SN 56.48
Chiggaḷayuga Sutta
— Dans l'encolure du joug —
[ chiggala: trou | yuga: joug ]

La célèbre analogie de la tortue de mer, illustrant la précieuse rareté de la présente naissance humaine.



Pāḷi



Seyyathāpi, bhikkhave, ayaṃ mahāpathavī ekodakā assa. Tatra puriso ekacchiggaḷaṃ yugaṃ pakkhipeyya. Tamenaṃ puratthimo vāto pacchimena saṃhareyya, pacchimo vāto puratthimena saṃhareyya, uttaro vāto dakkhiṇena saṃhareyya, dakkhiṇo vāto uttarena saṃhareyya. Tatrassa kāṇo kacchapo. So vassasatassa vassasatassa accayena sakiṃ sakiṃ ummujjeyya. Taṃ kiṃ maññatha, bhikkhave, api nu kho kāṇo kacchapo vassasatassa vassasatassa accayena sakiṃ sakiṃ ummujjanto amusmiṃ ekacchiggaḷe yuge gīvaṃ paveseyyā ti?

Français



Supposez, bhikkhous que cette grande Terre soit [recouverte d']une seule eau. Un homme y jetterait un joug possédant une unique encolure. Le vent d'est le pousserait vers l'ouest, le vent d'ouest le pousserait vers l'est, le vent du nord le pousserait vers le sud, et le vent du sud le pousserait vers le nord. Supposez qu'il y ait également une tortue de mer aveugle. Elle remonterait à la surface une fois tous les cent ans. Qu'en pensez-vous, bhikkhous: est-ce que cette tortue de mer aveugle, remontant à la surface une fois tous les cent ans, passerait son cou dans l'unique encolure du joug?

— Adhiccamidaṃ, bhante yaṃ so kāṇo kacchapo vassasatassa vassasatassa accayena sakiṃ sakiṃ ummujjanto amusmiṃ ekacchiggaḷe yuge gīvaṃ paveseyyā ti.

Bhanté, ce serait par [pure] coïncidence que cette tortue de mer aveugle, remontant à la surface une fois tous les cent ans, passerait son cou dans l'unique encolure du joug.

— Evaṃ adhiccamidaṃ, bhikkhave, yaṃ manussattaṃ labhati. Evaṃ adhiccamidaṃ, bhikkhave, yaṃ tathāgato loke uppajjati arahaṃ sammāsambuddho. Evaṃ adhiccamidaṃ, bhikkhave, yaṃ tathāgatappavedito dhammavinayo loke dibbati. Tassidaṃ, bhikkhave, manussattaṃ laddhaṃ, tathāgato loke uppanno arahaṃ sammāsambuddho, tathāgatappavedito ca dhammavinayo loke dibbati.

Bhikkhous, c'est par une telle coïncidence{1} que l'on obtient une vie humaine. C'est par une telle coïncidence que le Tathagata, l'arahant correctement et pleinement éveillé apparaît dans le monde. C'est par une telle coïncidence que l'Enseignement & Discipline professé par le Tathagata est disponible dans le monde. Bhikkhous, vous avez obtenu une vie humaine; le Tathagata, l'arahant correctement et pleinement éveillé est apparu dans le monde; l'Enseignement & Discipline professé par le Tathagata est disponible dans le monde.

Tasmātiha, bhikkhave, ‘idaṃ dukkha’nti yogo karaṇīyo, ‘ayaṃ dukkha·samudayo’ti yogo karaṇīyo, ‘ayaṃ dukkha·nirodho’ti yogo karaṇīyo, ‘ayaṃ dukkha·nirodha·gāminī paṭipadā’ti yogo karaṇīyo ti.

C'est pourquoi, bhikkhous, le travail [de contemplation] est à faire: 'Voici le mal-être'; le travail [de contemplation] est à faire: 'Voici l'origine du mal-être'; le travail [de contemplation] est à faire: 'Voici la cessation du mal-être'; le travail [de contemplation] est à faire: 'Voici la voie menant à la cessation du mal-être'.





Bodhi leaf


Note

1. coïncidence: Adhiccamidaṃ. Le terme est à prendre dans un sens rhétorique, et non littéralement. On sait en effet qu'il y a des causes et des conditions précises à de tels événements.



Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.