SN 36.11
Rahogata Sutta
— Dans un endroit retiré —

Que signifie donc 'tout ce qui est ressenti est insatisfaisant'?




Pāḷi



Atha kho aññataro bhikkhu yena bhagavā tenupasaṅkami; upasaṅkamitvā bhagavantaṃ abhivādetvā ekamantaṃ nisīdi. Ekamantaṃ nisinno kho so bhikkhu bhagavantaṃ etadavoca:

Français



En cette occasion-là, un certain bhikkhou alla voir le Fortuné, lui rendit hommage, puis s'assit d'un côté. Une fois assis là, il dit au Fortuné:

— Idha mayhaṃ, bhante rahogatassa paṭisallīnassa evaṃ cetaso parivitakko udapādi: ‘Tisso vedanā vuttā bhagavatā: sukhā vedanā, dukkhā vedanā, adukkhamasukhā vedanā. Imā tisso vedanā vuttā bhagavatā. Vuttaṃ kho panetaṃ bhagavatā: ‘yaṃ kiñci vedayitaṃ taṃ dukkhasmi’nti. Kiṃ nu kho etaṃ bhagavatā sandhāya bhāsitaṃ: ‘yaṃ kiñci vedayitaṃ taṃ dukkhasmi’nti?

Bhanté, tandis que j'étais en isolement dans un endroit retiré, la pensée suivante est apparue à mon esprit: 'Le Fortuné parle de trois [types de] ressentis: le ressenti agréable, le ressenti désagréable et le ressenti neutre. Voici quels sont les trois [types de] ressentis dont parle le Fortuné. De plus, le Fortuné dit: 'Tout ce qui est ressenti fait partie de l'insatisfaisant'. Quel est donc ce en référence à quoi le Fortuné dit: 'Tout ce qui est ressenti fait partie de l'insatisfaisant'?'

— Sādhu sādhu, bhikkhu! Tisso imā, bhikkhu, vedanā vuttā mayā: sukhā vedanā, dukkhā vedanā, adukkhamasukhā vedanā. Imā tisso vedanā vuttā mayā. Vuttaṃ kho panetaṃ, bhikkhu, mayā: ‘yaṃ kiñci vedayitaṃ, taṃ dukkhasmi’nti.

Excellent, bhikkhou, excellent! Bhikkhou, je parle de ces trois [types de] ressentis: le ressenti agréable, le ressenti désagréable et le ressenti neutre. Voici quels sont les trois [types de] ressentis dont je parle. De plus, bhikkhou, je dis: 'Tout ce qui est ressenti fait partie de l'insatisfaisant'.

— Taṃ kho panetaṃ, bhikkhu, mayā saṅkhārānaṃyeva aniccataṃ sandhāya bhāsitaṃ: ‘yaṃ kiñci vedayitaṃ taṃ dukkhasmi’nti. Taṃ kho panetaṃ, bhikkhu, mayā saṅkhārānaṃyeva khayadhammataṃ sandhāya bhāsitaṃ: ‘yaṃ kiñci vedayitaṃ taṃ dukkhasmi’nti. Taṃ kho panetaṃ, bhikkhu, mayā saṅkhārānaṃyeva vayadhammataṃ sandhāya bhāsitaṃ: ‘yaṃ kiñci vedayitaṃ taṃ dukkhasmi’nti. Taṃ kho panetaṃ, bhikkhu, mayā saṅkhārānaṃyeva virāgadhammataṃ sandhāya bhāsitaṃ: ‘yaṃ kiñci vedayitaṃ taṃ dukkhasmi’nti. Taṃ kho panetaṃ, bhikkhu, mayā saṅkhārānaṃyeva nirodhadhammataṃ sandhāya bhāsitaṃ: ‘yaṃ kiñci vedayitaṃ taṃ dukkhasmi’nti. Taṃ kho panetaṃ, bhikkhu, mayā saṅkhārānaṃyeva vipariṇāmadhammataṃ sandhāya bhāsitaṃ: ‘yaṃ kiñci vedayitaṃ taṃ dukkhasmi’nti.

— De plus, bhikkhou, c'est en référence à l'impermanence des phénomènes construits que je dis: 'Tout ce qui est ressenti fait partie de l'insatisfaisant'. De plus, bhikkhou, c'est en référence au fait que les phénomènes construits sont par nature voués à l'élimination complète que je dis: 'Tout ce qui est ressenti fait partie de l'insatisfaisant'. De plus, bhikkhou, c'est en référence au fait que les phénomènes construits sont par nature voués à la disparition que je dis: 'Tout ce qui est ressenti fait partie de l'insatisfaisant'. De plus, bhikkhou, c'est en référence au fait que les phénomènes construits sont par nature voués à la disparition que je dis: 'Tout ce qui est ressenti fait partie de l'insatisfaisant'. De plus, bhikkhou, c'est en référence au fait que les phénomènes construits sont par nature voués à la cessation que je dis: 'Tout ce qui est ressenti fait partie de l'insatisfaisant'. De plus, bhikkhou, c'est en référence au fait que les phénomènes construits sont par nature voués au changement que je dis: 'Tout ce qui est ressenti fait partie de l'insatisfaisant'.

Atha kho pana, bhikkhu, mayā anupubbasaṅkhārānaṃ nirodho akkhāto: paṭhamaṃ jhānaṃ samāpannassa vācā niruddhā hoti, dutiyaṃ jhānaṃ samāpannassa vitakkavicārā niruddhā honti, tatiyaṃ jhānaṃ samāpannassa pīti niruddhā hoti, catutthaṃ jhānaṃ samāpannassa assāsapassāsā niruddhā honti, ākāsānañcāyatanaṃ samāpannassa rūpasaññā niruddhā hoti, viññāṇañcāyatanaṃ samāpannassa ākāsānañcāyatana-saññā niruddhā hoti, ākiñcaññāyatanaṃ samāpannassa viññāṇañcāyatana-saññā niruddhā hoti, neva-saññā-nāsaññāyatanaṃ samāpannassa ākiñcaññāyatana-saññā niruddhā hoti, saññā-vedayita-nirodhaṃ samāpannassa saññā ca vedanā ca niruddhā honti. Khīṇāsavassa bhikkhuno rāgo niruddho hoti, doso niruddho hoti, moho niruddho hoti.

De plus, bhikkhou, j'ai parlé de la cessation graduelle des phénomènes construits. Avec l'atteinte du premier jhana, la parole cesse; avec l'atteinte du second jhana, les pensées et réflexions cessent; avec l'atteinte du troisième jhana, l'exaltation cesse; avec l'atteinte du quatrième jhana, l'inspiration et l'expiration cessent; avec l'atteinte de la sphère de l'infinité de l'espace, la perception de la forme cesse; avec l'atteinte de la sphère de l'infinité de la conscience, la perception de la sphère de l'infinité de l'espace cesse; avec l'atteinte de la sphère du vide, la perception de la sphère de l'infinité de la conscience cesse; avec l'atteinte de la sphère de ni perception ni non-perception, la perception de la sphère du vide cesse; avec l'atteinte de la cessation des perceptions et des ressentis, les perceptions et les ressentis cessent. Chez un bhikkhou ayant complètement éliminé les impuretés mentales, l'avidité cesse, l'aversion cesse, et l'illusionnement cesse.

Atha kho pana, bhikkhu, mayā anupubbasaṅkhārānaṃ vūpasamo akkhāto: paṭhamaṃ jhānaṃ samāpannassa vācā vūpasantā hoti, dutiyaṃ jhānaṃ samāpannassa vitakkavicārā vūpasantā honti, tatiyaṃ jhānaṃ samāpannassa pīti vūpasantā hoti, catutthaṃ jhānaṃ samāpannassa assāsapassāsā vūpasantā honti, ākāsānañcāyatanaṃ samāpannassa rūpasaññā vūpasantā hoti, viññāṇañcāyatanaṃ samāpannassa ākāsānañcāyatana-saññā vūpasantā hoti, ākiñcaññāyatanaṃ samāpannassa viññāṇañcāyatana-saññā vūpasantā hoti, neva-saññā-nāsaññāyatanaṃ samāpannassa ākiñcaññāyatana-saññā vūpasantā hoti, saññā-vedayita-nirodhaṃ samāpannassa saññā ca vedanā ca vūpasantā honti. Khīṇāsavassa bhikkhuno rāgo vūpasanto hoti, doso vūpasanto hoti, moho vūpasanto hoti.

De plus, bhikkhou, j'ai parlé de l'apaisement graduel des phénomènes construits. Avec l'atteinte du premier jhana, la parole s'apaise; avec l'atteinte du second jhana, les pensées et réflexions s'apaisent; avec l'atteinte du troisième jhana, l'exaltation s'apaise; avec l'atteinte du quatrième jhana, l'inspiration et l'expiration s'apaisent; avec l'atteinte de la sphère de l'infinité de l'espace, la perception de la forme s'apaise; avec l'atteinte de la sphère de l'infinité de la conscience, la perception de la sphère de l'infinité de l'espace s'apaise; avec l'atteinte de la sphère du vide, la perception de la sphère de l'infinité de la conscience s'apaise; avec l'atteinte de la sphère de ni perception ni non-perception, la perception de la sphère du vide s'apaise; avec l'atteinte de la cessation des perceptions et des ressentis, les perceptions et les ressentis s'apaisent. Chez un bhikkhou ayant complètement éliminé les impuretés mentales, l'avidité s'apaise, l'aversion s'apaise, et l'illusionnement s'apaise.

Chayimā, bhikkhu, passaddhiyo: paṭhamaṃ jhānaṃ samāpannassa vācā paṭippassaddhā hoti. Dutiyaṃ jhānaṃ samāpannassa vitakkavicārā paṭippassaddhā honti. Tatiyaṃ jhānaṃ samāpannassa pīti paṭippassaddhā hoti. Catutthaṃ jhānaṃ samāpannassa assāsapassāsā paṭippassaddhā honti. Saññāvedayitanirodhaṃ samāpannassa saññā ca vedanā ca paṭippassaddhā honti. Khīṇāsavassa bhikkhuno rāgo paṭippassaddho hoti, doso paṭippassaddho hoti, moho paṭippassaddho hotī ti.

Bhikkhou, il y a ces six tranquillisations: avec l'atteinte du premier jhana, la parole se tranquillise; avec l'atteinte du second jhana, les pensées et réflexions se tranquillisent; avec l'atteinte du troisième jhana, l'exaltation se tranquillise; avec l'atteinte du quatrième jhana, l'inspiration et l'expiration se tranquillisent; avec l'atteinte de la cessation des perceptions et des ressentis, les perceptions et les ressentis se tranquillisent. Chez un bhikkhou ayant complètement éliminé les impuretés mentales, l'avidité se tranquillise, l'aversion se tranquillise, et l'illusionnement se tranquillise.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.