SN 5.2
Somā Sutta
— La bhikkhouni Somā —

Māra tente de déconcentrer la bhikkhouni Somā en lui suggérant que la libération ne peut être atteinte par une femme.




Pāḷi



sāvatthinidānaṃ.

Français



À Savatthi.

atha kho somā bhikkhunī pubbaṇhasamayaṃ nivāsetvā pattacīvaramādāya sāvatthiṃ piṇḍāya pāvisi. sāvatthiyaṃ piṇḍāya caritvā pacchābhattaṃ piṇḍapātapaṭikkantā yena andhavanaṃ tenupasaṅkami divāvihārāya. andhavanaṃ ajjhogāhetvā aññatarasmiṃ rukkhamūle divāvihāraṃ nisīdi. atha kho māro pāpimā somāya bhikkhuniyā bhayaṃ chambhitattaṃ lomahaṃsaṃ uppādetukāmo samādhimhā cāvetukāmo yena somā bhikkhunī tenupasaṅkami; upasaṅkamitvā somaṃ bhikkhuniṃ gāthāya ajjhabhāsi:

Ce matin-là, la bhikkhouni Somā s'habilla, emporta son bol et ses robes, et se rendit à Savatthi pour ses aumônes de nourriture. Ayant parcouru Savatthi pour ses aumônes de nourriture, après son repas, de retour de sa quête de nourriture, elle se rendit dans le bois des aveugles pour y passer la journée. Ayant pénétré le bois des aveugles, elle s'assit au pied d'un certain arbre pour y passer la journée. Alors Māra le Malin, souhaitant susciter peur, panique et chair de poule chez la bhikkhouni Somā, souhaitant la faire tomber de sa concentration, s'approcha d'elle et s'adressa à elle en vers:



“yaṃ taṃ isīhi pattabbaṃ,
ṭhānaṃ durabhisambhavaṃ
na taṃ dvaṅgulapaññāya,
sakkā pappotumitthiyā”ti.




L'état qui est à atteindre par les sages
Est difficile à réaliser
Et il ne peut être atteint par une femme
Avec son discernement à deux centimes.
{1}

atha kho somāya bhikkhuniyā etadahosi: “ko nu khvāyaṃ manusso vā amanusso vā gāthaṃ bhāsatī”ti? atha kho somāya bhikkhuniyā etadahosi: “māro kho ayaṃ pāpimā mama bhayaṃ chambhitattaṃ lomahaṃsaṃ uppādetukāmo samādhimhā cāvetukāmo gāthaṃ bhāsatī”ti. atha kho somā bhikkhunī “māro ayaṃ pāpimā” iti viditvā māraṃ pāpimantaṃ gāthāhi paccabhāsi:

Alors la bhikkhouni Somā se dit: 'Qui est-ce donc qui a prononcé ces vers, un être humain ou un être non-humain?' Puis elle se dit: 'C'est Māra le Malin qui a prononcé ces vers, souhaitant susciter en moi peur, panique et chair de poule, souhaitant me faire tomber de ma concentration.' Alors la bhikkhouni Somā, ayant vu qu'il s'agissait de Māra le Malin, lui répondit en vers:



“itthibhāvo kiṃ kayirā,
cittamhi susamāhite.
ñāṇamhi vattamānamhi,
sammā dhammaṃ vipassato.

“yassa nūna siyā evaṃ,
itthāhaṃ purisoti vā.
kiñci vā pana aññasmi,
taṃ māro vattumarahatī”ti.




Quelle différence la féminité fait-elle
Lorsque l'esprit est bien concentré,
Lorsque la connaissance progresse,
Et qu'on voit le Dhamma correctement?

Quiconque se dirait
'Je suis une femme' ou 'je suis un homme'
Ou bien
'Je suis quelque chose'
Est bon à être adressé par Māra.


atha kho māro pāpimā “jānāti maṃ somā bhikkhunī”ti dukkhī dummano tatthevantaradhāyīti.

Alors Māra le Malin, misérable et contrarié, [pensant:] 'La bhikkhouni Somā me connaît,' disparut sur-le-champ.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.