SN 55.13
Ānandatthera Sutta
— Ananda l'ancien —

Quatre défauts à abandonner et quatre qualités à acquérir pour parvenir au courant.




Pāḷi



ekaṃ samayaṃ āyasmā ca ānando āyasmā ca sāriputto sāvatthiyaṃ viharanti jetavane anāthapiṇḍikassa ārāme. atha kho āyasmā sāriputto sāyanhasamayaṃ paṭisallānā vuṭṭhito yenāyasmā ānando tenupasaṅkami; upasaṅkamitvā āyasmatā ānandena saddhiṃ sammodi. sammodanīyaṃ kathaṃ sāraṇīyaṃ vītisāretvā ekamantaṃ nisīdi. ekamantaṃ nisinno kho āyasmā sāriputto āyasmantaṃ ānandaṃ etadavoca:

Français



En une occasion, le vénérable Ananda, ainsi que le vénérable Saripoutta séjournaient près de Savatthi, dans le bois de Jéta, le parc d'Anathapindika. Alors le soir venu, le vénérable Saripoutta sortit de l'isolement, alla voir le vénérable Ananda et échangea des courtoisies avec lui. Après cet échange de courtoisies et de salutations amicales, il s'assit d'un côté. Une fois assis là, le vénérable Saripoutta demanda au vénérable Ananda:

— “katinaṃ kho, āvuso ānanda, dhammānaṃ pahānā, katinaṃ dhammānaṃ samannāgamanahetu, evamayaṃ pajā bhagavatā byākatā sotāpannā avinipātadhammā niyatā sambodhiparāyaṇā”ti?

— Ami Ananda, en raison de l'abandon de combien de défauts et de la possession de combien de qualités est-ce que le Fortuné déclare que les gens sont parvenus au courant, par nature délivrés des mondes inférieurs, fixés sur la voie de l'éveil complet?

— “catunnaṃ kho, āvuso, dhammānaṃ pahānā, catunnaṃ dhammānaṃ samannāgamanahetu, evamayaṃ pajā bhagavatā byākatā sotāpannā avinipātadhammā niyatā sambodhiparāyaṇā”ti.

— Ami, c'est en raison de l'abandon de quatre défauts et de la possession de quatre qualités que le Fortuné déclare que les gens sont parvenus au courant, par nature délivrés des mondes inférieurs, fixés sur la voie de l'éveil complet.

“katamesaṃ catunnaṃ? yathārūpena kho, āvuso, buddhe appasādena samannāgato assutavā puthujjano kāyassa bhedā paraṃ maraṇā apāyaṃ duggatiṃ vinipātaṃ nirayaṃ upapajjati tathārūpassa buddhe appasādo na hoti. yathārūpena ca kho, āvuso, buddhe aveccappasādena samannāgato sutavā ariyasāvako kāyassa bhedā paraṃ maraṇā sugatiṃ saggaṃ lokaṃ upapajjati tathārūpassa buddhe aveccappasādo hoti: ‘itipi so bhagavā arahaṃ sammāsambuddho vijjācaraṇasampanno sugato lokavidū anuttaro purisadammasārathi satthā devamanussānaṃ buddho bhagavā’ti.

Quels sont ces quatre? Il ne possède pas la méfiance envers le Bouddha pourvu de laquelle un individu ordinaire sans instruction, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaît dans une existence infortunée, une mauvaise destination, un monde inférieur, ou en enfer, mais il possède la confiance vérifiée dans le Bouddha pourvu de laquelle un noble disciple instruit, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaît dans une bonne destination, dans un monde paradisiaque: 'Le Fortuné est un arahant pleinement éveillé, accompli en connaissance et en [bonne] conduite, se portant bien, connaissant le monde, suprême dresseur d'hommes, enseignant des dévas et des humains, un Bouddha, un Fortuné.'

“yathārūpena ca kho, āvuso, dhamme appasādena samannāgato assutavā puthujjano kāyassa bhedā paraṃ maraṇā apāyaṃ duggatiṃ vinipātaṃ nirayaṃ upapajjati tathārūpassa dhamme appasādo na hoti. yathārūpena ca kho, āvuso, dhamme aveccappasādena samannāgato sutavā ariyasāvako kāyassa bhedā paraṃ maraṇā sugatiṃ saggaṃ lokaṃ upapajjati tathārūpassa dhamme aveccappasādo hoti: ‘svākkhāto bhagavatā dhammo sandiṭṭhiko akāliko ehipassiko opaneyyiko paccattaṃ veditabbo viññūhī’ti.

Il n'a pas la méfiance envers le Dhamma pourvu de laquelle un individu ordinaire sans instruction, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaît dans une existence infortunée, une mauvaise destination, un monde inférieur, ou en enfer, mais il possède la confiance vérifiée dans le Dhamma pourvu de laquelle un noble disciple instruit, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaît dans une bonne destination, dans un monde paradisiaque: 'Le Dhamma est bien exposé par le Fortuné: il est visible directement, immédiat, il invite à venir voir, il est efficace, il est à être expérimenté individuellement par les hommes de connaissance.'

“yathārūpena ca kho, āvuso, saṅghe appasādena samannāgato assutavā puthujjano kāyassa bhedā paraṃ maraṇā apāyaṃ duggatiṃ vinipātaṃ nirayaṃ upapajjati tathārūpassa saṅghe appasādo na hoti. yathārūpena ca kho, āvuso, saṅghe aveccappasādena samannāgato sutavā ariyasāvako kāyassa bhedā paraṃ maraṇā sugatiṃ saggaṃ lokaṃ upapajjati tathārūpassa saṅghe aveccappasādo hoti: ‘suppaṭipanno bhagavato sāvakasaṅgho, ujuppaṭipanno bhagavato sāvakasaṅgho, ñāyappaṭipanno bhagavato sāvakasaṅgho, sāmīcippaṭipanno bhagavato sāvakasaṅgho, yadidaṃ cattāri purisayugāni aṭṭha purisapuggalā, esa bhagavato sāvakasaṅgho āhuneyyo pāhuneyyo dakkhiṇeyyo añjalikaraṇīyo anuttaraṃ puññakkhettaṃ lokassā’ti.

Il n'a pas la méfiance envers la Communauté pourvu de laquelle un individu ordinaire sans instruction, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaît dans une existence infortunée, une mauvaise destination, un monde inférieur, ou en enfer, mais il possède la confiance vérifiée dans la Communauté pourvu de laquelle un noble disciple instruit, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaît dans une bonne destination, dans un monde paradisiaque: 'La Communauté des disciples du Fortuné qui pratique bien, la Communauté des disciples du Fortuné qui pratique droitement, la Communauté des disciples du Fortuné qui pratique correctement, la Communauté des disciples du Fortuné qui pratique adéquatement, c'est-à-dire les quatre paires d'individus, les huit [types de] personnes, cette Communauté des disciples du Fortuné est digne de dons, digne de soutien, digne d'offrandes, digne de salutations respectueuses, c'est un incomparable champ de mérite pour le monde.'

“yathārūpena ca kho, āvuso, dussīlyena samannāgato assutavā puthujjano kāyassa bhedā paraṃ maraṇā apāyaṃ duggatiṃ vinipātaṃ nirayaṃ upapajjati tathārūpassa dussīlyaṃ na hoti. yathārūpehi ca kho, āvuso, ariyakantehi sīlehi samannāgato sutavā ariyasāvako kāyassa bhedā paraṃ maraṇā sugatiṃ saggaṃ lokaṃ upapajjati tathārūpāni ariyakantāni sīlāni honti akhaṇḍāni acchiddāni asabalāni akammāsāni bhujissāni viññuppasatthāni aparāmaṭṭhāni samādhisaṃvattanikāni.

Il n'a pas le manque de vertu pourvu duquel un individu ordinaire sans instruction, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaît dans une existence infortunée, une mauvaise destination, un monde inférieur, ou en enfer, mais il a des vertus qui sont agréables aux êtres nobles, qui sont sans rupture, sans défaut, sans tache, sans défectuosité, libératrices, louées par les sages, sans attachement, et qui mènent à la concentration, pourvu desquelles un noble disciple instruit, lors de la dissolution du corps, après la mort, réapparaît dans une bonne destination, dans un monde paradisiaque.

imesaṃ kho, āvuso, catunnaṃ dhammānaṃ pahānā imesaṃ catunnaṃ dhammānaṃ samannāgamanahetu evamayaṃ pajā bhagavatā byākatā sotāpannā avinipātadhammā niyatā sambodhiparāyaṇā”ti.

Ami, c'est en raison de l'abandon de ces quatre défauts et de la possession de ces quatre qualités que le Fortuné déclare que les gens sont parvenus au courant, par nature délivrés des mondes inférieurs, fixés sur la voie de l'éveil complet.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.