SN 8.4
Ānanda Sutta
— Ananda et Vanguissa —

Vanguissa demande à Ananda des conseils sur la manière de ne pas être submergé par le désir.




Pāḷi



ekaṃ samayaṃ āyasmā ānando sāvatthiyaṃ viharati jetavane anāthapiṇḍikassa ārāme. atha kho āyasmā ānando pubbaṇhasamayaṃ nivāsetvā pattacīvaramādāya sāvatthiṃ piṇḍāya pāvisi āyasmatā vaṅgīsena pacchāsamaṇena. tena kho pana samayena āyasmato vaṅgīsassa anabhirati uppannā hoti, rāgo cittaṃ anuddhaṃseti. atha kho āyasmā vaṅgīso āyasmantaṃ ānandaṃ gāthāya ajjhabhāsi:

Français



En une occasion, le vénérable Ananda séjournait près de Savatthi, dans le bois de Jéta, le parc d'Anathapindika. Ce matin-là, le vénérable Ananda s'habilla, emporta son bol et ses robes, et se rendit à Savatthi pour ses aumônes de nourriture, suivi du vénérable Vanguissa, qui était encore un jeune renonçant. En cette occasion-là, la frustration était apparue chez le vénérable Vanguissa, et son esprit était en proie à l'avidité. Alors le vénérable Vanguissa s'adressa en vers au vénérable Ananda:



“kāmarāgena ḍayhāmi,
cittaṃ me pariḍayhati.
sādhu nibbāpanaṃ brūhi,
anukampāya gotamā”ti.




Je suis consumé par l'avidité de sensualité,
Mon esprit est embrasé,
S'il vous plaît, par compassion,
Dites-moi comment l'éteindre, ô Gotama.{1}



“saññāya vipariyesā,
cittaṃ te pariḍayhati.
nimittaṃ parivajjehi,
subhaṃ rāgūpasaṃhitaṃ.

“saṅkhāre parato passa,
dukkhato mā ca attato.
nibbāpehi mahārāgaṃ,
mā ḍayhittho punappunaṃ.

“asubhāya cittaṃ bhāvehi,
ekaggaṃ susamāhitaṃ.
sati kāyagatā tyatthu,
nibbidābahulo bha.

“animittañca bhāvehi,
mānānusayamujjaha.
tato mānābhisamayā,
upasanto carissasī”ti.

C'est à cause de la perversion de ta perception
Que ton esprit est embrasé.
Détourne-toi de l'objet attrayant
Qui attise ton avidité.

Vois les constructions comme étrangères
Insatisfaisantes et sans possesseur.
Éteins le grand [brasier] de l'avidité,
Ne t'embrase pas encore et encore.

Consacre ton esprit au répugnant,
Qu'il soit unifié et bien concentré.
Applique la présence de ton esprit sur le corps
Adonne-toi au désenchantement.

Développe [la méditation] sans objet
Abandonne le penchant latent à la prétention.
Ensuite, avec la compréhension complète de la prétention,
Tu iras en paix.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.