MN 110
Cūḷa Puṇṇama Sutta
— Le moindre discours de la pleine lune —
[ cūḷa: moindre | puṇṇama: pleine lune ]

Ici, le Bouddha explique en détail à quoi on peut reconnaître une mauvaise personne et un homme de bien.




Pāḷi



evaṃ me sutaṃ:

Français



Ainsi ai-je entendu:

ekaṃ samayaṃ bhagavā sāvatthiyaṃ viharati pubbārāme migāramātupāsāde. tena kho pana samayena bhagavā tadahuposathe pannarase puṇṇāya puṇṇamāya rattiyā bhikkhusaṅghaparivuto abbhokāse nisinno hoti. atha kho bhagavā tuṇhībhūtaṃ tuṇhībhūtaṃ bhikkhusaṅghaṃ anuviloketvā bhikkhū āmantesi:

En une occasion, le Fortuné séjournait près de Savatthi, dans le manoir de la mère de Migāra, dans le monastère de l'est. En cette occasion-là, la nuit de pleine lune de l'Ouposatha du quinzième jour, le Fortuné était assis à ciel ouvert, entouré de la communauté des bhikkhous. Alors, ayant balayé du regard la communauté des bhikkhous, qui se tenait très silencieuse, le Fortuné s'adressa à eux:

— “jāneyya nu kho, bhikkhave, asappuriso asappurisaṃ: ‘asappuriso ayaṃ bhavan’”ti?

Bhikkhous, est-ce qu'une mauvaise personne saurait d'une [autre] mauvaise personne: 'Cet individu est une mauvaise personne'?

— “no hetaṃ, bhante”.

— Non, Bhanté.

— “sādhu, bhikkhave; aṭṭhānametaṃ, bhikkhave, anavakāso yaṃ asappuriso asappurisaṃ jāneyya: ‘asappuriso ayaṃ bhavan’ti. jāneyya pana, bhikkhave, asappuriso sappurisaṃ: ‘sappuriso ayaṃ bhavan’”ti?

— Très bien, bhikkhous. Il est impossible, il n'y a aucune chance qu'une mauvaise personne sache d'une [autre] mauvaise personne: 'Cet individu est une mauvaise personne'. Et est-ce qu'une mauvaise personne saurait d'un homme de bien: 'Cet individu est un homme de bien'?

— “no hetaṃ, bhante”.

— Non, Bhanté.

— “sādhu, bhikkhave; etampi kho, bhikkhave, aṭṭhānaṃ anavakāso yaṃ asappuriso sappurisaṃ jāneyya: ‘sappuriso ayaṃ bhavan’ti. asappuriso, bhikkhave, assaddhammasamannāgato hoti, asappurisabhatti hoti, asappurisacintī hoti, asappurisamantī hoti, asappurisavāco hoti, asappurisakammanto hoti, asappurisadiṭṭhi hoti; asappurisadānaṃ deti”.

— Très bien, bhikkhous. Il est impossible, il n'y a aucune chance qu'une mauvaise personne sache d'un homme de bien: 'Cet individu est un homme de bien'. Une mauvaise personne, bhikkhous, est pourvue de mauvaises qualités, elle a les amitiés d'une mauvaise personne, elle a les desseins d'une mauvaise personne, elle conseille comme une mauvaise personne, elle parle comme une mauvaise personne, elle agit comme une mauvaise personne, elle a les vues d'une mauvaise personne, et elle donne des dons comme une mauvaise personne.

“kathañca, bhikkhave, asappuriso assaddhammasamannāgato hoti? idha, bhikkhave, asappuriso assaddho hoti, ahiriko hoti, anottappī hoti, appassuto hoti, kusīto hoti, muṭṭhassati hoti, duppañño hoti. evaṃ kho, bhikkhave, asappuriso assaddhammasamannāgato hoti.

Et comment, bhikkhous, une mauvaise personne est-elle pourvue de mauvaises qualités? En cela, une mauvaise personne n'a pas de conviction, pas de honte morale, pas de crainte morale, elle a peu appris, elle est paresseuse, étourdie d'esprit, et elle manque de discernement. Voici, bhikkhous, comment une mauvaise personne est pourvue de mauvaises qualités.

“kathañca, bhikkhave, asappuriso asappurisabhatti hoti? idha, bhikkhave, asappurisassa ye te samaṇabrāhmaṇā assaddhā ahirikā anottappino appassutā kusītā muṭṭhassatino duppaññā tyāssa mittā honti te sahāyā. evaṃ kho, bhikkhave, asappuriso asappurisabhatti hoti.

Et comment, bhikkhous, une mauvaise personne a-t-elle les amitiés d'une mauvaise personne? En cela, une mauvaise personne a pour amis et partenaires les renonçants et brahmanes qui n'ont pas de conviction, pas de honte morale, pas de crainte morale, qui ont peu appris, qui sont paresseux, étourdis d'esprit, et qui manquent de discernement. Voici, bhikkhous, comment une mauvaise personne a les amitiés d'une mauvaise personne.

“kathañca, bhikkhave, asappuriso asappurisacintī hoti? idha, bhikkhave, asappuriso attabyābādhāyapi ceteti, parabyābādhāyapi ceteti, ubhayabyābādhāyapi ceteti. evaṃ kho, bhikkhave, asappuriso asappurisacintī hoti.

Et comment, bhikkhous, une mauvaise personne a-t-elle les desseins d'une mauvaise personne? En cela, une mauvaise personne tend à son propre préjudice, elle tend au préjudice des autres, elle tend au préjudice des deux. Voici, bhikkhous, comment une mauvaise personne a les desseins d'une mauvaise personne.

“kathañca, bhikkhave, asappuriso asappurisamantī hoti? idha, bhikkhave, asappuriso attabyābādhāyapi manteti, parabyābādhāyapi manteti, ubhayabyābādhāyapi manteti. evaṃ kho, bhikkhave, asappuriso asappurisamantī hoti.

Et comment, bhikkhous, une mauvaise personne conseille-t-elle comme une mauvaise personne? En cela, une mauvaise personne conseille à son propre préjudice, elle conseille au préjudice des autres, elle conseille au préjudice des deux. Voici, bhikkhous, comment une mauvaise personne conseille comme une mauvaise personne.

“kathañca, bhikkhave, asappuriso asappurisavāco hoti? idha, bhikkhave, asappuriso musāvādī hoti, pisuṇavāco hoti, pharusavāco hoti, samphappalāpī hoti. evaṃ kho, bhikkhave, asappuriso asappurisavāco hoti.

Et comment, bhikkhous, une mauvaise personne parle-t-elle comme une mauvaise personne? En cela, une mauvaise personne a des paroles fausses, des paroles médisantes, des paroles acerbes, et s'engage dans des bavardages infructueux. Voici, bhikkhous, comment une mauvaise personne parle comme une mauvaise personne.

“kathañca, bhikkhave, asappuriso asappurisakammanto hoti? idha, bhikkhave, asappuriso pāṇātipātī hoti, adinnādāyī hoti, kāmesumicchācārī hoti. evaṃ kho, bhikkhave, asappuriso asappurisakammanto hoti.

Et comment, bhikkhous, une mauvaise personne agit-elle comme une mauvaise personne? En cela, une mauvaise personne détruit la vie, s'approprie ce qui n'a pas été donné, et se méconduit dans la sensualité. Voici, bhikkhous, comment une mauvaise personne agit comme une mauvaise personne.

“kathañca, bhikkhave, asappuriso asappurisadiṭṭhi hoti? idha, bhikkhave, asappuriso evaṃdiṭṭhi hoti: ‘natthi dinnaṃ, natthi yiṭṭhaṃ, natthi hutaṃ, natthi sukatadukkaṭānaṃ kammānaṃ phalaṃ vipāko, natthi ayaṃ loko, natthi paro loko, natthi mātā, natthi pitā, natthi sattā opapātikā, natthi loke samaṇabrāhmaṇā sammaggatā sammāpaṭipannā, ye imañca lokaṃ parañca lokaṃ sayaṃ abhiññā sacchikatvā pavedentī’ti. evaṃ kho, bhikkhave, asappuriso asappurisadiṭṭhi hoti.

Et comment, bhikkhous, une mauvaise personne a-t-elle les vues d'une mauvaise personne? En cela, une mauvaise personne a des vues telles que: 'Il n'y a pas ce qui est donné,{1} ni ce qui est sacrifié, ni ce qui est offert, il n'y a pas de résultats aux actions bonnes ou mauvaises, il n'y a pas ce monde, il n'y a pas d'autre monde, il n'y a pas de mère, pas de père,{2} pas d'êtres nés spontanément, il n'y a pas dans le monde de renonçants & brahmanes avançant correctement, cheminant correctement, qui fassent connaître ce monde et l'autre monde en les ayant réalisés pour eux-mêmes par connaissance directe.' Voici, bhikkhous, comment une mauvaise personne a les vues d'une mauvaise personne.

“kathañca, bhikkhave, asappuriso asappurisadānaṃ deti? idha, bhikkhave, asappuriso asakkaccaṃ dānaṃ deti, asahatthā dānaṃ deti, acittīkatvā dānaṃ deti, apaviṭṭhaṃ dānaṃ deti anāgamanadiṭṭhiko dānaṃ deti. evaṃ kho, bhikkhave, asappuriso asappurisadānaṃ deti.

Et comment, bhikkhous, une mauvaise personne donne-t-elle des dons comme une mauvaise personne? En cela, une mauvaise personne donne des dons négligemment, elle ne donne pas des dons avec ses propres mains, elle ne donne pas des dons avec respect, elle donne comme dons ce qui était à jeter, elle donne des dons avec la vue que rien ne lui viendra en retour. Voici, bhikkhous, comment une mauvaise personne donne des dons comme une mauvaise personne.

“so, bhikkhave, asappuriso evaṃ assaddhammasamannāgato, evaṃ asappurisabhatti, evaṃ asappurisacintī, evaṃ asappurisamantī, evaṃ asappurisavāco, evaṃ asappurisakammanto, evaṃ asappurisadiṭṭhi, evaṃ asappurisadānaṃ datvā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā yā asappurisānaṃ gati tattha upapajjati. kā ca, bhikkhave, asappurisānaṃ gati? nirayo vā tiracchānayoni vā.

Bhikkhous, une mauvaise personne qui est ainsi pourvue de mauvaises qualités, qui a ainsi les amitiés d'une mauvaise personne, qui a ainsi les desseins d'une mauvaise personne, qui conseille ainsi comme une mauvaise personne, qui parle ainsi comme une mauvaise personne, qui agit ainsi comme une mauvaise personne, qui a ainsi les vues d'une mauvaise personne, qui a ainsi donné des dons comme une mauvaise personne, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaît dans la destination des mauvaises personnes. Et quelle est, bhikkhous, la destination des mauvaises personnes? L'enfer ou le sein animal.

“jāneyya nu kho, bhikkhave, sappuriso sappurisaṃ ‘sappuriso ayaṃ bhavan’”ti?

Bhikkhous, est-ce qu'un homme de bien saurait d'un [autre] homme de bien: 'Cet individu est un homme de bien'?

— “evaṃ, bhante”.

— Oui, Bhanté.

— “sādhu, bhikkhave; ṭhānametaṃ, bhikkhave, vijjati yaṃ sappuriso sappurisaṃ jāneyya: ‘sappuriso ayaṃ bhavan’ti. jāneyya pana, bhikkhave, sappuriso asappurisaṃ: ‘asappuriso ayaṃ bhavan’”ti?

— Très bien, bhikkhous. Il est possible, cela arrive qu'un homme de bien sache d'un [autre] homme de bien: 'Cet individu est un homme de bien'. Et est-ce qu'un homme de bien saurait d'une mauvaise personne: 'Cet individu est une mauvaise personne'?

— “evaṃ, bhante”.

— Oui, Bhanté.

— “sādhu, bhikkhave; etampi kho, bhikkhave, ṭhānaṃ vijjati yaṃ sappuriso asappurisaṃ jāneyya: ‘asappuriso ayaṃ bhavan’ti. sappuriso, bhikkhave, saddhammasamannāgato hoti, sappurisabhatti hoti, sappurisacintī hoti, sappurisamantī hoti, sappurisavāco hoti, sappurisakammanto hoti, sappurisadiṭṭhi hoti; sappurisadānaṃ deti”.

— Très bien, bhikkhous. Il est possible, cela arrive qu'un homme de bien sache d'une mauvaise personne: 'Cet individu est une mauvaise personne'. Un homme de bien, bhikkhous, est pourvu de bonnes qualités, il a les amitiés d'un homme de bien, il a les desseins d'un homme de bien, il conseille comme un homme de bien, il parle comme un homme de bien, il agit comme un homme de bien, il a les vues d'un homme de bien, et il donne des dons comme un homme de bien.

“kathañca, bhikkhave, sappuriso saddhammasamannāgato hoti? idha, bhikkhave, sappuriso saddho hoti, hirimā hoti, ottappī hoti, bahussuto hoti, āraddhavīriyo hoti, upaṭṭhitassati hoti, paññavā hoti. evaṃ kho, bhikkhave, sappuriso saddhammasamannāgato hoti.

Et comment, bhikkhous, un homme de bien est-il doué de bonnes qualités? En cela, un homme de bien a de la conviction, de la honte morale, de la crainte morale, il est très instruit, il est énergique, il a mis en place sa présence d'esprit, et il a du discernement. Voici, bhikkhous, comment un homme de bien est pourvu de bonnes qualités.

“kathañca, bhikkhave, sappuriso sappurisabhatti hoti? idha, bhikkhave, sappurisassa ye te samaṇabrāhmaṇā saddhā hirimanto ottappino bahussutā āraddhavīriyā upaṭṭhitassatino paññavanto tyāssa mittā honti, te sahāyā. evaṃ kho, bhikkhave, sappuriso sappurisabhatti hoti.

Et comment, bhikkhous, un homme de bien a-t-il les amitiés d'un homme de bien? En cela, un homme de bien a pour amis et partenaires les renonçants et brahmanes qui ont de la conviction, de la honte morale, de la crainte morale, qui ont beaucoup appris, qui sont énergiques, qui ont mis en place leur présence d'esprit, et qui ont du discernement. Voici, bhikkhous, comment un homme de bien a les amitiés d'un homme de bien.

“kathañca, bhikkhave, sappuriso sappurisacintī hoti? idha, bhikkhave, sappuriso nevattabyābādhāya ceteti, na parabyābādhāya ceteti, na ubhayabyābādhāya ceteti. evaṃ kho, bhikkhave, sappuriso sappurisacintī hoti.

Et comment, bhikkhous, un homme de bien a-t-il les desseins d'un homme de bien? En cela, un homme de bien ne vise pas à son propre préjudice, il ne vise pas au préjudice des autres, il ne vise pas au préjudice des deux. Voici, bhikkhous, comment un homme de bien a les desseins d'un homme de bien.

“kathañca, bhikkhave, sappuriso sappurisamantī hoti? idha, bhikkhave, sappuriso nevattabyābādhāya manteti, na parabyābādhāya manteti, na ubhayabyābādhāya manteti. evaṃ kho, bhikkhave, sappuriso sappurisamantī hoti.

Et comment, bhikkhous, un homme de bien conseille-t-il comme un homme de bien? En cela, un homme de bien ne conseille pas à son propre préjudice, il ne conseille pas au préjudice des autres, il ne conseille pas au préjudice des deux. Voici, bhikkhous, comment un homme de bien conseille comme un homme de bien.

“kathañca, bhikkhave, sappuriso sappurisavāco hoti? idha, bhikkhave, sappuriso musāvādā paṭivirato hoti, pisuṇāya vācāya paṭivirato hoti, pharusāya vācāya paṭivirato hoti, samphappalāpā paṭivirato hoti. evaṃ kho, bhikkhave, sappuriso sappurisavāco hoti.

Et comment, bhikkhous, un homme de bien parle-t-il comme un homme de bien? En cela, un homme de bien s'abstient des paroles fausses, il s'abstient des paroles médisantes, il s'abstient des paroles acerbes, et il s'abstient des bavardages infructueux. Voici, bhikkhous, comment un homme de bien parle comme un homme de bien.

“kathañca, bhikkhave, sappuriso sappurisakammanto hoti? idha, bhikkhave, sappuriso pāṇātipātā paṭivirato hoti, adinnādānā paṭivirato hoti, kāmesumicchācārā paṭivirato hoti. evaṃ kho, bhikkhave, sappuriso sappurisakammanto hoti.

Et comment, bhikkhous, un homme de bien agit-il comme un homme de bien? En cela, un homme de bien s'abstient de détruire la vie, il s'abstient de s'approprier ce qui n'a pas été donné, et il s'abstient de se méconduire dans la sensualité. Voici, bhikkhous, comment un homme de bien agit comme un homme de bien.

“kathañca, bhikkhave, sappuriso sappurisadiṭṭhi hoti? idha, bhikkhave, sappuriso evaṃdiṭṭhi hoti: ‘atthi dinnaṃ, atthi yiṭṭhaṃ, atthi hutaṃ, atthi sukatadukkaṭānaṃ kammānaṃ phalaṃ vipāko, atthi ayaṃ loko, atthi paro loko, atthi mātā, atthi pitā, atthi sattā opapātikā, atthi loke samaṇabrāhmaṇā sammaggatā sammāpaṭipannā ye imañca lokaṃ parañca lokaṃ sayaṃ abhiññā sacchikatvā pavedentī’ti. evaṃ kho, bhikkhave, sappuriso sappurisadiṭṭhi hoti.

Et comment, bhikkhous, un homme de bien a-t-il les vues d'un homme de bien? En cela, un homme de bien a des vues telles que: 'Il y a ce qui est donné, ce qui est sacrifié, ce qui est offert, il y a des résultats aux actions bonnes ou mauvaises, il y a ce monde, il y a l'autre monde, il y a la mère, le père, les êtres nés spontanément, il y a dans le monde des renonçants & brahmanes avançant correctement, cheminant correctement, qui font connaître ce monde et l'autre monde en les ayant réalisés pour eux-mêmes par connaissance directe.' Voici, bhikkhous, comment un homme de bien a les vues d'un homme de bien.

“kathañca, bhikkhave, sappuriso sappurisadānaṃ deti? idha, bhikkhave, sappuriso sakkaccaṃ dānaṃ deti, sahatthā dānaṃ deti, cittīkatvā dānaṃ deti, anapaviṭṭhaṃ dānaṃ deti, āgamanadiṭṭhiko dānaṃ deti. evaṃ kho, bhikkhave, sappuriso sappurisadānaṃ deti.

Et comment, bhikkhous, un homme de bien donne-t-il des dons comme un homme de bien? En cela, un homme de bien donne des dons de manière attentionnée, il donne des dons avec ses propres mains, il donne des dons avec respect, il ne donne pas comme dons ce qui était à jeter, il donne des dons avec la vue que quelque chose lui viendra en retour. Voici, bhikkhous, comment un homme de bien donne des dons comme un homme de bien.

“so, bhikkhave, sappuriso evaṃ saddhammasamannāgato, evaṃ sappurisabhatti, evaṃ sappurisacintī, evaṃ sappurisamantī, evaṃ sappurisavāco, evaṃ sappurisakammanto, evaṃ sappurisadiṭṭhi; evaṃ sappurisadānaṃ datvā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā yā sappurisānaṃ gati tattha upapajjati. kā ca, bhikkhave, sappurisānaṃ gati? devamahattatā vā manussamahattatā vā”ti.

Bhikkhous, un homme de bien qui est ainsi doué de bonnes qualités, qui a ainsi les amitiés d'un homme de bien, qui a ainsi les desseins d'un homme de bien, qui conseille ainsi comme un homme de bien, qui parle ainsi comme un homme de bien, qui agit ainsi comme un homme de bien, qui a ainsi les vues d'un homme de bien, qui a ainsi donné des dons comme un homme de bien, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaît dans la destination des hommes de bien. Et quelle est, bhikkhous, la destination des hommes de bien? La grandeur parmi les dévas ou la grandeur parmi les humains.

idamavoca bhagavā. attamanā te bhikkhū bhagavato bhāsitaṃ abhinandunti.

Voici ce que dit le Fortuné. Ravis, les bhikkhous approuvèrent ses paroles.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.