Iti 107
Bahukāra Sutta
— En font beaucoup —
[ bahu: beaucoup | kāra: fait ]

Voici comment les bhikkhous et les laïcs vivent en dépendance mutuelle, chacun utile aux autres.



Pāḷi



Vuttañhetaṃ bhagavatā, vuttamarahatāti me sutaṃ:

Français



Ceci a été dit par le Fortuné, dit par l'arahant, ainsi ai-je entendu:

“bahukārā, bhikkhave, brāhmaṇagahapatikā tumhākaṃ ye vo paccupaṭṭhitā cīvara-piṇḍapāta-senāsana-gilāna-paccaya-bhesajja-parikkhārehi. tumhepi, bhikkhave, bahukārā brāhmaṇagahapatikānaṃ yaṃ nesaṃ dhammaṃ desetha ādikalyāṇaṃ majjhekalyāṇaṃ pariyosānakalyāṇaṃ sātthaṃ sabyañjanaṃ, kevalaparipuṇṇaṃ parisuddhaṃ brahmacariyaṃ pakāsetha. evamidaṃ, bhikkhave, aññamaññaṃ nissāya brahmacariyaṃ vussati oghassa nittharaṇatthāya sammā dukkhassa antakiriyāyā”ti.

Bhikkhous, les brahmanes et les maîtres de maison en font beaucoup en vous offrant des robes, de la nourriture, des logements, des remèdes et des provisions pour les malades. Vous aussi, bhikkhous, vous en faites beaucoup pour les brahmanes et les maîtres de maison, en leur enseignant ce Dhamma qui est bénéfique au début, bénéfique au milieu et bénéfique à la fin, avec la signification et le phrasé corrects, et en leur présentant la vie brahmique qui est entièrement complète et pure. Ainsi, bhikkhous, la vie brahmique est pratiquée en dépendance les uns aux autres, pour traverser l'inondation et mettre correctement fin au mal-être.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.