SN 46.53
Aggi Sutta
— Un feu —

Les conseils du Bouddha sur les moments opportuns pour pratiquer les divers facteurs d'éveil. L'un d'entre eux peut être travaillé en toutes circonstances.




Pāḷi



atha kho sambahulā bhikkhū pubbaṇhasamayaṃ nivāsetvā pattacīvaramādāya sāvatthiyaṃ piṇḍāya pavisiṃsu... (pariyāyasuttasadisaṃ).

Français



En cette occasion-là, un certain nombre de bhikkhous, s'habillèrent, emportèrent leur bol et leurs robes, et se rendirent à Savatthi pour leurs aumônes de nourriture... (récit similaire au soutta précédent).

— “evaṃvādino, bhikkhave, aññatitthiyā paribbājakā evamassu vacanīyā: ‘yasmiṃ, āvuso, samaye līnaṃ cittaṃ hoti, katamesaṃ tasmiṃ samaye bojjhaṅgānaṃ akālo bhāvanāya, katamesaṃ tasmiṃ samaye bojjhaṅgānaṃ kālo bhāvanāya? yasmiṃ panāvuso, samaye uddhataṃ cittaṃ hoti, katamesaṃ tasmiṃ samaye bojjhaṅgānaṃ akālo bhāvanāya, katamesaṃ tasmiṃ samaye bojjhaṅgānaṃ kālo bhāvanāyā’ti? evaṃ puṭṭhā, bhikkhave, aññatitthiyā paribbājakā na ceva sampāyissanti, uttariñca vighātaṃ āpajjissanti. taṃ kissa hetu? yathā taṃ, bhikkhave, avisayasmiṃ.

Bhikkhous, si les vagabonds spirituels hétérodoxes disent cela, il faudrait leur répondre ainsi: 'Amis, lorsque l'esprit est nonchalant, quels sont les facteurs d'éveil qu'il n'est pas opportun de cultiver, et quels sont les facteurs d'éveil qu'il est opportun de cultiver? De plus, amis, lorsque l'esprit est agité, quels sont les facteurs d'éveil qu'il n'est pas opportun de cultiver, et quels sont les facteurs d'éveil qu'il est opportun de cultiver?' Si vous leur demandez cela, bhikkhous, les vagabonds spirituels hétérodoxes ne seront pas capables de l'expliquer, et en plus ils seront embarrassés au plus haut point. Et quelle en est la raison? Parce que, bhikkhous, c'est hors de leur portée.

“nāhaṃ taṃ, bhikkhave, passāmi sadevake loke samārake sabrahmake sassamaṇabrāhmaṇiyā pajāya sadevamanussāya yo imesaṃ pañhānaṃ veyyākaraṇena cittaṃ ārādheyya, aññatra tathāgatena vā tathāgatasāvakena vā ito vā pana sutvā.

Je ne vois personne, dans ce monde avec ses dévas, Maras, Brahmas, avec ses renonçants & brahmanes, dans cette population avec ses dévas et humains qui puisse satisfaire l'esprit avec une réponse à cette question, si ce n'est le Tathagata, un disciple du Tathagata ou bien quelqu'un qui l'aurait appris d'eux.

“yasmiṃ, bhikkhave, samaye līnaṃ cittaṃ hoti, akālo tasmiṃ samaye passaddhisambojjhaṅgassa bhāvanāya, akālo samādhisambojjhaṅgassa bhāvanāya, akālo upekkhāsambojjhaṅgassa bhāvanāya. taṃ kissa hetu? līnaṃ, bhikkhave, cittaṃ taṃ etehi dhammehi dussamuṭṭhāpayaṃ hoti.

Bhikkhous, lorsque l'esprit est nonchalant, il n'est pas opportun de cultiver la tranquillité en tant que facteur d'éveil, il n'est pas opportun de cultiver la concentration en tant que facteur d'éveil, et il n'est pas opportun de cultiver l'équanimité en tant que facteur d'éveil. Et quelle en est la raison? Parce que, bhikkhous, lorsque l'esprit est nonchalant, il est difficile de l'énergiser au moyen de ces états mentaux.

“seyyathāpi, bhikkhave, puriso parittaṃ aggiṃ ujjāletukāmo assa. so tattha allāni ceva tiṇāni pakkhipeyya, allāni ca gomayāni pakkhipeyya, allāni ca kaṭṭhāni pakkhipeyya, udakavātañca dadeyya, paṃsukena ca okireyya; bhabbo nu kho so puriso parittaṃ aggiṃ ujjālitun”ti?

C'est tout comme, bhikkhous, un homme qui souhaiterait activer un petit feu. Il y mettrait des herbes vertes, des bouses de vache fraîches, du bois vert, il l'arroserait d'eau, et y jetterait de la terre. Est-ce que cet homme parviendrait à activer le petit feu?

— “no hetaṃ, bhante”.

— Non, Bhanté.

— “evameva kho, bhikkhave, yasmiṃ samaye līnaṃ cittaṃ hoti, akālo tasmiṃ samaye passaddhisambojjhaṅgassa bhāvanāya, akālo samādhisambojjhaṅgassa bhāvanāya, akālo upekkhāsambojjhaṅgassa bhāvanāya. taṃ kissa hetu? līnaṃ, bhikkhave, cittaṃ taṃ etehi dhammehi dussamuṭṭhāpayaṃ hoti.

— De la même manière, bhikkhous, lorsque l'esprit est nonchalant, il n'est pas opportun de cultiver la tranquillité en tant que facteur d'éveil, il n'est pas opportun de cultiver la concentration en tant que facteur d'éveil, et il n'est pas opportun de cultiver l'équanimité en tant que facteur d'éveil. Et quelle en est la raison? Parce que, bhikkhous, lorsque l'esprit est nonchalant, il est difficile de l'énergiser au moyen de ces états mentaux.

“yasmiñca kho, bhikkhave, samaye līnaṃ cittaṃ hoti, kālo tasmiṃ samaye dhammavicayasambojjhaṅgassa bhāvanāya, kālo vīriyasambojjhaṅgassa bhāvanāya, kālo pītisambojjhaṅgassa bhāvanāya. taṃ kissa hetu? līnaṃ, bhikkhave, cittaṃ taṃ etehi dhammehi susamuṭṭhāpayaṃ hoti.

Bhikkhous, lorsque l'esprit est nonchalant, il est opportun de cultiver l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil, il est opportun de cultiver l'énergie en tant que facteur d'éveil, et il est opportun de cultiver l'exaltation en tant que facteur d'éveil. Parce que, bhikkhous, lorsque l'esprit est nonchalant, il est plus facile de l'énergiser au moyen de ces états mentaux.

“seyyathāpi, bhikkhave, puriso parittaṃ aggiṃ ujjāletukāmo assa. so tattha sukkhāni ceva tiṇāni pakkhipeyya, sukkhāni gomayāni pakkhipeyya, sukkhāni kaṭṭhāni pakkhipeyya, mukhavātañca dadeyya, na ca paṃsukena okireyya; bhabbo nu kho so puriso parittaṃ aggiṃ ujjālitun”ti?

C'est tout comme, bhikkhous, un homme qui souhaiterait activer un petit feu. Il y mettrait des herbes séchées, des bouses de vache séchées, du bois séché, il soufflerait dessus, et n'y jetterait pas de terre. Est-ce que cet homme parviendrait à activer le petit feu?

— “evaṃ, bhante”.

— Oui, Bhanté.

— “evameva kho, bhikkhave, yasmiṃ samaye līnaṃ cittaṃ hoti, kālo tasmiṃ samaye dhammavicayasambojjhaṅgassa bhāvanāya, kālo vīriyasambojjhaṅgassa bhāvanāya, kālo pītisambojjhaṅgassa bhāvanāya. taṃ kissa hetu? līnaṃ, bhikkhave, cittaṃ taṃ etehi dhammehi susamuṭṭhāpayaṃ hoti.

— De la même manière, bhikkhous, lorsque l'esprit est nonchalant, il est opportun de cultiver l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil, il est opportun de cultiver l'énergie en tant que facteur d'éveil, et il est opportun de cultiver l'exaltation en tant que facteur d'éveil. Parce que, bhikkhous, lorsque l'esprit est nonchalant, il est plus facile de l'énergiser au moyen de ces états mentaux.

“yasmiṃ, bhikkhave, samaye uddhattaṃ cittaṃ hoti, akālo tasmiṃ samaye dhammavicayasambojjhaṅgassa bhāvanāya, akālo vīriyasambojjhaṅgassa bhāvanāya, akālo pītisambojjhaṅgassa bhāvanāya. taṃ kissa hetu? uddhataṃ, bhikkhave, cittaṃ taṃ etehi dhammehi duvūpasamayaṃ hoti.

Bhikkhous, lorsque l'esprit est agité, il n'est pas opportun de cultiver l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil, il n'est pas opportun de cultiver l'énergie en tant que facteur d'éveil, et il n'est pas opportun de cultiver l'exaltation en tant que facteur d'éveil. Parce que, bhikkhous, lorsque l'esprit est agité, il est difficile de le calmer au moyen de ces états mentaux.

“seyyathāpi, bhikkhave, puriso mahantaṃ aggikkhandhaṃ nibbāpetukāmo assa. so tattha sukkhāni ceva tiṇāni pakkhipeyya, sukkhāni ca gomayāni pakkhipeyya, sukkhāni ca kaṭṭhāni pakkhipeyya, mukhavātañca dadeyya, na ca paṃsukena okireyya; bhabbo nu kho so puriso mahantaṃ aggikkhandhaṃ nibbāpetun”ti?

C'est tout comme, bhikkhous, un homme qui souhaiterait éteindre un grand bûcher. Il y mettrait des herbes séchées, des bouses de vache séchées, du bois séché, il soufflerait dessus, et n'y jetterait pas de terre. Est-ce que cet homme parviendrait à éteindre le grand bûcher?

— “no hetaṃ, bhante”.

— Non, Bhanté.

— “evameva kho, bhikkhave, yasmiṃ samaye uddhataṃ cittaṃ hoti, akālo tasmiṃ samaye dhammavicayasambojjhaṅgassa bhāvanāya, akālo vīriyasambojjhaṅgassa bhāvanāya, akālo pītisambojjhaṅgassa bhāvanāya. taṃ kissa hetu? uddhataṃ, bhikkhave, cittaṃ taṃ etehi dhammehi duvūpasamayaṃ hoti.

— De la même manière, bhikkhous, lorsque l'esprit est agité, il n'est pas opportun de cultiver l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil, il n'est pas opportun de cultiver l'énergie en tant que facteur d'éveil, et il n'est pas opportun de cultiver l'exaltation en tant que facteur d'éveil. Parce que, bhikkhous, lorsque l'esprit est agité, il est difficile de le calmer au moyen de ces états mentaux.

“yasmiñca kho, bhikkhave, samaye uddhataṃ cittaṃ hoti, kālo tasmiṃ samaye passaddhisambojjhaṅgassa bhāvanāya, kālo samādhisambojjhaṅgassa bhāvanāya, kālo upekkhāsambojjhaṅgassa bhāvanāya. taṃ kissa hetu? uddhataṃ, bhikkhave, cittaṃ taṃ etehi dhammehi suvūpasamayaṃ hoti.

Bhikkhous, lorsque l'esprit est agité, il est opportun de cultiver la tranquillité en tant que facteur d'éveil, il est opportun de cultiver la concentration en tant que facteur d'éveil, et il est opportun de cultiver l'équanimité en tant que facteur d'éveil. Et quelle en est la raison? Parce que, bhikkhous, lorsque l'esprit est agité, il est plus facile de le calmer au moyen de ces états mentaux.

“seyyathāpi, bhikkhave, puriso mahantaṃ aggikkhandhaṃ nibbāpetukāmo assa. so tattha allāni ceva tiṇāni pakkhipeyya, allāni ca gomayāni pakkhipeyya, allāni ca kaṭṭhāni pakkhipeyya, udakavātañca dadeyya, paṃsukena ca okireyya; bhabbo nu kho so puriso mahantaṃ aggikkhandhaṃ nibbāpetun”ti?

C'est tout comme, bhikkhous, un homme qui souhaiterait éteindre un grand bûcher. Il y mettrait des herbes vertes, des bouses de vache fraîches, du bois vert, il l'arroserait d'eau, et y jetterait de la terre. Est-ce que cet homme parviendrait à éteindre le grand bûcher?

— “evaṃ, bhante”.

— Oui, Bhanté.

— “evameva kho, bhikkhave, yasmiṃ samaye uddhataṃ cittaṃ hoti, kālo tasmiṃ samaye passaddhisambojjhaṅgassa bhāvanāya, kālo samādhisambojjhaṅgassa bhāvanāya, kālo upekkhāsambojjhaṅgassa bhāvanāya. taṃ kissa hetu? uddhataṃ, bhikkhave, cittaṃ taṃ etehi dhammehi suvūpasamayaṃ hoti.

— De la même manière, bhikkhous, lorsque l'esprit est agité, il est opportun de cultiver la tranquillité en tant que facteur d'éveil, il est opportun de cultiver la concentration en tant que facteur d'éveil, et il est opportun de cultiver l'équanimité en tant que facteur d'éveil. Et quelle en est la raison? Parce que, bhikkhous, lorsque l'esprit est agité, il est plus facile de le calmer au moyen de ces états mentaux.

satiñca khvāhaṃ, bhikkhave, sabbatthikaṃ vadāmī”ti.

Et en ce qui concerne la présence d'esprit, bhikkhous, je déclare qu'elle est utile dans tous les cas.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.