SN 55.3
Dīghāvūpāsaka Sutta
— Le disciple laïc Dighavou —

Les derniers conseils donnés par le Bouddha à un de ses disciples laïcs se trouvant à l'article de la mort.




Pāḷi



ekaṃ samayaṃ bhagavā rājagahe viharati veḷuvane kalandakanivāpe. tena kho pana samayena dīghāvu upāsako ābādhiko hoti dukkhito bāḷhagilāno. atha kho dīghāvu upāsako pitaraṃ jotikaṃ gahapatiṃ āmantesi:

Français



En une occasion, le Fortuné séjournait près de Rajgiri, dans la bambouseraie, au sanctuaire des écureuils. En cette occasion-là, le disciple laïc Dighavou était en proie à la maladie, souffrant, gravement malade. Alors il s'adressa à son père, le maître de maison Jotika:

— “ehi tvaṃ, gahapati, yena bhagavā tenupasaṅkama; upasaṅkamitvā mama vacanena bhagavato pāde sirasā vanda: ‘dīghāvu, bhante, upāsako ābādhiko hoti dukkhito bāḷhagilāno. so bhagavato pāde sirasā vandatī’ti. evañca vadehi: ‘sādhu kira, bhante, bhagavā yena dīghāvussa upāsakassa nivesanaṃ tenupasaṅkamatu anukampaṃ upādāyā’”ti.

— Va, maître de maison, va voir le Fortuné et rends-lui hommage en mon nom en mettant ta tête à ses pieds, [et dis-lui]: 'Bhanté, le disciple laïc Dighavou est en proie à la maladie, souffrant, gravement malade. Il rend hommage au Fortuné en mettant sa tête à ses pieds.' Ensuite, dis-lui: 'Il serait vraiment profitable au disciple laïc Dighavou, Bhanté, que le Fortuné aille le visiter dans sa maison, par compassion.'

— “evaṃ, tātā”ti kho jotiko gahapati dīghāvussa upāsakassa paṭissutvā yena bhagavā tenupasaṅkami; upasaṅkamitvā bhagavantaṃ abhivādetvā ekamantaṃ nisīdi. ekamantaṃ nisinno kho jotiko gahapati bhagavantaṃ etadavoca:

— Bien, mon fils, répondit le maître de maison Jotika au disciple laïc Dighavou, avant d'aller voir le Fortuné, de lui rendre hommage, puis de s'asseoir d'un côté. Une fois assis là, il dit au Fortuné:

— “dīghāvu, bhante, upāsako ābādhiko hoti dukkhito bāḷhagilāno. so bhagavato pāde sirasā vandati.

Bhanté, le disciple laïc Dighavou est en proie à la maladie, souffrant, gravement malade. Il rend hommage au Fortuné en mettant sa tête à ses pieds.

evañca vadeti:

Il dit ensuite:

— ‘sādhu kira, bhante, bhagavā yena dīghāvussa upāsakassa nivesanaṃ tenupasaṅkamatu anukampaṃ upādāyā’”ti.

— Il serait vraiment profitable au disciple laïc Dighavou, Bhanté, que le Fortuné aille le visiter dans sa maison, par compassion.

adhivāsesi bhagavā tuṇhībhāvena.

Le Fortuné accepta en restant silencieux.

atha kho bhagavā nivāsetvā pattacīvaramādāya yena dīghāvussa upāsakassa nivesanaṃ tenupasaṅkami; upasaṅkamitvā paññatte āsane nisīdi. nisajja kho bhagavā dīghāvuṃ upāsakaṃ etadavoca:

Alors le Fortuné s'habilla, emporta son bol et ses robes, se rendit à la maison du disciple laïc Dighavou, et s'assit sur le siège préparé. S'étant assis, il dit au disciple laïc Dighavou:

— “kacci te, dīghāvu, khamanīyaṃ, kacci yāpanīyaṃ? kacci dukkhā vedanā paṭikkamanti, no abhikkamanti; paṭikkamosānaṃ paññāyati, no abhikkamo”ti?

— Est-ce que c'est supportable, Dighavou, est-ce que tu te maintiens? Est-ce que les douleurs s'amenuisent plutôt que de s'intensifier, est-ce que c'est leur dissipation que tu discernes, plutôt que leur intensification?

— “na me, bhante, khamanīyaṃ, na yāpanīyaṃ. bāḷhā me dukkhā vedanā abhikkamanti, no paṭikkamanti; abhikkamosānaṃ paññāyati, no paṭikkamo”ti.

— Non, Bhanté, ce n'est pas supportable et je ne me maintiens pas. Les douleurs s'intensifient plutôt que de s'amenuiser, et c'est leur intensification que je discerne, pas leur dissipation.

“tasmātiha te, dīghāvu, evaṃ sikkhitabbaṃ: ‘buddhe aveccappasādena samannāgato bhavissāmi: ‘itipi so bhagavā arahaṃ sammāsambuddho vijjācaraṇasampanno sugato lokavidū anuttaro purisadammasārathi satthā devamanussānaṃ buddho bhagavā’ti.

— Dans ce cas, Dighavou, tu devrais t'entraîner ainsi: 'Je serai doué d'une confiance vérifiée dans le Bouddha: Le Fortuné est un arahant pleinement éveillé, accompli en connaissance et en [bonne] conduite, se portant bien, connaissant le monde, suprême dresseur d'hommes, enseignant des dévas et des humains, un Bouddha, un Fortuné.'

dhamme aveccappasāda samannāgato bhavissāmi: ‘svākkhāto bhagavatā dhammo sandiṭṭhiko akāliko ehipassiko opaneyyiko paccattaṃ veditabbo viññūhī’ti.

'Je serai doué d'une confiance vérifiée dans le Dhamma: Le Dhamma est bien exposé par le Fortuné: il est visible directement, immédiat, il invite à venir voir, il est efficace, il est à être expérimenté individuellement par les hommes de connaissance.'

saṅghe aveccappasāda samannāgato bhavissāmi: ‘suppaṭipanno bhagavato sāvakasaṅgho, ujuppaṭipanno bhagavato sāvakasaṅgho, ñāyappaṭipanno bhagavato sāvakasaṅgho, sāmīcippaṭipanno bhagavato sāvakasaṅgho, yadidaṃ cattāri purisayugāni aṭṭha purisapuggalā, esa bhagavato sāvakasaṅgho āhuneyyo pāhuneyyo dakkhiṇeyyo añjalikaraṇīyo anuttaraṃ puññakkhettaṃ lokassā’ti.

'Je serai doué d'une confiance vérifiée dans la Communauté: La Communauté des disciples du Fortuné qui pratique bien, la Communauté des disciples du Fortuné qui pratique droitement, la Communauté des disciples du Fortuné qui pratique correctement, la Communauté des disciples du Fortuné qui pratique adéquatement, c'est-à-dire les quatre paires d'individus, les huit [types de] personnes, cette Communauté des disciples du Fortuné est digne de dons, digne de soutien, digne d'offrandes, digne de salutations respectueuses, c'est un incomparable champ de mérite pour le monde.'

ariyakantehi sīlehi samannāgato bhavissāmi akhaṇḍehi acchiddehi asabalehi akammāsehi bhujissehiviññuppasatthehi aparāmaṭṭhehi samādhisaṃvattanikehi’.

'Je serai doué de vertus qui sont agréables aux êtres nobles, qui sont sans rupture, sans défaut, sans tache, sans défectuosité, libératrices, louées par les sages, sans attachement, et qui mènent à la concentration.'

evañhi te, dīghāvu, sikkhitabban”ti.

Voici, Dighavou, comment tu devrais t'entraîner.

— “yānimāni, bhante, bhagavatā cattāri sotāpattiyaṅgāni desitāni, saṃvijjante te dhammā mayi, ahañca tesu dhammesu sandissāmi. ahañhi, bhante, buddhe aveccappasādena samannāgato: itipi so bhagavā arahaṃ sammāsambuddho vijjācaraṇasampanno sugato lokavidū anuttaro purisadammasārathi satthā devamanussānaṃ buddho bhagavā’ti. dhamme aveccappasādena samannāgato: ‘svākkhāto bhagavatā dhammo sandiṭṭhiko akāliko ehipassiko opaneyyiko paccattaṃ veditabbo viññūhī’ti. saṅghe aveccappasādena samannāgato: ‘suppaṭipanno bhagavato sāvakasaṅgho, ujuppaṭipanno bhagavato sāvakasaṅgho, ñāyappaṭipanno bhagavato sāvakasaṅgho, sāmīcippaṭipanno bhagavato sāvakasaṅgho, yadidaṃ cattāri purisayugāni aṭṭha purisapuggalā, esa bhagavato sāvakasaṅgho āhuneyyo pāhuneyyo dakkhiṇeyyo añjalikaraṇīyo anuttaraṃ puññakkhettaṃ lokassā’ti. ariyakantehi sīlehi samannāgato akhaṇḍehi acchiddehi asabalehi akammāsehi bhujissehiviññuppasatthehi aparāmaṭṭhehi samādhisaṃvattanikehī”ti.

Bhanté, ces quatre facteurs d'entrée dans le courant professés par le Fortuné se trouvent en moi, et je vis conformément à ces qualités. Bhanté, je suis doué d'une confiance vérifiée dans le Bouddha: 'Le Fortuné est un arahant pleinement éveillé, accompli en connaissance et en [bonne] conduite, se portant bien, connaissant le monde, suprême dresseur d'hommes, enseignant des dévas et des humains, un Bouddha, un Fortuné.' Je suis doué d'une confiance vérifiée dans le Dhamma: 'Le Dhamma est bien exposé par le Fortuné: il est visible directement, immédiat, il invite à venir voir, il est efficace, il est à être expérimenté individuellement par les hommes de connaissance.' Je suis doué d'une confiance vérifiée dans la Communauté: 'La Communauté des disciples du Fortuné qui pratique bien, la Communauté des disciples du Fortuné qui pratique droitement, la Communauté des disciples du Fortuné qui pratique correctement, la Communauté des disciples du Fortuné qui pratique adéquatement, c'est-à-dire les quatre paires d'individus, les huit [types de] personnes, cette Communauté des disciples du Fortuné est digne de dons, digne de soutien, digne d'offrandes, digne de salutations respectueuses, c'est un incomparable champ de mérite pour le monde.' Je suis doué de vertus qui sont agréables aux êtres nobles, qui sont sans rupture, sans défaut, sans tache, sans défectuosité, libératrices, louées par les sages, sans attachement, et qui mènent à la concentration.

— “tasmātiha tvaṃ, dīghāvu, imesu catūsu sotāpattiyaṅgesu patiṭṭhāya cha vijjābhāgiye dhamme uttari bhāveyyāsi: idha tvaṃ, dīghāvu, sabbasaṅkhāresu aniccānupassī viharāhi, anicce dukkhasaññī, dukkhe anattasaññī pahānasaññī virāgasaññī nirodhasaññīti.

— Dans ce cas, Dighavou, en t'appuyant sur ces quatre facteurs d'entrée dans le courant, tu devrais, au-delà de cela, cultiver six états mentaux qui contribuent à la connaissance correcte: en cela, tu devrais rester à observer l'inconstance dans tous les phénomènes conditionnés, à percevoir l'insatisfaction dans ce qui est impermanent, à percevoir le non-soi dans ce qui est insatisfaisant, à percevoir l'abandon, à percevoir le détachement, à percevoir la cessation.

evañhi te, dīghāvu, sikkhitabban”ti.

Voici, Dighavou, comment tu devrais t'entraîner.

— “yeme, bhante, bhagavatā cha vijjābhāgiyā dhammā desitā, saṃvijjante te dhammā mayi, ahañca tesu dhammesu sandissāmi. ahañhi, bhante, sabbasaṅkhāresu aniccānupassī viharāmi, anicce dukkhasaññī, dukkhe anattasaññī pahānasaññī virāgasaññī nirodhasaññī. api ca me, bhante, evaṃ hoti: ‘mā hevāyaṃ jotiko gahapati mamaccayena vighātaṃ āpajjī’”ti.

Bhanté, ces six états mentaux contribuant à la connaissance correcte qui sont professés par le Fortuné se trouvent en moi, et je vis conformément à ces qualités. Bhanté, je reste à observer l'inconstance dans tous les phénomènes conditionnés, à percevoir l'insatisfaction dans ce qui est impermanent, à percevoir le non-soi dans ce qui est insatisfaisant, à percevoir l'abandon, à percevoir le détachement, à percevoir la cessation. Mais, Bhanté, je me dis: 'Puisse le maître de maison Jotika ne pas être contrarié par mon décès!'

— “mā tvaṃ, tāta dīghāvu, evaṃ manasākāsi. iṅgha tvaṃ, tāta dīghāvu, yadeva te bhagavā āha, tadeva tvaṃ sādhukaṃ manasi karohī”ti.

— Ne t'occupe pas de cela, Dighavou. Allez, fais bien attention à ce que le Fortuné te dit.

atha kho bhagavā dīghāvuṃ upāsakaṃ iminā ovādena ovaditvā uṭṭhāyāsanā pakkāmi. atha kho dīghāvu upāsako acirapakkantassa bhagavato kālamakāsi. atha kho sambahulā bhikkhū yena bhagavā tenupasaṅkamiṃsu; upasaṅkamitvā bhagavantaṃ abhivādetvā ekamantaṃ nisīdiṃsu. ekamantaṃ nisinnā kho te bhikkhū bhagavantaṃ etadavocuṃ:

Alors le Fortuné, ayant exhorté le disciple laïc Dighavou avec cette exhortation, se leva de son siège et s'en alla. Puis, peu après le départ du Fortuné, le disciple laïc Dighavou trépassa. Alors un certain nombre de bhikkhous allèrent voir le Fortuné, lui rendirent hommage, puis s'assirent d'un côté. Une fois assis là, ils dirent au Fortuné:

— “yo so, bhante, dīghāvu nāma upāsako bhagavatā saṃkhittena ovādena ovadito so kālaṅkato. tassa kā gati, ko abhisamparāyo”ti?

Bhanté, le disciple laïc du nom de Dighavou, qui avait été exhorté au moyen d'une brève exhortation par le Fortuné, est décédé. Quelle est sa destination, qu'est-il devenu?

— “paṇḍito, bhikkhave, dīghāvu upāsako, paccapādi dhammassānudhammaṃ, na ca maṃ dhammādhikaraṇaṃ vihesesi. dīghāvu, bhikkhave, upāsako pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā opapātiko tattha parinibbāyī anāvattidhammo tasmā lokā”ti.

Bhikkhous, le disciple laïc Dighavou était sage, il pratiquait l'enseignement au niveau des phénomènes et il ne m'a pas fait de difficultés avec des questionnements sur le Dhamma. Bhikkhous, le disciple laïc Dighavou ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, a une naissance spontanée, d'où il atteindra l'Extinction complète, sans jamais revenir de ce monde-là.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.