Et comment, bhikkhous, ānāpānassati est-elle développée, comment est-elle pratiquée fréquemment afin de porter les quatre satipaṭṭhānas à leur plénitude?

Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu dīghaṃ vā assasanto 'dīghaṃ assasāmī' ti pajānāti, dīghaṃ vā passasanto 'dīghaṃ passasāmī' ti pajānāti, rassaṃ vā assasanto 'rassaṃ assasāmī' ti pajānāti, rassaṃ vā passasanto 'rassaṃ passasāmī' ti pajānāti, Sabba-kāya-paṭisaṃvedī assasissāmī' ti sikkhati, 'Sabba-kāya-paṭisaṃvedī passasissāmī' ti sikkhati, 'Passambhayaṃ kāya-saṅkhāraṃ assasissāmī' ti sikkhati, 'Passambhayaṃ kāya-saṅkhāraṃ passasissāmī' ti sikkhati, kāye kāyānupassī, bhikkhave, tasmiṃ samaye bhikkhu viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ.

Lorsque, bhikkhous, un bhikkhou, en inspirant longuement, comprend: 'j'inspire longuement'; en expirant longuement comprend: 'j'expire longuement'; en inspirant courtement comprend: 'J'inspire courtement'; en expirant courtement comprend: 'j'expire courtement'; qu'il s'entraîne: 'en ressentant le corps tout entier, je vais inspirer'; qu'il s'entraîne: 'en ressentant le corps tout entier, je vais expirer'; qu'il s'entraîne: 'en calmant les fabrications du corps je vais inspirer'; qu'il s'entraîne: 'en calmant les fabrications du corps, je vais expirer', à ce moment-là, bhikkhous, le bhikkhu reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'une compréhension attentive, présent d'esprit, ayant abandonné abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

Kāyesu kāy·aññatar·āhaṃ, bhikkhave, evaṃ vadāmi yadidaṃ assāsa·passāsā. Tasmātiha, bhikkhave, kāye kāyānupassī tasmiṃ samaye bhikkhu viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ.

Je dis, bhikkhous, que l'inspiration et l'expiration constituent un certain corps dans le corps. C'est pourquoi, bhikkhous, en cette occasion un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'une compréhension attentive, présent d'esprit, ayant abandonné abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu 'Pīti-paṭisaṃvedī assasissāmī' ti sikkhati, 'Pīti-paṭisaṃvedī passasissāmī' ti sikkhati, 'Sukha-paṭisaṃvedī assasissāmī' ti sikkhati, 'Sukha-paṭisaṃvedī passasissāmī' ti sikkhati, 'Citta-saṅkhāra-paṭisaṃvedī assasissāmī' ti sikkhati, 'Citta-saṅkhāra-paṭisaṃvedī passasissāmī' ti sikkhati, 'Passambhayaṃ citta-saṅkhāraṃ assasissāmī' ti sikkhati, 'Passambhayaṃ citta-saṅkhāraṃ passasissāmī' ti sikkhati, vedanāsu vedanānupassī, bhikkhave, tasmiṃ samaye bhikkhu viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ.

Lorsque, bhikkhous, un bhikkhou s'entraîne: 'en ressentant l'exaltation, je vais inspirer'; s'entraîne: 'en ressentant l'exaltation, je vais expirer'; s'entraîne: 'en ressentant le bien-être, je vais inspirer'; s'entraîne: 'en ressentant le bien-être, je vais expirer'; s'entraîne: 'en ressentant les fabrications de l'esprit, je vais inspirer'; s'entraîne: 'en ressentant les fabrications de l'esprit, je vais expirer'; s'entraîne: 'en calmant les fabrications de l'esprit, je vais inspirer'; s'entraîne: 'en calmant les fabrications de l'esprit, je vais expirer', à ce moment-là, bhikkhous, le bhikkhu reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'une compréhension attentive, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

Vedanāsu vedan·āññatar·āhaṃ, bhikkhave, evaṃ vadāmi yadidaṃ assāsa·passāsānaṃ sādhukaṃ manasikāraṃ. Tasmātiha, bhikkhave, vedanāsu vedanānupassī tasmiṃ samaye bhikkhu viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ.

Je dis, bhikkhous, que l'attention minutieuse portée à l'inspiration et l'expiration constitue un certain ressenti dans les ressentis. C'est pourquoi, bhikkhous, en cette occasion un bhikkhou reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'une compréhension attentive, présent d'esprit, ayant abandonné abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu 'Citta-paṭisaṃvedī assasissāmī' ti sikkhati, 'Citta-paṭisaṃvedī passasissāmī' ti sikkhati, 'Abhippamodayaṃ cittaṃ assasissāmī' ti sikkhati, 'Abhippamodayaṃ cittaṃ passasissāmī' ti sikkhati, 'Samādahaṃ cittaṃ assasissāmī' ti sikkhati, 'Samādahaṃ cittaṃ passasissāmī' ti sikkhati, 'Vimocayaṃ cittaṃ assasissāmī' ti sikkhati, 'Vimocayaṃ cittaṃ passasissāmī' ti sikkhati, citte cittānupassī, bhikkhave, tasmiṃ samaye bhikkhu viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ.

Lorsque, bhikkhous, un bhikkhou s'entraîne: 'en ressentant l'esprit je vais inspirer'; s'entraîne: 'en ressentant l'esprit, je vais expirer'; s'entraîne: 'en satisfaisant l'esprit je vais inspirer'; s'entraîne: 'en satisfaisant l'esprit, je vais expirer'; s'entraîne: 'en concentrant l'esprit je vais inspirer'; s'entraîne: 'en concentrant l'esprit, je vais expirer'; s'entraîne: 'en délivrant l'esprit je vais inspirer'; s'entraîne: 'en délivrant l'esprit, je vais expirer', à ce moment-là, bhikkhous, le bhikkhu reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'une compréhension attentive, présent d'esprit, ayant abandonné abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

N·āhaṃ, bhikkhave, muṭṭha·s·satissa a·sampajānassa ānāpānassatiṃ vadāmi. Tasmātiha, bhikkhave, citte cittānupassī tasmiṃ samaye bhikkhu viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ.

Je ne parle pas, bhikkhous, d'ānāpānassati pour celui qui perd la présence d'esprit, celui qui n'a pas de compréhension attentive. C'est pourquoi, bhikkhous, en cette occasion un bhikkhou reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'une compréhension attentive, présent d'esprit, ayant abandonné abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu 'Anicc·ānupassī assasissāmī' ti sikkhati, 'Anicc·ānupassī passasissāmī' ti sikkhati, 'Virāg·ānupassī assasissāmī' ti sikkhati, 'Virāg·ānupassī passasissāmī' ti sikkhati, 'Nirodh·ānupassī assasissāmī' ti sikkhati, 'Nirodh·ānupassī passasissāmī' ti sikkhati, 'Paṭinissagg·ānupassī assasissāmī' ti sikkhati, 'Paṭinissagg·ānupassī passasissāmī' ti sikkhati, dhammesu dhammānupassī, bhikkhave, tasmiṃ samaye bhikkhu viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ.

Lorsque, bhikkhous, un bhikkhou s'entraîne: 'en contemplant aniccā je vais inspirer'; s'entraîne: 'en contemplant aniccā, je vais expirer'; s'entraîne: 'en contemplant le désenchantement je vais inspirer'; s'entraîne: 'en contemplant le désenchantement, je vais expirer'; s'entraîne: 'en contemplant la cessation je vais inspirer'; s'entraîne: 'en contemplant la cessation, je vais expirer'; s'entraîne: 'en contemplant l'abandon je vais inspirer'; s'entraîne: 'en contemplant l'abandon, je vais expirer', à ce moment-là, bhikkhous, le bhikkhu reste à observer les phénomènes dans les phénomènes, ardent, doué d'une compréhension attentive, présent d'esprit, ayant abandonné abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

So yaṃ taṃ abhijjhā-domanassaṃ pahānaṃ taṃ paññāya disvā sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti. Tasmātiha, bhikkhave, dhammesu dhammānupassī tasmiṃ samaye bhikkhu viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ.

Celui qui a abandonné convoitise et affliction mentale, ayant vu avec discernement, observe de près avec équanimité. C'est pourquoi, bhikkhous, en cette occasion un bhikkhou reste à observer les phénomènes dans les phénomènes, ardent, doué d'une compréhension attentive, présent d'esprit, ayant abandonné abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

Evaṃ bhāvitā kho, bhikkhave, ānāpānassati evaṃ bahulīkatā cattāro satipaṭṭhāne paripūreti.



Ainsi développée, bhikkhous, ainsi pratiquée fréquemment, ānāpānassati porte les quatre satipaṭṭhānas à leur plénitude.



(Bojjhaṅgānaṃ pāripūrī)


(plénitude des facteurs de l'éveil)


Kathaṃ bhāvitā ca, bhikkhave, cattāro satipaṭṭhānā kathaṃ bahulīkatā satta bojjhaṅge paripūrenti?

Et comment, bhikkhous, les quatre satipaṭṭhānas sont-ils développés, comment sont-ils pratiqués fréquemment afin de porter les sept facteurs de l'éveil à leur plénitude?

(1. Kāyānupassanādi)

(1. A partir de l'observation du corps)

Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ, upaṭṭhitāssa tasmiṃ samaye sati hoti a·sammuṭṭhā. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno upaṭṭhitā sati hoti a·sammuṭṭhā, sati·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Sati·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, sati·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Lorsque, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'une compréhension attentive, présent d'esprit, ayant abandonné abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde, à ce moment-là sa présence d'esprit est mise en place, sans étourderie. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou la présence d'esprit est mise en place, sans étourderie, à ce moment-là le facteur d'éveil de présence d'esprit est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil de présence d'esprit, à ce moment-là le facteur d'éveil de présence d'esprit va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

So tathā·sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjati. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu tathā·sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjati, dhammavicaya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Dhammavicaya·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, dhammavicaya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Demeurant ainsi présent d'esprit, il inspecte, il examine minutieusement et fait un examen complet de ces phénomènes avec discernement. Lorsque, bhikkhous, un bhikkhou demeurant ainsi présent d'esprit inspecte, examine minutieusement et fait un examen complet de ces phénomènes avec discernement, à ce moment-là le facteur d'éveil d'investigation des phénomènes est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'investigation des phénomènes, à ce moment-là le facteur d'éveil d'investigation des phénomènes va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Tassa taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ, vīriya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Vīriya·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, vīriya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui inspecte, examine minutieusement et fait un examen complet de ces phénomènes avec discernement, l'effort est tonifié sans relâchement. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou qui inspecte, examine minutieusement et fait un examen complet de ces phénomènes avec discernement, l'effort est tonifié sans relâchement, à ce moment-là le facteur d'éveil d'énergie est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'énergie, à ce moment-là le facteur d'éveil d'énergie va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Āraddha·vīriyassa uppajjati pīti nirāmisā. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno āraddha·vīriyassa uppajjati pīti nirāmisā, pīti·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Pīti·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, pīti·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui dont l'effort est tonifié apparaît une exaltation détachée. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou dont l'effort est tonifié apparaît une exaltation détachée, à ce moment-là le facteur d'éveil d'exaltation est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'exaltation, à ce moment-là le facteur d'éveil d'exaltation va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Pīti·manassa kāyo·pi passambhati, cittam·pi passambhati. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno pīti·mana·ssa kāyo·pi passambhati, cittam·pi passambhati, passaddhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Passaddhi·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, passaddhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui dont l'esprit est exalté, le corps se calme, l'esprit se calme. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou dont l'esprit est exalté, le corps se calme, l'esprit se calme, à ce moment-là le facteur d'éveil de sérénité est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil de sérénité, à ce moment-là le facteur d'éveil de sérénité va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Passaddha·kāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno passaddha·kāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati, samādhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Samādhi·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, samādhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui a du bien-être, dont le corps est serein, l'esprit se concentre. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou qui a du bien-être, dont le corps est serein, l'esprit se concentre, à ce moment-là le facteur d'éveil de concentration est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil de concentration, à ce moment-là le facteur d'éveil de concentration va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

So tathā·samāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu tathā·samāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti, upekkhā·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Upekkhā·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, upekkhā·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Il examine minutieusement avec équanimité l'esprit qui est ainsi concentré. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou examine minutieusement avec équanimité l'esprit qui est ainsi concentré, à ce moment-là le facteur d'éveil d'équanimité est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'équanimité, à ce moment-là le facteur d'éveil d'équanimité va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

(2. Vedanānupassanādi)

(2. A partir de l'observation des ressentis)

Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ, upaṭṭhitāssa tasmiṃ samaye sati hoti a·sammuṭṭhā. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno upaṭṭhitā sati hoti a·sammuṭṭhā, sati·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Sati·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, sati·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Lorsque, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'une compréhension attentive, présent d'esprit, ayant abandonné abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde, à ce moment-là sa présence d'esprit est mise en place, sans étourderie. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou la présence d'esprit est mise en place, sans étourderie, à ce moment-là le facteur d'éveil de présence d'esprit est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil de présence d'esprit, à ce moment-là le facteur d'éveil de présence d'esprit va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

So tathā·sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjati. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu tathā·sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjati, dhammavicaya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Dhammavicaya·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, dhammavicaya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Demeurant ainsi présent d'esprit, il inspecte, il examine minutieusement et fait un examen complet de ces phénomènes avec discernement. Lorsque, bhikkhous, un bhikkhou demeurant ainsi présent d'esprit inspecte, examine minutieusement et fait un examen complet de ces phénomènes avec discernement, à ce moment-là le facteur d'éveil d'investigation des phénomènes est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'investigation des phénomènes, à ce moment-là le facteur d'éveil d'investigation des phénomènes va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Tassa taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ, vīriya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Vīriya·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, vīriya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui inspecte, examine minutieusement et fait un examen complet de ces phénomènes avec discernement, l'effort est tonifié sans relâchement. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou qui inspecte, examine minutieusement et fait un examen complet de ces phénomènes avec discernement, l'effort est tonifié sans relâchement, à ce moment-là le facteur d'éveil d'énergie est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'énergie, à ce moment-là le facteur d'éveil d'énergie va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Āraddha·vīriyassa uppajjati pīti nirāmisā. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno āraddha·vīriyassa uppajjati pīti nirāmisā, pīti·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Pīti·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, pīti·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui dont l'effort est tonifié apparaît une exaltation détachée. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou dont l'effort est tonifié apparaît une exaltation détachée, à ce moment-là le facteur d'éveil d'exaltation est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'exaltation, à ce moment-là le facteur d'éveil d'exaltation va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Pīti·manassa kāyo·pi passambhati, cittam·pi passambhati. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno pīti·mana·ssa kāyo·pi passambhati, cittam·pi passambhati, passaddhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Passaddhi·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, passaddhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui dont l'esprit est exalté, le corps se calme, l'esprit se calme. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou dont l'esprit est exalté, le corps se calme, l'esprit se calme, à ce moment-là le facteur d'éveil de sérénité est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil de sérénité, à ce moment-là le facteur d'éveil de sérénité va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Passaddha·kāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno passaddha·kāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati, samādhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Samādhi·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, samādhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui a du bien-être, dont le corps est serein, l'esprit se concentre. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou qui a du bien-être, dont le corps est serein, l'esprit se concentre, à ce moment-là le facteur d'éveil de concentration est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil de concentration, à ce moment-là le facteur d'éveil de concentration va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

So tathā·samāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu tathā·samāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti, upekkhā·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Upekkhā·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, upekkhā·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Il examine minutieusement avec équanimité l'esprit qui est ainsi concentré. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou examine minutieusement avec équanimité l'esprit qui est ainsi concentré, à ce moment-là le facteur d'éveil d'équanimité est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'équanimité, à ce moment-là le facteur d'éveil d'équanimité va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

(3. Cittānupassanādi)

(3. A partir de l'observation de l'esprit)

Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ, upaṭṭhitāssa tasmiṃ samaye sati hoti a·sammuṭṭhā. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno upaṭṭhitā sati hoti a·sammuṭṭhā, sati·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Sati·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, sati·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Lorsque, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer l'esprit dans l'esprit, ardent, doué d'une compréhension attentive, présent d'esprit, ayant abandonné abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde, à ce moment-là sa présence d'esprit est mise en place, sans étourderie. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou la présence d'esprit est mise en place, sans étourderie, à ce moment-là le facteur d'éveil de présence d'esprit est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil de présence d'esprit, à ce moment-là le facteur d'éveil de présence d'esprit va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

So tathā·sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjati. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu tathā·sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjati, dhammavicaya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Dhammavicaya·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, dhammavicaya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Demeurant ainsi présent d'esprit, il inspecte, il examine minutieusement et fait un examen complet de ces phénomènes avec discernement. Lorsque, bhikkhous, un bhikkhou demeurant ainsi présent d'esprit inspecte, examine minutieusement et fait un examen complet de ce Dhamma avec discernement, à ce moment-là le facteur d'éveil d'investigation des phénomènes est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'investigation des phénomènes, à ce moment-là le facteur d'éveil d'investigation des phénomènes va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Tassa taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ, vīriya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Vīriya·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, vīriya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui inspecte, examine minutieusement et fait un examen complet de ces phénomènes avec discernement, l'effort est tonifié sans relâchement. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou qui inspecte, examine minutieusement et fait un examen complet de ces phénomènes avec discernement, l'effort est tonifié sans relâchement, à ce moment-là le facteur d'éveil d'énergie est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'énergie, à ce moment-là le facteur d'éveil d'énergie va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Āraddha·vīriyassa uppajjati pīti nirāmisā. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno āraddha·vīriyassa uppajjati pīti nirāmisā, pīti·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Pīti·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, pīti·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui dont l'effort est tonifié apparaît une exaltation détachée. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou dont l'effort est tonifié apparaît une exaltation détachée, à ce moment-là le facteur d'éveil d'exaltation est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'exaltation, à ce moment-là le facteur d'éveil d'exaltation va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Pīti·manassa kāyo·pi passambhati, cittam·pi passambhati. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno pīti·mana·ssa kāyo·pi passambhati, cittam·pi passambhati, passaddhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Passaddhi·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, passaddhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui dont l'esprit est exalté, le corps se calme, l'esprit se calme. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou dont l'esprit est exalté, le corps se calme, l'esprit se calme, à ce moment-là le facteur d'éveil de sérénité est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil de sérénité, à ce moment-là le facteur d'éveil de sérénité va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Passaddha·kāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno passaddha·kāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati, samādhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Samādhi·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, samādhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui a du bien-être, dont le corps est serein, l'esprit se concentre. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou qui a du bien-être, dont le corps est serein, l'esprit se concentre, à ce moment-là le facteur d'éveil de concentration est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil de concentration, à ce moment-là le facteur d'éveil de concentration va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

So tathā·samāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu tathā·samāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti, upekkhā·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Upekkhā·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, upekkhā·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Il examine minutieusement avec équanimité l'esprit qui est ainsi concentré. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou examine minutieusement avec équanimité l'esprit qui est ainsi concentré, à ce moment-là le facteur d'éveil d'équanimité est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'équanimité, à ce moment-là le facteur d'éveil d'équanimité va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

(4. Dhammānupassanādi)

(4. A partir de l'observation des phénomènes)

Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ, upaṭṭhitāssa tasmiṃ samaye sati hoti a·sammuṭṭhā. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno upaṭṭhitā sati hoti a·sammuṭṭhā, sati·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Sati·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, sati·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Lorsque, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'une compréhension attentive, présent d'esprit, ayant abandonné abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde, à ce moment-là sa présence d'esprit est mise en place, sans étourderie. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou la présence d'esprit est mise en place, sans étourderie, à ce moment-là le facteur d'éveil de présence d'esprit est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil de présence d'esprit, à ce moment-là le facteur d'éveil de présence d'esprit va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

So tathā·sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjati. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu tathā·sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjati, dhammavicaya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Dhammavicaya·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, dhammavicaya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Demeurant ainsi présent d'esprit, il inspecte, il examine minutieusement et fait un examen complet de ces phénomènes avec discernement. Lorsque, bhikkhous, un bhikkhou demeurant ainsi présent d'esprit inspecte, examine minutieusement et fait un examen complet de ce Dhamma avec discernement, à ce moment-là le facteur d'éveil d'investigation des phénomènes est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'investigation des phénomènes, à ce moment-là le facteur d'éveil d'investigation des phénomènes va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Tassa taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati pari·vīmaṃsaṃ āpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ, vīriya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Vīriya·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, vīriya·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui inspecte, examine minutieusement et fait un examen complet de ces phénomènes avec discernement, l'effort est tonifié sans relâchement. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou qui inspecte, examine minutieusement et fait un examen complet de ces phénomènes avec discernement, l'effort est tonifié sans relâchement, à ce moment-là le facteur d'éveil d'énergie est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'énergie, à ce moment-là le facteur d'éveil d'énergie va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Āraddha·vīriyassa uppajjati pīti nirāmisā. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno āraddha·vīriyassa uppajjati pīti nirāmisā, pīti·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Pīti·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, pīti·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui dont l'effort est tonifié apparaît une exaltation détachée. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou dont l'effort est tonifié apparaît une exaltation détachée, à ce moment-là le facteur d'éveil d'exaltation est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'exaltation, à ce moment-là le facteur d'éveil d'exaltation va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Pīti·manassa kāyo·pi passambhati, cittam·pi passambhati. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno pīti·mana·ssa kāyo·pi passambhati, cittam·pi passambhati, passaddhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Passaddhi·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, passaddhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui dont l'esprit est exalté, le corps se calme, l'esprit se calme. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou dont l'esprit est exalté, le corps se calme, l'esprit se calme, à ce moment-là le facteur d'éveil de sérénité est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil de sérénité, à ce moment-là le facteur d'éveil de sérénité va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Passaddha·kāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno passaddha·kāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati, samādhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Samādhi·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, samādhi·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui a du bien-être, dont le corps est serein, l'esprit se concentre. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou qui a du bien-être, dont le corps est serein, l'esprit se concentre, à ce moment-là le facteur d'éveil de concentration est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil de concentration, à ce moment-là le facteur d'éveil de concentration va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

So tathā·samāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti. Yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu tathā·samāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti, upekkhā·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti. Upekkhā·sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, upekkhā·sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanā·pāripūriṃ gacchati.

Il examine minutieusement avec équanimité l'esprit qui est ainsi concentré. Lorsque, bhikkhous, chez un bhikkhou examine minutieusement avec équanimité l'esprit qui est ainsi concentré, à ce moment-là le facteur d'éveil d'équanimité est tonifié chez ce bhikkhu. À ce moment-là, le bhikkhu développe le facteur d'éveil d'équanimité, à ce moment-là le facteur d'éveil d'équanimité va à sa plénitude chez ce bhikkhu.

Evaṃ bhāvitā kho, bhikkhave, cattāro satipaṭṭhānā evaṃ bahulīkatā satta sambojjhaṅge paripūrenti.



Ainsi développés, bhikkhous, ainsi pratiqués fréquemment, les quatre satipaṭṭhānas portent les septs facteurs de l'éveil à leur plénitude.



(Vijjāvimutti)


(Connaissance correcte et libération)


Kathaṃ bhāvitā ca, bhikkhave, satta bojjhaṅgā kathaṃ bahulīkatā vijjā·vimuttiṃ paripūrenti?

Et comment, bhikkhous, les sept facteurs de l'éveil sont-ils développés, comment sont-ils pratiqués fréquemment afin de porter la connaissance correcte et la libération à leur plénitude?

Idha, bhikkhave, bhikkhu sati·sambojjhaṅgaṃ bhāveti viveka·nissitaṃ virāga·nissitaṃ nirodha·nissitaṃ vossagga·pariṇāmiṃ. Dhammavicaya·sambojjhaṅgaṃ bhāveti viveka·nissitaṃ virāga·nissitaṃ nirodha·nissitaṃ vossagga·pariṇāmiṃ. Vīriya·sambojjhaṅgaṃ bhāveti viveka·nissitaṃ virāga·nissitaṃ nirodha·nissitaṃ vossagga·pariṇāmiṃ. Pīti·sambojjhaṅgaṃ bhāveti viveka·nissitaṃ virāga·nissitaṃ nirodha·nissitaṃ vossagga·pariṇāmiṃ. Passaddhi·sambojjhaṅgaṃ bhāveti viveka·nissitaṃ virāga·nissitaṃ nirodha·nissitaṃ vossagga·pariṇāmiṃ. Samādhi·sambojjhaṅgaṃ bhāveti viveka·nissitaṃ virāga·nissitaṃ nirodha·nissitaṃ vossagga·pariṇāmiṃ. Upekkhā·sambojjhaṅgaṃ bhāveti viveka·nissitaṃ virāga·nissitaṃ nirodha·nissitaṃ vossagga·pariṇāmiṃ.

En cela, bhikkhous, un bhikkhou développe le facteur d'éveil de présence d'esprit qui est fondé sur l'isolement, fondé sur le détachement, fondé sur la cessation, résultant au détachement. Il développe le facteur d'éveil d'investigation des phénomènes qui est fondé sur l'isolement, fondé sur le détachement, fondé sur la cessation, résultant au détachement. Il développe le facteur d'éveil d'énergie qui est fondé sur l'isolement, fondé sur le détachement, fondé sur la cessation, résultant au détachement. Il développe le facteur d'éveil d'exaltation qui est fondé sur l'isolement, fondé sur le détachement, fondé sur la cessation, résultant au détachement. Il développe le facteur d'éveil de sérénité qui est fondé sur l'isolement, fondé sur le détachement, fondé sur la cessation, résultant au détachement. Il développe le facteur d'éveil de concentration qui est fondé sur l'isolement, fondé sur le détachement, fondé sur la cessation, résultant au détachement. Il développe le facteur d'éveil d'équanimité qui est fondé sur l'isolement, fondé sur le détachement, fondé sur la cessation, résultant au détachement.

Evaṃ bhāvitā kho, bhikkhave, satta bojjhaṅgā evaṃ bahulīkatā vijjā·vimuttiṃ paripūrenti.

Ainsi développés, bhikkhous, ainsi pratiqués fréquemment, les sept facteurs de l'éveil portent la connaissance correcte et la libération à leur plénitude.

Idamavoca bhagavā. Attamanā te bhikkhū bhagavato bhāsitaṃ abhinandunti.

Voici ce que dit le Fortuné. Satisfaits, les bhikkhous se réjouirent des paroles du Fortuné.





Bodhi leaf



Note


1. Pavāraṇa: il s'agit de la cérémonie clôturant le vassa.


2. près des narines: parimukhaṃ. Voir la discussion du terme dans l'article correspondant.




Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par la Thanissaro Bhikkhu.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originelles.