SN 47.11
Mahāpurisa Sutta
— Un grand homme —

Saripoutta demande au Bouddha ce qui définit un grand homme.




Pāḷi



sāvatthinidānaṃ.

Français



À Savatthi.

atha kho āyasmā sāriputto yena bhagavā tenupasaṅkami; upasaṅkamitvā bhagavantaṃ abhivādetvā ekamantaṃ nisīdi. ekamantaṃ nisinno kho āyasmā sāriputto bhagavantaṃ etadavoca:

En ce jour-là, le vénérable Saripoutta alla voir le Fortuné, lui rendit hommage, s'assit d'un côté et lui dit:

— “‘mahāpuriso, mahāpuriso’ti, bhante, vuccati. kittāvatā nu kho, bhante, mahāpuriso hotī”ti?

Bhanté, on entend dire: 'Un grand homme, un grand homme'. Qu'est-ce donc, Bhanté, qui définit un grand homme?

— “vimuttacittattā khvāhaṃ, sāriputta, ‘mahāpuriso’ti vadāmi. avimuttacittattā ‘no mahāpuriso’ti vadāmi”.

— Saripoutta, je dis de quelqu'un qui est libéré en esprit que c'est un grand homme; je dis de quelqu'un qui n'est pas libéré en esprit que ce n'est pas un grand homme.

“kathañca, sāriputta, vimuttacitto hoti? idha, sāriputta, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ. tassa kāye kāyānupassino viharato cittaṃ virajjati, vimuccati anupādāya āsavehi.

Et comment, Saripoutta, est on libéré en esprit? En cela, un mendiant reste à observer le corps dans le corps, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Tandis qu'il reste à observer le corps dans le corps, son esprit se détache, se libère de ses impuretés par le non-attachement.{n}

vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. tassa vedanāsu vedanānupassino viharato cittaṃ virajjati, vimuccati anupādāya āsavehi.

Il reste à observer les ressentis dans les ressentis, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Tandis qu'il reste à observer les ressentis dans les ressentis, son esprit se détache, se libère de ses impuretés par le non-attachement.

citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. tassa citte cittānupassino viharato cittaṃ virajjati, vimuccati anupādāya āsavehi.

Il reste à observer l'esprit dans l'esprit, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Tandis qu'il reste à observer l'esprit dans l'esprit, son esprit se détache, se libère de ses impuretés par le non-attachement.

dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ. tassa dhammesu dhammānupassino viharato cittaṃ virajjati, vimuccati anupādāya āsavehi.

Il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Tandis qu'il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, son esprit se détache, se libère de ses impuretés par le non-attachement.

evaṃ kho, sāriputta, vimuttacitto hoti. vimuttacittattā khvāhaṃ, sāriputta, ‘mahāpuriso’ti vadāmi. avimuttacittattā ‘no mahāpuriso’ti vadāmī”ti.

Voici, Saripoutta, comment on est libéré en esprit. Je dis de quelqu'un qui est libéré en esprit que c'est un grand homme; je dis de quelqu'un qui n'est pas libéré en esprit que ce n'est pas un grand homme.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Bhikkhu Sekha.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas (encore) un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.