SN 17.8
Siṅgāla Sutta
— Le chacal —
[ siṅgāla: chacal ]

Voici comment la fièvre des acquisitions, honneurs et renommée est comparable à la gale.




Pāḷi



sāvatthiyaṃ viharati ...

Français



À Savatthi.

“dāruṇo, bhikkhave, lābhasakkārasiloko kaṭuko pharuso antarāyiko anuttarassa yogakkhemassa adhigamāya.

Cruels, bhikkhous, sont les acquisitions, honneurs et renommée, ils sont amers, rudes, ils sont un obstacle à l'obtention du suprême soulagement du joug.

assuttha no tumhe, bhikkhave, rattiyā paccūsasamayaṃ jarasiṅgālassa vassamānassā”ti?

Avez-vous entendu, bhikkhous, le vieux chacal hurler dans les dernières heures de la nuit?

— “evaṃ, bhante”.

— Oui, Bhanté.

— “eso kho, bhikkhave, jarasiṅgālo ukkaṇḍakena nāma rogajātena phuṭṭho. neva bilagato ramati, na rukkhamūlagato ramati, na ajjhokāsagato ramati; yena yena gacchati, yattha yattha tiṭṭhati, yattha yattha nisīdati, yattha yattha nipajjati, tattha tattha anayabyasanaṃ āpajjati.

— Ce vieux chacal, bhikkhous, est touché par une maladie appelée la gale. Il ne trouve pas le confort dans une grotte, ne trouve pas le confort au pied d'un arbre, ne trouve pas le confort à ciel ouvert. Où qu'il aille, quelle que soit la manière dont il se dresse, quelle que soit la manière dont il s'assoit, quelle que soit la manière dont il se couche, il rencontre son malheur & infortune.

evameva kho, bhikkhave, idhekacco bhikkhu lābhasakkārasilokena abhibhūto pariyādiṇṇacitto neva suññāgāragato ramati, na rukkhamūlagato ramati, na ajjhokāsagato ramati; yena yena gacchati, yattha yattha tiṭṭhati, yattha yattha nisīdati, yattha yattha nipajjati; tattha tattha anayabyasanaṃ āpajjati.

De la même manière, bhikkhous, un certain bhikkhu dont l'esprit est envahi et subjugué par les acquisitions, honneurs et renommée ne trouve pas le confort dans une pièce vide, ne trouve pas le confort au pied d'un arbre, ne trouve pas le confort à ciel ouvert. Où qu'il aille, quelle que soit la manière dont il se dresse, quelle que soit la manière dont il s'assoit, quelle que soit la manière dont il se couche, il rencontre son malheur & infortune.

evaṃ dāruṇo kho, bhikkhave, lābhasakkārasiloko kaṭuko pharuso antarāyiko anuttarassa yogakkhemassa adhigamāya. tasmātiha, bhikkhave, evaṃ sikkhitabbaṃ: ‘uppannaṃ lābhasakkārasilokaṃ pajahissāma, na ca no uppanno lābhasakkārasiloko cittaṃ pariyādāya ṭhassatī’ti. evañhi vo, bhikkhave, sikkhitabban”ti.

Si cruels, bhikkhous, sont les acquisitions, honneurs et renommée, ils sont amers, rudes, ils sont un obstacle à l'obtention du suprême soulagement du joug. C'est pourquoi, bhikkhous, vous devriez vous entraîner ainsi: 'Nous abandonnerons les acquisitions, les honneurs et la renommée qui seront apparues, et nous ne laisserons pas les acquisitions, les honneurs et la renommée apparues obséder notre esprit.' C'est ainsi, bhikkhous, que vous devriez vous entraîner.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.