SN 52.1
Rahogata Sutta
— Dans un endroit retiré —

Dans quelle mesure les quatre mises en place de l'attention (satipaṭṭhānā) ont-elles été entreprises par un bhikkhou?




Pāḷi



evaṃ me sutaṃ:

Français



Ainsi ai-je entendu:

ekaṃ samayaṃ āyasmā anuruddho sāvatthiyaṃ viharati jetavane anāthapiṇḍikassa ārāme. atha kho āyasmato anuruddhassa rahogatassa paṭisallīnassa evaṃ cetaso parivitakko udapādi: “yesaṃ kesañci cattāro satipaṭṭhānā viraddhā, viraddho tesaṃ ariyo maggo sammā dukkhakkhayagāmī. yesaṃ kesañci cattāro satipaṭṭhānā āraddhā, āraddho tesaṃ ariyo maggo sammā dukkhakkhayagāmī”ti.

En une occasion, le vénérable Anourouddha séjournait près de Savatthi, dans le bois de Jéta, le parc d'Anathapindika. En cette occasion-là, tandis qu'il était en isolement dans un endroit retiré, la pensée suivante apparut à son esprit: 'Quiconque néglige les quatre mises en place de l'attention néglige la noble voie menant à la destruction correcte du mal-être. Quiconque entreprend les quatre mises en place de l'attention entreprend la noble voie menant à la destruction correcte du mal-être.'

atha kho āyasmā mahāmoggallāno āyasmato anuruddhassa cetasā cetoparivitakkamaññāya, seyyathāpi nāma balavā puriso samiñjitaṃ vā bāhaṃ pasāreyya, pasāritaṃ vā bāhaṃ samiñjeyya, evameva āyasmato anuruddhassa sammukhe pāturahosi. atha kho āyasmā mahāmoggallāno āyasmantaṃ anuruddhaṃ etadavoca:

Ayant connu avec son esprit la réflexion qui était apparue dans l'esprit du vénérable Anourouddha, tout comme un homme en bonne santé pourrait étendre son bras replié ou replier son bras étendu, le vénérable Saripoutta apparut juste devant le vénérable Anourouddha. Il lui dit alors:

— “kittāvatā nu kho, āvuso anuruddha, bhikkhuno cattāro satipaṭṭhānā āraddhā hontī”ti?

— Ami Anourouddha, dans quelle mesure les quatre mises en place de l'attention ont-elles été entreprises par un bhikkhou?

— “idhāvuso, bhikkhu ajjhattaṃ kāye samudayadhammānupassī viharati, ajjhattaṃ kāye vayadhammānupassī viharati, ajjhattaṃ kāye samudayavayadhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ. bahiddhā kāye samudayadhammānupassī viharati, bahiddhā kāye vayadhammānupassī viharati, bahiddhā kāye samudayavayadhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ. ajjhattabahiddhā kāye samudayadhammānupassī viharati, ajjhattabahiddhā kāye vayadhammānupassī viharati, ajjhattabahiddhā kāye samudayavayadhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ.

— En cela, ami, un bhikkhou reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition{n} dans le corps intérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à la disparition dans le corps intérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition et la disparition dans le corps intérieurement, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition dans le corps extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à la disparition dans le corps extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition et la disparition dans le corps extérieurement, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition dans le corps intérieurement et extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à la disparition dans le corps intérieurement et extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition et la disparition dans le corps intérieurement et extérieurement, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

“so sace ākaṅkhati: ‘appaṭikūle paṭikūlasaññī vihareyyan’ti, paṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘paṭikūle appaṭikūlasaññī vihareyyan’ti, appaṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘appaṭikūle ca paṭikūle ca paṭikūlasaññī vihareyyan’ti, paṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘paṭikūle ca appaṭikūle ca appaṭikūlasaññī vihareyyan’ti, appaṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘appaṭikūlañca paṭikūlañca tadubhayaṃ abhinivajjetvā upekkhako vihareyyaṃ sato sampajāno’ti, upekkhako tattha viharati sato sampajāno.

S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant', il reste là-même à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant. S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant', il reste là-même à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant. S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant et dans ce qui est dégoûtant', il reste là-même à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant et dans ce qui est dégoûtant. S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant et dans ce qui est non-dégoûtant', il reste là-même à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant et dans ce qui est non-dégoûtant. S'il souhaite: 'évitant à la fois le dégoûtant et le non-dégoûtant, puissé-je rester équanime, présent d'esprit, et doué de discernement attentif', il reste là-même, évitant à la fois le dégoûtant et le non-dégoûtant, et reste équanime, présent d'esprit, doué de discernement attentif.{n}

“ajjhattaṃ vedanāsu samudayadhammānupassī viharati, ajjhattaṃ vedanāsu vayadhammānupassī viharati, ajjhattaṃ vedanāsu samudayavayadhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ. bahiddhā vedanāsu samudayadhammānupassī viharati, bahiddhā vedanāsu vayadhammānupassī viharati, bahiddhā vedanāsu samudayavayadhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ. ajjhattabahiddhā vedanāsu samudayadhammānupassī viharati, ajjhattabahiddhā vedanāsu vayadhammānupassī viharati, ajjhattabahiddhā vedanāsu samudayavayadhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ.

Il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition{n} dans les ressentis intérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à la disparition dans les ressentis intérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition et la disparition dans les ressentis intérieurement, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition dans les ressentis extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à la disparition dans les ressentis extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition et la disparition dans les ressentis extérieurement, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition dans les ressentis intérieurement et extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à la disparition dans les ressentis intérieurement et extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition et la disparition dans les ressentis intérieurement et extérieurement, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

“so sace ākaṅkhati: ‘appaṭikūle paṭikūlasaññī vihareyyan’ti, paṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘paṭikūle appaṭikūlasaññī vihareyyan’ti, appaṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘appaṭikūle ca paṭikūle ca paṭikūlasaññī vihareyyan’ti, paṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘paṭikūle ca appaṭikūle ca appaṭikūlasaññī vihareyyan’ti, appaṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘appaṭikūlañca paṭikūlañca tadubhayaṃ abhinivajjetvā upekkhako vihareyyaṃ sato sampajāno’ti, upekkhako tattha viharati sato sampajāno.

S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant', il reste là-même à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant. S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant', il reste là-même à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant. S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant et dans ce qui est dégoûtant', il reste là-même à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant et dans ce qui est dégoûtant. S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant et dans ce qui est non-dégoûtant', il reste là-même à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant et dans ce qui est non-dégoûtant. S'il souhaite: 'évitant à la fois le dégoûtant et le non-dégoûtant, puissé-je rester équanime, présent d'esprit, et doué de discernement attentif', il reste là-même, évitant à la fois le dégoûtant et le non-dégoûtant, et reste équanime, présent d'esprit, doué de discernement attentif.{n}

“ajjhattaṃ citte samudayadhammānupassī viharati, ajjhattaṃ citte vayadhammānupassī viharati, ajjhattaṃ citte samudayavayadhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ. bahiddhā citte samudayadhammānupassī viharati, bahiddhā citte vayadhammānupassī viharati, bahiddhā citte samudayavayadhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ. ajjhattabahiddhā citte samudayadhammānupassī viharati, ajjhattabahiddhā citte vayadhammānupassī viharati, ajjhattabahiddhā citte samudayavayadhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ.

Il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition{n} dans l'esprit intérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à la disparition dans l'esprit intérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition et la disparition dans l'esprit intérieurement, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition dans l'esprit extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à la disparition dans l'esprit extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition et la disparition dans l'esprit extérieurement, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition dans l'esprit intérieurement et extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à la disparition dans l'esprit intérieurement et extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition et la disparition dans l'esprit intérieurement et extérieurement, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

“so sace ākaṅkhati: ‘appaṭikūle paṭikūlasaññī vihareyyan’ti, paṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘paṭikūle appaṭikūlasaññī vihareyyan’ti, appaṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘appaṭikūle ca paṭikūle ca paṭikūlasaññī vihareyyan’ti, paṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘paṭikūle ca appaṭikūle ca appaṭikūlasaññī vihareyyan’ti, appaṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘appaṭikūlañca paṭikūlañca tadubhayaṃ abhinivajjetvā upekkhako vihareyyaṃ sato sampajāno’ti, upekkhako tattha viharati sato sampajāno.

S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant', il reste là-même à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant. S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant', il reste là-même à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant. S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant et dans ce qui est dégoûtant', il reste là-même à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant et dans ce qui est dégoûtant. S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant et dans ce qui est non-dégoûtant', il reste là-même à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant et dans ce qui est non-dégoûtant. S'il souhaite: 'évitant à la fois le dégoûtant et le non-dégoûtant, puissé-je rester équanime, présent d'esprit, et doué de discernement attentif', il reste là-même, évitant à la fois le dégoûtant et le non-dégoûtant, et reste équanime, présent d'esprit, doué de discernement attentif.{n}

“ajjhattaṃ dhammesu samudayadhammānupassī viharati, ajjhattaṃ dhammesu vayadhammānupassī viharati, ajjhattaṃ dhammesu samudayavayadhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ. bahiddhā dhammesu samudayadhammānupassī viharati, bahiddhā dhammesu vayadhammānupassī viharati, bahiddhā dhammesu samudayavayadhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ. ajjhattabahiddhā dhammesu samudayadhammānupassī viharati, ajjhattabahiddhā dhammesu vayadhammānupassī viharati, ajjhattabahiddhā dhammesu samudayavayadhammānupassī viharati ātāpī sampajāno satimā, vineyya loke abhijjhādomanassaṃ.

Il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition{n} dans les phénomènes mentaux intérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à la disparition dans les phénomènes mentaux intérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition et la disparition dans les phénomènes mentaux intérieurement, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition dans les phénomènes mentaux extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à la disparition dans les phénomènes mentaux extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition et la disparition dans les phénomènes mentaux extérieurement, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde. Il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition dans les phénomènes mentaux intérieurement et extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à la disparition dans les phénomènes mentaux intérieurement et extérieurement, il reste à observer ce qui est par nature sujet à l'apparition et la disparition dans les phénomènes mentaux intérieurement et extérieurement, en étant ardent, doué d'un discernement attentif, présent d'esprit, ayant abandonné convoitise et affliction mentale vis-à-vis du monde.

“so sace ākaṅkhati: ‘appaṭikūle paṭikūlasaññī vihareyyan’ti, paṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘paṭikūle appaṭikūlasaññī vihareyyan’ti, appaṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘appaṭikūle ca paṭikūle ca paṭikūlasaññī vihareyyan’ti, paṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘paṭikūle ca appaṭikūle ca appaṭikūlasaññī vihareyyan’ti, appaṭikūlasaññī tattha viharati; sace ākaṅkhati: ‘appaṭikūlañca paṭikūlañca tadubhayaṃ abhinivajjetvā upekkhako vihareyyaṃ sato sampajāno’ti, upekkhako tattha viharati sato sampajāno.

S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant', il reste là-même à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant. S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant', il reste là-même à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant. S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant et dans ce qui est dégoûtant', il reste là-même à percevoir le dégoûtant dans ce qui est non-dégoûtant et dans ce qui est dégoûtant. S'il souhaite: 'puissé-je rester à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant et dans ce qui est non-dégoûtant', il reste là-même à percevoir le non-dégoûtant dans ce qui est dégoûtant et dans ce qui est non-dégoûtant. S'il souhaite: 'évitant à la fois le dégoûtant et le non-dégoûtant, puissé-je rester équanime, présent d'esprit, et doué de discernement attentif', il reste là-même, évitant à la fois le dégoûtant et le non-dégoûtant, et reste équanime, présent d'esprit, doué de discernement attentif.{n}

ettāvatā kho, āvuso, bhikkhuno cattāro satipaṭṭhānā āraddhā hontī”ti.

Voici, ami, dans quelle mesure les quatre mises en place de l'attention ont été entreprises par un bhikkhou.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.