Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Saṃyutta Nikāya >> Vedanā Saṃyutta

SN 36.21
Sīvaka Sutta
— La question de Sīvaka —

Le Bouddha explique que pour la grande majorité, l'expérience présente ne peut être décrite seulement en termes de résultats des actions passées (kamma).




En une occasion, le Fortuné séjournait à Rājagaha, dans la forêt de bambous, au sanctuaire des écureuils. En cette occasion-là, le vagabond spirituel Moḷiya Sīvaka vint voir le Fortuné et échangea avec lui des salutations courtoises. Après cet échange de salutations amicales et de courtoisies, il s'assit d'un côté. Alors qu'il était assis là, il dit:

Sieur Gotama, il y a des renonçants & brahmanes qui soutiennent l'opinion, la vue suivante: 'Tout ce dont un individu fait l'expérience, que ça soit agréable, désagréable ou neutre, tout cela est conditionné par les actions passées'. Qu'est-ce que Sieur Gotama déclare à ce sujet?

— À cause de [désordres au niveau de] la bile, Sīvaka, certains types de sensations apparaissent. On peut savoir par soi-même que cela se produit, et dans le monde également, cela est accepté comme étant vrai. À cause [de désordres au niveau] du flegme, certains types de sensations... [de désordres au niveau] du vent... d'un déséquilibre [de ces trois]... [de désordres] produits par un changement de climat... produits par un comportement négligent... par des blessures... À cause des résultats du kamma ancien, certains types de sensations apparaissent. On peut savoir par soi-même que cela se produit, et dans le monde également, cela est accepté comme étant vrai.{1}

Maintenant, lorsque ces renonçants & brahmanes maintiennent l'opinion selon laquelle 'Tout ce dont un individu fait l'expérience, que ça soit agréable, désagréable ou neutre, tout cela est conditionné par les actions passées', ils dépassent la limite de ce qu'ils connaissent par eux-mêmes, et de ce qui est considéré comme vrai dans le monde. C'est pourquoi je dis que cela est erroné de la part de ces renonçants & brahmanes.

Lorsque cela fut dit, le vagabond spirituel Moḷiya Sīvaka dit:

— Magnifique, Sieur Gotama, Magnifique. Comme s'il avait redressé ce qui avait été renversé, révélé ce qui était caché, montré le chemin à celui qui se serait perdu, ou porté une lampe dans l'obscurité de sorte que ceux qui ont des yeux puissent voir les formes, de même le Fortuné a clarifié le Dhamma de différentes manières. Je prends refuge auprès de Sieur Gotama, auprès du Dhamma, et auprès du Sangha. Puisse Sieur Gotama se souvenir de moi comme d'un disciple laïc qui a pris refuge auprès de lui, à compter de ce jour et pour la vie.





Bodhi leaf



Note

1. À cause de... la bile... du flegme... ...du kamma: le Bouddha ne réfute pas le fait que des sensations puissent être produites par l'ancien kamma, mais il rejette l'affirmation selon laquelle l'ancien kamma serait l'unique cause des sensations. Puisque des hommes non doués de pouvoirs supranormaux n'ont pas de vision claire des relations kammiques entre les phénomènes, ils doivent s'en tenir à ce qu'ils savent, et ne pas attribuer aux phénomènes des causes dont ils n'ont pas la connaissance directe.



Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Nyanaponika Thera
et Connected Discourses of the Buddha de Bhikkhu Bodhi.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.