SN 45.153
Kumbha Sutta
— Une jarre —

Voici la fondation sur laquelle on pratique la noble voie, en comparaison à une jarre renversée.




Pāḷi



153.1 “seyyathāpi, bhikkhave, kumbho nikkujjo vamateva udakaṃ, no paccāvamati; evameva kho, bhikkhave, bhikkhu ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bhāvento ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bahulīkaronto vamateva pāpake akusale dhamme, no paccāvamati. kathañca, bhikkhave, bhikkhu ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bhāvento ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bahulīkaronto vamateva pāpake akusale dhamme, no paccāvamati?

Français



153.1 Tout comme, bhikkhous, lorsqu'une jarre est retournée, l'eau qui y a été versée s'en écoule et n'y reste pas, de la même manière, chez un bhikkhou développant la noble voie à huit composantes, cultivant la noble voie à huit composantes, les états mentaux mauvais et désavantageux s'écoulent et ne restent pas. Et comment, bhikkhous, un bhikkhou développe-t-il la noble voie à huit composantes, cultive-t-il la noble voie à huit composantes, de manière à ce que les états mentaux mauvais et désavantageux s'écoulent et ne restent pas?

idha, bhikkhave, bhikkhu sammādiṭṭhiṃ bhāveti vivekanissitaṃ virāganissitaṃ nirodhanissitaṃ vossaggapariṇāmiṃ; sammāsaṅkappaṃ bhāveti vivekanissitaṃ virāganissitaṃ nirodhanissitaṃ vossaggapariṇāmiṃ; sammāvācaṃ bhāveti vivekanissitaṃ virāganissitaṃ nirodhanissitaṃ vossaggapariṇāmiṃ; sammākammantaṃ bhāveti vivekanissitaṃ virāganissitaṃ nirodhanissitaṃ vossaggapariṇāmiṃ; sammāājīvaṃ bhāveti vivekanissitaṃ virāganissitaṃ nirodhanissitaṃ vossaggapariṇāmiṃ; sammāvāyāmaṃ bhāveti vivekanissitaṃ virāganissitaṃ nirodhanissitaṃ vossaggapariṇāmiṃ; sammāsatiṃ bhāveti vivekanissitaṃ virāganissitaṃ nirodhanissitaṃ vossaggapariṇāmiṃ; sammāsamādhiṃ bhāveti vivekanissitaṃ virāganissitaṃ nirodhanissitaṃ vossaggapariṇāmiṃ.

En cela, un bhikkhou développe la vue correcte, basée sur l'isolement, sur le détachement, sur la cessation, se parachevant dans le lâcher-prise. Il développe l'aspiration correcte, basée sur l'isolement, sur le détachement, sur la cessation, se parachevant dans le lâcher-prise. Il développe la parole correcte, basée sur l'isolement, sur le détachement, sur la cessation, se parachevant dans le lâcher-prise. Il développe l'action correcte, basée sur l'isolement, sur le détachement, sur la cessation, se parachevant dans le lâcher-prise. Il développe les moyens de subsistance corrects, basés sur l'isolement, sur le détachement, sur la cessation, se parachevant dans le lâcher-prise. Il développe l'effort correct, basé sur l'isolement, sur le détachement, sur la cessation, se parachevant dans le lâcher-prise. Il développe la présence d'esprit correcte, basée sur l'isolement, sur le détachement, sur la cessation, se parachevant dans le lâcher-prise. Il développe la concentration correcte, basée sur l'isolement, sur le détachement, sur la cessation, se parachevant dans le lâcher-prise.

evaṃ kho, bhikkhave, bhikkhu ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bhāvento ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bahulīkaronto vamateva pāpake akusale dhamme, no paccāvamatī”ti.

Voici, bhikkhous, comment un bhikkhou développe la noble voie à huit composantes, cultive la noble voie à huit composantes, de manière à ce que les états mentaux mauvais et désavantageux s'écoulent et ne restent pas.


153.2 “seyyathāpi, bhikkhave, kumbho nikkujjo vamateva udakaṃ, no paccāvamati; evameva kho, bhikkhave, bhikkhu ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bhāvento ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bahulīkaronto vamateva pāpake akusale dhamme, no paccāvamati. kathañca, bhikkhave, bhikkhu ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bhāvento ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bahulīkaronto vamateva pāpake akusale dhamme, no paccāvamati?

153.2 Tout comme, bhikkhous, lorsqu'une jarre est retournée, l'eau qui y a été versée s'en écoule et n'y reste pas, de la même manière, chez un bhikkhou développant la noble voie à huit composantes, cultivant la noble voie à huit composantes, les états mentaux mauvais et désavantageux s'écoulent et ne restent pas. Et comment, bhikkhous, un bhikkhou développe-t-il la noble voie à huit composantes, cultive-t-il la noble voie à huit composantes, de manière à ce que les états mentaux mauvais et désavantageux s'écoulent et ne restent pas?

idha, bhikkhave, bhikkhu sammādiṭṭhiṃ bhāveti rāgavinaya-pariyosānaṃ dosavinaya-pariyosānaṃ mohavinaya-pariyosānaṃ; sammāsaṅkappaṃ bhāveti rāgavinaya-pariyosānaṃ dosavinaya-pariyosānaṃ mohavinaya-pariyosānaṃ; sammāvācaṃ bhāveti rāgavinaya-pariyosānaṃ dosavinaya-pariyosānaṃ mohavinaya-pariyosānaṃ; sammākammantaṃ bhāveti rāgavinaya-pariyosānaṃ dosavinaya-pariyosānaṃ mohavinaya-pariyosānaṃ; sammāājīvaṃ bhāveti rāgavinaya-pariyosānaṃ dosavinaya-pariyosānaṃ mohavinaya-pariyosānaṃ; sammāvāyāmaṃ bhāveti rāgavinaya-pariyosānaṃ dosavinaya-pariyosānaṃ mohavinaya-pariyosānaṃ; sammāsatiṃ bhāveti rāgavinaya-pariyosānaṃ dosavinaya-pariyosānaṃ mohavinaya-pariyosānaṃ; sammāsamādhiṃ bhāveti rāgavinaya-pariyosānaṃ dosavinaya-pariyosānaṃ mohavinaya-pariyosānaṃ.

En cela, un bhikkhou développe la vue correcte, qui se conclut par l'élimination de l'avidité, l'élimination de l'aversion et l'élimination de l'illusionnement. Il développe l'aspiration correcte, qui se conclut par l'élimination de l'avidité, l'élimination de l'aversion et l'élimination de l'illusionnement. Il développe la parole correcte, qui se conclut par l'élimination de l'avidité, l'élimination de l'aversion et l'élimination de l'illusionnement. Il développe l'action correcte, qui se conclut par l'élimination de l'avidité, l'élimination de l'aversion et l'élimination de l'illusionnement. Il développe les moyens de subsistance corrects, qui se concluent par l'élimination de l'avidité, l'élimination de l'aversion et l'élimination de l'illusionnement. Il développe l'effort correct, qui se conclut par l'élimination de l'avidité, l'élimination de l'aversion et l'élimination de l'illusionnement. Il développe la présence d'esprit correcte, qui se conclut par l'élimination de l'avidité, l'élimination de l'aversion et l'élimination de l'illusionnement. Il développe la concentration correcte, qui se conclut par l'élimination de l'avidité, l'élimination de l'aversion et l'élimination de l'illusionnement.

evaṃ kho, bhikkhave, bhikkhu ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bhāvento ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bahulīkaronto vamateva pāpake akusale dhamme, no paccāvamatī”ti.

Voici, bhikkhous, comment un bhikkhou développe la noble voie à huit composantes, cultive la noble voie à huit composantes, de manière à ce que les états mentaux mauvais et désavantageux s'écoulent et ne restent pas.


153.3 “seyyathāpi, bhikkhave, kumbho nikkujjo vamateva udakaṃ, no paccāvamati; evameva kho, bhikkhave, bhikkhu ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bhāvento ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bahulīkaronto vamateva pāpake akusale dhamme, no paccāvamati. kathañca, bhikkhave, bhikkhu ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bhāvento ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bahulīkaronto vamateva pāpake akusale dhamme, no paccāvamati?

153.3 Tout comme, bhikkhous, lorsqu'une jarre est retournée, l'eau qui y a été versée s'en écoule et n'y reste pas, de la même manière, chez un bhikkhou développant la noble voie à huit composantes, cultivant la noble voie à huit composantes, les états mentaux mauvais et désavantageux s'écoulent et ne restent pas. Et comment, bhikkhous, un bhikkhou développe-t-il la noble voie à huit composantes, cultive-t-il la noble voie à huit composantes, de manière à ce que les états mentaux mauvais et désavantageux s'écoulent et ne restent pas?

idha, bhikkhave, bhikkhu sammādiṭṭhiṃ bhāveti amatogadhaṃ amataparāyanaṃ amatapariyosānaṃ; sammāsaṅkappaṃ bhāveti amatogadhaṃ amataparāyanaṃ amatapariyosānaṃ; sammāvācaṃ bhāveti amatogadhaṃ amataparāyanaṃ amatapariyosānaṃ; sammākammantaṃ bhāveti amatogadhaṃ amataparāyanaṃ amatapariyosānaṃ; sammāājīvaṃ bhāveti amatogadhaṃ amataparāyanaṃ amatapariyosānaṃ; sammāvāyāmaṃ bhāveti amatogadhaṃ amataparāyanaṃ amatapariyosānaṃ; sammāsatiṃ bhāveti amatogadhaṃ amataparāyanaṃ amatapariyosānaṃ; sammāsamādhiṃ bhāveti amatogadhaṃ amataparāyanaṃ amatapariyosānaṃ.

En cela, un bhikkhou développe la vue correcte, qui mène au Sans-mort, qui se termine dans le Sans-mort, qui atteint sa perfection dans le Sans-mort. Il développe l'aspiration correcte, qui mène au Sans-mort, qui se termine dans le Sans-mort, qui atteint sa perfection dans le Sans-mort. Il développe la parole correcte, qui mène au Sans-mort, qui se termine dans le Sans-mort, qui atteint sa perfection dans le Sans-mort. Il développe l'action correcte, qui mène au Sans-mort, qui se termine dans le Sans-mort, qui atteint sa perfection dans le Sans-mort. Il développe les moyens de subsistance corrects, qui mènent au Sans-mort, qui se terminent dans le Sans-mort, qui atteignent leur perfection dans le Sans-mort. Il développe l'effort correct, qui mène au Sans-mort, qui se termine dans le Sans-mort, qui atteint sa perfection dans le Sans-mort. Il développe la présence d'esprit correcte, qui mène au Sans-mort, qui se termine dans le Sans-mort, qui atteint sa perfection dans le Sans-mort. Il développe la concentration correcte, qui mène au Sans-mort, qui se termine dans le Sans-mort, qui atteint sa perfection dans le Sans-mort.

evaṃ kho, bhikkhave, bhikkhu ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bhāvento ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bahulīkaronto vamateva pāpake akusale dhamme, no paccāvamatī”ti.

Voici, bhikkhous, comment un bhikkhou développe la noble voie à huit composantes, cultive la noble voie à huit composantes, de manière à ce que les états mentaux mauvais et désavantageux s'écoulent et ne restent pas.


153.4 “seyyathāpi, bhikkhave, kumbho nikkujjo vamateva udakaṃ, no paccāvamati; evameva kho, bhikkhave, bhikkhu ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bhāvento ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bahulīkaronto vamateva pāpake akusale dhamme, no paccāvamati. kathañca, bhikkhave, bhikkhu ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bhāvento ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bahulīkaronto vamateva pāpake akusale dhamme, no paccāvamati?

153.4 Tout comme, bhikkhous, lorsqu'une jarre est retournée, l'eau qui y a été versée s'en écoule et n'y reste pas, de la même manière, chez un bhikkhou développant la noble voie à huit composantes, cultivant la noble voie à huit composantes, les états mentaux mauvais et désavantageux s'écoulent et ne restent pas. Et comment, bhikkhous, un bhikkhou développe-t-il la noble voie à huit composantes, cultive-t-il la noble voie à huit composantes, de manière à ce que les états mentaux mauvais et désavantageux s'écoulent et ne restent pas?

idha, bhikkhave, bhikkhu sammādiṭṭhiṃ bhāveti nibbānaninnaṃ nibbānapoṇaṃ nibbānapabbhāraṃ; sammāsaṅkappaṃ bhāveti nibbānaninnaṃ nibbānapoṇaṃ nibbānapabbhāraṃ; sammāvācaṃ bhāveti nibbānaninnaṃ nibbānapoṇaṃ nibbānapabbhāraṃ; sammākammantaṃ bhāveti nibbānaninnaṃ nibbānapoṇaṃ nibbānapabbhāraṃ; sammāājīvaṃ bhāveti nibbānaninnaṃ nibbānapoṇaṃ nibbānapabbhāraṃ; sammāvāyāmaṃ bhāveti nibbānaninnaṃ nibbānapoṇaṃ nibbānapabbhāraṃ; sammāsatiṃ bhāveti nibbānaninnaṃ nibbānapoṇaṃ nibbānapabbhāraṃ; sammāsamādhiṃ bhāveti nibbānaninnaṃ nibbānapoṇaṃ nibbānapabbhāraṃ.

En cela, un bhikkhou développe la vue correcte, qui est inclinée vers l'Extinction, qui est infléchie vers l'Extinction, qui est penchée vers l'Extinction. Il développe l'aspiration correcte, qui est inclinée vers l'Extinction, qui est infléchie vers l'Extinction, qui est penchée vers l'Extinction. Il développe la parole correcte, qui est inclinée vers l'Extinction, qui est infléchie vers l'Extinction, qui est penchée vers l'Extinction. Il développe l'action correcte, qui est inclinée vers l'Extinction, qui est infléchie vers l'Extinction, qui est penchée vers l'Extinction. Il développe les moyens de subsistance corrects, qui sont inclinés vers l'Extinction, qui sont infléchis vers l'Extinction, qui sont penchés vers l'Extinction. Il développe l'effort correct, qui est incliné vers l'Extinction, qui est infléchi vers l'Extinction, qui est penché vers l'Extinction. Il développe la présence d'esprit correcte, qui est inclinée vers l'Extinction, qui est infléchie vers l'Extinction, qui est penchée vers l'Extinction. Il développe la concentration correcte, qui est inclinée vers l'Extinction, qui est infléchie vers l'Extinction, qui est penchée vers l'Extinction.

evaṃ kho, bhikkhave, bhikkhu ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bhāvento ariyaṃ aṭṭhaṅgikaṃ maggaṃ bahulīkaronto vamateva pāpake akusale dhamme, no paccāvamatī”ti.

Voici, bhikkhous, comment un bhikkhou développe la noble voie à huit composantes, cultive la noble voie à huit composantes, de manière à ce que les états mentaux mauvais et désavantageux s'écoulent et ne restent pas.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.