AN 4.181
Yodhājīva Sutta
— Le guerrier —

Voici comment un bhikkhou peut être comparé à un valeureux guerrier.




Pāḷi



Catūhi, bhikkhave, aṅgehi samannāgato yodhājīvo rājāraho hoti rājabhoggo, rañño aṅganteva saṅkhaṃ gacchati. Katamehi catūhi? Idha, bhikkhave, yodhājīvo ṭhānakusalo ca hoti, dūrepātī ca, akkhaṇavedhī ca, mahato ca kāyassa padāletā. Imehi kho, bhikkhave, catūhi aṅgehi samannāgato yodhājīvo rājāraho hoti rājabhoggo, rañño aṅganteva saṅkhaṃ gacchati.

Français



Bhikkhous, un guerrier pourvu de quatre qualités est digne du roi, utile au roi, et il est considéré comme un atout du roi. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un guerrier est habile en positionnement, il [est capable de] tirer loin, il tire précisément, et il [est capable de] percer une grande masse. Bhikkhous, un guerrier pourvu de ces quatre qualités, est digne du roi, utile au roi, et il est considéré comme un atout du roi.

Evamevaṃ kho, bhikkhave, catūhi dhammehi samannāgato bhikkhu āhuneyyo hoti pāhuneyyo dakkhiṇeyyo añjalikaraṇīyo anuttaraṃ puññakkhettaṃ lokassa. Katamehi catūhi? Idha, bhikkhave, bhikkhu ṭhānakusalo ca hoti, dūrepātī ca, akkhaṇavedhī ca, mahato ca kāyassa padāletā.

De la même manière, bhikkhous, un bhikkhou pourvu de quatre qualités est digne de dons, digne de soutien, digne d'offrandes, digne de salutations respectueuses, c'est un incomparable champ de mérite pour le monde. Quelles sont ces quatre? En cela, bhikkhous, un bhikkhou est habile en positionnement, il [est capable de] tirer loin, il tire précisément, et il [est capable de] percer une grande masse.

Kathañca, bhikkhave, bhikkhu ṭhānakusalo hoti? Idha, bhikkhave, bhikkhu sīlavā hoti pātimokkha-saṃvara-saṃvuto viharati ācāra-gocara-sampanno aṇumattesu vajjesu bhaya-dassāvī, samādāya sikkhati sikkhā-padesu. Evaṃ kho, bhikkhave, bhikkhu ṭhānakusalo hoti.

Et comment, bhikkhous, un bhikkhou est-il habile en positionnement? En cela, bhikkhous, un bhikkhou est vertueux, il demeure restreint par la restreinte du Patimokkha, accompli en [bonne] conduite et dans son domaine [d'activité], voyant le danger dans la moindre des fautes, il entreprend les règles de l'entraînement et s'y entraîne. Voici, bhikkhous, comment un bhikkhou est habile en positionnement.

Kathañca, bhikkhave, bhikkhu dūrepātī hoti? Idha, bhikkhave, bhikkhu yaṃ kiñci rūpaṃ atītānāgatapaccuppannaṃ ajjhattaṃ vā bahiddhā vā oḷārikaṃ vā sukhumaṃ vā hīnaṃ vā paṇītaṃ vā yaṃ dūre santike vā, sabbaṃ rūpaṃ ‘netaṃ mama, nesohamasmi, na meso attā’ti evametaṃ yathā·bhūtaṃ sammappaññāya passati.

Et comment, bhikkhous, un bhikkhou [est-t-il capable de] tirer loin? En cela, bhikkhous, quelque Forme que ce soit, qu'elle soit passée, future ou présente, interne ou externe, grossière ou subtile, inférieure ou sublime, éloignée ou proche, un bhikkhou voit toute Forme telle qu'elle est dans les faits, avec un discernement correct: 'Ce n'est pas à moi, je ne suis pas cela, ce n'est pas Moi'.

Yā kāci vedanā atītānāgatapaccuppannaṃ ajjhattaṃ vā bahiddhā vā oḷārikaṃ vā sukhumaṃ vā hīnaṃ vā paṇītaṃ vā yaṃ dūre santike vā, sabbaṃ vedanā ‘netaṃ mama, nesohamasmi, na meso attā’ti evametaṃ yathā·bhūtaṃ sammappaññāya passati.

Quelque Ressenti que ce soit, qu'il soit passé, futur ou présent, interne ou externe, grossier ou subtil, inférieur ou sublime, éloigné ou proche, il voit tout Ressenti tel qu'il est dans les faits, avec un discernement correct: 'Ce n'est pas à moi, je ne suis pas cela, ce n'est pas Moi'.

Yā kāci saññā atītānāgatapaccuppannaṃ ajjhattaṃ vā bahiddhā vā oḷārikaṃ vā sukhumaṃ vā hīnaṃ vā paṇītaṃ vā yaṃ dūre santike vā, sabbaṃ saññā ‘netaṃ mama, nesohamasmi, na meso attā’ti evametaṃ yathā·bhūtaṃ sammappaññāya passati.

Quelque Perception que ce soit, qu'elle soit passée, future ou présente, interne ou externe, grossière ou subtile, inférieure ou sublime, éloignée ou proche, il voit toute Perception telle qu'elle est dans les faits, avec un discernement correct: 'Ce n'est pas à moi, je ne suis pas cela, ce n'est pas Moi'.

Ye keci saṅkhārā atītānāgatapaccuppannaṃ ajjhattaṃ vā bahiddhā vā oḷārikaṃ vā sukhumaṃ vā hīnaṃ vā paṇītaṃ vā yaṃ dūre santike vā, sabbaṃ saṅkhārā ‘netaṃ mama, nesohamasmi, na meso attā’ti evametaṃ yathā·bhūtaṃ sammappaññāya passati.

Quelque Constructions que ce soient, qu'elles soient passées, futures ou présentes, internes ou externes, grossières ou subtiles, inférieures ou sublimes, éloignées ou proches, il voit toutes Constructions telles qu'elles sont dans les faits, avec un discernement correct: 'Ce n'est pas à moi, je ne suis pas cela, ce n'est pas Moi'.

Yaṃ kiñci viññāṇaṃ atītānāgatapaccuppannaṃ ajjhattaṃ vā bahiddhā vā oḷārikaṃ vā sukhumaṃ vā hīnaṃ vā paṇītaṃ vā yaṃ dūre santike vā, sabbaṃ viññāṇaṃ ‘netaṃ mama, nesohamasmi, na meso attā’ti evametaṃ yathā·bhūtaṃ sammappaññāya passati.

Quelque Conscience que ce soit, qu'elle soit passée, future ou présente, interne ou externe, grossière ou subtile, inférieure ou sublime, éloignée ou proche, il voit toute Conscience telle qu'elle est dans les faits, avec un discernement correct: 'Ce n'est pas à moi, je ne suis pas cela, ce n'est pas Moi'.

Evaṃ kho, bhikkhave, bhikkhu dūrepātī hoti.

Voici, bhikkhous, comment un bhikkhou [est capable de] tirer loin.

Kathañca, bhikkhave, bhikkhu akkhaṇavedhī hoti? Idha, bhikkhave, bhikkhu ‘idaṃ dukkha’nti yathā·bhūtaṃ pajānāti, ‘ayaṃ dukkha·samudayo’ti yathā·bhūtaṃ pajānāti, ‘ayaṃ dukkha·nirodho’ti yathā·bhūtaṃ pajānāti, ‘ayaṃ dukkha·nirodha·gāminī paṭipadā’ti yathā·bhūtaṃ pajānāti. Evaṃ kho, bhikkhave, bhikkhu akkhaṇavedhī hoti.

Et comment, bhikkhous, un bhikkhou tire-t-il précisément? En cela, bhikkhous, un bhikkhou discerne, tel que c'est dans les faits: 'Voici le mal-être'. Il discerne, tel que c'est dans les faits: 'Voici l'origine du mal-être'. Il discerne, tel que c'est dans les faits: 'Voici la cessation du mal-être'. Il discerne, tel que c'est dans les faits: 'Voici la voie menant à la cessation du mal-être'. Voici, bhikkhous, comment un bhikkhou tire précisément.

Kathañca, bhikkhave, bhikkhu mahato kāyassa padāletā hoti? Idha, bhikkhave, bhikkhu mahantaṃ avijjākkhandhaṃ padāletā. Evaṃ kho, bhikkhave, bhikkhu mahato kāyassa padāletā hoti.

Et comment, bhikkhous, un bhikkhou [est-il capable de] percer une grande masse? En cela, bhikkhous, un bhikkhou perce la grande accumulation d'ignorance. Voici, bhikkhous, comment un bhikkhou est [est capable de] percer une grande masse.

Imehi kho, bhikkhave, catūhi dhammehi samannāgato bhikkhu āhuneyyo hoti pāhuneyyo dakkhiṇeyyo añjalikaraṇīyo anuttaraṃ puññakkhettaṃ lokassā ti.

Bhikkhous, un bhikkhou pourvu de ces quatre qualités est digne de dons, digne de soutien, digne d'offrandes, digne de salutations respectueuses, c'est un incomparable champ de mérite pour le monde.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.