AN 4.61
Pattakamma Sutta
— Actions appropriées —

Après avoir spécifié quatre choses qui sont souhaitées mais rarement obtenues, ce soutta montre comment les obtenir, et que faire ensuite.




Pāḷi



atha kho anāthapiṇḍiko gahapati yena bhagavā tenupasaṅkami; upasaṅkamitvā bhagavantaṃ abhivādetvā ekamantaṃ nisīdi. ekamantaṃ nisinnaṃ kho anāthapiṇḍikaṃ gahapatiṃ bhagavā etadavoca:

Français



En une occasion, Anathapindika le maître de maison alla voir le Fortuné, lui rendit hommage, puis s'assit d'un côté. Tandis qu'il était assis là, le Fortuné lui dit:

“cattārome, gahapati, dhammā iṭṭhā kantā manāpā dullabhā lokasmiṃ. katame cattāro? bhogā me uppajjantu sahadhammenāti, ayaṃ paṭhamo dhammo iṭṭho kanto manāpo dullabho lokasmiṃ.

Ces quatre choses, maître de maison, sont souhaitables, désirables, plaisantes, et difficiles à obtenir dans le monde. Quelles sont ces quatre? 'Que les richesses viennent à moi légi·timement': voici la première chose qui est souhaitable, désirable, plaisante, et difficile à obtenir dans le monde.

“bhoge laddhā sahadhammena yaso me āgacchatu saha ñātīhi saha upajjhāyehīti, ayaṃ dutiyo dhammo iṭṭho kanto manāpo dullabho lokasmiṃ.

Ayant gagné des richesses légi·timement, 'que la bonne réputation vienne à moi ainsi qu'à mes proches et mes enseignants spirituels': voici la deuxième chose qui est souhaitable, désirable, plaisante, et difficile à obtenir dans le monde.

“bhoge laddhā sahadhammena yasaṃ laddhā saha ñātīhi saha upajjhāyehi ciraṃ jīvāmi dīghamāyuṃ pālemīti, ayaṃ tatiyo dhammo iṭṭho kanto manāpo dullabho lokasmiṃ.

Ayant gagné des richesses légi·timement, ayant gagné une bonne réputation, ainsi que ses proches et ses enseignants spirituels, 'puissé-je vivre longtemps, puissé-je avoir une longue vie': voici la troisième chose qui est souhaitable, désirable, plaisante, et difficile à obtenir dans le monde.

“bhoge laddhā sahadhammena yasaṃ laddhā saha ñātīhi saha upajjhāyehi ciraṃ jīvitvā dīghamāyuṃ pāletvā kāyassa bhedā paraṃ maraṇā sugatiṃ saggaṃ lokaṃ upapajjāmīti, ayaṃ catuttho dhammo iṭṭho kanto manāpo dullabho lokasmiṃ.

Ayant gagné des richesses légi·timement, ayant gagné une bonne réputation, ainsi que ses proches et ses enseignants spirituels, ayant vécu longtemps, ayant eu une longue vie, 'puissé-je, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaître dans une bonne destination, dans un monde paradisiaque': voici la quatrième chose qui est souhaitable, désirable, plaisante, et difficile à obtenir dans le monde.

ime kho, gahapati, cattāro dhammā iṭṭhā kantā manāpā dullabhā lokasmiṃ.

Voici, maître de maison, quelles sont ces quatre choses qui sont souhaitables, désirables, plaisantes, et difficiles à obtenir dans le monde.

“imesaṃ kho, gahapati, catunnaṃ dhammānaṃ iṭṭhānaṃ kantānaṃ manāpānaṃ dullabhānaṃ lokasmiṃ cattāro dhammā paṭilābhāya saṃvattanti. katame cattāro? saddhāsampadā, sīlasampadā, cāgasampadā, paññāsampadā.

Il y a quatre choses qui mènent à l'obtention de ces quatre choses qui sont souhaitables, désirables, plaisantes, et difficiles à obtenir dans le monde. Quelles sont ces quatre? L'accomplissement en conviction, l'accomplissement en vertu, l'accomplissement en générosité, et l'accomplissement en discernement.

“katamā ca, gahapati, saddhāsampadā? idha, gahapati, ariyasāvako saddho hoti, saddahati tathāgatassa bodhiṃ: ‘itipi so bhagavā arahaṃ sammāsambuddho vijjācaraṇasampanno sugato lokavidū anuttaro purisadammasārathi, satthā devamanussānaṃ buddho bhagavā’ti. ayaṃ vuccati, gahapati, saddhāsampadā.

Et qu'est-ce, maître de maison, que l'accomplissement en conviction? En cela, un noble disciple a de la conviction, il est convaincu de l'éveil du Tathagata: 'Le Fortuné est un arahant pleinement éveillé, accompli en connaissance et en [bonne] conduite, se portant bien, connaissant le monde, suprême dresseur d'hommes, enseignant des dévas et des humains, un Bouddha, un Fortuné.' Voici, maître de maison, ce qu'on appelle l'accomplissement en conviction.

“katamā ca, gahapati, sīlasampadā? idha, gahapati, ariyasāvako pāṇātipātā paṭivirato hoti, adinnādānā paṭivirato hoti, kāmesumicchācārā paṭivirato hoti, musāvādā paṭivirato hoti, surāmerayamajjapamādaṭṭhānā paṭivirato hoti. ayaṃ vuccati, gahapati, sīlasampadā.

Et qu'est-ce, maître de maison, que l'accomplissement en vertu? En cela, un noble disciple s'abstient de détruire la vie, s'abstient de s'approprier ce qui n'a pas été donné, s'abstient de la méconduite en raison des plaisirs sensuels, s'abstient des paroles mensongères, et s'abstient des liqueurs, boissons fermentées et intoxicants qui engendrent la négligence. Voici, maître de maison, ce qu'on appelle l'accomplissement en vertu.

“katamā ca, gahapati, cāgasampadā? idha, gahapati, ariyasāvako vigatamalamaccherena cetasā agāraṃ ajjhāvasati muttacāgo payatapāṇi vosaggarato yācayogo dānasaṃvibhāgarato. ayaṃ vuccati, gahapati, cāgasampadā.

Et qu'est-ce, maître de maison, que l'accomplissement en générosité? En cela, un noble disciple vit à la maison avec un esprit dépourvu de la souillure de l'avarice, librement généreux, la main ouverte, se plaisant à faire des dons, accessible aux demandes, se plaisant à donner et à partager. Voici, maître de maison, ce qu'on appelle l'accomplissement en générosité.

“katamā ca, gahapati, paññāsampadā? abhijjhāvisamalobhābhibhūtena, gahapati, cetasā viharanto akiccaṃ karoti, kiccaṃ aparādheti. akiccaṃ karonto kiccaṃ aparādhento yasā ca sukhā ca dhaṃsati. byāpādābhibhūtena, gahapati, cetasā viharanto akiccaṃ karoti, kiccaṃ aparādheti. akiccaṃ karonto kiccaṃ aparādhento yasā ca sukhā ca dhaṃsati. thinamiddhābhibhūtena, gahapati, cetasā viharanto akiccaṃ karoti kiccaṃ aparādheti. akiccaṃ karonto kiccaṃ aparādhento yasā ca sukhā ca dhaṃsati. uddhaccakukkuccābhibhūtena, gahapati, cetasā viharanto akiccaṃ karoti, kiccaṃ aparādheti. akiccaṃ karonto kiccaṃ aparādhento yasā ca sukhā ca dhaṃsati. vicikicchābhibhūtena, gahapati, cetasā viharanto akiccaṃ karoti, kiccaṃ aparādheti. akiccaṃ karonto kiccaṃ aparādhento yasā ca sukhā ca dhaṃsati.

Et qu'est-ce, maître de maison, que l'accomplissement en discernement? En demeurant avec un esprit sous l'emprise de la convoitise & avidité déplacée, on fait ce qui ne devrait pas être fait et on néglige ce que l'on devrait faire. En faisant ce qui ne devrait pas être fait et en négligeant ce que l'on devrait faire, on perd sa réputation et son bien-être. En demeurant avec un esprit sous l'emprise de la malveillance, on fait ce qui ne devrait pas être fait et on néglige ce que l'on devrait faire. En faisant ce qui ne devrait pas être fait et en négligeant ce que l'on devrait faire, on perd sa réputation et son bien-être. En demeurant avec un esprit sous l'emprise de la léthargie & somnolence, on fait ce qui ne devrait pas être fait et on néglige ce que l'on devrait faire. En faisant ce qui ne devrait pas être fait et en négligeant ce que l'on devrait faire, on perd sa réputation et son bien-être. En demeurant avec un esprit sous l'emprise de l'agitation mentale & préoccupation, on fait ce qui ne devrait pas être fait et on néglige ce que l'on devrait faire. En faisant ce qui ne devrait pas être fait et en négligeant ce que l'on devrait faire, on perd sa réputation et son bien-être. En demeurant avec un esprit sous l'emprise du doute, on fait ce qui ne devrait pas être fait et on néglige ce que l'on devrait faire. En faisant ce qui ne devrait pas être fait et en négligeant ce que l'on devrait faire, on perd sa réputation et son bien-être.

“sa kho so, gahapati, ariyasāvako abhijjhāvisamalobho cittassa upakkilesoti, iti viditvā abhijjhāvisamalobhaṃ cittassa upakkilesaṃ pajahati. byāpādo cittassa upakkilesoti, iti viditvā byāpādaṃ cittassa upakkilesaṃ pajahati. thinamiddhaṃ cittassa upakkilesoti, iti viditvā thinamiddhaṃ cittassa upakkilesaṃ pajahati. uddhaccakukkuccaṃ cittassa upakkilesoti, iti viditvā uddhaccakukkuccaṃ cittassa upakkilesaṃ pajahati. vicikicchā cittassa upakkilesoti, iti viditvā vicikicchaṃ cittassa upakkilesaṃ pajahati.

Un noble disciple, maître de maison, ayant vu que la convoitise & avidité déplacée est une souillure de l'esprit, abandonne la souillure de l'esprit que représente la convoitise & avidité déplacée. Ayant vu que la malveillance est une souillure de l'esprit, il abandonne la souillure de l'esprit que représente la malveillance. Ayant vu que la léthargie & somnolence est une souillure de l'esprit, il abandonne la souillure de l'esprit que représente la léthargie & somnolence. Ayant vu que l'agitation mentale & préoccupation est une souillure de l'esprit, il abandonne la souillure de l'esprit que représente l'agitation mentale & préoccupation. Ayant vu que le doute est une souillure de l'esprit, il abandonne la souillure de l'esprit que représente le doute.

“yato ca kho, gahapati, ariyasāvakassa abhijjhāvisamalobho cittassa upakkilesoti, iti viditvā abhijjhāvisamalobho cittassa upakkileso pahīno hoti. byāpādo cittassa upakkilesoti, iti viditvā byāpādo cittassa upakkileso pahīno hoti. thinamiddhaṃ cittassa upakkilesoti, iti viditvā thinamiddhaṃ cittassa upakkileso pahīno hoti. uddhaccakukkuccaṃ cittassa upakkilesoti, iti viditvā uddhaccakukkuccaṃ cittassa upakkileso pahīno hoti. vicikicchā cittassa upakkilesoti, iti viditvā vicikicchā cittassa upakkileso pahīno hoti. ayaṃ vuccati, gahapati, ariyasāvako mahāpañño puthupañño āpāthadaso paññāsampanno. ayaṃ vuccati, gahapati, paññāsampadā.

Lorsque, maître de maison, un noble disciple, ayant vu que la convoitise & avidité déplacée est une souillure de l'esprit, a abandonné la souillure de l'esprit que représente la convoitise & avidité déplacée, qu'ayant vu que la malveillance est une souillure de l'esprit, il a abandonné la souillure de l'esprit que représente la malveillance, qu'ayant vu que la léthargie & somnolence est une souillure de l'esprit, il a abandonné la souillure de l'esprit que représente la léthargie & somnolence, qu'ayant vu que l'agitation mentale & préoccupation est une souillure de l'esprit, il a abandonné la souillure de l'esprit que représente l'agitation mentale & préoccupation, qu'ayant vu que le doute est une souillure de l'esprit, il a abandonné la souillure de l'esprit que représente le doute, alors on l'appelle un noble disciple au grand discernement, au large discernement, voyant [ce qui vient à lui], accompli en discernement. Voici, maître de maison, ce qu'on appelle l'accomplissement en discernement.

imesaṃ kho, gahapati, catunnaṃ dhammānaṃ iṭṭhānaṃ kantānaṃ manāpānaṃ dullabhānaṃ lokasmiṃ ime cattāro dhammā paṭilābhāya saṃvattanti.

Voici quelles sont ces quatre choses qui mènent à l'obtention de ces quatre [autres] choses qui sont souhaitables, désirables, plaisantes, et difficiles à obtenir dans le monde.

“sa kho so, gahapati, ariyasāvako uṭṭhānavīriyādhigatehi bhogehi bāhābalaparicitehi sedāvakkhittehi dhammikehi dhammaladdhehi cattāri pattakammāni kattā hoti. katamāni cattāri?

Un noble disciple, avec les richesses qu'il a obtenues au moyen d'assiduité & énergie, accumulées à la force de ses bras, à la sueur de son front, de manière légi·time, obtenues légi·timement, réalise quatre actions appropriées. Quelles sont ces quatre?

idha gahapati, ariyasāvako uṭṭhānavīriyādhigatehi bhogehi bāhābalaparicitehi sedāvakkhittehi dhammikehi dhammaladdhehi attānaṃ sukheti pīṇeti sammā sukhaṃ pariharati. mātāpitaro sukheti pīṇeti sammā sukhaṃ pariharati. puttadāradāsakammakaraporise sukheti pīṇeti sammā sukhaṃ pariharati. mittāmacce sukheti pīṇeti sammā sukhaṃ pariharati. idamassa paṭhamaṃ ṭhānagataṃ hoti pattagataṃ āyatanaso paribhuttaṃ.

En cela, maître de maison, avec les richesses qu'il a obtenues au moyen d'assiduité & énergie, accumulées à la force de ses bras, à la sueur de son front, de manière légi·time, obtenues légi·timement, un noble disciple œuvre à son propre bien-être, se satisfait et maintient correctement son bien-être. Il œuvre au bien-être de ses parents, il les satisfait et maintient correctement leur bien-être. Il œuvre au bien-être de ses enfants, de sa femme, de ses serfs, travailleurs & servants, il les satisfait et maintient correctement leur bien-être. Il œuvre au bien-être de ses amis & compagnons, il les satisfait et maintient correctement leur bien-être. Voici quelle est la première bonne dépense, utilisation appropriée et utile [des richesses].{1}

“puna caparaṃ, gahapati, ariyasāvako uṭṭhānavīriyādhigatehi bhogehi bāhābalaparicitehi sedāvakkhittehi dhammikehi dhammaladdhehi yā tā honti āpadā aggito vā udakato vā rājato vā corato vā appiyato vā dāyādato, tathārūpāsu āpadāsu pariyodhāya saṃvattati. sotthiṃ attānaṃ karoti. idamassa dutiyaṃ ṭhānagataṃ hoti pattagataṃ āyatanaso paribhuttaṃ.

De plus, maître de maison, avec les richesses qu'il a obtenues au moyen d'assiduité & énergie, accumulées à la force de ses bras, à la sueur de son front, de manière légi·time, obtenues légi·timement, un noble disciple fait des provisions pour se prémunir des infortunes telles que le feu, les eaux, les rois, les voleurs ou les héritiers désagréables, il se sécurise. Voici quelle est la deuxième bonne dépense, utilisation appropriée et utile [des richesses].

“puna caparaṃ, gahapati, ariyasāvako uṭṭhānavīriyādhigatehi bhogehi bāhābalaparicitehi sedāvakkhittehi dhammikehi dhammaladdhehi pañcabaliṃ kattā hoti: ñātibaliṃ, atithibaliṃ, pubbapetabaliṃ, rājabaliṃ, devatābaliṃ. idamassa tatiyaṃ ṭhānagataṃ hoti pattagataṃ āyatanaso paribhuttaṃ.

De plus, maître de maison, avec les richesses qu'il a obtenues au moyen d'assiduité & énergie, accumulées à la force de ses bras, à la sueur de son front, de manière légi·time, obtenues légi·timement, un noble disciple réalise cinq [types] d'offrandes: offrandes aux proches, offrandes aux personnes de passage, offrandes aux proches défunts, offrandes aux rois et offrandes aux dévas. Voici quelle est la troisième bonne dépense, utilisation appropriée et utile [des richesses].

“puna caparaṃ, gahapati, ariyasāvako uṭṭhānavīriyādhigatehi bhogehi bāhābalaparicitehi sedāvakkhittehi dhammikehi dhammaladdhehi ye te samaṇabrāhmaṇā madappamādā paṭiviratā khantisoracce niviṭṭhā ekamattānaṃ damenti, ekamattānaṃ samenti, ekamattānaṃ parinibbāpenti, tathārūpesu samaṇabrāhmaṇesu uddhaggikaṃ dakkhiṇaṃ patiṭṭhāpeti sovaggikaṃ sukhavipākaṃ saggasaṃvattanikaṃ. idamassa catutthaṃ ṭhānagataṃ hoti pattagataṃ āyatanaso paribhuttaṃ.

De plus, maître de maison, avec les richesses qu'il a obtenues au moyen d'assiduité & énergie, accumulées à la force de ses bras, à la sueur de son front, de manière légi·time, obtenues légi·timement, un noble disciple réalise des offrandes édifiantes, célestes, ayant le bien-être pour résultat, menant au paradis, aux renonçants & brahmanes qui s'abstiennent de l'intoxication & négligence, qui sont établis dans la patience & douceur, qui se contrôlent, qui s'apaisent, qui se dirigent vers l'Extinction complète. Voici quelle est la quatrième bonne dépense, utilisation appropriée et utile [des richesses].

“sa kho so, gahapati, ariyasāvako uṭṭhānavīriyādhigatehi bhogehi bāhābalaparicitehi sedāvakkhittehi dhammikehi dhammaladdhehi imāni cattāri pattakammāni kattā hoti.

Ainsi donc, maître de maison, un noble disciple, avec les richesses qu'il a obtenues au moyen d'assiduité & énergie, accumulées à la force de ses bras, à la sueur de son front, de manière légi·time, obtenues légi·timement, réalise ces quatre actions appropriées.

yassa kassaci, gahapati, aññatra imehi catūhi pattakammehi bhogā parikkhayaṃ gacchanti, ime vuccanti, gahapati, bhogā aṭṭhānagatā apattagatā anāyatanaso paribhuttā. yassa kassaci, gahapati, imehi catūhi pattakammehi bhogā parikkhayaṃ gacchanti, ime vuccanti, gahapati, bhogā ṭhānagatā pattagatā āyatanaso paribhuttā”ti.

Pour quiconque, maître de maison, les richesses sont dépensées autrement que par ces quatre actions appropriées, on dit que ce sont des richesses mal dépensées, utilisées de manière inappropriée et futile. Mais pour quiconque les richesses sont dépensées par ces quatre actions appropriées, on dit que ce sont des richesses bien dépensées, utilisées de manière appropriée et utile.



(Une récapitulation finale en vers n'a pas été traduite)


Bodhi leaf

Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.