AN 6.1
Āhuneyya Sutta
— Digne de dons —

Une version intéressante de la restreinte des sens, laquelle définit un bhikkhou digne d'offrandes.




Pāḷi



evaṃ me sutaṃ:

Français



Ainsi ai-je entendu:

ekaṃ samayaṃ bhagavā sāvatthiyaṃ viharati jetavane anāthapiṇḍikassa ārāme. tatra kho bhagavā bhikkhū āmantesi:

En une occasion, le Fortuné séjournait près de Savatthi, dans le bois de Jéta, le parc d'Anathapindika. En cette occasion-là, il s'adressa aux bhikkhous:

— bhikkhavo ti.

— bhadante ti te bhikkhū bhagavato paccassosuṃ. bhagavā etadavoca:

Bhikkhous!

Badhanté, répondirent les bhikkhous. Le Fortuné dit alors:

“chahi, bhikkhave, dhammehi samannāgato bhikkhu āhuneyyo hoti pāhuneyyo dakkhiṇeyyo añjalikaraṇīyo anuttaraṃ puññakkhettaṃ lokassa. katamehi chahi?

Bhikkhous, un bhikkhou pourvu de six qualités est digne de dons, digne de soutien, digne d'offrandes, digne de salutations respectueuses, c'est un incomparable champ de mérite pour le monde. Quelles sont ces six?

idha, bhikkhave, bhikkhu cakkhunā rūpaṃ disvā neva sumano hoti na dummano, upekkhako viharati sato sampajāno.

En cela, bhikkhous, en voyant une forme visible avec l'œil, un bhikkhou n'est ni satisfait ni insatisfait, il reste équanime, présent d'esprit, et doué de discernement attentif.

sotena saddaṃ sutvā neva sumano hoti na dummano, upekkhako viharati sato sampajāno.

En entendant un son avec l'oreille, il n'est ni satisfait ni insatisfait, il reste équanime, présent d'esprit, et doué de discernement attentif.

ghānena gandhaṃ ghāyitvā neva sumano hoti na dummano, upekkhako viharati sato sampajāno.

En sentant une odeur avec le nez, il n'est ni satisfait ni insatisfait, il reste équanime, présent d'esprit, et doué de discernement attentif.

jivhāya raṃ sāyitvā neva sumano hoti na dummano, upekkhako viharati sato sampajāno.

En goûtant une saveur avec la langue, il n'est ni satisfait ni insatisfait, il reste équanime, présent d'esprit, et doué de discernement attentif.

kāyena phoṭṭhabbaṃ phusitvā neva sumano hoti na dummano, upekkhako viharati sato sampajāno.

En touchant une sensation corporelle avec le corps, il n'est ni satisfait ni insatisfait, il reste équanime, présent d'esprit, et doué de discernement attentif.

manasā dhammaṃ viññā neva sumano hoti na dummano, upekkhako viharati sato sampajāno.

En prenant conscience d'un phénomène mental avec l'esprit, il n'est ni satisfait ni insatisfait, il reste équanime, présent d'esprit, et doué de discernement attentif.

imehi kho, bhikkhave, chahi dhammehi samannāgato bhikkhu āhuneyyo hoti pāhuneyyo dakkhiṇeyyo añjalikaraṇīyo anuttaraṃ puññakkhettaṃ lokassā”ti.

Bhikkhous, un bhikkhou pourvu de ces six qualités est digne de dons, digne de soutien, digne d'offrandes, digne de salutations respectueuses, c'est un incomparable champ de mérite pour le monde.

idamavoca bhagavā. attamanā te bhikkhū bhagavato bhāsitaṃ abhinandunti.

Voici ce que dit le Fortuné. Ravis, les bhikkhous approuvèrent ses paroles.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.