Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Saṃyutta Nikāya >> Citta Saṃyutta

SN 41.3
Isidatta Sutta
{extrait}
— Isadatta d'Avanti —

Face aux invitations de Citta et aux éloges que lui adressent les aînés parmi les bhikkhous, y voyant sans doute le danger souvent mis en évidence par le Bouddha, Isidatta fait le choix de quitter la région sans jamais y revenir.




...
[ après une discussion sur l'origine du concept de Soi, Citta demande à Isidatta:]

Bhanté, d'où maître Isidatta vient-il?

— Je suis d'Avanti, homme de foyer.

— Il y a, Bhanté, un homme de clan d'Avanti nommé Isidatta, un ami qu'on n'a pas vu [depuis longtemps], qui a quitté la vie de foyer. L'auriez-vous vu?

— Oui, homme de foyer.

— Où se trouve-t-il maintenant, Bhanté?

A ces mots, le vénérable Isidatta resta silencieux.

— Etes-vous maître Isidatta?

— Oui, homme de foyer.

— Alors, que maître Isidatta dispose à son aise du charmant bois de manguiers sauvages à Macchikāsaṇḍa. Je serai responsable de ses robes, de ses aumônes de nourriture, de son logement et de ses médicaments.

— Voilà qui est admirablement parlé, homme de foyer.

Alors Citta l'homme de foyer, s'étant délecté et réjoui de la parole du vénérable Isidatta, servit de ses propres mains et satisfit les bhikkhous plus anciens avec différents types de nourriture de choix. Lorsque les bhikkhous plus anciens eurent fini de manger et eurent retiré leurs mains de leur bol, ils se levèrent de leurs sièges et s'en allèrent. Alors le plus ancien des bhikkhous dit à Isidatta:

— C'était excellent, ami Isidatta, la manière dont la réponse à cette question [sur l'origine du concept de Soi] t'es venue. La réponse n'était pas apparue [dans mon esprit]. Si une question similaire était posée de nouveau, tu devrais l'éclaircir.

Alors le vénérable Isidatta, ayant mis en ordre son logement et ayant pris son bol ainsi que ses robes, quitta Macchikāsaṇḍa. Lorsqu'il quitta Macchikāsaṇḍa, il la quitta pour de bon et ne revint jamais.





Bodhi leaf



Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Thanissaro Bhikkhu
et Connected Discourses of the Buddha de Bhikkhu Bodhi.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.