Iti 13
Makkhapariññā Sutta
— L'exacte compréhension du mépris —
[ makkha: mépris, dénigrement | pariñña: pleine compréhension et savoir exact ]


Pāḷi



Vuttañhetaṃ bhagavatā, vuttamarahatāti me sutaṃ:

Français



Ceci a été dit par le Bhagavā,{1} dit par l'arahant, ainsi ai-je entendu:

“Makkhaṃ, bhikkhave, anabhijānaṃ aparijānaṃ tattha cittaṃ avirājayaṃ appajahaṃ abhabbo dukkhakkhayāya. Makkhañca kho, bhikkhave, abhijānaṃ parijānaṃ tattha cittaṃ virājayaṃ pajahaṃ bhabbo dukkhakkhayāyā”ti.

Bhikkhous, celui qui n'a pas directement connu, entièrement compris le mépris, qui n'en n'a pas détaché son esprit (citta) et ne l'a pas abandonné, celui-là est incapable de mettre fin à Dukkha. Mais celui qui a connu directement le mépris, qui l'a entièrement compris, et qui en a détaché son esprit, qui l'a abandonné, est capable de mettre fin à Dukkha.

Etamatthaṃ bhagavā avoca. Tatthetaṃ iti vuccati:

Voici la signification de ce que le Bhagavā a dit. C'est en référence à ceci qu'il a été dit:

Yena makkhena makkhāse,

sattā gacchanti duggatiṃ;

Taṃ makkhaṃ sammadaññāya,

pajahanti vipassino;

Pahāya na punāyanti,

imaṃ lokaṃ kudācanan”ti.

Parce qu’il cultive le mépris,

Il réapparaît dans un monde d’existence misérable ;

Mais en ayant correctement compris le mépris,

En le voyant correctement, il l’abandonne ;

En l’abandonnant ainsi, il ne revient plus

Jamais dans ce monde.

Ayampi attho vutto bhagavatā, iti me sutanti.

Voici quelle est la signification de ce que dit le Bhagavā, ainsi ai-je entendu.



Bodhi leaf



Note


1. Ceci a été dit par le Bhagavā: il est peut-être ici fait référence à l'affirmation faite à AN 2.107: Ajjhattikaṃ, bhikkhave, aṅganti karitvā nāññaṃ ekaṅgampi samanupassāmi yaṃ evaṃ mahato atthāya saṃvattati yathayidaṃ, bhikkhave, yonisomanasikāro. Yonisomanasikāro, bhikkhave, mahato atthāya saṃvattatī ti.




Traduction du pali réalisée par Nicolas Alfonsi,
basée sur le texte pali du Mahāsaṅgīti Tipiṭaka Buddhavasse 2500: World Tipiṭaka Edition in Roman Script, édité et publié par la M.L. Maniratana Bunnag Dhamma Society Fund, 2005, basé sur l'édition numérique du Chaṭṭha Saṅgāyana publié par le Vipassana Research Institute avec correction et relecture de la Dhamma Society.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.