SN 45.34
Pāraṅgama Sutta
— Traverser de l'autre côté —

Comment traverser de la rive proche à l'autre rive.




Pāḷi



sāvatthinidānaṃ.

Français



À Savatthi.

“aṭṭhime, bhikkhave, dhammā bhāvitā bahulīkatā apārā pāraṃ gamanāya saṃvattanti. katame aṭṭha? seyyathidaṃ: sammādiṭṭhi sammāsaṅkappo sammāvācā sammākammanto sammāājīvo sammāvāyāmo sammāsati sammāsamādhi. ime kho, bhikkhave, aṭṭha dhammā bhāvitā bahulīkatā apārā pāraṃ gamanāya saṃvattantī”ti.

Bhikkhous, lorsque ces huit choses sont cultivées et pratiquées fréquemment, elles permettent de traverser de la rive proche à l'autre rive. Quelles sont ces huit? C'est la vue correcte, l'aspiration correcte, la parole correcte, l'action correcte, les moyens de subsistance corrects, l'effort correct et la présence d'esprit correcte. Voici, bhikkhous, quelles sont ces huit choses qui, lorsqu'elles sont cultivées et pratiquées fréquemment, permettent de traverser de la rive proche à l'autre rive.



“appakā te manussesu,
ye janā pāragāmino.
athāyaṃ itarā pajā,
tīramevānudhāvati.



Peu sont parmi les humains
Ceux qui traversent jusqu'à l'autre rive.
Le reste des gens ne fait que
Courir le long de la rive.


“ye ca kho sammadakkhāte,
dhamme dhammānuvattino.
te janā pāramessanti,
maccudheyyaṃ suduttaraṃ.


Lorsque la Loi de la nature est bien exposée,
Ceux qui agissent en conformité avec la Loi
Sont ceux qui traversent de l'autre côté
De la sphère de la mort dont il est si difficile de s'échapper.


“kaṇhaṃ dhammaṃ vippahāya,
sukkaṃ bhāvetha paṇḍito.
okā anokamāgamma,
viveke yattha dūramaṃ.
tatrābhiratimiccheyya,
hitvā kāme akiñcano.
pariyodapeyya attānaṃ,
cittaklesehi paṇḍito.


Ayant laissé derrière lui les états mentaux obscurs,
Que le sage développe ceux qui sont lumineux.
Ayant quitté le foyer pour le sans-foyer,
En isolement dans un endroit éloigné,
Là où il est difficile de se complaire,
Ayant détruit l'attachement aux plaisirs de la sensualité,
Le sage se purifie lui-même
Des souillures de l'esprit.


“yesaṃ sambodhiyaṅgesu,
sammā cittaṃ subhāvitaṃ.
ādānapaṭinissagge,
anupādāya ye ratā.
khīṇāsavā jutimanto,
te loke parinibbutā”ti.


Ceux dans l'esprit desquels les facteurs de l'éveil compet
Sont bien correctement cultivés,
Qui se plaisent par le détachement
Au désintéressement vis-à-vis de la saisie,
Brillants, ayant détruit les impuretés mentales,
Ceux-là dans le monde parviennent à l'Extinction complète.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.