SN 17.2
Baḷisa Sutta
— L'hameçon —
[ baḷisa: hameçon ]

Comment acquisitions, honneurs et renommée sont semblables au hameçon d'un pêcheur.




Pāḷi



sāvatthiyaṃ viharati ...

Français



À Savatthi.

“dāruṇo, bhikkhave, lābhasakkārasiloko kaṭuko pharuso antarāyiko anuttarassa yogakkhemassa adhigamāya.

Cruels, bhikkhous, sont les acquisitions, honneurs et renommée, ils sont amers, rudes, ils sont un obstacle à l'obtention du suprême soulagement du joug.

seyyathāpi, bhikkhave, bāḷisiko āmisagataṃ baḷisaṃ gambhīre udakarahade pakkhipeyya, tamenaṃ aññataro āmisacakkhu maccho gileyya. evañhi so, bhikkhave, maccho gilabaḷiso bāḷisikassa anayaṃ āpanno byasanaṃ āpanno yathākāmakaraṇīyo bāḷisikassa”.

Imaginez, bhikkhous, qu'un pêcheur jette un crochet avec un hameçon dans une étendue d'eau profonde, et qu'un poisson cherchant de la nourriture y morde. Ainsi, bhikkhous, le poisson, ayant mordu à l'hameçon, rencontrerait son malheur, rencontrerait son infortune, et le pêcheur ferait de lui ce qu'il veut.

“bāḷisikoti kho, bhikkhave, mārassetaṃ pāpimato adhivacanaṃ. baḷisanti kho, bhikkhave, lābhasakkārasilokassetaṃ adhivacanaṃ. yo hi koci, bhikkhave, bhikkhu uppannaṃ lābhasakkārasilokaṃ assādeti nikāmeti, ayaṃ vuccati, bhikkhave, bhikkhu gilabaḷiso mārassa anayaṃ āpanno byasanaṃ āpanno yathākāmakaraṇīyo pāpimato. evaṃ dāruṇo kho, bhikkhave, lābhasakkārasiloko kaṭuko pharuso antarāyiko anuttarassa yogakkhemassa adhigamāya.

Le pêcheur, bhikkhous, représente Māra le Malin. L'hameçon, bhikkhous, représente les acquisitions, honneurs et renommée. Tout bhikkhu qui succombe aux attraits des acquisitions, honneurs et renommée obtenus, qui les désire, est ce qu'on appelle un bhikkhou ayant mordu à l'hameçon de Māra, qui a rencontré son malheur, qui a rencontré son infortune, et le Malin fait de lui ce qu'il veut. Si cruels, bhikkhous, sont les acquisitions, honneurs et renommée, ils sont amers, rudes, ils sont un obstacle à l'obtention du suprême soulagement du joug.

tasmātiha, bhikkhave, evaṃ sikkhitabbaṃ: ‘uppannaṃ lābhasakkārasilokaṃ pajahissāma, na ca no uppanno lābhasakkārasiloko cittaṃ pariyādāya ṭhassatī’ti. evañhi vo, bhikkhave, sikkhitabban”ti.

C'est pourquoi, bhikkhous, vous devriez vous entraîner ainsi: 'Nous abandonnerons les acquisitions, honneurs et renommée obtenus, et nous ne laisserons pas les acquisitions, honneurs et renommée obtenus obséder notre esprit.' C'est ainsi, bhikkhous, que vous devriez vous entraîner.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.