SN 48.38
Vibhaṅga Sutta
— Un exposé des facultés (affectives) —
[ vibhaṅga: exposé, explication ]

Un exposé des cinq facultés affectives, qui sont mises en correspondence avec les trois types de ressentis.




Pāḷi



Pañcimāni, bhikkhave, indriyāni. Katamāni pañca? Sukhindriyaṃ, dukkhindriyaṃ, somanassindriyaṃ, domanassindriyaṃ, upekkhindriyaṃ.

Français



Il y a, bhikkhous, ces cinq facultés (affectives). Quels sont ces cinq? La faculté de plaisir, la faculté de douleur, la faculté de plaisir mental, la faculté de déplaisir mental, et la faculté d'équanimité.

Katamañca, bhikkhave, sukhindriyaṃ? Yaṃ kho, bhikkhave, kāyikaṃ sukhaṃ, kāyikaṃ sātaṃ, kāyasamphassajaṃ sukhaṃ sātaṃ vedayitaṃ: idaṃ vuccati, bhikkhave, sukhindriyaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la faculté de plaisir? Tout plaisir corporel, bhikhus, tout confort corporel, tout ressenti agréable et confortable engendré par le contact corporel: voici, bhikkhous, ce qu'on appelle la faculté de plaisir.

Katamañca, bhikkhave, dukkhindriyaṃ? Yaṃ kho, bhikkhave, kāyikaṃ dukkhaṃ, kāyikaṃ asātaṃ, kāyasamphassajaṃ dukkhaṃ asātaṃ vedayitaṃ: idaṃ vuccati, bhikkhave, dukkhindriyaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la faculté de douleur? Toute douleur corporelle, tout inconfort corporel, tout ressenti désagréable et inconfortable engendré par le contact corporel: voici, bhikkhous, ce qu'on appelle la faculté de douleur.

Katamañca, bhikkhave, somanassindriyaṃ? Yaṃ kho, bhikkhave, cetasikaṃ sukhaṃ, cetasikaṃ sātaṃ, manosamphassajaṃ sukhaṃ sātaṃ vedayitaṃ: idaṃ vuccati, bhikkhave, somanassindriyaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la faculté de plaisir mental? Tout plaisir de l'esprit, tout confort de l'esprit, tout ressenti agréable et confortable engendré par le contact mental: voici, bhikkhous, ce qu'on appelle la faculté de plaisir mental.

Katamañca, bhikkhave, domanassindriyaṃ? Yaṃ kho, bhikkhave, cetasikaṃ dukkhaṃ, cetasikaṃ asātaṃ, manosamphassajaṃ dukkhaṃ asātaṃ vedayitaṃ: idaṃ vuccati, bhikkhave, domanassindriyaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la faculté de déplaisir mental? Toute douleur de l'esprit, tout inconfort de l'esprit, tout ressenti désagréable et inconfortable engendré par le contact mental: voici, bhikkhous, ce qu'on appelle la faculté de déplaisir mental.

Katamañca, bhikkhave, upekkhindriyaṃ? Yaṃ kho, bhikkhave, kāyikaṃ vā cetasikaṃ vā neva sātaṃ nāsātaṃ vedayitaṃ: idaṃ vuccati, bhikkhave, upekkhindriyaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la faculté d'équanimité? Tout ressenti, qu'il soit corporel ou mental, qui n'est ni confortable ni inconfortable: voici ce qu'on appelle la faculté d'équanimité.

Tatra, bhikkhave, yañca sukhindriyaṃ yañca somanassindriyaṃ, sukhā sā vedanā daṭṭhabbā. Tatra, bhikkhave, yañca dukkhindriyaṃ yañca domanassindriyaṃ, dukkhā sā vedanā daṭṭhabbā. Tatra, bhikkhave, yadidaṃ upekkhindriyaṃ, adukkhamasukhā sā vedanā daṭṭhabbā. Iti kho, bhikkhave, imāni pañcindriyāni pañca hutvā tīṇi honti, tīṇi hutvā pañca honti pariyāyenā ti.

En cela, bhikkhous, la faculté de plaisir et la faculté de plaisir mental doivent être condidérées comme des ressentis agréables. La faculté de douleur et la faculté de déplaisir mental doivent être considérées comme des ressentis douloureux. La faculté d'équanimité doit être considérée comme un ressenti ni-douloureux-ni-agréable (neutre). Ainsi, dans cette exposition, ces cinq facultés (affectives), ayant été cinq, deviennent trois; ayant été trois, elles deviennent cinq.



Bodhi leaf



Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Thanissaro Bhikkhu
et Connected Discourses of the Buddha de Bhikkhu Bodhi.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.