Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Saṃyutta Nikāya >> Gāmaṇi Saṃyutta

SN 42.7
Khettūpama Sutta
{extrait}
— L'allégorie des champs —
[ khetta: champ | ūpama: allégorie, comparaison ]

Pourquoi le Bouddha enseigne-t-il le Dhamma dans son intégralité à certains et pas à d'autres? Celui-ci répond avec l'analogie des trois champs.




[A Nālandā, Asibandhakaputta le chef de village demande au Bouddha:]

Bhanté, le Fortuné n'a-t-il pas de la compassion envers tous les êtres vivants?

— Oui, chef de village, le Tathagata a de la compassion envers tous les êtres vivants.

— Alors pourquoi, Bhanté, le Fortuné enseigne-t-il le Dhamma intégralement à certains, mais pas si intégralement à d'autres?

— Chef de village, je vais te questionner. Réponds comme cela te paraît approprié. Qu'en penses-tu? Suppose qu'un fermier ait trois champs, un excellent, un de qualité moyenne et un pauvre, sableux, salé, avec un mauvais sol. Qu'en penses-tu? Si ce fermier veut planter des semailles, quel champ devrait-il planter en premier: celui qui est excellent, celui qui est de qualité moyenne, ou celui qui est pauvre, sableux, salé, avec un mauvais sol?

Bhanté, si le fermier veut planter des semailles, il devrait d'abord planter dans le champ excellent. Ayant fait cela, il devrait ensuite planter dans le champ de qualité moyenne. Ayant fait cela, il pourrait ou non planter dans le champ pauvre, sableux, salé, avec un mauvais sol. Pourquoi cela? Parce qu'il pourrait à l'occasion être utilisé pour fournir du fourrage au bétail.

— Chef de village, pour moi le champ excellent correspond aux bhikkhous et aux bhikkhounis. A eux, j'enseigne le Dhamma qui est bon au début, bon au milieu et bon à la fin, avec les concepts et les mots justes, je leur révèle la vie brahmique qui est complète et pure. Pourquoi cela? Parce que pour ceux-là je suis comme une île, un abri, comme un protecteur, comme un refuge.

Le champ de qualité moyenne correspond aux disciples laïcs masculins et féminins. A eux aussi, j'enseigne le Dhamma qui est bon au début, bon au milieu et bon à la fin, avec les concepts et les mots justes, je leur révèle la vie brahmique qui est complète et pure. Pourquoi cela? Parce que pour ceux-là je suis comme une île, un abri, comme un protecteur, comme un refuge.

Le champ qui est pauvre, sableux, salé, avec un mauvais sol correspond aux renonçants & brahmanes, et aux vagabonds spirituels hétérodoxes. A eux aussi, j'enseigne le Dhamma qui est bon au début, bon au milieu et bon à la fin, avec les concepts et les mots justes, je leur révèle la vie brahmique qui est complète et pure. Pourquoi cela? Parce que s'ils comprennent ne serait-ce qu'une seule phrase, cela mènera à leur bienfait à long terme.

...





Bodhi leaf



Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Maurice O'Connell Walshe
et Connected Discourses of the Buddha de Bhikkhu Bodhi.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.