SN 54.13
Ānanda Sutta
— Pour Ānanda —

Ce soutta est important, car le Bouddha y explique qu'ānāpānassati à elle seule permet de pratiquer les satipaṭṭhānas jusqu'à leur complétion, et comment, par voie de conséquence, en induisant le développement des facteurs d'éveil, elle mène à la connaissance correcte et la délivrance.




Pāḷi



Sāvatthinidānaṃ.

Français



À Savatthi.

Atha kho āyasmā ānando yena bhagavā tenupasaṅkami; upasaṅkamitvā bhagavantaṃ abhivādetvā ekamantaṃ nisīdi. Ekamantaṃ nisinno kho āyasmā ānando bhagavantaṃ etadavoca:

En cette occasion-là, le vénérable Ānanda vint le voir, lui rendit hommage, puis s'assit d'un côté. Une fois assis là, il dit au Fortuné:

— Atthi nu kho, bhante ekadhammo bhāvito bahulīkato cattāro dhamme paripūreti, cattāro dhammā bhāvitā bahulīkatā satta dhamme paripūrenti, satta dhammā bhāvitā bahulīkatā dve dhamme paripūrentī ti?

— Y a-t-il, Bhanté une chose qui, lorsqu'elle est développée et cultivée, porte quatre choses à leur complétion? Y a-t-il quatre choses qui, lorsqu'elles sont développées et cultivées, portent sept choses à leur complétion? Et y a-t-il sept choses qui, lorsqu'elles sont développées et cultivées, portent deux choses à leur complétion?

— Atthi kho, ānanda, ekadhammo bhāvito bahulīkato cattāro dhamme paripūreti, cattāro dhammā bhāvitā bahulīkatā satta dhamme paripūrenti, satta dhammā bhāvitā bahulīkatā dve dhamme paripūrentī ti. Katamo pana, bhante ekadhammo bhāvito bahulīkato cattāro dhamme paripūreti, cattāro dhammā bhāvitā bahulīkatā satta dhamme paripūrenti, satta dhammā bhāvitā bahulīkatā dve dhamme paripūrentī ti?

— Il y a, Ānanda, une chose qui, lorsqu'elle est développée et cultivée, porte quatre choses à leur complétion. Il y a quatre choses qui, lorsqu'elles sont développées et cultivées, portent sept choses à leur complétion. Et il y a sept choses qui, lorsqu'elles sont développées et cultivées, portent deux choses à leur complétion. Et quelle est cette chose qui, lorsqu'elle est développée et cultivée, porte quatre choses à leur complétion? Quelles sont ces quatre choses qui, lorsqu'elles sont développées et cultivées, portent sept choses à leur complétion? Et quelles sont ces sept choses qui, lorsqu'elles sont développées et cultivées, portent deux choses à leur complétion?

Ānāpānassatisamādhi kho, ānanda, ekadhammo bhāvito bahulīkato cattāro satipaṭṭhāne paripūreti, cattāro satipaṭṭhānā bhāvitā bahulīkatā satta bojjhaṅge paripūrenti, satta bojjhaṅgā bhāvitā bahulīkatā vijjāvimuttiṃ paripūrenti.

La concentration au moyen de la présence de l'esprit sur la respiration, Ānanda, lorsqu'elle est développée et cultivée, porte les quatre mises en place de la présence d'esprit à leur complétion. Les quatre mises en place de la présence d'esprit, lorsqu'elles sont développées et cultivées, portent les sept facteurs d'éveil à leur complétion. Les sept facteurs d'éveil, lorsqu'ils sont développés et cultivés, portent la connaissance correcte & libération à leur complétion.

Kathaṃ bhāvito, ānanda, ānāpānassatisamādhi kathaṃ bahulīkato cattāro satipaṭṭhāne paripūreti? Idhānanda, bhikkhu araññagato vā rukkhamūlagato vā suññāgāragato vā nisīdati pallaṅkaṃ ābhujitvā ujuṃ kāyaṃ paṇidhāya parimukhaṃ satiṃ upaṭṭhapetvā.

Comment, Ānanda, la concentration au moyen de la présence de l'esprit sur la respiration est-elle développée, comment est-elle cultivée, de manière à porter les quatre mises en place de la présence d'esprit à leur complétion? En cela, Ānanda, un bhikkhou, s'étant rendu dans la forêt, au pied d'un arbre ou dans un local vide, s'assoit jambes croisées, maintenant [son] corps droit, et mettant en place [sa] présence d'esprit en tant que priorité.

So sato'va assasati, sato'va passasati. Dīghaṃ vā assasanto 'dīghaṃ assasāmī ti pajānāti. Dīghaṃ vā passasanto 'dīghaṃ passasāmī ti pajānāti. Rassaṃ vā assasanto 'rassaṃ assasāmī ti pajānāti. Rassaṃ vā passasanto 'rassaṃ passasāmī ti pajānāti. Sabba-kāya-paṭisaṃvedī assasissāmī ti sikkhati. Sabba-kāya-paṭisaṃvedī passasissāmī ti sikkhati. Passambhayaṃ kāya-saṅkhāraṃ assasissāmī ti sikkhati. Passambhayaṃ kāya-saṅkhāraṃ passasissāmī ti sikkhati.

Étant ainsi présent d'esprit, il inspire, étant ainsi présent d'esprit, il expire. Lorsqu'il inspire profondément, il comprend: 'j'inspire profondément'. Lorsqu'il expire profondément, il comprend: 'j'expire profondément'. Lorsqu'il inspire superficiellement, il comprend: 'j'inspire superficiellement'. Lorsqu'il expire superficiellement, il comprend: 'j'expire superficiellement'. Il s'entraîne: 'je vais inspirer en ressentant le corps tout entier'. Il s'entraîne: 'je vais expirer en ressentant le corps tout entier'. Il s'entraîne: 'je vais inspirer en calmant les fabrications du corps'. Il s'entraîne: 'je vais expirer en calmant les fabrications du corps'.

Pīti-paṭisaṃvedī assasissāmī ti sikkhati. Pīti-paṭisaṃvedī passasissāmī ti sikkhati. Sukha-paṭisaṃvedī assasissāmī ti sikkhati. Sukha-paṭisaṃvedī passasissāmī ti sikkhati. Citta-saṅkhāra-paṭisaṃvedī assasissāmī ti sikkhati. Citta-saṅkhāra-paṭisaṃvedī passasissāmī ti sikkhati. Passambhayaṃ citta-saṅkhāraṃ assasissāmī ti sikkhati. Passambhayaṃ citta-saṅkhāraṃ passasissāmī ti sikkhati.

Il s'entraîne: 'je vais inspirer en ressentant l'exaltation'. Il s'entraîne: 'je vais expirer en ressentant l'exaltation'. Il s'entraîne: 'je vais inspirer en ressentant le bien-être'. Il s'entraîne: 'je vais expirer en ressentant le bien-être'. Il s'entraîne: 'je vais inspirer en ressentant les fabrications de l'esprit'. Il s'entraîne: 'je vais expirer en ressentant les fabrications de l'esprit'. Il s'entraîne: 'je vais inspirer en calmant les fabrications de l'esprit'. Il s'entraîne: 'je vais expirer en calmant les fabrications de l'esprit'.

Citta-paṭisaṃvedī assasissāmī ti sikkhati. Citta-paṭisaṃvedī passasissāmī ti sikkhati. Abhippamodayaṃ cittaṃ assasissāmī ti sikkhati. Abhippamodayaṃ cittaṃ passasissāmī ti sikkhati. Samādahaṃ cittaṃ assasissāmī ti sikkhati. Samādahaṃ cittaṃ passasissāmī ti sikkhati. Vimocayaṃ cittaṃ assasissāmī ti sikkhati. Vimocayaṃ cittaṃ passasissāmī ti sikkhati.

Il s'entraîne: 'je vais inspirer en ressentant l'esprit'. Il s'entraîne: 'je vais expirer en ressentant l'esprit'. Il s'entraîne: 'je vais inspirer en réjouissant l'esprit'. Il s'entraîne: 'je vais expirer en réjouissant l'esprit'. Il s'entraîne: 'je vais inspirer en concentrant l'esprit'. Il s'entraîne: 'je vais expirer en concentrant l'esprit'. Il s'entraîne: 'je vais inspirer en délivrant l'esprit'. Il s'entraîne: 'je vais expirer en délivrant l'esprit'.

Anicc'ānupassī assasissāmī ti sikkhati. Anicc'ānupassī passasissāmī ti sikkhati. Virāg'ānupassī assasissāmī ti sikkhati. Virāg'ānupassī passasissāmī ti sikkhati. Nirodh'ānupassī assasissāmī ti sikkhati. Nirodh'ānupassī passasissāmī ti sikkhati. Paṭinissagg'ānupassī assasissāmī ti sikkhati. Paṭinissagg'ānupassī passasissāmī ti sikkhati.

Il s'entraîne: 'je vais inspirer en contemplant l'impermanence'. Il s'entraîne: 'je vais expirer en contemplant l'impermanence'. Il s'entraîne: 'je vais inspirer en contemplant le détachement'. Il s'entraîne: 'je vais expirer en contemplant le détachement'. Il s'entraîne: 'je vais inspirer en contemplant la cessation'. Il s'entraîne: 'je vais expirer en contemplant la cessation'. Il s'entraîne: 'je vais inspirer en contemplant le désintéressement'. Il s'entraîne: 'je vais expirer en contemplant le désintéressement'.



(La présence de l'esprit sur la respiration menant aux quatre mises en place de la présence d'esprit)

Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu dīghaṃ vā assasanto 'dīghaṃ assasāmī ti pajānāti, dīghaṃ vā passasanto 'dīghaṃ passasāmī ti pajānāti, rassaṃ vā assasanto 'rassaṃ assasāmī ti pajānāti, rassaṃ vā passasanto 'rassaṃ passasāmī ti pajānāti, sabba-kāya-paṭisaṃvedī assasissāmī ti sikkhati, sabba-kāya-paṭisaṃvedī passasissāmī ti sikkhati, passambhayaṃ kāya-saṅkhāraṃ assasissāmī ti sikkhati, passambhayaṃ kāya-saṅkhāraṃ passasissāmī ti sikkhati, kāye kāyānupassī, ānanda, bhikkhu tasmiṃ samaye viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ. Taṃ kissa hetu? Kāyaññatarāhaṃ, ānanda, etaṃ vadāmi, yadidaṃ assāsapassāsaṃ. Tasmātihānanda, kāye kāyānupassī bhikkhu tasmiṃ samaye viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ.

Au moment, Ānanda, où un bhikkhou, lorsqu'il inspire profondément, comprend: 'j'inspire profondément'; où lorsqu'il expire profondément, il comprend: 'j'expire profondément'; où lorsqu'il inspire superficiellement, il comprend: 'j'inspire superficiellement'; où lorsqu'il expire superficiellement, il comprend: 'j'expire superficiellement', où il s'entraîne: 'je vais inspirer en ressentant le corps tout entier'; où il s'entraîne: 'je vais expirer en ressentant le corps tout entier'; où il s'entraîne: 'je vais inspirer en calmant les fabrications du corps'; où il s'entraîne: 'je vais expirer en calmant les fabrications du corps', à ce moment-là le bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Et quelle en est la raison? Je parle, Ānanda, de l'inspiration-et-expiration comme d'un certain corps. C'est pourquoi, Ānanda, à ce moment-là, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu 'pīti-paṭisaṃvedī assasissāmī' ti sikkhati, 'pīti-paṭisaṃvedī passasissāmī' ti sikkhati, 'sukha-paṭisaṃvedī assasissāmī' ti sikkhati, 'sukha-paṭisaṃvedī passasissāmī' ti sikkhati, 'citta-saṅkhāra-paṭisaṃvedī assasissāmī' ti sikkhati, 'citta-saṅkhāra-paṭisaṃvedī passasissāmī' ti sikkhati, 'passambhayaṃ citta-saṅkhāraṃ assasissāmī' ti sikkhati, 'passambhayaṃ citta-saṅkhāraṃ passasissāmī' ti sikkhati, vedanāsu vedanānupassī, ānanda, bhikkhu tasmiṃ samaye viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ. Taṃ kissa hetu? Vedanāññatarāhaṃ, ānanda, etaṃ vadāmi, yadidaṃ assāsapassāsānaṃ sādhukaṃ manasikāraṃ. Tasmātihānanda, vedanāsu vedanānupassī bhikkhu tasmiṃ samaye viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ.

Au moment, Ānanda, où un bhikkhou s'entraîne: 'je vais inspirer en ressentant l'exaltation'; où il s'entraîne: 'je vais expirer en ressentant l'exaltation'; où il s'entraîne: 'je vais inspirer en ressentant le bien-être'; où il s'entraîne: 'je vais expirer en ressentant le bien-être'; où il s'entraîne: 'je vais inspirer en ressentant les fabrications de l'esprit'; où il s'entraîne: 'je vais expirer en ressentant les fabrications de l'esprit'; où il s'entraîne: 'je vais inspirer en calmant les fabrications de l'esprit'; où il s'entraîne: 'je vais expirer en calmant les fabrications de l'esprit', à ce moment-là le bhikkhou reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Et quelle en est la raison? Je parle, Ānanda, de l'attention minutieuse portée à l'inspiration-et-expiration comme d'un certain ressenti. C'est pourquoi, Ānanda, à ce moment-là, un bhikkhou reste à observer les ressentis dans les ressentis, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu ‘cittappaṭisaṃvedī assasissāmī’ti sikkhati, ‘cittappaṭisaṃvedī passasissāmī’ti sikkhati, 'abhippamodayaṃ cittaṃ assasissāmī' ti sikkhati, 'abhippamodayaṃ cittaṃ passasissāmī' ti sikkhati, 'samādahaṃ cittaṃ assasissāmī' ti sikkhati, 'samādahaṃ cittaṃ passasissāmī' ti sikkhati, ‘vimocayaṃ cittaṃ assasissāmī’ti sikkhati, ‘vimocayaṃ cittaṃ passasissāmī’ti sikkhati, citte cittānupassī, ānanda, bhikkhu tasmiṃ samaye viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ. Taṃ kissa hetu? Nāhaṃ, ānanda, muṭṭhassatissa asampajānassa ānāpānassatisamādhibhāvanaṃ vadāmi. Tasmātihānanda, citte cittānupassī bhikkhu tasmiṃ samaye viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ.

Au moment, Ānanda, où un bhikkhou s'entraîne: 'je vais inspirer en ressentant l'esprit'; où il s'entraîne: 'je vais expirer en ressentant l'esprit'; où il s'entraîne: 'je vais inspirer en réjouissant l'esprit'; où il s'entraîne: 'je vais expirer en réjouissant l'esprit'; où il s'entraîne: 'je vais inspirer en concentrant l'esprit'; où il s'entraîne: 'je vais expirer en concentrant l'esprit'; où il s'entraîne: 'je vais inspirer en délivrant l'esprit'; où il s'entraîne: 'je vais expirer en délivrant l'esprit', à ce moment-là le bhikkhou reste à observer l'esprit dans l'esprit, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Et quelle en est la raison? Je ne parle pas, Ānanda, de développement de la concentration au moyen de la présence de l'esprit sur la respiration pour celui qui est étourdi d'esprit et qui n'est pas doué d'un discernement attentif. C'est pourquoi, Ānanda, à ce moment-là, un bhikkhou reste à observer l'esprit dans l'esprit, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu 'anicc'ānupassī assasissāmī' ti sikkhati, 'anicc'ānupassī passasissāmī' ti sikkhati, 'virāg'ānupassī assasissāmī' ti sikkhati, 'virāg'ānupassī passasissāmī' ti sikkhati, 'nirodh'ānupassī assasissāmī' ti sikkhati, 'nirodh'ānupassī passasissāmī' ti sikkhati, ‘paṭinissaggānupassī assasissāmī’ti sikkhati, ‘paṭinissaggānupassī passasissāmī’ti sikkhati, dhammesu dhammānupassī, ānanda, bhikkhu tasmiṃ samaye viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ. So yaṃ taṃ hoti abhijjhādomanassānaṃ pahānaṃ taṃ paññāya disvā sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti. Tasmātihānanda, dhammesu dhammānupassī bhikkhu tasmiṃ samaye viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ.

Au moment, Ānanda, où un bhikkhou s'entraîne: 'je vais inspirer en contemplant l'impermanence'; où il s'entraîne: 'je vais expirer en contemplant l'impermanence'; où il s'entraîne: 'je vais inspirer en contemplant le détachement'; où il s'entraîne: 'je vais expirer en contemplant le détachement'; où il s'entraîne: 'je vais inspirer en contemplant la cessation'; où il s'entraîne: 'je vais expirer en contemplant la cessation'; où il s'entraîne: 'je vais inspirer en contemplant le désintéressement'; où il s'entraîne: 'je vais expirer en contemplant le désintéressement', à ce moment-là le bhikkhou reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Ayant vu avec discernement ce qu'est l'abandon de la convoitise et de l'affliction mentale, il contemple minutieusement dans l'équanimité. C'est pourquoi, Ānanda, à ce moment-là, un bhikkhou reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

Evaṃ bhāvito kho, ānanda, ānāpānassatisamādhi evaṃ bahulīkato cattāro satipaṭṭhāne paripūreti.

Voici, Ānanda, comment la concentration au moyen de la présence de l'esprit sur la respiration est développée et cultivée, de manière à porter les quatre mises en place de la présence d'esprit à leur complétion.



(L'observation du corps et le développement des facteurs d'éveil)

Kathaṃ bhāvitā cānanda, cattāro satipaṭṭhānā kathaṃ bahulīkatā satta bojjhaṅge paripūrenti? Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati, upaṭṭhitāssa tasmiṃ samaye bhikkhuno sati hoti asammuṭṭhā. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno upaṭṭhitā sati hoti asammuṭṭhā, sati-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, sati-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, sati-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Et comment, Ānanda, les quatre mises en place de la présence d'esprit sont-elles développées et cultivées de manière à porter les sept facteurs d'éveil à leur complétion? Au moment, Ānanda, où un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, à ce moment-là la présence d'esprit de ce bhikkhou est mise en place, sans étourderie. Au moment, Ānanda, où la présence d'esprit d'un bhikkhou est mise en place, sans étourderie, à ce moment-là la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

So tathā sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati parivīmaṃsamāpajjati. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu tathā sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati parivīmaṃsamāpajjati, dhamma-vicaya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, dhamma-vicaya-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, dhamma-vicaya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

En demeurant ainsi présent d'esprit, il investigue, analyse et examine minutieusement cet état mental avec discernement. Au moment, Ānanda, où un bhikkhou demeure ainsi présent d'esprit et qu'il investigue, analyse et examine minutieusement cet état mental avec discernement, à ce moment-là l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Tassa taṃ dhammaṃ paññāya pavicinato pavicarato parivīmaṃsamāpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno taṃ dhammaṃ paññāya pavicinato pavicarato parivīmaṃsamāpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ, vīriya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, vīriya-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, vīriya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

En investiguant, analysant et examinant minutieusement cet état mental avec discernement, une énergie sans défaillance est activée en lui. Au moment, Ānanda, où investiguant, analysant, et examinant minutieusement cet état mental avec discernement, une énergie sans défaillance est activée chez un bhikkhou, à ce moment-là l'énergie en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'énergie en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là, l'énergie en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Āraddhavīriyassa uppajjati pīti nirāmisā. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno āraddhavīriyassa uppajjati pīti nirāmisā, pīti-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, pīti-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, pīti-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui a [son] énergie activée, une exaltation détachée de ce qui est primaire apparaît. Au moment, Ānanda, où une exaltation détachée de ce qui est primaire apparaît chez un bhikkhou qui a [son] énergie activée, à ce moment-là l'exaltation en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'exaltation en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là l'exaltation en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Pītimanassa kāyopi passambhati, cittampi passambhati. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno pītimanassa kāyopi passambhati, cittampi passambhati, passaddhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, passaddhi-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, passaddhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui a un esprit exalté, le corps se calme et l'esprit se calme. Au moment, Ānanda, où chez un bhikkhou qui a un esprit exalté le corps se calme et l'esprit se calme, à ce moment-là, la tranquillité en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive la tranquillité en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là, la tranquillité en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Passaddhakāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno passaddhakāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati – samādhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, samādhi-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, samādhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Chez celui dont le corps est calme et qui est dans le bien-être, l'esprit se concentre. Au moment, Ānanda, où chez un bhikkhou dont le corps est calme et qui est dans le bien-être, l'esprit se concentre, à ce moment-là la concentration en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive la concentration en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là la concentration en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

So tathāsamāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu tathāsamāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti – upekkhā-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, upekkhā-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, upekkhā-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Il contemple minutieusement dans l'équanimité l'esprit qui est ainsi devenu concentré. Au moment, Ānanda, où un bhikkhou contemple minutieusement dans l'équanimité l'esprit qui est ainsi devenu concentré, à ce moment-là l'équanimité en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'équanimité en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là, l'équanimité en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.



(L'observation des ressentis et le développement des facteurs d'éveil)

Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu vedanāsu vedanānupassī viharati, upaṭṭhitāssa tasmiṃ samaye bhikkhuno sati hoti asammuṭṭhā. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno upaṭṭhitā sati hoti asammuṭṭhā, sati-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, sati-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, sati-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Au moment, Ānanda, où un bhikkhou reste à observer les ressentis dans les ressentis, à ce moment-là la présence d'esprit de ce bhikkhou est mise en place, sans étourderie. Au moment, Ānanda, où la présence d'esprit d'un bhikkhou est mise en place, sans étourderie, à ce moment-là la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

So tathā sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati parivīmaṃsamāpajjati. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu tathā sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati parivīmaṃsamāpajjati, dhamma-vicaya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, dhamma-vicaya-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, dhamma-vicaya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Lorsqu'il demeure ainsi présent d'esprit, il investigue, analyse et examine minutieusement cet état mental avec discernement. Au moment, Ānanda, où un bhikkhou demeure ainsi présent d'esprit et qu'il investigue, analyse et examine minutieusement cet état mental avec discernement, à ce moment-là l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Tassa taṃ dhammaṃ paññāya pavicinato pavicarato parivīmaṃsamāpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno taṃ dhammaṃ paññāya pavicinato pavicarato parivīmaṃsamāpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ, vīriya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, vīriya-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, vīriya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Lorsqu'il investigue, analyse et examine minutieusement cet état mental avec discernement, une énergie sans défaillance est activée en lui. Au moment, Ānanda, où investiguant, analysant, et examinant minutieusement cet état mental avec discernement, une énergie sans défaillance est activée chez un bhikkhou, à ce moment-là l'énergie en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'énergie en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là, l'énergie en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Āraddhavīriyassa uppajjati pīti nirāmisā. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno āraddhavīriyassa uppajjati pīti nirāmisā, pīti-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, pīti-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, pīti-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui a [son] énergie activée, une exaltation détachée de ce qui est primaire apparaît. Au moment, Ānanda, où une exaltation détachée de ce qui est primaire apparaît chez un bhikkhou qui a [son] énergie activée, à ce moment-là l'exaltation en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'exaltation en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là l'exaltation en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Pītimanassa kāyopi passambhati, cittampi passambhati. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno pītimanassa kāyopi passambhati, cittampi passambhati, passaddhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, passaddhi-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, passaddhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui a un esprit exalté, le corps se calme et l'esprit se calme. Au moment, Ānanda, où chez un bhikkhou qui a un esprit exalté, le corps se calme et l'esprit se calme, à ce moment-là, la tranquillité en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive la tranquillité en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là, la tranquillité en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Passaddhakāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno passaddhakāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati – samādhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, samādhi-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, samādhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Chez celui dont le corps est calme et qui est dans le bien-être, l'esprit se concentre. Au moment, Ānanda, où chez un bhikkhou dont le corps est calme et qui est dans le bien-être, l'esprit se concentre, à ce moment-là la concentration en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive la concentration en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là la concentration en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

So tathāsamāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu tathāsamāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti – upekkhā-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, upekkhā-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, upekkhā-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Il contemple minutieusement dans l'équanimité l'esprit qui est ainsi devenu concentré. Au moment, Ānanda, où un bhikkhou contemple minutieusement dans l'équanimité l'esprit qui est ainsi devenu concentré, à ce moment-là, l'équanimité en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'équanimité en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là, l'équanimité en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.



(L'observation de l'esprit et le développement des facteurs d'éveil)

Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu citte cittānupassī viharati, upaṭṭhitāssa tasmiṃ samaye bhikkhuno sati hoti asammuṭṭhā. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno upaṭṭhitā sati hoti asammuṭṭhā, sati-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, sati-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, sati-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Au moment, Ānanda, où un bhikkhou reste à observer l'esprit dans l'esprit, à ce moment-là la présence d'esprit de ce bhikkhou est mise en place, sans étourderie. Au moment, Ānanda, où la présence d'esprit d'un bhikkhou est mise en place, sans étourderie, à ce moment-là la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

So tathā sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati parivīmaṃsamāpajjati. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu tathā sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati parivīmaṃsamāpajjati, dhamma-vicaya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, dhamma-vicaya-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, dhamma-vicaya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Lorsqu'il demeure ainsi présent d'esprit, il investigue, analyse et examine minutieusement cet état mental avec discernement. Au moment, Ānanda, où un bhikkhou demeure ainsi présent d'esprit et qu'il investigue, analyse et examine minutieusement cet état mental avec discernement, à ce moment-là l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Tassa taṃ dhammaṃ paññāya pavicinato pavicarato parivīmaṃsamāpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno taṃ dhammaṃ paññāya pavicinato pavicarato parivīmaṃsamāpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ, vīriya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, vīriya-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, vīriya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Lorsqu'il investigue, analyse et examine minutieusement cet état mental avec discernement, une énergie sans défaillance est activée en lui. Au moment, Ānanda, où investiguant, analysant, et examinant minutieusement cet état mental avec discernement, une énergie sans défaillance est activée chez un bhikkhou, à ce moment-là l'énergie en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'énergie en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là, l'énergie en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Āraddhavīriyassa uppajjati pīti nirāmisā. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno āraddhavīriyassa uppajjati pīti nirāmisā, pīti-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, pīti-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, pīti-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui a [son] énergie activée, une exaltation détachée de ce qui est primaire apparaît. Au moment, Ānanda, où une exaltation détachée de ce qui est primaire apparaît chez un bhikkhou qui a [son] énergie activée, à ce moment-là l'exaltation en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'exaltation en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là l'exaltation en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Pītimanassa kāyopi passambhati, cittampi passambhati. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno pītimanassa kāyopi passambhati, cittampi passambhati, passaddhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, passaddhi-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, passaddhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui a un esprit exalté, le corps se calme et l'esprit se calme. Au moment, Ānanda, où chez un bhikkhou qui a un esprit exalté, le corps se calme et l'esprit se calme, à ce moment-là, la tranquillité en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive la tranquillité en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là, la tranquillité en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Passaddhakāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno passaddhakāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati – samādhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, samādhi-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, samādhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Chez celui dont le corps est calme et qui est dans le bien-être, l'esprit se concentre. Au moment, Ānanda, où chez un bhikkhou dont le corps est calme et qui est dans le bien-être, l'esprit se concentre, à ce moment-là la concentration en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive la concentration en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là la concentration en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

So tathāsamāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu tathāsamāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti – upekkhā-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, upekkhā-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, upekkhā-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Il contemple minutieusement dans l'équanimité l'esprit qui est ainsi devenu concentré. Au moment, Ānanda, où un bhikkhou contemple minutieusement dans l'équanimité l'esprit qui est ainsi devenu concentré, à ce moment-là, l'équanimité en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'équanimité en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là, l'équanimité en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.



(L'observation des phénomènes et le développement des facteurs d'éveil)

Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu dhammesu dhammānupassī viharati, upaṭṭhitāssa tasmiṃ samaye bhikkhuno sati hoti asammuṭṭhā. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno upaṭṭhitā sati hoti asammuṭṭhā, sati-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, sati-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, sati-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Au moment, Ānanda, où un bhikkhou reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, à ce moment-là la présence d'esprit de ce bhikkhou est mise en place, sans étourderie. Au moment, Ānanda, où la présence d'esprit d'un bhikkhou est mise en place, sans étourderie, à ce moment-là la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

So tathā sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati parivīmaṃsamāpajjati. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu tathā sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati parivīmaṃsamāpajjati, dhamma-vicaya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, dhamma-vicaya-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, dhamma-vicaya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Lorsqu'il demeure ainsi présent d'esprit, il investigue, analyse et examine minutieusement cet état mental avec discernement. Au moment, Ānanda, où un bhikkhou demeure ainsi présent d'esprit et qu'il investigue, analyse et examine minutieusement cet état mental avec discernement, à ce moment-là l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Tassa taṃ dhammaṃ paññāya pavicinato pavicarato parivīmaṃsamāpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno taṃ dhammaṃ paññāya pavicinato pavicarato parivīmaṃsamāpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ, vīriya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, vīriya-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, vīriya-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Lorsqu'il investigue, analyse et examine minutieusement cet état mental avec discernement, une énergie sans défaillance est activée en lui. Au moment, Ānanda, où investiguant, analysant, et examinant minutieusement cet état mental avec discernement, une énergie sans défaillance est activée chez un bhikkhou, à ce moment-là l'énergie en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'énergie en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là, l'énergie en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Āraddhavīriyassa uppajjati pīti nirāmisā. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno āraddhavīriyassa uppajjati pīti nirāmisā, pīti-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, pīti-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, pīti-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui a [son] énergie activée, une exaltation détachée de ce qui est primaire apparaît. Au moment, Ānanda, où une exaltation détachée de ce qui est primaire apparaît chez un bhikkhou qui a [son] énergie activée, à ce moment-là l'exaltation en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'exaltation en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là l'exaltation en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Pītimanassa kāyopi passambhati, cittampi passambhati. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno pītimanassa kāyopi passambhati, cittampi passambhati, passaddhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, passaddhi-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, passaddhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui a un esprit exalté, le corps se calme et l'esprit se calme. Au moment, Ānanda, où chez un bhikkhou qui a un esprit exalté, le corps se calme et l'esprit se calme, à ce moment-là, la tranquillité en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive la tranquillité en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là, la tranquillité en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Passaddhakāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhuno passaddhakāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati – samādhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, samādhi-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, samādhi-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Chez celui dont le corps est calme et qui est dans le bien-être, l'esprit se concentre. Au moment, Ānanda, où chez un bhikkhou dont le corps est calme et qui est dans le bien-être, l'esprit se concentre, à ce moment-là la concentration en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive la concentration en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là la concentration en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

So tathāsamāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti. Yasmiṃ samaye, ānanda, bhikkhu tathāsamāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti – upekkhā-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti, upekkhā-sambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti, upekkhā-sambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Il contemple minutieusement dans l'équanimité l'esprit qui est ainsi devenu concentré. Au moment, Ānanda, où un bhikkhou contemple minutieusement dans l'équanimité l'esprit qui est ainsi devenu concentré, à ce moment-là, l'équanimité en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'équanimité en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là, l'équanimité en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

Evaṃ bhāvitā kho, ānanda, cattāro satipaṭṭhānā evaṃ bahulīkatā satta bojjhaṅge paripūrenti.

Voici, Ānanda, comment les quatre mises en place de la présence d'esprit sont développées et cultivées de manière à porter les sept facteurs d'éveil à leur complétion.



(Les facteurs d'éveil menant à la connaissance correcte et à la délivrance)

Kathaṃ bhāvitā, ānanda, satta bojjhaṅgā kathaṃ bahulīkatā vijjāvimuttiṃ paripūrenti? Idhānanda, bhikkhu sati-sambojjhaṅgaṃ bhāveti vivekanissitaṃ virāganissitaṃ nirodhanissitaṃ vossaggapariṇāmiṃ, dhamma-vicaya-sambojjhaṅgaṃ bhāveti vivekanissitaṃ virāganissitaṃ nirodhanissitaṃ vossaggapariṇāmiṃ, vīriya-sambojjhaṅgaṃ bhāveti vivekanissitaṃ virāganissitaṃ nirodhanissitaṃ vossaggapariṇāmiṃ, pīti-sambojjhaṅgaṃ bhāveti vivekanissitaṃ virāganissitaṃ nirodhanissitaṃ vossaggapariṇāmiṃ, passaddhi-sambojjhaṅgaṃ bhāveti vivekanissitaṃ virāganissitaṃ nirodhanissitaṃ vossaggapariṇāmiṃ, samādhi-sambojjhaṅgaṃ bhāveti vivekanissitaṃ virāganissitaṃ nirodhanissitaṃ vossaggapariṇāmiṃ, upekkhā-sambojjhaṅgaṃ bhāveti vivekanissitaṃ virāganissitaṃ nirodhanissitaṃ vossaggapariṇāmiṃ.

Comment, Ānanda, les sept facteurs d'éveil sont-ils développés et cultivés de manière à porter la connaissance correcte & libération à leur complétion? En cela, Ānanda, un bhikkhou développe la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil basé sur l'isolement, sur le détachement, sur la cessation, se parachevant dans le lâcher-prise; il développe l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil basé sur l'isolement, sur le détachement, sur la cessation, se parachevant dans le lâcher-prise; il développe l'énergie en tant que facteur d'éveil basé sur l'isolement, sur le détachement, sur la cessation, se parachevant dans le lâcher-prise; il développe l'exaltation en tant que facteur d'éveil basé sur l'isolement, sur le détachement, sur la cessation, se parachevant dans le lâcher-prise; il développe la tranquillité en tant que facteur d'éveil basé sur l'isolement, sur le détachement, sur la cessation, se parachevant dans le lâcher-prise; il développe la concentration en tant que facteur d'éveil basé sur l'isolement, sur le détachement, sur la cessation, se parachevant dans le lâcher-prise; il développe l'équanimité en tant que facteur d'éveil basé sur l'isolement, sur le détachement, sur la cessation, se parachevant dans le lâcher-prise.

Evaṃ bhāvitā kho, ānanda, satta bojjhaṅgā evaṃ bahulīkatā vijjāvimuttiṃ paripūrentī ti.

Voici, Ānanda, comment les sept facteurs d'éveil sont développés et cultivés de manière à porter la connaissance correcte & libération à leur complétion.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.