SN 27.3
Viññāṇa Sutta
— La Conscience —
[ viññāṇa: conscience ]

Le désir et l'avidité envers les consciences sensorielles sont des impuretés auxquelles il faut renoncer.




Pāḷi



Sāvatthinidānaṃ.

Français



À Savatthi.

Yo, bhikkhave, cakkhuviññāṇasmiṃ chanda·rāgo, cittasseso upakkileso. Yo sotaviññāṇasmiṃ chanda·rāgo, cittasseso upakkileso. Yo ghānaviññāṇasmiṃ chanda·rāgo, cittasseso upakkileso. Yo jivhāviññāṇasmiṃ chanda·rāgo, cittasseso upakkileso. Yo kāyaviññāṇasmiṃ chanda·rāgo, cittasseso upakkileso. Yo manoviññāṇasmiṃ chanda·rāgo, cittasseso upakkileso.

Le désir avide envers la conscience oculaire, bhikkhous, sont une souillure de l'esprit. Le désir avide envers la conscience auditive sont une souillure de l'esprit. Le désir avide envers la conscience olfactive sont une souillure de l'esprit. Le désir avide envers la conscience gustative sont une souillure de l'esprit. Le désir avide envers la conscience corporelle sont une souillure de l'esprit. Le désir avide envers la conscience mentale sont une souillure de l'esprit.

Yato kho, bhikkhave, bhikkhuno imesu chasu ṭhānesu cetaso upakkileso pahīno hoti, nekkhamma·ninnañcassa cittaṃ hoti. Nekkhamma·paribhāvitaṃ cittaṃ kammaniyaṃ khāyati, abhiññā sacchikaraṇīyesu dhammesū ti.

Lorsque, bhikkhous, un bhikkhou a abandonné les souillures de l'esprit dans ces six cas, l'esprit s'incline au renoncement. Un esprit rempli de renoncement devient utilisable pour atteindre les phénomènes à être réalisés par connaissance directe.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.