Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Saṃyutta Nikāya >> Kosala Saṃyutta

SN 3.14
Saṅgāma Sutta
— Une bataille —
[ saṅgāma: bataille ]

Le roi Pasenadi est défait par le roi Ajāsattu.




À Savatthi. En cette occasion-là, le roi Ajāsattu du Magadha,{1} fils de Videha, mobilisa une armée en quatre divisions{2} et marcha sur Kāsi{3} contre le roi Passénadi du Kossala. Quand le roi Pasenadi entendit ce rapport, il mobilisa une armée en quatre divisions et lança une contre-attaque vers Kāsi contre le roi Ajāsattu. Le roi Pasenadi et le roi Ajāsattu firent bataille, et ce fut le roi Ajāsattu qui défit le roi Pasenadi. Ce dernier, vaincu, retourna à sa capitale, Sāvatthī.

Le matin suivant, un certain nombre de bhikkhous, ayant mis leurs robes et emportant leur bol et leur cape, allèrent à Savatthi pour leurs aumônes. Ayant parcouru Savatthi pour leurs aumônes, après leur repas, au retour de leur collecte d'aumônes, ils allèrent voir le Fortuné et, à leur arrivée, après lui avoir rendu hommage, ils s'assirent d'un côté. Alors qu'ils étaient assis là, ils rapportèrent au Fortuné ce qui s'était passé. Alors le Fortuné dit:

Bhikkhous, le roi Ajāsattu a de mauvais amis, de mauvais camarades, de mauvais compagnons, alors que le roi Pasenadi a de bons amis, de bons camarades, de bons compagnons. Et cependant, pour aujourd'hui, le roi Pasenadi, ayant été vaincu, dormira mal cette nuit.

Voici ce que dit le Fortuné. Ayant dit cela, le Sublime, l'Instructeur, ajouta:

La victoire attire l'hostilité,
Le vaincu dort mal.
Le paisible dort bien,
Ayant renoncé à la victoire et à la défaite.




Bodhi leaf



Notes

1. Ajāsattu: Ajāsattu était le neveu de Pasenadi, fils de sa sœur et de Bimbisāra, roi du Maghada. Lorsqu'il n'était encore qu'un prince, Ajāsattu, sous les conseils de Devadatta, usurpa le trône et fit exécuter son père. Sa mère mourrut de chagrin peu après.

2. armée en quatre divisions: les troupes dotées d'éléphants, la cavalerie, les troupes dotées de chars et l'infanterie.

3. Kāsi: apparemment les deux rois se disputaient le village de Kāsi, situé à la frontière des deux royaumes.




Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Thanissaro Bhikkhu
et Connected Discourses of the Buddha de Bhikkhu Bodhi.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.