SN 22.33
Natumhāka Sutta
— Ce qui n'est pas vôtre —
[ na: négation | tumhāka: vôtre ]

Une allégorie intéressante pour comprendre le non-Soi.




Pāḷi



Sāvatthinidānaṃ.

Français



À Savatthi.

“yaṃ, bhikkhave, na tumhākaṃ, taṃ pajahatha. taṃ vo pahīnaṃ hitāya sukhāya bhavissati. kiñca, bhikkhave, na tumhākaṃ? rūpaṃ, bhikkhave, na tumhākaṃ, taṃ pajahatha. taṃ vo pahīnaṃ hitāya sukhāya bhavissati. vedanā na tumhākaṃ, taṃ pajahatha. sā vo pahīnā hitāya sukhāya bhavissati. saññā na tumhākaṃ, taṃ pajahatha. sā vo pahīnā hitāya sukhāya bhavissati. saṅkhārā na tumhākaṃ, te pajahatha. te vo pahīnā hitāya sukhāya bhavissanti. viññāṇaṃ na tumhākaṃ, taṃ pajahatha. taṃ vo pahīnaṃ hitāya sukhāya bhavissati”.

Ce qui n'est pas vôtre, bhikkhous, abandonnez-le. Quand vous l'aurez abandonné, cela sera à votre avantage et pour votre bien-être. Et qu'est-ce, bhikkhous, qui n'est pas vôtre? La Forme, bhikkhous, n'est pas vôtre; abandonnez-la. Quand vous l'aurez abandonnée, cela sera à votre avantage et pour votre bien-être. Le Ressenti n'est pas vôtre; abandonnez-le. Quand vous l'aurez abandonné, cela sera à votre avantage et pour votre bien-être. La Perception n'est pas vôtre; abandonnez-la. Quand vous l'aurez abandonnée, cela sera à votre avantage et pour votre bien-être. Les Constructions volitionnelles ne sont pas vôtres; abandonnez-les. Quand vous les aurez abandonnées, cela sera à votre avantage et pour votre votre bien-être. La Conscience n'est pas vôtre; abandonnez-la. Quand vous l'aurez abandonnée, cela sera à votre avantage et pour votre bien-être.

“seyyathāpi, bhikkhave, yaṃ imasmiṃ jetavane tiṇakaṭṭhasākhāpalāsaṃ taṃ jano hareyya vā ḍaheyya vā yathāpaccayaṃ vā kareyya. api nu tumhākaṃ evamassa: ‘amhe jano harati vā ḍahati vā yathāpaccayaṃ vā karotī’”ti?

Imaginez, bhikkhous, que quelqu'un emporte l'herbe, les bûches, les branches et les feuilles de ce bois de Jéta, ou qu'il les brûle, ou qu'il en fasse ce dont il a besoin. Est-ce que vous vous diriez: 'On nous emporte, ou on nous brûle, ou on fait de nous ce dont on a besoin'?

— “no hetaṃ, bhante”.

— Non, Bhanté.

— “taṃ kissa hetu”?

— Et quelle en est la raison?

— “na hi no etaṃ, bhante attā vā attaniyaṃ vā”ti.

— Parce que, Bhanté, il ne s'agit pas de nous-mêmes, ni de ce qui nous appartient.

— “evameva kho, bhikkhave, rūpaṃ na tumhākaṃ, taṃ pajahatha. taṃ vo pahīnaṃ hitāya sukhāya bhavissati. vedanā na tumhākaṃ, taṃ pajahatha. sā vo pahīnā hitāya sukhāya bhavissati. saññā na tumhākaṃ, taṃ pajahatha. sā vo pahīnā hitāya sukhāya bhavissati. saṅkhārā na tumhākaṃ, te pajahatha. te vo pahīnā hitāya sukhāya bhavissanti. viññāṇaṃ na tumhākaṃ, taṃ pajahatha. taṃ vo pahīnaṃ hitāya sukhāya bhavissati”.

— De la même manière, bhikkhous, la Forme n'est pas vôtre; abandonnez-la. Quand vous l'aurez abandonnée, cela sera à votre avantage et pour votre bien-être. Le Ressenti n'est pas vôtre; abandonnez-le. Quand vous l'aurez abandonné, cela sera à votre avantage et pour votre bien-être. La Perception n'est pas vôtre; abandonnez-la. Quand vous l'aurez abandonnée, cela sera à votre avantage et pour votre bien-être. Les Constructions volitionnelles ne sont pas vôtres; abandonnez-les. Quand vous les aurez abandonnées, cela sera à votre avantage et pour votre bien-être. La Conscience n'est pas vôtre; abandonnez-la. Quand vous l'aurez abandonnée, cela sera à votre avantage et pour votre bien-être.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.