SN 47.5
Akusalarāsi Sutta
— Amoncellements de ce qui est désavantageux —

Qu'est-ce que le Bouddha entend par 'amoncellements de ce qui est dés/avantageux' (a/kusala·rāsi)?




Pāḷi



sāvatthinidānaṃ.

Français



À Savatthi.

tatra kho bhagavā etadavoca:

En cette occasion-là, le Fortuné s'adressa aux bhikkhous:

— “‘akusalarāsī’ti, bhikkhave, vadamāno pañca nīvaraṇe sammā vadamāno vadeyya. kevalo hāyaṃ, bhikkhave, akusalarāsi, yadidaṃ pañca nīvaraṇā. katame pañca? kāmacchandanīvaraṇaṃ, byāpādanīvaraṇaṃ, thinamiddhanīvaraṇaṃ, uddhaccakukkuccanīvaraṇaṃ, vicikicchānīvaraṇaṃ. ‘akusalarāsī’ti, bhikkhave, vadamāno ime pañca nīvaraṇe sammā vadamāno vadeyya. kevalo hāyaṃ, bhikkhave, akusalarāsi, yadidaṃ pañca nīvaraṇā.

Bhikkhous, en parlant d''amoncellements de ce qui est désavantageux', quelqu'un parlant correctement parlerait des cinq obstructions. Les cinq obstructions sont en effet de complets amoncellements de ce qui est désavantageux. Et quelles sont ces cinq? L'obstruction de désir sensuel, l'obstruction de malveillance, l'obstruction de léthargie & somnolence, l'obstruction d'agitation mentale & préoccupation, et l'obstruction du doute. Bhikkhous, en parlant d''amoncellements de ce qui est désavantageux', quelqu'un parlant correctement parlerait de ces cinq obstructions. Les cinq obstructions sont en effet de complets amoncellements de ce qui est désavantageux.

“‘kusalarāsī’ti, bhikkhave, vadamāno cattāro satipaṭṭhāne sammā vadamāno vadeyya. kevalo hāyaṃ, bhikkhave, kusalarāsi, yadidaṃ cattāro satipaṭṭhānā. katame cattāro? idha, bhikkhave, bhikkhu kāye kāyānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; vedanāsu vedanānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; citte cittānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ; dhammesu dhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhā-domanassaṃ. ‘kusalarāsī’ti, bhikkhave, vadamāno ime cattāro satipaṭṭhāne sammā vadamāno vadeyya. kevalo hāyaṃ, bhikkhave, kusalarāsi, yadidaṃ cattāro satipaṭṭhānā”ti.

Bhikkhous, en parlant d''amoncellements de ce qui est avantageux', quelqu'un parlant correctement parlerait des quatre mises en place de la présence d'esprit. Les quatre mises en place de la présence d'esprit sont en effet de complets amoncellements de ce qui est avantageux. Et quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou reste à observer le corps dans le corps, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer les ressentis dans les ressentis, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer l'esprit dans l'esprit, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde; il reste à observer le Dhamma dans les phénomènes, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Bhikkhous, en parlant d''amoncellements de ce qui est avantageux', quelqu'un parlant correctement parlerait de ces quatre mises en place de la présence d'esprit. Les quatre mises en place de la présence d'esprit sont en effet de complets amoncellements de ce qui est avantageux.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.