Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Majjhima Nikāya

MN 9
Sammādiṭṭhi Sutta
— La vue correcte —
[ sammā: correct | diṭṭhi: opinion, vue ]

Sāriputta explique ce qui constitue les opinions correctes, en reprenant dans le sens inverse la chaîne d'origine conditionnée, qui fait le lien entre les souffrances observables et leur cause ultime en passant par les différents liens intermédiaires.



Evaṃ me sutaṃ:

En une occasion, le Fortuné séjournait près de Sāvatthī, dans le bois de Jéta, le parc d'Anāthapiṇḍika. En cette occasion-là, le vénérable Sāriputta dit aux bhikkhous:

— Amis, bhikkhous.

— Ami, répondirent les bhikkhous. Alors le vénérable Sāriputta leur dit:

— 'Opinion correcte, opinion correcte'{1} entend-on dire, mes amis. De quelle manière un noble disciple{2} est-il quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Nous viendrions de loin, ami, pour apprendre de la bouche du vénérable Sāriputta la signification de cette déclaration. Il nous serait bénéfique que le vénérable Sāriputta explique la signification de cette déclaration. L'ayant entendu de sa bouche, les bhikkhous s'en souviendront.

— Dans ce cas, mes amis, écoutez et faites bien attention, je vais parler.

— Oui, ami.



(Ce qui est avantageux et ce qui est désavantageux){3}

— Lorsque, mes amis, un noble disciple comprend ce qui est désavantageux, la source de ce qui est désavantageux, ce qui est avantageux et la source de ce qui est avantageux, de cette manière il est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.

Et qu'est-ce, mes amis, qui est désavantageux, qu'est-ce que la source de ce qui est désavantageux, qu'est-ce qui est avantageux, qu'est-ce que la source de ce qui est avantageux? Détruire la vie est désavantageux, s'approprier ce qui n'a pas été donné est désavantageux, la méconduite en raison des plaisirs sensuels est désavantageuse, le mensonge est désavantageux, les paroles médisantes sont désavantageuses, les paroles rudes sont désavantageuses, les paroles insignifiantes et futiles sont désavantageuses, la convoitise est désavantageuse, la malveillance est désavantageuse, les opinions erronées sont désavantageuses.{4} Voici ce qu'on considère comme désavantageux.

Et qu'est-ce que la source de ce qui est désavantageux?{5} L'appétence est une source de ce qui est désavantageux, l'aversion est une source de ce qui est désavantageux, l'illusionnement est une source de ce qui est désavantageux.{6}

Et qu'est-ce que ce qui est avantageux? S'abstenir de détruire la vie est avantageux, s'abstenir de s'approprier ce qui n'a pas été donné est avantageux, s'abstenir de la méconduite en raison des plaisirs sensuels est avantageux, s'abstenir de mentir est avantageux, s'abstenir des paroles médisantes est avantageux, s'abstenir des paroles rudes est avantageux, s'abstenir des paroles insignifiantes et futiles est avantageux, s'abstenir d'être avide est avantageux, s'abstenir de la malveillance est avantageux, les opinions correctes sont avantageuses.{7} Voici ce qu'on considère comme avantageux.

Et qu'est-ce que la source de ce qui est avantageux? La non-appétence est une source de ce qui est avantageux, la non-aversion est une source de ce qui est avantageux, le non-illusionnement est une source de ce qui est avantageux.{8}

Lorsqu'un noble disciple a ainsi compris ce qui est désavantageux, la source de ce qui est désavantageux, ce qui est avantageux et la source de ce qui est avantageux, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et la prétention: 'je suis';{9} en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance,{10} il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.



(Les Nutriments){11}

Les bhikkhous dirent:

— Excellent, ami. Ils approuvèrent et apprécièrent les paroles du vénérable Sāriputta. Alors ils lui posèrent une autre question:

— Mais, ami, se peut-il qu'il y ait une autre manière par laquelle un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Cela se pourrait, amis.

Lorsque, amis, un noble disciple comprend les nutriments, la source des nutriments, la cessation des nutriments et la voie menant à la cessation des nutriments,{12} il est dans cette mesure quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma. Et que sont les nutriments, quelle est la source des nutriments, qu'est-ce que la cessation des nutriments, quel est la voie menant à la cessation des nutriments?

Il y a quatre nutriments pour le soutien des êtres qui sont venus à l'existence, et pour le support de ceux qui sont à la recherche d'une naissance. Quels sont ces quatre? Il y a la nourriture comestible, grossière ou subtile; le contact en second; la volition mentale en troisième; et la conscience en quatrième.{13} Avec l'apparition de l'appétence{14}, il y a apparition des nutriments. Avec la cessation de l'appétence, il y a cessation des nutriments. Le sentier qui mène à la cessation des nutriments est juste le noble octuple sentier, c'est-à-dire opinions correctes, intentions correctes, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte et concentration correcte.{15}

Lorsque, amis, un noble disciple a ainsi compris les nutriments, la source des nutriments, la cessation des nutriments et la voie menant à la cessation des nutriments, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis'; en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance, il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.



(Le mal-être)

Les bhikkhous dirent:

— Excellent, ami. Ils approuvèrent et apprécièrent les paroles du vénérable Sāriputta. Alors ils lui posèrent une autre question:

— Mais, ami, se peut-il qu'il y ait une autre manière par laquelle un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Cela se pourrait, amis.

Lorsque, amis, un noble disciple comprend le mal-être,{16} la source du mal-être, la cessation du mal-être et la voie menant à la cessation du mal-être, il est dans cette mesure quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma. Et qu'est-ce, amis, que le mal-être, quelle est la source du mal-être, qu'est-ce que la cessation du mal-être, qu'est-ce que la voie menant à la cessation du mal-être?

La naissance est mal-être, le vieillissement est mal-être, la maladie est mal-être, la mort est mal-être, le chagrin, les lamentations, la douleur, l'affliction et le désespoir sont mal-être. L'association avec ce qu'on aime est mal-être, la dissociation d'avec ce qu'on aime est mal-être, ne pas obtenir ce que l'on désire est mal-être; en bref, les cinq agrégats d'attachement{17} sont mal-être.{18} Voici, amis, ce qu'on appelle le mal-être.

Et quelle est, amis, la source du mal-être? C'est l'appétence, qui apparaît encore et encore, qui est profondément liée au plaisir et au désir, et qui trouve de la satisfaction ici et là; c'est-à-dire le désir des plaisirs sensuels, le désir d'existence répétée et le désir d'annihilation.{19} Voici, amis, ce qu'on appelle la source du mal-être.

Et qu'est-ce que la cessation du mal-être? C'est la disparition complète, la cessation, l'abandon, le renoncement, la délivrance et la suppression de cette même appétence. Voici, amis, ce qu'on appelle la cessation du mal-être.

Et qu'est-ce que la voie menant à la cessation du mal-être? C'est juste le noble octuple sentier, c'est-à-dire opinions correctes, intentions correctes, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte et concentration correcte. Voici, amis, ce qu'on appelle la voie menant à la cessation du mal-être.

Lorsque, amis, un noble disciple a ainsi compris le mal-être, la source du mal-être, la cessation du mal-être et la voie menant à la cessation du mal-être, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis'; en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance, il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.



(Le vieillissement et la mort){20}

Les bhikkhous dirent:

— Excellent, ami. Ils approuvèrent et apprécièrent les paroles du vénérable Sāriputta. Alors ils lui posèrent une autre question:

— Mais, ami, se peut-il qu'il y ait une autre manière par laquelle un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Cela se pourrait, amis.

Lorsque, amis, un noble disciple comprend le vieillissement et la mort, la source du vieillissement et de la mort, la cessation du vieillissement et de la mort et la voie menant à la cessation du vieillissement et de la mort, il est dans cette mesure quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma. Et qu'est-ce, amis, que le vieillissement et la mort, quelle est la source du vieillissement et de la mort, qu'est-ce que la cessation du vieillissement et de la mort, qu'est-ce que la voie menant à la cessation du vieillissement et de la mort?

L'avancée en âge des êtres dans les différents ordres d'êtres, leur vieillesse, la brisure de leurs dents, le grisement de leurs cheveux, le ridement de leur peau, le déclin de la vie, l'affaiblissement des facultés, voici ce qu'on appelle le vieillissement. Et qu'est-ce que la mort? Le trépas des êtres dans les différents ordres d'êtres, leur décès, leur dissolution, leur disparition, leur mort, la complétion de leur temps de vie, la dissolution de leurs agrégats,{21} l'effondrement de leur corps, la cessation de leurs facultés vitales, voici ce qu'on appelle la mort.

Ainsi, ce vieillissement et cette mort sont ce qu'on appelle le vieillissement et la mort. Avec l'apparition de la naissance,{22} il y a apparition du vieillissement et de la mort. Avec la cessation de la naissance, il y a cessation du vieillissement et de la mort. Le sentier menant à la cessation du vieillissement et de la mort est juste le noble octuple sentier, c'est-à-dire opinions correctes, intentions correctes, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte et concentration correcte.

Lorsque, amis, un noble disciple a ainsi compris le vieillissement et la mort, la source du vieillissement et de la mort, la cessation du vieillissement et de la mort et la voie menant à la cessation du vieillissement et de la mort, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis'; en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance, il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.



(La naissance)

Les bhikkhous dirent:

— Excellent, ami. Ils approuvèrent et apprécièrent les paroles du vénérable Sāriputta. Alors ils lui posèrent une autre question:

— Mais, ami, se peut-il qu'il y ait une autre manière par laquelle un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Cela se pourrait, amis.

Lorsque, amis, un noble disciple comprend la naissance, la source de la naissance, la cessation de la naissance et la voie menant à la cessation de la naissance, il est dans cette mesure quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma. Et qu'est-ce, amis, que la naissance, quelle est la source de la naissance, qu'est-ce que la cessation de la naissance, qu'est-ce que la voie menant à la cessation de la naissance?

La naissance des êtres dans les divers ordres d'êtres, leur venue au monde, leur descente (dans le sein), leur génération, la manifestation de leurs agrégats, l'obtention de leurs organes des sens, voici ce qu'on appelle la naissance. Avec l'apparition du devenir,{23} il y a apparition de la naissance. Avec la cessation du devenir, il y a cessation de la naissance. Le sentier menant à la cessation de la naissance est juste le noble octuple sentier, c'est-à-dire opinions correctes, intentions correctes, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte et concentration correcte.

Lorsque, amis, un noble disciple a ainsi compris la naissance, la source de la naissance, la cessation de la naissance et la voie menant à la cessation de la naissance, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis'; en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance, il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.



(Le devenir)

Les bhikkhous dirent:

— Excellent, ami. Ils approuvèrent et apprécièrent les paroles du vénérable Sāriputta. Alors ils lui posèrent une autre question:

— Mais, ami, se peut-il qu'il y ait une autre manière par laquelle un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Cela se pourrait, amis.

Lorsque, amis, un noble disciple comprend le devenir, la source du devenir, la cessation du devenir et la voie menant à la cessation du devenir, il est dans cette mesure quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma. Et qu'est-ce, amis, que le devenir, quelle est la source du devenir, qu'est-ce que la cessation du devenir, qu'est-ce que la voie menant à la cessation du devenir?

Il y a trois types de devenir: le devenir dans la sphère du désir sensuel, le devenir dans la sphère matérielle, et le devenir dans la sphère immatérielle.{24} Avec l'apparition de l'attachement,{25} il y a apparition du devenir. Avec la cessation de l'attachement, il y a cessation du devenir. Le sentier menant à la cessation du devenir est juste le noble octuple sentier, c'est-à-dire opinions correctes, intentions correctes, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte et concentration correcte.

Lorsque, amis, un noble disciple a ainsi compris le devenir, la source du devenir, la cessation du devenir et la voie menant à la cessation du devenir, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis'; en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance, il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.



(L'attachement)

Les bhikkhous dirent:

— Excellent, ami. Ils approuvèrent et apprécièrent les paroles du vénérable Sāriputta. Alors ils lui posèrent une autre question:

— Mais, ami, se peut-il qu'il y ait une autre manière par laquelle un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Cela se pourrait, amis.

Lorsque, amis, un noble disciple comprend l'attachement, la source de l'attachement, la cessation de l'attachement et la voie menant à la cessation de l'attachement, il est dans cette mesure quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma. Et qu'est-ce, amis, que l'attachement, quelle est la source de l'attachement, qu'est-ce que la cessation de l'attachement , qu'est-ce que la voie menant à la cessation de l'attachement?

Il y a quatre types d'attachement: l'attachement aux plaisirs sensuels, l'attachement aux opinions, l'attachement aux rites et rituels, et l'attachement à la croyance au Moi.{26} Avec l'apparition de l'appétence,{27} il y a apparition de l'attachement. Avec la cessation de l'appétence, il y a cessation de l'attachement. Le sentier menant à la cessation de l'attachement est juste le noble octuple sentier, c'est-à-dire opinions correctes, intentions correctes, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte et concentration correcte.

Lorsque, amis, un noble disciple a ainsi compris l'attachement, la source de l'attachement, la cessation de l'attachement et la voie menant à la cessation de l'attachement, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis'; en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance, il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.



(L'appétence)

Les bhikkhous dirent:

— Excellent, ami. Ils approuvèrent et apprécièrent les paroles du vénérable Sāriputta. Alors ils lui posèrent une autre question:

— Mais, ami, se peut-il qu'il y ait une autre manière par laquelle un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Cela se pourrait, amis.

Lorsque, amis, un noble disciple comprend l'appétence, la source de l'appétence, la cessation de l'appétence et la voie menant à la cessation de l'appétence, il est dans cette mesure quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma. Et qu'est-ce, amis, que l'appétence, quelle est la source de l'appétence, qu'est-ce que la cessation de l'appétence, qu'est-ce que la voie menant à la cessation de l'appétence?

Il y a six types d'appétence: l'appétence pour les formes visibles, l'appétence pour les sons, l'appétence pour les odeurs, l'appétence pour les saveurs, l'appétence pour les touchers, l'appétence pour les phénomènes mentaux. Avec l'apparition de la sensation,{28} il y a apparition de l'appétence. Avec la cessation de la sensation, il y a cessation de l'appétence. Le sentier menant à la cessation de l'appétence est juste le noble octuple sentier, c'est-à-dire opinions correctes, intentions correctes, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte et concentration correcte.

Lorsque, amis, un noble disciple a ainsi compris l'appétence, la source de l'appétence, la cessation de l'appétence et la voie menant à la cessation de l'appétence, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis'; en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance, il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.



(La sensation)

Les bhikkhous dirent:

— Excellent, ami. Ils approuvèrent et apprécièrent les paroles du vénérable Sāriputta. Alors ils lui posèrent une autre question:

— Mais, ami, se peut-il qu'il y ait une autre manière par laquelle un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Cela se pourrait, amis.

Lorsque, amis, un noble disciple comprend la sensation, la source de la sensation, la cessation de la sensation et la voie menant à la cessation de la sensation, il est dans cette mesure quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma. Et qu'est-ce, amis, que la sensation, quelle est la source de la sensation, qu'est-ce que la cessation de la sensation, qu'est-ce que la voie menant à la cessation de la sensation?

Il y a six types de sensations: la sensation née du contact visuel, la sensation née du contact auditif, la sensation née du contact olfactif, la sensation née du contact gustatif, la sensation née du contact corporel, la sensation née du contact mental.{29} Avec l'apparition du contact,{30} il y a apparition de la sensation. Avec la cessation du contact, il y a cessation de la sensation. Le sentier menant à la cessation de la sensation est juste le noble octuple sentier, c'est-à-dire opinions correctes, intentions correctes, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte et concentration correcte.

Lorsque, amis, un noble disciple a ainsi compris la sensation, la source de la sensation, la cessation de la sensation et la voie menant à la cessation de la sensation, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis'; en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance, il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.



(Le contact)

Les bhikkhous dirent:

— Excellent, ami. Ils approuvèrent et apprécièrent les paroles du vénérable Sāriputta. Alors ils lui posèrent une autre question:

— Mais, ami, se peut-il qu'il y ait une autre manière par laquelle un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Cela se pourrait, amis.

Lorsque, amis, un noble disciple comprend le contact, la source du contact, la cessation du contact et la voie menant à la cessation du contact, il est dans cette mesure quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma. Et qu'est-ce, amis, que le contact, quelle est la source du contact, qu'est-ce que la cessation du contact, qu'est-ce que la voie menant à la cessation du contact?

Il y a six types de contact: le contact oculaire, le contact auditif, le contact olfactif, le contact gustatif, le contact corporel et le contact mental. Avec l'apparition des organes des sens,{31} il y a apparition du contact. Avec la cessation des organes des sens, il y a cessation du contact. Le sentier menant à la cessation du contact est juste le noble octuple sentier, c'est-à-dire opinions correctes, intentions correctes, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte et concentration correcte.

Lorsque, amis, un noble disciple a ainsi compris le contact, la source du contact, la cessation du contact et la voie menant à la cessation du contact, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis'; en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance, il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.



(Les organes des sens)

Les bhikkhous dirent:

— Excellent, ami. Ils approuvèrent et apprécièrent les paroles du vénérable Sāriputta. Alors ils lui posèrent une autre question:

— Mais, ami, se peut-il qu'il y ait une autre manière par laquelle un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Cela se pourrait, amis.

Lorsque, amis, un noble disciple comprend les organes des sens, la source des organes des sens, la cessation des organes des sens et la voie menant à la cessation des organes des sens, il est dans cette mesure quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma. Et qu'est-ce, amis, que les organes des sens, quelle est la source des organes des sens, qu'est-ce que la cessation des organes des sens, qu'est-ce que la voie menant à la cessation des organes des sens?

Il y a six organes des sens: l'organe de la vue, l'organe de l'audition, l'organe de l'odorat, l'organe du goût, l'organe du toucher, l'organe mental.{32} Avec l'apparition du nom et forme,{33} il y a apparition des organes des sens. Avec la cessation du nom et forme, il y a cessation des organes des sens. Le sentier menant à la cessation des organes des sens est juste le noble octuple sentier, c'est-à-dire opinions correctes, intentions correctes, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte et concentration correcte.

Lorsque, amis, un noble disciple a ainsi compris les organes des sens, la source des organes des sens, la cessation des organes des sens et la voie menant à la cessation des organes des sens, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis'; en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance, il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.



(Le nom et forme)

Les bhikkhous dirent:

— Excellent, ami. Ils approuvèrent et apprécièrent les paroles du vénérable Sāriputta. Alors ils lui posèrent une autre question:

— Mais, ami, se peut-il qu'il y ait une autre manière par laquelle un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Cela se pourrait, amis.

Lorsque, amis, un noble disciple comprend le nom et forme, la source du nom et forme, la cessation du nom et forme et la voie menant à la cessation du nom et forme, il est dans cette mesure quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma. Et qu'est-ce, amis, que le nom et forme, quelle est la source du nom et forme, qu'est-ce que la cessation du nom et forme, qu'est-ce que la voie menant à la cessation du nom et forme?

Vedanā, Saññā, l'intention, le contact et l'attention:{34} voici ce qu'on appelle le nom. Les quatre éléments et les quatre formes matérielles dérivées des quatre éléments: voici ce qu'on appelle la forme. Avec l'apparition de Viññāṇa, il y a apparition du nom et forme. Avec la cessation de Viññāṇa, il y a cessation du nom et forme. Le sentier menant à la cessation du nom et forme est juste le noble octuple sentier, c'est-à-dire opinions correctes, intentions correctes, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte et concentration correcte.

Lorsque, amis, un noble disciple a ainsi compris le nom et forme, la source du nom et forme, la cessation du nom et forme et la voie menant à la cessation du nom et forme, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis'; en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance, il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.



(Viññāṇa)

Les bhikkhous dirent:

— Excellent, ami. Ils approuvèrent et apprécièrent les paroles du vénérable Sāriputta. Alors ils lui posèrent une autre question:

— Mais, ami, se peut-il qu'il y ait une autre manière par laquelle un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Cela se pourrait, amis.

Lorsque, amis, un noble disciple comprend Viññāṇa, la source de Viññāṇa, la cessation de Viññāṇa et la voie menant à la cessation de Viññāṇa, il est dans cette mesure quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma. Et qu'est-ce, amis, que Viññāṇa, quelle est la source de Viññāṇa, qu'est-ce que la cessation de Viññāṇa, qu'est-ce que la voie menant à la cessation de Viññāṇa?

Il y a six types de viññāṇa: viññāṇa{35} visuelle, viññāṇa auditive, viññāṇa olfactive, viññāṇa gustative, viññāṇa corporelle et viññāṇa mentale.{36} Avec l'apparition des saṅkhāras, il y a apparition de Viññāṇa. Avec la cessation des saṅkhāras, il y a cessation de Viññāṇa. Le sentier menant à la cessation de Viññāṇa est juste le noble octuple sentier, c'est-à-dire opinions correctes, intentions correctes, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte et concentration correcte.

Lorsque, amis, un noble disciple a ainsi compris Viññāṇa, la source de Viññāṇa, la cessation de Viññāṇa et la voie menant à la cessation de Viññāṇa, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis'; en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance, il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.



(Les saṅkhāras)

Les bhikkhous dirent:

— Excellent, ami. Ils approuvèrent et apprécièrent les paroles du vénérable Sāriputta. Alors ils lui posèrent une autre question:

— Mais, ami, se peut-il qu'il y ait une autre manière par laquelle un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Cela se pourrait, amis.

Lorsque, amis, un noble disciple comprend les saṅkhāras, la source des saṅkhāras, la cessation des saṅkhāras et la voie menant à la cessation des saṅkhāras, il est dans cette mesure quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma. Et qu'est-ce, amis, que les saṅkhāras, quelle est la source des saṅkhāras, qu'est-ce que la cessation des saṅkhāras, qu'est-ce que la voie menant à la cessation des saṅkhāras?

Il y a trois types des saṅkhāras: les saṅkhāras corporels, les saṅkhāras verbaux, les saṅkhāras mentaux.{37} Avec l'apparition de l'ignorance,{38} il y a apparition des saṅkhāras. Avec la cessation de l'ignorance, il y a cessation des saṅkhāras. Le sentier menant à la cessation des saṅkhāras est juste le noble octuple sentier, c'est-à-dire opinions correctes, intentions correctes, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte et concentration correcte.

Lorsque, amis, un noble disciple a ainsi compris les saṅkhāras, la source des saṅkhāras, la cessation des saṅkhāras et la voie menant à la cessation des saṅkhāras, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis'; en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance, il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.



(L'ignorance)

Les bhikkhous dirent:

— Excellent, ami. Ils approuvèrent et apprécièrent les paroles du vénérable Sāriputta. Alors ils lui posèrent une autre question:

— Mais, ami, se peut-il qu'il y ait une autre manière par laquelle un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Cela se pourrait, amis.

Lorsque, amis, un noble disciple comprend l'ignorance, la source de l'ignorance, la cessation de l'ignorance et la voie menant à la cessation de l'ignorance, il est dans cette mesure quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma. Et qu'est-ce, amis, que l'ignorance, quelle est la source de l'ignorance, qu'est-ce que la cessation de l'ignorance, qu'est-ce que la voie menant à la cessation de l'ignorance?

Ne pas connaître le mal-être, ne pas connaître l'origine du mal-être, ne pas connaître la cessation du mal-être, ne pas connaître la voie conduisant à la cessation du mal-être. Avec l'apparition des impuretés mentales, il y a apparition de l'ignorance. Avec la cessation des impuretés mentales, il y a cessation de l'ignorance. Le sentier menant à la cessation de l'ignorance est juste le noble octuple sentier, c'est-à-dire opinions correctes, intentions correctes, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte et concentration correcte.

Lorsque, amis, un noble disciple a ainsi compris l'ignorance, la source de l'ignorance, la cessation de l'ignorance et la voie menant à la cessation de l'ignorance, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis'; en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance, il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.



(Les āsavas)

Les bhikkhous dirent:

— Excellent, ami. Ils approuvèrent et apprécièrent les paroles du vénérable Sāriputta. Alors ils lui posèrent une autre question:

— Mais, ami, se peut-il qu'il y ait une autre manière par laquelle un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma?

— Cela se pourrait, amis.

Lorsque, amis, un noble disciple comprend les impuretés mentales, la source des impuretés mentales, la cessation des impuretés mentales et la voie menant à la cessation des impuretés mentales, il est dans cette mesure quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma. Et qu'est-ce, amis, que les impuretés mentales, quelle est la source des impuretés mentales, qu'est-ce que la cessation des impuretés mentales, qu'est-ce que la voie menant à la cessation des impuretés mentales?

Il y a trois types d'impuretés mentales: les impuretés mentales de désir sensuel, les impuretés mentales de devenir, et les impuretés mentales d'ignorance.{39} Avec l'apparition de l'ignorance, il y a apparition des impuretés mentales. Avec la cessation de l'ignorance, il y a cessation des impuretés mentales. Le sentier menant à la cessation des impuretés mentales est juste le noble octuple sentier, c'est-à-dire opinions correctes, intentions correctes, parole correcte, action correcte, moyens de subsistance corrects, effort correct, attention correcte et concentration correcte.

Lorsque, amis, un noble disciple a ainsi compris les impuretés mentales, la source des impuretés mentales, la cessation des impuretés mentales et la voie menant à la cessation des impuretés mentales, il abandonne complètement la tendance latente à l'appétence, il anéantit la tendance latente à l'aversion, il déracine la tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis'; en abandonnant l'ignorance et en faisant apparaître la connaissance, il apaise son mal-être ici et maintenant. Dans cette mesure, amis, un noble disciple est quelqu'un qui a des opinions correctes, dont les opinions sont droites, qui a une confiance parfaite dans le Dhamma et qui est parvenu au saddhamma.

Voici ce que dit le vénérable Sāriputta. Satisfaits, les bhikkhous apprécièrent ses paroles.





Bodhi leaf


Notes


1. opinion correcte: sammādiṭṭhi [sammā: correct | diṭṭhi: vue, opinion, croyance]. Dans toute la suite, le mot 'opinion' traduira 'diṭṭhi'.


2. noble disciple: ariyasāvaka


3. (source de ce qui est) aventageux/désavantageux: les mots aventageux/désavantageux, dans toute la suite traduiront avantageux/akusala; source de ce qui est avantageux/désavantageux: avantageux mūlañca/akusala mūlañca [mūla: source, racine].


4. détruire la vie...opinions erronées: ces dix actions sont appelées 'les dix sentiers d'actions désavantageux' (akusala kammapathas) et sont définis par le Bouddha à AN 10.176.

détruire la vie: pāṇātipāta
s'approprier ce qui n'a pas été donné: adinnādāna
méconduite en raison des plaisirs sensuels: kāmesumicchācāra
mensonge: musāvāda
paroles médisantes: pisuṇavācā
paroles rudes: pharusavāca
paroles insignifiantes et futiles: samphappalāpa
convoitise: abhijjhā
malveillance: byāpāda
opinions erronées: micchādiṭṭhi

5. source de ce qui est désavantageux: akusala mūla


6. appétence, aversion, illusionnement: appétence: lobha; aversion: dosa; illusionnement: moha.


7. s'abstenir de détruire la vie...: ce sont les dix sentiers d'actions avantageuses (kusala kammapathas), également décrits à AN 10.176. Il s'agit de pāṇātipāta veramaṇī, adinnādāna veramaṇī etc. Micchādiṭṭhi devient sammādiṭṭhi.


8. non-appétence/ non-aversion/ non-illusionnement: a-lobha, a-dosa, a-moha.


9. tendance latente à l'appétence/l'aversion/l'opinion et orgueil: 'je suis':
- tendance latente à l'appétence:
rāgānusaya

- tendance latente à l'aversion: paṭighānusaya [paṭigha: répulsion, aversion]

- tendance latente à l'opinion et orgueil: 'je suis':
‘asmī’ti diṭṭhimānānusaya [asmī: je suis | diṭṭhi: opinion | māna: orgueil]


10. ignorance/connaissance: ignorance: a-vijjā; connaissance: vijjā


11. nutriments: āhāra


12. origine, cessation, sentier menant à la cessation: ce schéma reproduit celui des quatre nobles vérités: origine: samudaya; cessation: nirodha; sentier menant à la cessation: nirodhagāmini paṭipada [gāmini: menant à | paṭipada: sentier].


13. nourriture comestible/contact/volition mentale/conscience:
- nourriture comestible, solide ou légère: kabaḷīkāra āhāra oḷārika vā sukhuma vā
[kabaḷīkāra āhāra: nourriture comestible | oḷārika: grossier, solide | sukhuma: subtil, léger]

- contact: phassa

- volition mentale: saṅkhāra

- conscience: viññāṇa


14. appétence: taṇhā


15. noble octuple sentier: ariya aṭṭhaṅgika magga, composé de: sammādiṭṭhi, sammāsaṅkappa, sammāvācā, sammākammanta, sammā-ājīva, sammāvāyāma, sammāsati, sammāsamādhi.


16. souffrance: dukkha


17. agrégats d'attachement: upādānakkhandhā


18. La naissance est mal-être...: pour une description détaillée de ces termes, voir les définitions données par le Bouddha dans le Mahāsatipaṭṭhāna Sutta.


19. désir des plaisirs sensuels/d'existence répétée/d'annihilation: désir des plaisirs sensuels: kāmataṇhā; désir d'existence répétée: bhavataṇhā; désir d'annihilation: vi-bhavataṇhā.


20. le vieillissement et la mort:
jarāmaraṇa .


21. agrégats: khandhas


22. naissance: jāti


23. devenir: bhava


24. devenir dans la sphère du désir sensuel/matérielle/immatérielle:
- devenir dans la sphère du désir sensuel: kāmabhava
- devenir dans la sphère matérielle: rūpabhava
- devenir dans la sphère immatérielle: arūpabhava


25. attachement: upādāna


26. l'attachement aux plaisirs sensuels/ opinions/ rites et rituels/ croyance au Moi: attachement aux plaisirs sensuels: kāmupādāna .
attachement aux opinions: diṭṭhupādāna .
attachement aux rites et rituels: sīlabbatupādāna .
attachement à la croyance au Moi: attavādupādāna .


27. appétence: taṇhā


28. sensation: vedanā


29. sensation née du contact...:
-visuel: cakkhusamphassajā vedanā [cakkhu: œil | samphassa: contact | -jā: né de]
...
- corporel: kāyasamphassajā vedanā [kāya: corps];
- mental: manosamphassajā vedanā [manas: esprit].


30. contact: phassa


31. organes des sens: saḷāyatana


32. organes des sens...: organe de la vue: cakkhāyatana [cakkhu: œil | āyatana: organe des sens] etc.


33. nom et forme: nāmarūpa


34. intention, contact, attention: intention: cetanā; contact: phassa; attention: manasikāra.


35. conscience: Viññāṇa


36. six types de viññāṇa...: viññāṇa visuelle: cakkhuviññāṇa [cakkhu: œil | viññāṇa: conscience] etc.


37. saṅkhāras corporels/ verbaux/ mentaux: saṅkhāras corporels: kāyasaṅkhāra [kāya: corps]; saṅkhāras verbaux: vacīsaṅkhāra [vācā: parole]; saṅkhāras mentaux: cittasaṅkhāra [citta: esprit].


38. ignorance: avijjā


39. trois types d'impuretés mentales...:
- āsavas de désir sensuel: kāmāsava
- āsavas de devenir: bhavāsava
- āsavas d'ignorance: avijjāsava .




Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Bhikkhu Ñāṇamoli et Bhikkhu Bodhi.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.