Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Saṃyutta Nikāya >> Rādha Saṃyutta

SN 24.2
Etaṃ mama Sutta
— Ceci est mien —
[ eta: ceci | mama: mien ]

L'origine de la croyance au Soi dans les khandhas.




Evaṃ me sutaṃ:

En une occasion, le Fortuné séjournait près de Savatthi, dans le bois de Jéta, le parc d'Anāthapiṇḍika. Là, il s'adressa aux bhikkhous:

Bhikkhous, quelle est cette chose qui, lorsqu'elle existe, qu'on s'y attache, qu'on y adhère, l'opinion suivante voit le jour: 'Ceci est mien, Je suis cela, Ceci est Moi'?

— Pour nous, Bhanté, les enseignements ont le Fortuné pour racine, pour guide et pour arbitre. Il serait bon que le Fortuné explique lui-même le sens de cette déclaration. L'ayant entendu du Fortuné, les bhikkhous s'en souviendront.

— Dans ce cas, bhikkhous, écoutez et faites bien attention, je vais parler.

— Oui, Bhanté, répondirent les bhikkhous.

Bhikkhous, lorsqu'il y a Rūpa, par attachement à la Forme, par adhésion à la Forme, l'opinion suivante voit le jour: 'Ceci est mien, Je suis cela, Ceci est Moi'. Lorsqu'il y a Vedanā ... Lorsqu'il y a Saññā ... Lorsqu'il y a Saṅkhāra ... Lorsqu'il y a Viññāṇa, par attachement à la Conscience, par adhésion à la Conscience, l'opinion suivante voit le jour: 'Ceci est mien, Je suis cela, Ceci est Moi'.

— Qu'en pensez-vous, bhikkhous: la Forme est-elle permanente ou impermanente?

— Impermanente, Bhanté.

— Sans attachement à ce qui est impermanent, dukkha, et sujet au changement, une telle opinion pourrait-elle voir le jour?

— Non, Bhanté.

— Ce qui est vu, entendu, senti, connu, atteint, recherché, ce qui est le domaine de l'esprit, est-ce permanent ou impermanent?

— Impermanent, Bhanté.

— Ce qui est impermanent est-il satisfaisant ou insatisfaisant?

— Insatisfaisant, Bhanté.

— Mais sans s'attacher à ce qui est impermanent, dukkha, sujet au changement, se pourrait-il qu'une telle opinion voie le jour?

— Non, Bhanté.

— Qu'en pensez-vous, bhikkhous: la Sensation est-elle permanente ou impermanente ...

— Qu'en pensez-vous, bhikkhous: la Perception est-elle permanente ou impermanente ...

— Qu'en pensez-vous, bhikkhous: les Fabrications sont-elles permanentes ou impermanentes ...

— Qu'en pensez-vous, bhikkhous: la Conscience est-elle permanente ou impermanente?

— Impermanente, Bhanté.

— Sans attachement à ce qui est impermanent, dukkha, et sujet au changement, une telle opinion pourrait-elle voir le jour?

— Non, Bhanté.

— Ce qui est vu, entendu, senti, connu, atteint, recherché, ce qui est le domaine de l'esprit, est-ce permanent ou impermanent?

— Impermanent, Bhanté.

— Ce qui est impermanent est-il satisfaisant ou insatisfaisant?

— Insatisfaisant, Bhanté.

— Mais sans s'attacher à ce qui est impermanent, dukkha, sujet au changement, se pourrait-il qu'une telle opinion voie le jour?

— Non, Bhanté.

Bhikkhous, lorsqu'un noble disciple a détruit le doute dans ces six cas, et lorsqu'en plus il a détruit le doute concernant dukkha, sa source, sa cessation et le chemin menant à sa cessation, on l'appelle un noble disciple qui est un sotāpanna, délivré des plans d'existence inférieurs, ayant un destin assuré, ayant la sambodhi pour destination.





Bodhi leaf



Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Sœur Upalavanna
et Connected Discourses of the Buddha de Bhikkhu Bodhi.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.