AN 7.6
Vitthatadhana Sutta
— Les sept richesses —

Voici sept richesses immatérielles d'un noble disciple du Bouddha.




Pāḷi



“sattimāni, bhikkhave, dhanāni. katamāni satta? saddhādhanaṃ, sīladhanaṃ, hirīdhanaṃ, ottappadhanaṃ, sutadhanaṃ, cāgadhanaṃ, paññādhanaṃ.

Français



Bhikkhous, il y a ces sept richesses. Quelles sont ces sept? La richesse de la conviction, la richesse de la vertu, la richesse de la honte morale, la richesse de la crainte morale, la richesse de l'instruction, la richesse de la générosité, et la richesse du discernement.

“katamañca, bhikkhave, saddhādhanaṃ? idha, bhikkhave, ariyasāvako saddho hoti, saddahati tathāgatassa bodhiṃ: ‘itipi so bhagavā arahaṃ sammāsambuddho vijjācaraṇasampanno sugato lokavidū anuttaro purisadammasārathi satthā devamanussānaṃ buddho bhagavā’ti. idaṃ vuccati, bhikkhave, saddhādhanaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la richesse de la conviction? En cela, bhikkhous, un noble disciple a de la conviction, il est convaincu de l'éveil du Tathagata: 'Le Fortuné est un arahant pleinement éveillé, accompli en connaissance et en [bonne] conduite, se portant bien, connaissant le monde, suprême dresseur d'hommes, enseignant des dévas et des humains, un Bouddha, un Fortuné.' Voici, bhikkhous, ce qu'on appelle la richesse de la conviction.

“katamañca, bhikkhave, sīladhanaṃ? idha, bhikkhave, ariyasāvako pāṇātipātā paṭivirato hoti, adinnādānā paṭivirato hoti, kāmesumicchācārā paṭivirato hoti, musāvādā paṭivirato hoti, surāmerayamajjapamādaṭṭhānā paṭivirato hoti. idaṃ vuccati, bhikkhave, sīladhanaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la richesse de la vertu? En cela, bhikkhous, un noble disciple s'abstient de détruire la vie, s'abstient de s'approprier ce qui n'a pas été donné, s'abstient de la méconduite en raison des plaisirs sensuels, s'abstient des paroles mensongères, s'abstient des liqueurs, boissons fermentées et intoxicants qui engendrent la négligence. Voici, bhikkhous, ce qu'on appelle la richesse de la vertu.

“katamañca, bhikkhave, hirīdhanaṃ? idha, bhikkhave, ariyasāvako hirīmā hoti, hirīyati kāyaduccaritena vacīduccaritena manoduccaritena, hirīyati pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ samāpattiyā. idaṃ vuccati, bhikkhave, hirīdhanaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la richesse de la honte morale? En cela, bhikkhous, un noble disciple a de la honte morale, il a honte de la méconduite corporelle, de la méconduite verbale, de la méconduite mentale, il a honte de s'engager dans les états mentaux mauvais et désavantageux. Voici, bhikkhous, ce qu'on appelle la richesse de la honte morale.

“katamañca, bhikkhave, ottappadhanaṃ? idha, bhikkhave, ariyasāvako ottappī hoti, ottappati kāyaduccaritena vacīduccaritena manoduccaritena, ottappati pāpakānaṃ akusalānaṃ dhammānaṃ samāpattiyā. idaṃ vuccati, bhikkhave, ottappadhanaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la richesse de la crainte morale? En cela, bhikkhous, un noble disciple a de la crainte morale, il craint la méconduite corporelle, la méconduite verbale, la méconduite mentale, il craint de s'engager dans les états mentaux mauvais et désavantageux. Voici, bhikkhous, ce qu'on appelle la richesse de la crainte morale.

“katamañca, bhikkhave, sutadhanaṃ? idha, bhikkhave, ariyasāvako bahussuto hoti sutadharo sutasannicayo, ye te dhammā ādikalyāṇā majjhekalyāṇā pariyosānakalyāṇā sātthaṃ sabyañjanaṃ kevalaparipuṇṇaṃ parisuddhaṃ brahmacariyaṃ abhivadanti, tathārūpāssa dhammā bahussutā honti dhātā vacasā paricitā manasānupekkhitā, diṭṭhiyā suppaṭividdhā. idaṃ vuccati, bhikkhave, sutadhanaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la richesse de l'instruction? En cela, bhikkhous, un noble disciple est très instruit, il garde à l'esprit ce qu'il a entendu, il accumule ce qu'il a entendu, et en ce qui concerne les enseignements qui sont bénéfiques au début, bénéfiques au milieu et bénéfiques à la fin, avec la signification et le phrasé corrects, révélant la vie brahmique qui est entièrement complète et pure, il a appris beaucoup de ces enseignements, il les a retenus à l'esprit, récités oralement, examinés mentalement et bien intégrés dans ses vues. Voici, bhikkhous, ce qu'on appelle la richesse de l'instruction.

“katamañca, bhikkhave, cāgadhanaṃ? idha, bhikkhave, ariyasāvako vigatamalamaccherena cetasā agāraṃ ajjhāvasati muttacāgo payatapāṇi vossaggarato yācayogo dānasaṃvibhāgarato. idaṃ vuccati, bhikkhave, cāgadhanaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la richesse de la générosité? En cela, bhikkhous, un noble disciple vit à la maison avec un esprit dépourvu de la souillure de l'avarice, librement généreux, la main ouverte, se plaisant à faire des dons, accessible aux demandes, se plaisant à donner et à partager. Voici, bhikkhous, ce qu'on appelle la richesse de la générosité.

“katamañca, bhikkhave, paññādhanaṃ? idha, bhikkhave, ariyasāvako paññavā hoti, udayatthagāminiyā paññāya samannāgato ariyāya nibbedhikāya sammā dukkhakkhayagāminiyā. idaṃ vuccati, bhikkhave, paññādhanaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la richesse du discernement? En cela, bhikkhous, un noble disciple a du discernement, il est pourvu du discernement de l'apparition et de l'extinction qui est noble et pénétrant, menant à la destruction correcte du mal-être. Voici, bhikkhous, ce qu'on appelle la richesse du discernement.

imāni kho, bhikkhave, satta dhanānī”ti.

Voici, bhikkhous, quelles sont ces sept richesses.



(Une récapitulation finale en vers n'a pas été traduite)


Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.