Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Saṃyutta Nikāya >> Saḷāyatana Samyutta

SN 35.240
Kummopama Sutta
— L'allégorie de la tortue —
[ kumma: tortue | opamma: allégorie, comparaison ]

L'histoire d'une tortue et d'un chacal permet d'illustrer comment il faut se protéger des états mentaux malsains, qui sont sans cesse prêts à apparaître.




Il était une fois, bhikkhous, une tortue à la carapace dure qui fourrageait le soir sur les rives d'un lac pour trouver sa nourriture. Et un chacal fourrageait lui aussi pour trouver sa nourriture ce soir-là sur les rives du lac. La tortue vit le chacal de loin, en train de fourrager pour trouver sa nourriture, et donc - retirant ses quatre pattes, et sa tête en cinquième, dans sa propre carapace - elle resta parfaitement silencieuse et immobile.

Mais le chacal vit lui aussi la tortue de loin, en train de fourrager pour trouver sa nourriture. Il alla donc vers elle. En arrivant, il tourna autour d'elle [se disant:] 'Aussitôt que la tortue sortira l'un ou l'autre de ses quatre membres - ou son cou en cinquième - je m'en saisirai juste là, je l'arracherai, et je le mangerai.' Mais comme la tortue ne sortit aucun de ses quatre membres - ou le cou en cinquième - le chacal, n'ayant pu trouver la moindre occasion, se lassa et partit.

De même, bhikkhous, Māra est continuellement en train de tourner autour de vous, [se disant:] 'Peut-être aurai-je une occasion par l'intermédiaire de l'œil... de l'oreille... du nez... de la langue... du corps. Peut-être aurai-je une occasion par l'intermédiaire de l'intellect.' Ainsi, bhikkhous, vous devez maintenir bien gardées les portes de vos sens.

En voyant une forme avec l'œil, ne saisissez aucun thème ou détail par lequel - si vous demeuriez sans modération avec la faculté de l'œil - des qualités mauvaises, malavisées, comme l'avidité ou l'angoisse pourraient vous assaillir. Pratiquez pour obtenir sa modération. Surveillez la faculté de l'œil. Assurez votre modération par rapport à la faculté de l'œil.

En entendant un son avec l'oreille...

En sentant un arôme avec le nez...

En goûtant une saveur avec la langue...

En touchant un objet tactile avec le corps...

En connaissant une idée avec l'intellect, ne vous saisissez d'aucun thème ou détail par lequel - si vous deviez demeurer sans modération sur la faculté de l'intellect - des qualités mauvaises, malheureuses, comme l'avidité ou l'angoisse pourraient vous assaillir. Pratiquez pour sa modération. Gardez la faculté de l'intellect. Assurez votre modération par rapport à la faculté de l'intellect.

Lorsque vous maintenez bien gardées les portes de vos sens, Māra, n'ayant pu trouver la moindre occasion, se lassera et partira, tout comme le chacal avec la tortue.





Bodhi leaf



Edité par Rémy,
Traduction proposée par Michel Proulx,
sur la base du travail effectué par Thanissaro Bhikkhu
et Connected Discourses of the Buddha de Bhikkhu Bodhi.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.