AN 5.140
Sotā Sutta
— Sait écouter —

Voici des critères révélant si un bhikkhou fait partie de ceux qui méritent les offrandes, par comparaison avec un éléphant royal.




Pāḷi



Pañcahi, bhikkhave, aṅgehi samannāgato rañño nāgo rājāraho hoti rājabhoggo, rañño aṅgaṃtveva saṅkhaṃ gacchati. Katamehi pañcahi? Idha, bhikkhave, rañño nāgo sotā ca hoti, hantā ca, rakkhitā ca, khantā ca, gantā ca.

Français



Bhikkhous, un éléphant royal pourvu de cinq caractéristiques est digne du roi, utile au roi, et il est considéré comme un atout du roi. Quelles sont ces cinq? En cela, bhikkhous, un éléphant royal sait écouter, il sait abattre, il sait protéger, il sait endurer et il sait aller.

Kathañca, bhikkhave, rañño nāgo sotā hoti? Idha, bhikkhave, rañño nāgo yamenaṃ hatthidammasārathi kāraṇaṃ kāreti, yadi vā katapubbaṃ yadi vā akatapubbaṃ, taṃ aṭṭhiṃ katvā manasi katvā sabbaṃ cetasā samannāharitvā ohitasoto suṇāti. Evaṃ kho, bhikkhave, rañño nāgo sotā hoti.

Et comment, bhikkhous, un éléphant royal sait-il écouter? En cela, bhikkhous, un éléphant royal, quel que soit ce qu'un dompteur d'éléphants à dresser lui fait faire, que ce soit quelque chose qu'il a déjà fait auparavant ou qu'il n'a jamais fait auparavant, il écoute en prêtant l'oreille, en s'intéressant, en appliquant son esprit, et en rassemblant tout son esprit. Voici, bhikkhous, comment un éléphant royal sait écouter.

Kathañca, bhikkhave, rañño nāgo hantā hoti? Idha, bhikkhave, rañño nāgo saṅgāmagato hatthimpi hanati, hatthāruhampi hanati, assampi hanati, assāruhampi hanati, rathampi hanati, rathikampi hanati, pattikampi hanati. Evaṃ kho, bhikkhave, rañño nāgo hantā hoti.

Et comment, bhikkhous, un éléphant royal sait-il abattre? En cela, bhikkhous, un éléphant royal rendu sur-le-champ de bataille abat un éléphant, abat un cornac, abat un cheval, abat un cavalier, abat un char, abat un conducteur de char, il abat un fantassin. Voici, bhikkhous, comment un éléphant royal sait abattre.

Kathañca, bhikkhave, rañño nāgo rakkhitā hoti? Idha, bhikkhave, rañño nāgo saṅgāmagato rakkhati purimaṃ kāyaṃ, rakkhati pacchimaṃ kāyaṃ, rakkhati purime pāde, rakkhati pacchime pāde, rakkhati sīsaṃ, rakkhati kaṇṇe, rakkhati dante, rakkhati soṇḍaṃ, rakkhati vāladhiṃ, rakkhati hatthāruhaṃ. Evaṃ kho, bhikkhave, rañño nāgo rakkhitā hoti.

Et comment, bhikkhous, un éléphant royal sait-il protéger? En cela, bhikkhous, un éléphant royal rendu sur-le-champ de bataille protège ses avants, protège ses arrières, protège ses pattes de devant, protège ses pattes de derrière, protège sa tête, protège ses oreilles, protège ses défenses, protège sa trompe, protège sa queue, et protège son cornac. Voici, bhikkhous, comment un éléphant royal sait protéger.

Kathañca, bhikkhave, rañño nāgo khantā hoti? Idha, bhikkhave, rañño nāgo saṅgāmagato khamo hoti sattippahārānaṃ asippahārānaṃ usuppahārānaṃ pharasuppahārānaṃ bheri-paṇava-saṅkha-tiṇava-ninnāda-saddānaṃ. Evaṃ kho, bhikkhave, rañño nāgo khantā hoti.

Et comment, bhikkhous, un éléphant royal sait-il endurer? En cela, bhikkhous, un éléphant royal rendu sur-le-champ de bataille endure les coups de lance, les coups d'épée, les impacts de flèche, les coups de hache, et le tintamarre des tambours, des cymbales, des trompettes & des percussions. Voici, bhikkhous, comment un éléphant royal sait endurer.

Kathañca, bhikkhave, rañño nāgo gantā hoti? Idha, bhikkhave, rañño nāgo yamenaṃ hatthidammasārathi disaṃ peseti, yadi vā gatapubbaṃ yadi vā agatapubbaṃ, taṃ khippameva gantā hoti. Evaṃ kho, bhikkhave, rañño nāgo gantā hoti.

Et comment, bhikkhous, un éléphant royal sait-il aller? En cela, bhikkhous, un éléphant royal, quelle que soit la direction dans laquelle un dompteur d'éléphants à dresser l'envoie, qu'il y soit déjà allé auparavant ou qu'il n'y soit jamais allé, il s'y rend rapidement. Voici, bhikkhous, comment un éléphant royal sait aller.

Imehi kho, bhikkhave, pañcahi aṅgehi samannāgato rañño nāgo rājāraho hoti rājabhoggo, rañño aṅgaṃtveva saṅkhaṃ gacchati.

Bhikkhous, un éléphant royal pourvu de ces cinq caractéristiques est digne du roi, utile au roi, et il est considéré comme un atout du roi.

Evamevaṃ kho, bhikkhave, pañcahi dhammehi samannāgato bhikkhu āhuneyyo hoti pāhuneyyo dakkhiṇeyyo añjalikaraṇīyo anuttaraṃ puññakkhettaṃ lokassa. Katamehi pañcahi? Idha, bhikkhave, bhikkhu sotā ca hoti, hantā ca, rakkhitā ca, khantā ca, gantā ca.

De la même manière, bhikkhous, un bhikkhou doué de cinq qualités est digne de dons, digne de soutien, digne d'offrandes, digne de salutations respectueuses, c'est un incomparable champ de mérite pour le monde. Quelles sont ces cinq? En cela, bhikkhous, un bhikkhou sait écouter, il sait abattre, il sait protéger, il sait endurer et il sait aller.

Kathañca, bhikkhave, bhikkhu sotā hoti? Idha, bhikkhave, bhikkhu tathāgatappavedite dhammavinaye desiyamāne aṭṭhiṃ katvā manasi katvā sabbaṃ cetasā samannāharitvā ohitasoto dhammaṃ suṇāti. Evaṃ kho, bhikkhave, bhikkhu sotā hoti.

Et comment, bhikkhous, un bhikkhou sait-il écouter? En cela, bhikkhous, un bhikkhou, lorsque l'Enseignement & Discipline professés par le Tathagata sont exposés, écoute l'Enseignement en prêtant l'oreille, en s'intéressant, en appliquant son esprit, et en rassemblant tout son esprit. Voici, bhikkhous, comment un bhikkhou sait écouter.

Kathañca, bhikkhave, bhikkhu hantā hoti? Idha, bhikkhave, bhikkhu uppannaṃ kāmavitakkaṃ nādhivāseti pajahati vinodeti byantīkaroti anabhāvaṃ gameti; uppannaṃ byāpādavitakkaṃ nādhivāseti pajahati vinodeti byantikaroti anabhāvaṃ gāmeti; uppannaṃ vihiṃsāvitakkaṃ nādhivāseti pajahati vinodeti byantīkaroti anabhāvaṃ gameti; uppannuppanne pāpake akusale dhamme nādhivāseti pajahati vinodeti byantikaroti anabhāvaṃ gameti. Evaṃ kho bhikkhave bhikkhu hantā hoti.

Et comment, bhikkhous, un bhikkhou sait-il abattre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou ne consent pas à une pensée de sensualité ayant fait surface, il l'abandonne, il la dissipe, il l'élimine et la fait disparaître; il ne consent pas à une pensée de malveillance ayant fait surface, il l'abandonne, il la dissipe, il l'élimine et la fait disparaître; il ne consent pas à une pensée de non-inoffensivité ayant fait surface, il l'abandonne, il la dissipe, il l'élimine et la fait disparaître; il ne consent pas aux états mentaux malsains et désavantageux ayant fait surface, il les abandonne, les dissipe, les élimine et les fait disparaître. Voici, bhikkhous, comment un bhikkhou sait abattre.

Kathañca, bhikkhave, bhikkhu rakkhitā hoti? Idha, bhikkhave, bhikkhu cakkhunā rūpaṃ disvā na nimitta·g·gāhī hoti n·ānubyañjana·g·gāhī yatvādhikaraṇamenaṃ cakkhundriyaṃ asaṃvutaṃ viharantaṃ abhijjhādomanassā pāpakā akusalā dhammā anvāssaveyyuṃ, tassa saṃvarāya paṭipajjati; rakkhati cakkhundriyaṃ; cakkhundriye saṃvaraṃ āpajjati.

Et comment, bhikkhous, un bhikkhou sait-il protéger? En cela, bhikkhous, un bhikkhou, en voyant une forme avec l'œil, ne saisit pas un aspect, ne saisit pas un détail sur la base duquel, s'il demeurait sans restreindre la faculté de l'œil, la convoitise & affliction mentale, ainsi que des états mentaux malsains et désavantageux pourraient l'envahir; il poursuit la voie de sa restreinte; il garde la faculté de l'œil; il entreprend la restreinte de la faculté de l'œil.

Sotena saddaṃ sutvā na nimitta·g·gāhī hoti n·ānubyañjana·g·gāhī yatvādhikaraṇamenaṃ sotindriyaṃ asaṃvutaṃ viharantaṃ, abhijjhā-domanassā pāpakā akusalā dhammā anvāssaveyyuṃ, tassa saṃvarāya paṭipajjati; rakkhati sotindriyaṃ; sotindriye saṃvaraṃ āpajjati.

En entendant un son avec l'oreille, il ne saisit pas un aspect, il ne saisit pas un détail sur la base duquel, s'il demeurait sans restreindre la faculté de l'oreille, la convoitise & affliction mentale, ainsi que des états mentaux malsains et désavantageux pourraient l'envahir; il poursuit la voie de sa restreinte; il garde la faculté de l'oreille; il entreprend la restreinte de la faculté de l'oreille.

Ghāṇena gandhaṃ ghāyitvā na nimitta·g·gāhī hoti n·ānubyañjana·g·gāhī yatvādhikaraṇamenaṃ ghāṇindriyaṃ asaṃvutaṃ viharantaṃ, abhijjhā-domanassā pāpakā akusalā dhammā anvāssaveyyuṃ, tassa saṃvarāya paṭipajjati; rakkhati ghāṇindriyaṃ; ghāṇindriye saṃvaraṃ āpajjati.

En sentant une odeur avec le nez, il ne saisit pas un aspect, il ne saisit pas un détail sur la base duquel, s'il demeurait sans restreindre la faculté du nez, la convoitise & affliction mentale, ainsi que des états mentaux malsains et désavantageux pourraient l'envahir; il poursuit la voie de sa restreinte; il garde la faculté du nez; il entreprend la restreinte de la faculté du nez.

Jivhāya rasaṃ sāyitvā na nimitta·g·gāhī hoti n·ānubyañjana·g·gāhī yatvādhikaraṇamenaṃ jivhindriyaṃ asaṃvutaṃ viharantaṃ, abhijjhā-domanassā pāpakā akusalā dhammā anvāssaveyyuṃ, tassa saṃvarāya paṭipajjati; rakkhati jivhindriyaṃ; jivhindriye saṃvaraṃ āpajjati.

En goûtant une saveur avec la langue, il ne saisit pas un aspect, il ne saisit pas un détail sur la base duquel, s'il demeurait sans restreindre la faculté de la langue, la convoitise & affliction mentale, ainsi que des états mentaux malsains et désavantageux pourraient l'envahir; il poursuit la voie de sa restreinte; il garde la faculté de la langue; il entreprend la restreinte de la faculté de la langue.

Kāyena phoṭṭhabbaṃ phusitvā na nimitta·g·gāhī hoti n·ānubyañjana·g·gāhī yatvādhikaraṇamenaṃ kāyindriyaṃ asaṃvutaṃ viharantaṃ, abhijjhā-domanassā pāpakā akusalā dhammā anvāssaveyyuṃ, tassa saṃvarāya paṭipajjati; rakkhati kāyindriyaṃ; kāyindriye saṃvaraṃ āpajjati.

En touchant une sensation corporelle avec le corps, il ne saisit pas un aspect, il ne saisit pas un détail sur la base duquel, s'il demeurait sans restreindre la faculté du corps, la convoitise & affliction mentale, ainsi que des états mentaux malsains et désavantageux pourraient l'envahir; il poursuit la voie de sa restreinte; il garde la faculté du corps; il entreprend la restreinte de la faculté du corps.

Manasā dhammaṃ viññāya na nimitta·g·gāhī hoti n·ānubyañjana·g·gāhī yatvādhikaraṇamenaṃ manindriyaṃ asaṃvutaṃ viharantaṃ, abhijjhā-domanassā pāpakā akusalā dhammā anvāssaveyyuṃ, tassa saṃvarāya paṭipajjati; rakkhati manindriyaṃ; manindriye saṃvaraṃ āpajjati. Evaṃ kho, bhikkhave, bhikkhu rakkhitā hoti.

En prenant conscience d'un phénomène mental avec l'esprit, il ne saisit pas un aspect, il ne saisit pas un détail sur la base duquel, s'il demeurait sans restreindre la faculté de l'esprit, la convoitise & affliction mentale, ainsi que des états mentaux malsains et désavantageux pourraient l'envahir; il poursuit la voie de sa restreinte; il garde la faculté de l'esprit; il entreprend la restreinte de la faculté de l'esprit. Voici, bhikkhous, comment un bhikkhou sait protéger.

Kathañca, bhikkhave, bhikkhu khantā hoti? Idha, bhikkhave, bhikkhu khamo hoti sītassa uṇhassa jighacchāya pipāsāya ḍaṃsa-maka-savātā-tapa-siriṃsapa-samphassānaṃ; duruttānaṃ durāgatānaṃ vacanapathānaṃ uppannānaṃ sārīrikānaṃ vedanānaṃ dukkhānaṃ tibbānaṃ kharānaṃ kaṭukānaṃ asātānaṃ amanāpānaṃ pāṇaharānaṃ adhivāsakajātiko hoti. Evaṃ kho, bhikkhave, bhikkhu khantā hoti.

Et comment, bhikkhous, un bhikkhou sait-il endurer? En cela, bhikkhous, un bhikkhou endure le froid, la chaleur, le contact avec les mouches, les moustiques, le vent, le soleil & les rampants, il endure les manières de parler qui sont malséantes et malvenues, ainsi que les ressentis corporels apparus qui sont douloureux, incisifs, aigus, perçants, désagréables, déplaisants, menaçant la vie. Voici, bhikkhous, comment un bhikkhou sait endurer.

Kathañca, bhikkhave, bhikkhu gantā hoti? Idha, bhikkhave, bhikkhu yā sā disā agatapubbā iminā dīghena addhunā, yadidaṃ sabba-saṅkhāra-samatho sabbūpadhi-paṭinissaggo taṇhākkhayo virāgo nirodho nibbānaṃ, taṃ khippaññeva gantā hoti. Evaṃ kho, bhikkhave, bhikkhu gantā hoti.

Et comment, bhikkhous, un bhikkhou sait-il aller? En cela, bhikkhous, un bhikkhou se rend rapidement dans la région où il ne s'est jamais rendu au cours ce très long temps [passé], c'est-à-dire la tranquillisation de toutes les constructions, le désintéressement vis-à-vis de toutes les acquisitions, la destruction de l'appétence, le détachement, la cessation, l'Extinction. Voici, bhikkhous, comment un bhikkhou sait aller.

Imehi kho, bhikkhave, pañcahi dhammehi samannāgato bhikkhu āhuneyyo hoti pāhuneyyo dakkhiṇeyyo añjalikaraṇīyo anuttaraṃ puññakkhettaṃ lokassā ti.

Bhikkhous, un bhikkhou doué de ces cinq qualités est digne de dons, digne de soutien, digne d'offrandes, digne de salutations respectueuses, c'est un incomparable champ de mérite pour le monde.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.