SN 48.26
Sotāpanna Sutta
— Parvenu-au-courant —

Voici une condition à laquelle on entre dans le courant (sotāpanna), en rapport aux facultés sensorielles.




Pāḷi



“chayimāni, bhikkhave, indriyāni. katamāni cha? cakkhundriyaṃ, sotindriyaṃ, ghāṇindriyaṃ, jivhindriyaṃ, kāyindriyaṃ, manindriyaṃ.

Français



Il y a, mendiants, ces six facultés. Quelles sont ces six? La faculté de l'œil, la faculté de l'oreille, la faculté du nez, la faculté de la langue, la faculté du corps, et la faculté de l'esprit.

yato kho, bhikkhave, ariyasāvako imesaṃ channaṃ indriyānaṃ samudayañca atthaṅgamañca assādañca ādīnavañca nissaraṇañca yathābhūtaṃ pajānāti, ayaṃ vuccati, bhikkhave, ariyasāvako sotāpanno avinipātadhammo niyato sambodhiparāyaṇo”ti.

Lorsqu'un noble disciple discerne tels qu'ils sont réellement l'apparition, la disparition, l'attrait, le désavantage, et l'émancipation par rapport à ces six facultés, on dit de lui qu'il est un noble disciple parvenu-au-courant, délivré des mondes inférieurs, fixé sur la voie de l'éveil complet.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Bhikkhu Sekha.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas (encore) un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.