MN 78
Samaṇamuṇḍika Sutta
{extrait}
— Discours pour Samaṇamuṇḍikaputta —

Ici, le Bouddha applique le schéma des nobles vérités aux intentions, qu'elles soient avantageuses ou désavantageuses, en expliquant ce qu'elles sont, d'où elles proviennent, faisant des déclarations intéressantes sur leurs cessations, et en expliquant quelle est la voie menant à leur cessation.




Pāḷi



...

Français



...

Katame ca, thapati, akusalā saṅkappā? Kāma-saṅkappo, byāpāda-saṅkappo, vihiṃsā-saṅkappo: ime vuccanti, thapati, akusalā saṅkappā.

Et que sont, charpentier, les intentions désavantageuses? Les intentions [empreintes] de désir sensuel, les intentions malveillantes, les intentions cruelles: voici, charpentier, ce que l'on appelle les intentions désavantageuses.

Ime ca, thapati, akusalā saṅkappā kiṃsamuṭṭhānā? Samuṭṭhānampi nesaṃ vuttaṃ. ‘Saññāsamuṭṭhānā’tissa vacanīyaṃ. Katamā saññā? Saññāpi hi bahū anekavidhā nānappakārakā, kāma-saññā, byāpāda-saññā, vihiṃsā-saññā: itosamuṭṭhānā akusalā saṅkappā.

Et, charpentier, sur quelle base les intentions désavantageuses apparaissent-elles? Leur origine est déclarée: on devrait dire qu'elles apparaissent sur la base de la Perception. Quelle perception? Bien que les perceptions soient très diverses et variées, il y a les perceptions [empreintes] de désir sensuel, les perceptions malveillantes et les perceptions cruelles: ce sont d'elles qu'apparaissent les intentions désavantageuses.

Ime ca, thapati, akusalā saṅkappā kuhiṃ aparisesā nirujjhanti? Nirodhopi nesaṃ vutto: idha, thapati, bhikkhu vivicceva kāmehi vivicca akusalehi dhammehi savitakkaṃ savicāraṃ vivekajaṃ pītisukhaṃ paṭhamaṃ jhānaṃ upasampajja viharati.

Et où, charpentier, ces intentions désavantageuses cessent-elles complètement? Leur cessation est déclarée: en cela, charpentier, un bhikkhou, séparé des plaisirs de la sensualité, séparé des états mentaux désavantageux, entre et demeure dans le premier jhana, qui s'accompagne de pensées et réflexions, avec exaltation et bien-être engendrés par la séparation.

etthete akusalā saṅkappā aparisesā nirujjhanti.

Ici, les intentions désavantageuses cessent complètement.

Kathaṃ paṭipanno ca, thapati, akusalānaṃ saṅkappānaṃ nirodhāya paṭipanno hoti? Idha, thapati, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. Evaṃ paṭipanno kho, thapati, akusalānaṃ saṅkappānaṃ nirodhāya paṭipanno hoti.

Et en pratiquant de quelle manière, charpentier, pratique-t-on pour la cessation des intentions désavantageuses? En cela, charpentier, un bhikkhou génère sa résolution pour la non-apparition des états mentaux malsains et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, il tonifie son énergie, il applique vigoureusement son esprit et s'efforce; il génère sa résolution pour l'abandon des états mentaux malsains et désavantageux apparus, il s'exerce, il tonifie son énergie, il applique vigoureusement son esprit et s'efforce; il génère sa résolution pour l'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, il tonifie son énergie, il applique vigoureusement son esprit et s'efforce; il génère sa résolution pour l'affermissement des états mentaux avantageux apparus, pour leur absence de confusion, pour leur augmentation, pour leur abondance, pour leur développement et leur complétion, il s'exerce, il tonifie son énergie, il applique vigoureusement son esprit et s'efforce. C'est en pratiquant de cette manière, charpentier, qu'on pratique pour la cessation des intentions désavantageuses.{1}

Katame ca, thapati, kusalā saṅkappā? Nekkhammasaṅkappo, abyāpādasaṅkappo, avihiṃsāsaṅkappo: ime vuccanti, thapati, kusalā saṅkappā.

Et que sont, charpentier, les intentions avantageuses? Les intentions de renonciation, les intentions non-malveillantes, les intentions non-cruelles: voici, charpentier, ce que l'on appelle les intentions avantageuses.{2}

Ime ca, thapati, kusalā saṅkappā kiṃsamuṭṭhānā? Samuṭṭhānampi nesaṃ vuttaṃ. ‘Saññāsamuṭṭhānā’tissa vacanīyaṃ. Katamā saññā? Saññāpi hi bahū anekavidhā nānappakārakā. Nekkhammasaññā, abyāpādasaññā, avihiṃsāsaññā: itosamuṭṭhānā kusalā saṅkappā.

Et, charpentier, sur quelle base les intentions avantageuses apparaissent-elles? Leur origine est déclarée: on devrait dire qu'elles apparaissent sur la base de la Perception. Quelle perception? Bien que les perceptions soient très diverses et variées, il y a les perceptions de renonciation, les perceptions non-malveillantes et les perceptions non-cruelles: ce sont d'elles qu'apparaissent les intentions avantageuses.

Ime ca, thapati, kusalā saṅkappā kuhiṃ aparisesā nirujjhanti? Nirodhopi nesaṃ vutto. Idha, thapati, bhikkhu vitakkavicārānaṃ vūpasamā ajjhattaṃ sampasādanaṃ cetaso ekodibhāvaṃ avitakkaṃ avicāraṃ samādhijaṃ pītisukhaṃ dutiyaṃ jhānaṃ upasampajja viharati.

Et où, charpentier, ces intentions avantageuses cessent-elles complètement? Leur cessation est déclarée: en cela, charpentier, un bhikkhou, avec l'apaisement des pensées et réflexions, entre et demeure dans le deuxième jhāna, avec tranquillisation intérieure et unification de l'esprit, sans pensées ni réflexions, avec exaltation et bien-être engendrés par la concentration.

etthete kusalā saṅkappā aparisesā nirujjhanti.

Ici, les intentions avantageuses cessent complètement.

Kathaṃ paṭipanno ca, thapati, kusalānaṃ saṅkappānaṃ nirodhāya paṭipanno hoti? Idha, thapati, bhikkhu anuppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ anuppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ pahānāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; anuppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ uppādāya chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati; uppannānaṃ kusalānaṃ dhammānaṃ ṭhitiyā asammosāya bhiyyobhāvāya vepullāya bhāvanāya pāripūriyā chandaṃ janeti vāyamati vīriyaṃ ārabhati cittaṃ paggaṇhāti padahati. Evaṃ paṭipanno kho, thapati, kusalānaṃ saṅkappānaṃ nirodhāya paṭipanno hoti.

Et en pratiquant de quelle manière, charpentier, pratique-t-on pour la cessation des intentions avantageuses? En cela, charpentier, un bhikkhou génère sa résolution pour la non-apparition des états mentaux malsains et désavantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, il tonifie son énergie, il applique vigoureusement son esprit et s'efforce; il génère sa résolution pour l'abandon des états mentaux malsains et désavantageux apparus, il s'exerce, il tonifie son énergie, il applique vigoureusement son esprit et s'efforce; il génère sa résolution pour l'apparition des états mentaux avantageux qui ne sont pas [encore] apparus, il s'exerce, il tonifie son énergie, il applique vigoureusement son esprit et s'efforce; il génère sa résolution pour l'affermissement des états mentaux avantageux apparus, pour leur absence de confusion, pour leur augmentation, pour leur abondance, pour leur développement et leur complétion, il s'exerce, il tonifie son énergie, il applique vigoureusement son esprit et s'efforce. C'est en pratiquant de cette manière, charpentier, qu'on pratique pour la cessation des intentions avantageuses.

...

...



Bodhi leaf



Notes


1. génère sa résolution... applique vigoureusement son esprit et s'efforce: il s'agit de la quadruple définition de sammā-vāyāma.


2. intentions avantageuses: cette définition est identique à celle de sammā-saṅkappa.




Traduit du Pali par Rémy, avec le support de
Middle length discourses of the Buddha de Bhikkhu Ñāṇamoli et Bhikkhu Bodhi.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.