MN 117
Mahācattārīsaka Sutta
— Les Quarante Grands —
[ mahā: grand | cattārīsaka: composé de quarante ]

Ce discours a manifestement subi des retouches. Ce qui est proposé ici est une collection d'extraits qui omettent les passages douteux et s'en tiennent à ceux qui sont communs avec la version chinoise de ce soutta. Le Bouddha explique ici comment les différents facteurs du noble sentier forment un groupe cohérent et de quelle manière ils interagissent pour soutenir la concentration.




Pāḷi



evaṃ me sutaṃ:

Français



Ainsi ai-je entendu:

ekaṃ samayaṃ bhagavā sāvatthiyaṃ viharati jetavane anāthapiṇḍikassa ārāme. tatra kho bhagavā bhikkhū āmantesi

En une occasion, le Fortuné séjournait près de Savatthi, dans le bois de Jéta, le parc d'Anathapindika. En cette occasion-là, il s'adressa aux bhikkhous:

— “bhikkhavo”ti.

Bhikkhous!

— “bhadante”ti te bhikkhū bhagavato paccassosuṃ. bhagavā etadavoca:

Bhadanté, répondirent les bhikkhous au Fortuné. Le Fortuné leur dit alors:

— Ariyaṃ vo, bhikkhave, sammāsamādhiṃ desessāmi saupanisaṃ saparikkhāraṃ. Taṃ suṇātha, sādhukaṃ manasi karotha; bhāsissāmī ti.

Bhikkhous, je vais vous enseigner la noble concentration correcte, avec ses supports et ses équipements. Écoutez et appliquez attentivement votre esprit, je vais parler.

— Evaṃ, bhante ti kho te bhikkhū bhagavato paccassosuṃ. Bhagavā etadavoca:

— Oui, Bhanté, répondirent les bhikkhous. Le Fortuné dit:

Katamo ca, bhikkhave, ariyo sammāsamādhi saupaniso saparikkhāro? Seyyathidaṃ: sammādiṭṭhi, sammāsaṅkappo, sammāvācā, sammākammanto, sammāājīvo, sammāvāyāmo, sammāsati; yā kho, bhikkhave, imehi sattahaṅgehi cittassa ekaggatā parikkhatā, ayaṃ vuccati, bhikkhave, ariyo sammāsamādhi saupaniso itipi, saparikkhāro itipi.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la noble concentration correcte, avec ses supports et ses équipements? Il s'agit de la vue correcte, l'aspiration correcte, la parole correcte, l'action correcte, les moyens de subsistance corrects, l'effort correct et la présence d'esprit correcte. L'état unifié de l'esprit équipé de ces sept facteurs constitue ce qu'on appelle la noble concentration correcte, avec ses supports et ses équipements.

(Sammādiṭṭhi)

Tatra, bhikkhave, sammādiṭṭhi pubbaṅgamā hoti. Kathañca, bhikkhave, sammādiṭṭhi pubbaṅgamā hoti? Micchādiṭṭhiṃ ‘micchādiṭṭhī’ti pajānāti, sammādiṭṭhiṃ ‘sammādiṭṭhī’ti pajānāti: sāssa hoti sammādiṭṭhi.

(Vue correcte)

En ceci, bhikkhous, la vue correcte est le précurseur. Et comment, bhikkhous, la vue correcte est-elle le précurseur? Il discerne une vue erronée comme étant une vue erronée, et il discerne une vue correcte comme étant une vue correcte: c'est sa vue correcte.

Katamā ca, bhikkhave, micchādiṭṭhi? ‘Natthi dinnaṃ, natthi yiṭṭhaṃ, natthi hutaṃ; natthi sukatadukkaṭānaṃ kammānaṃ phalaṃ vipāko; natthi ayaṃ loko, natthi paro loko; natthi mātā, natthi pitā; natthi sattā opapātikā; natthi loke samaṇabrāhmaṇā sammaggatā sammāpaṭipannā ye imañca lokaṃ parañca lokaṃ sayaṃ abhiññā sacchikatvā pavedentī’ti. ayaṃ, bhikkhave, micchādiṭṭhi.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la vue erronée? 'Il n'y a pas ce qui est donné,{1} ni ce qui est sacrifié, ni ce qui est offert, il n'y a pas de résultats aux actions bonnes ou mauvaises, il n'y a pas ce monde, il n'y a pas d'autre monde, il n'y a pas de mère, pas de père,{2} pas d'êtres nés spontanément, il n'y a pas dans le monde de renonçants & brahmanes avançant correctement, cheminant correctement, qui fassent connaître ce monde et l'autre monde en les ayant réalisés pour eux-mêmes par connaissance directe.' Voici, bhikkhous, ce qu'est la vue erronée.

Katamā ca, bhikkhave, sammādiṭṭhi? (...) ‘Atthi dinnaṃ, atthi yiṭṭhaṃ, atthi hutaṃ; atthi sukatadukkaṭānaṃ kammānaṃ phalaṃ vipāko; atthi ayaṃ loko, atthi paro loko; atthi mātā, atthi pitā; atthi sattā opapātikā; atthi loke samaṇabrāhmaṇā sammaggatā sammāpaṭipannā ye imañca lokaṃ parañca lokaṃ sayaṃ abhiññā sacchikatvā pavedentī’ti. ayaṃ, bhikkhave, sammādiṭṭhi (...).

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la vue correcte? (...) 'Il y a ce qui est donné, ce qui est sacrifié, ce qui est offert, il y a des résultats aux actions bonnes ou mauvaises, il y a ce monde, il y a l'autre monde, il y a la mère, le père, les êtres nés spontanément, il y a dans le monde des renonçants & brahmanes avançant correctement, cheminant correctement, qui font connaître ce monde et l'autre monde en les ayant réalisés pour eux-mêmes par connaissance directe.' Voici, bhikkhous, ce qu'est la vue correcte (...).

So micchādiṭṭhiyā pahānāya vāyamati sammādiṭṭhiyā upasampadāya: svāssa hoti sammāvāyāmo. So sato micchādiṭṭhiṃ pajahati, sato sammādiṭṭhiṃ upasampajja viharati: sāssa hoti sammāsati. Itiyime tayo dhammā sammādiṭṭhiṃ anuparidhāvanti anuparivattanti, seyyathidaṃ sammādiṭṭhi, sammāvāyāmo, sammāsati.

Il s'efforce d'abandonner la vue erronée et d'acquérir la vue correcte: c'est son effort correct. Il abandonne la vue erronée en étant présent d'esprit et il acquiert la vue correcte en étant présent d'esprit: c'est sa présence d'esprit correcte. Ainsi, ces trois qualités tournent et gravitent autour de la vue correcte, c'est-à-dire la vue correcte, l'effort correct et la présence d'esprit correcte.

(Sammāsaṅkappa)

Tatra, bhikkhave, sammādiṭṭhi pubbaṅgamā hoti. Kathañca, bhikkhave, sammādiṭṭhi pubbaṅgamā hoti? Micchāsaṅkappaṃ ‘micchāsaṅkappo’ti pajānāti, sammāsaṅkappaṃ ‘sammāsaṅkappo’ti pajānāti: sāssa hoti sammādiṭṭhi. Katamo ca, bhikkhave, micchāsaṅkappo? Kāmasaṅkappo, byāpādasaṅkappo, vihiṃsāsaṅkappo. ayaṃ, bhikkhave, micchāsaṅkappo. Katamo ca, bhikkhave, sammāsaṅkappo? (...) Nekkhammasaṅkappo, abyāpādasaṅkappo, avihiṃsāsaṅkappo. ‘ayaṃ, bhikkhave, sammāsaṅkappo (...).

(Intentions correctes)

En ceci, bhikkhous, la vue correcte est le précurseur. Et comment, bhikkhous, la vue correcte est-elle le précurseur? Il discerne une aspiration erronée comme étant une aspiration erronée, et il discerne une aspiration correcte comme étant une aspiration correcte: c'est sa vue correcte. Et qu'est-ce, bhikkhous, que l'aspiration erronée? L'aspiration de sensualité, l'aspiration malveillante et l'aspiration qui n'est pas inoffensive. Voici, bhikkhous, ce qu'est l'aspiration erronée. Et qu'est-ce, bhikkhous, que l'aspiration correcte? (...) L'aspiration de renoncement, l'aspiration de bienveillance et l'aspiration inoffensive. Voici, bhikkhous, ce qu'est l'aspiration correcte (...).

So micchāsaṅkappassa pahānāya vāyamati, sammāsaṅkappassa upasampadāya, svāssa hoti sammāvāyāmo. So sato micchāsaṅkappaṃ pajahati, sato sammāsaṅkappaṃ upasampajja viharati; sāssa hoti sammāsati. Itiyime tayo dhammā sammāsaṅkappaṃ anuparidhāvanti anuparivattanti, seyyathidaṃ sammādiṭṭhi, sammāvāyāmo, sammāsati.

Il s'efforce d'abandonner l'aspiration erronée et d'acquérir l'aspiration correcte: c'est son effort correct. Il abandonne l'aspiration erronée en étant présent d'esprit et il acquiert l'aspiration correcte en étant présent d'esprit: c'est sa présence d'esprit correcte. Ainsi, ces trois qualités tournent et gravitent autour de l'aspiration correcte, c'est-à-dire la vue correcte, l'effort correct et la présence d'esprit correcte.

(Sammāvācā)

Tatra, bhikkhave, sammādiṭṭhi pubbaṅgamā hoti. Kathañca, bhikkhave, sammādiṭṭhi pubbaṅgamā hoti? Micchāvācaṃ ‘micchāvācā’ti pajānāti, sammāvācaṃ ‘sammāvācā’ti pajānāti; sāssa hoti sammādiṭṭhi. Katamā ca, bhikkhave, micchāvācā? Musāvādo, pisuṇā vācā, pharusā vācā, samphappalāpo. ayaṃ, bhikkhave, micchāvācā. Katamā ca, bhikkhave, sammāvācā? (...) Musāvādā veramaṇī, pisuṇāya vācāya veramaṇī, pharusāya vācāya veramaṇī, samphappalāpā veramaṇī. ayaṃ, bhikkhave, sammāvācā (...).

(Parole correcte)

En ceci, bhikkhous, la vue correcte est le précurseur. Et comment, bhikkhous, la vue correcte est-elle le précurseur? Il discerne une parole erronée comme étant une parole erronée, et il discerne une parole correcte comme étant une parole correcte: c'est sa vue correcte. Et qu'est-ce, bhikkhous, que la parole erronée? Les paroles fausses, les paroles médisantes, les paroles acerbes, et les bavardages infructueux. Voici, bhikkhous, ce qu'est la parole erronée. Et qu'est-ce, bhikkhous, que la parole correcte? (...) S'abstenir des paroles mensongères, s'abstenir des paroles médisantes, s'abstenir des paroles acerbes, s'abstenir des bavardages infructueux. Voici, bhikkhous, ce qu'est la parole correcte (...).

So micchāvācāya pahānāya vāyamati, sammāvācāya upasampadāya; svāssa hoti sammāvāyāmo. So sato micchāvācaṃ pajahati, sato sammāvācaṃ upasampajja viharati; sāssa hoti sammāsati. Itiyime tayo dhammā sammāvācaṃ anuparidhāvanti anuparivattanti, seyyathidaṃ: sammādiṭṭhi, sammāvāyāmo, sammāsati.

Il s'efforce d'abandonner la parole erronée et d'acquérir la parole correcte: c'est son effort correct. Il abandonne la parole erronée en étant présent d'esprit et il acquiert la parole correcte en étant présent d'esprit: c'est sa présence d'esprit correcte. Ainsi, ces trois qualités tournent et gravitent autour de la parole correcte, c'est-à-dire la vue correcte, l'effort correct et la présence d'esprit correcte.

(Sammākammanta)

Tatra, bhikkhave, sammādiṭṭhi pubbaṅgamā hoti. Kathañca, bhikkhave, sammādiṭṭhi pubbaṅgamā hoti? Micchākammantaṃ ‘micchākammanto’ti pajānāti, sammākammantaṃ ‘sammākammanto’ti pajānāti; sāssa hoti sammādiṭṭhi. Katamo ca, bhikkhave, micchākammanto? Pāṇātipāto, adinnādānaṃ, kāmesumicchācāro. ayaṃ, bhikkhave, micchākammanto. Katamo ca, bhikkhave, sammākammanto? (...) Pāṇātipātā veramaṇī, adinnādānā veramaṇī, kāmesumicchācārā veramaṇī. ayaṃ, bhikkhave, sammākammanto (...).

(Action correcte)

En ceci, bhikkhous, la vue correcte est le précurseur. Et comment, bhikkhous, la vue correcte est-elle le précurseur? Il discerne une action erronée comme étant une action erronée, et il discerne une action correcte comme étant une action correcte: c'est sa vue correcte. Et qu'est-ce, bhikkhous, que l'action erronée? La destruction de la vie, l'appropriation de ce qui n'a pas été donné et la méconduite en raison [des plaisirs] de la sensualité. Voici, bhikkhous, ce qu'est l'action erronée. Et qu'est-ce, bhikkhous, que l'action correcte? (...) S'abstenir de tuer, s'abstenir de s'approprier ce qui n'a pas été donné et s'abstenir de la méconduite en raison [des plaisirs] de la sensualité. Voici, bhikkhous, ce qu'est l'action correcte (...).

So micchākammantassa pahānāya vāyamati, sammākammantassa upasampadāya; svāssa hoti sammāvāyāmo. So sato micchākammantaṃ pajahati, sato sammākammantaṃ upasampajja viharati; sāssa hoti sammāsati. Itiyime tayo dhammā sammākammantaṃ anuparidhāvanti anuparivattanti, seyyathidaṃ: sammādiṭṭhi, sammāvāyāmo, sammāsati.

Il s'efforce d'abandonner l'action erronée et d'acquérir l'action correcte: c'est son effort correct. Il abandonne l'action erronée en étant présent d'esprit et il acquiert l'action correcte en étant présent d'esprit: c'est sa présence d'esprit correcte. Ainsi, ces trois qualités tournent et gravitent autour de l'action correcte, c'est-à-dire la vue correcte, l'effort correct et la présence d'esprit correcte.

(Sammāājīva)

Tatra, bhikkhave, sammādiṭṭhi pubbaṅgamā hoti. Kathañca, bhikkhave, sammādiṭṭhi pubbaṅgamā hoti? Micchāājīvaṃ ‘micchāājīvo’ti pajānāti, sammāājīvaṃ ‘sammāājīvo’ti pajānāti; sāssa hoti sammādiṭṭhi. Katamo ca, bhikkhave, micchāājīvo? 若有求無滿意,以若干種畜生之呪,邪命存命,彼不如法求衣被,以非法也。不如法求飲食、床榻、湯藥、諸生活具,以非法也,是謂邪命。 ayaṃ, bhikkhave, micchāājīvo. Katamo ca, bhikkhave, sammāājīvo? (...) Idha, bhikkhave, ariyasāvako micchāājīvaṃ pahāya sammāājīvena jīvikaṃ kappeti. ayaṃ, bhikkhave, sammāājīvo (...).

(Moyens de subsistance corrects)

En ceci, bhikkhous, la vue correcte est le précurseur. Et comment, bhikkhous, la vue correcte est-elle le précurseur? Il discerne les moyens de subsistance erronés comme étant les moyens de subsistance erronés, et il discerne les moyens de subsistance corrects comme étant les moyens de subsistance corrects: c'est sa vue correcte. Et que sont, bhikkhous, les moyens de subsistance erronés? Chercher les supports de vies avec un esprit insatisfait, avoir recours à diverses sortes de sortilèges, vivre de moyens de subsistance erronés, ne pas chercher des robes et des couvertures selon l'enseignement, mais par des moyens contraires à l'enseignement, ne pas chercher des boissons, de la nourriture, des lits, des sofas, des médicaments [ou] tout [autre] support de vie selon l'enseignement, mais par des moyens contraires à l'enseignement.{3} Voici, bhikkhous, ce que sont les moyens de subsistance erronés. Et que sont, bhikkhous, les moyens de subsistance corrects? (...) En cela, un noble disciple, ayant abandonné les moyens de subsistance erronés, gagne sa vie par des moyens corrects. Voici, bhikkhous, ce que sont les moyens de subsistance corrects (...).

So micchāājīvassa pahānāya vāyamati, sammāājīvassa upasampadāya; svāssa hoti sammāvāyāmo. So sato micchāājīvaṃ pajahati, sato sammāājīvaṃ upasampajja viharati; sāssa hoti sammāsati. Itiyime tayo dhammā sammāājīvaṃ anuparidhāvanti anuparivattanti, seyyathidaṃ: sammādiṭṭhi, sammāvāyāmo, sammāsati.

Il s'efforce d'abandonner les moyens de subsistance erronés et d'acquérir les moyens de subsistance corrects: c'est son effort correct. Il abandonne les moyens de subsistance erronés en étant présent d'esprit et il acquiert les moyens de subsistance corrects en étant présent d'esprit: c'est sa présence d'esprit correcte. Ainsi, ces trois qualités tournent et gravitent autour de les moyens de subsistance corrects, c'est-à-dire la vue correcte, l'effort correct et la présence d'esprit correcte.

(Mahācattārīsaka)

Tatra, bhikkhave, sammādiṭṭhi pubbaṅgamā hoti. Kathañca, bhikkhave, sammādiṭṭhi pubbaṅgamā hoti? Sammādiṭṭhissa, bhikkhave, sammāsaṅkappo pahoti, sammāsaṅkappassa sammāvācā pahoti, sammāvācassa sammākammanto pahoti, sammākammantassa sammāājīvo pahoti, sammāājīvassa sammāvāyāmo pahoti, sammāvāyāmassa sammāsati pahoti, sammāsatissa sammāsamādhi pahoti, sammāsamādhissa sammāñāṇaṃ pahoti, sammāñāṇassa sammāvimutti pahoti. Iti kho, bhikkhave, aṭṭhaṅgasamannāgato sekkho, dasaṅgasamannāgato arahā hoti.

(Les Quarante Grands)

En ceci, bhikkhous, la vue correcte est le précurseur. Et comment, bhikkhous, la vue correcte est-elle le précurseur? Chez celui qui a une vue correcte, l'aspiration correcte apparaît. Chez celui qui a une aspiration correcte, la parole correcte apparaît. Chez celui qui a une parole correcte, l'action correcte apparaît. Chez celui qui a une action correcte, les moyens de subsistance corrects apparaissent. Chez celui qui a des moyens de subsistance corrects, l'effort correct apparaît. Chez celui qui a un effort correct, la présence d'esprit correcte apparaît. Chez celui qui a une présence d'esprit correcte, la concentration correcte apparaît. Chez celui qui a une concentration correcte, la connaissance correcte apparaît. Chez celui qui a une connaissance correcte, la libération correcte apparaît. Ainsi, bhikkhous, celui qui est en entraînement est pourvu de huit composantes, et l'arahant est pourvu de dix composantes.

‘Tatra, bhikkhave, sammādiṭṭhi pubbaṅgamā hoti. Kathañca, bhikkhave, sammādiṭṭhi pubbaṅgamā hoti? Sammādiṭṭhissa, bhikkhave, micchādiṭṭhi nijjiṇṇā hoti. Ye ca micchādiṭṭhipaccayā aneke pāpakā akusalā dhammā sambhavanti te cassa nijjiṇṇā honti. Sammādiṭṭhipaccayā aneke kusalā dhammā bhāvanāpāripūriṃ gacchanti.

En ceci, bhikkhous, la vue correcte est le précurseur. Et comment, bhikkhous, la vue correcte est-elle le précurseur? Chez celui qui a une vue correcte, la vue erronée est surmontée. Et les divers états malsains et désavantageux qui apparaissent en raison de la vue erronée sont aux aussi surmontés, tandis que les divers états avantageux qui apparaissent en raison de la vue correcte vont à la complétion de leur développement.

Sammāsaṅkappassa bhikkhave, micchāsaṅkappo nijjiṇṇo hoti, ye ca micchāsaṅkappapaccayā aneke pāpakā akusalā dhammā sambhavanti. Te cassa nijjiṇṇā honti. Sammāsaṅkappapaccayā ca aneke kusalā dhammā bhāvanā pāripūriṃ gacchanti.

Chez celui qui a une aspiration correcte, l'aspiration erronée est surmontée. Et les divers états malsains et désavantageux qui apparaissent en raison de l'aspiration erronée sont aux aussi surmontés, tandis que les divers états avantageux qui apparaissent en raison de l'aspiration correcte vont à la plénitude de leur développement.

Sammāvācassa bhikkhave, micchāvācā nijjiṇṇā hoti. Ye ca micchāvācāpaccayā aneke pāpakā akusalā dhammā sambhavanti. Te cassa nijjiṇṇā honti. Sammāvācāpaccayā ca aneke kusalā dhammā bhāvanā pāripūriṃ gacchanti.

Chez celui qui a des paroles correctes, la parole erronée est surmontée. Et les divers états malsains et désavantageux qui apparaissent en raison de la parole erronée sont aux aussi surmontés, tandis que les divers états avantageux qui apparaissent en raison de la parole correcte vont à la plénitude de leur développement.

Sammākammantassa bhikkhave, micchākammanto nijjiṇṇo hoti. Ye ca micchākammantapaccayā aneke pāpakā akusalā dhammā sambhavanti. Te cassa nijjiṇṇā honti. Sammākammantapaccayā ca aneke kusalā dhammā bhāvanā pāripūriṃ gacchanti.

Chez celui qui a des actions correctes, l'action erronée est surmontée. Et les divers états malsains et désavantageux qui apparaissent en raison des actions erronées sont aux aussi surmontés, tandis que les divers états avantageux qui apparaissent en raison de l'action correcte vont à la plénitude de leur développement.

Sammāājīvassa bhikkhave, micchāājīvo nijjiṇṇo hoti. Ye ca micchāājīvapaccayā aneke pāpakā akusalā dhammā sambhavanti, te cassa nijjiṇṇā honti. Sammāājīvapaccayā ca aneke kusalā dhammā bhāvanā pāripūriṃ gacchanti.

Chez celui qui a des moyens de subsistance corrects, les moyens de subsistance erronés sont surmontés. Et les divers états malsains et désavantageux qui apparaissent en raison des moyens de subsistance erronés sont aux aussi surmontés, tandis que les divers états avantageux qui apparaissent en raison des moyens de subsistance corrects vont à la plénitude de leur développement.

Sammāvāyāmassa bhikkhave, micchāvāyāmo nijjiṇṇo hoti. Ye ca micchāvāyāmapaccayā aneke pāpakā akusalā dhammā sambhavanti. Te cassa nijjiṇṇā honti. Sammāvāyāmapaccayā ca aneke kusalā dhammā bhāvanā pārīpūriṃ gacchanti.

Chez celui qui a l'effort correct, l'effort erroné est surmonté. Et les divers états malsains et désavantageux qui apparaissent en raison de l'effort erroné sont aux aussi surmontés, tandis que les divers états avantageux qui apparaissent en raison de l'effort correct vont à la plénitude de leur développement.

Sammāsatissa bhikkhave, micchāsati nijjiṇṇā hoti. Ye ca micchāsatipaccayā aneke pāpakā akusalā dhammā sambhavanti; te cassa nijjiṇṇā honti. Sammāsatipaccayā ca aneke kusalā dhammā bhāvanā pāripūriṃ gacchanti.

Chez celui qui a la présence d'esprit correcte, la présence d'esprit erronée est surmontée. Et les divers états malsains et désavantageux qui apparaissent en raison de la présence d'esprit erronée sont aux aussi surmontés, tandis que les divers états avantageux qui apparaissent en raison de la présence d'esprit correcte vont à la plénitude de leur développement.

Sammāsamādhissa bhikkhave, micchāsamādhi nijjiṇṇo hoti. Ye ca micchāsamādhipaccayā aneke pāpakā akusalā dhammā sambhavanti, te cassa nijjiṇṇā honti. Sammāsamādhipaccayā ca aneke kusalā dhammā bhāvanā pāripūriṃ gacchanti.

Chez celui qui a la concentration correcte, la concentration erronée est surmontée. Et les divers états malsains et désavantageux qui apparaissent en raison de la concentration erronée sont aux aussi surmontés, tandis que les divers états avantageux qui apparaissent en raison de la concentration correcte vont à la plénitude de leur développement.

Sammāñāṇassa bhikkhave, micchāñāṇaṃ nijjiṇṇaṃ hoti. Ye ca micchāñāṇapaccayā aneke pāpakā akusalā dhammā samabhavanti te cassa nijjiṇṇā honti. Sammāñāṇapaccayā ca aneke kusalā dhammā bhāvanā pāripūriṃ gacchanti.

Chez celui qui a la connaissance correcte, la connaissance erronée est surmontée. Et les divers états malsains et désavantageux qui apparaissent en raison de la connaissance erronée sont aux aussi surmontés, tandis que les divers états avantageux qui apparaissent en raison de la connaissance correcte vont à la plénitude de leur développement.

Sammāvimuttassa bhikkhave, micchāvimutti nijjiṇṇā hoti. Ye ca micchāvimuttipaccayā aneke pāpakā akusalā dhammā sambhavanti. Te cassa nijjiṇṇā honti. Sammāvimuttipaccayā ca aneke kusalā dhammā bhāvanā pāripūriṃ gacchanti.

Chez celui qui a la libération correcte, la libération erronée est surmontée. Et les divers états malsains et désavantageux qui apparaissent en raison de la libération erronée sont aux aussi surmontés, tandis que les divers états avantageux qui apparaissent en raison de la libération correcte vont à la plénitude de leur développement.

Iti kho, bhikkhave, vīsati kusalapakkhā, vīsati akusalapakkhā. mahācattārīsako dhammapariyāyo pavattito appaṭivattiyo samaṇena vā brāhmaṇena vā devena vā mārena vā brahmunā vā kenaci vā lokasmiṃ.

Ainsi, il y en a vingt qui contribuent à ce qui est avantageux, et vingt qui contribuent à ce qui est désavantageux. Cet exposé du Dhamma en quarante [facteurs] a été mis en mouvement, et il ne peut être arrêté par aucun renonçant ni brahmane, ni déva, ni Māra, ni Brahmā, ni qui que ce soit dans le monde.

Yo hi koci, bhikkhave, samaṇo vā brāhmaṇo vā imaṃ mahācattārīsakaṃ dhammapariyāyaṃ garahitabbaṃ paṭikkositabbaṃ maññeyya tassa diṭṭheva dhamme dasasahadhammikā vādānuvādā gārayhaṃ ṭhānaṃ āgacchanti:

Bhikkhous, si un quelconque renonçant ou brahmane pense que cet exposé du Dhamma en quarante [facteurs] devrait être désapprouvé et rejeté, il y a dix conséquences légitimes de son discours qui constitueraient des raisons dans ce monde visible d'être désapprouvé:

Samamādiṭṭhiṃ ce bhavaṃ garahati. Ye ca micchādiṭṭhi samaṇabrāhmaṇā, te bhoto pujjā. Te bhoto pāsaṃsā. Sammāsaṅkappaṃ ce bhavaṃ garahati. Ye ca micchāsaṅkappā samaṇabrāhmaṇā, te bhoto pujjā, te bhoto pāsaṃsā. Sammāvācaṃ ce bhavaṃ garahati, ye ca micchāvācā samaṇabrāhmaṇā, te bhoto pujjā te bhoto pāsaṃsā. Sammākammantaṃ ce bhavaṃ garahati. Ye ca micchākammantā samaṇabrāhmaṇā, te bhoto pujjā te bhoto pāsaṃsā. Sammāajīvaṃ ce bhavaṃ garahati. Ye ca micchāājīvā samaṇabrāhmaṇā. Te bhoto pujjā te bhoto pāsaṃsā. Sammāvāyāmaṃ ce bhavaṃ garahati. Ye ca micchāvāyāmā samaṇabrāhmaṇā, te bhoto pujjā te bhoto pāsaṃsā. Sammāsatiṃ ce bhavaṃ garahati. Ye ca micchāsatī samaṇabrāhmaṇā, te bhoto pujjā te bhoto pāsaṃsā. Sammāsamādhiñce bhavaṃ garahati. Ye ca micchāsamādhī samaṇabrāhmaṇā, te bhoto pujjā te bhoto pāsaṃsā. Sammāñāṇaṃ ce bhavaṃ garahati. Ye ca micchāñāṇī samaṇabrāhmaṇā, te bhoto pujjā te bhoto pāsaṃsā. Sammāvimuttiṃ ce bhavaṃ garahati. Ye ca micchāvimuttī samaṇabrāhmaṇā, te bhoto pujjā te bhoto pāsaṃsā.

Si un vénérable désapprouve la vue correcte, alors il honore les renonçants & brahmanes qui ont une vue erronée, il en fait l'éloge. Si un vénérable désapprouve l'aspiration correcte, alors il honore les renonçants & brahmanes qui ont une aspiration erronée, il en fait l'éloge. Si un vénérable désapprouve la parole correcte, alors il honore les renonçants & brahmanes qui ont une parole erronée, il en fait l'éloge. Si un vénérable désapprouve l'action correcte, alors il honore les renonçants & brahmanes qui ont une action erronée, il en fait l'éloge. Si un vénérable désapprouve les moyens de subsistance corrects, alors il honore les renonçants & brahmanes qui ont des moyens de subsistance erronés, il en fait l'éloge. Si un vénérable désapprouve l'effort correct, alors il honore les renonçants & brahmanes qui ont un effort erroné, il en fait l'éloge. Si un vénérable désapprouve la présence d'esprit correcte, alors il honore les renonçants & brahmanes qui ont une présence d'esprit erronée, il en fait l'éloge. Si un vénérable désapprouve la concentration correcte, alors il honore les renonçants & brahmanes qui ont une concentration erronée, il en fait l'éloge. Si un vénérable désapprouve la connaissance correcte, alors il honore les renonçants & brahmanes qui ont une connaissance erronée, il en fait l'éloge. Si un vénérable désapprouve la libération correcte, alors il honore les renonçants & brahmanes qui ont une libération erronée, il en fait l'éloge.

Yo koci, bhikkhave, samaṇo vā brāhmaṇo vā imaṃ mahācattārīsakaṃ dhammapariyāyaṃ garahitabbaṃ paṭikkositabbaṃ maññeyya tassa diṭṭheva dhamme ime dasasahadhammikā vādānuvādā gārayhaṃ ṭhānaṃ āgacchanti. (...)

Si un quelconque renonçant ou brahmane pense que cet exposé du Dhamma en quarante [facteurs] devrait être désapprouvé et rejeté, il y a ces dix conséquences légitimes de son discours qui constitueraient des raisons dans ce monde visible d'être désapprouvé. (...)

Idamavoca bhagavā. Attamanā te bhikkhū bhagavato bhāsitaṃ abhinandunti.

Voici ce que dit le Fortuné. Ravis, les bhikkhous approuvèrent ses paroles.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.