SN 46.33 & 34
Upakkilesa Suttāni
— Souillures —

Voici les cinq souillures de l'esprit, qui sont comparables aux cinq souillures de l'or, ainsi que les non-obstructions de l'esprit qui mènent à la libération.




Pāḷi



33. “pañcime, bhikkhave, jātarūpassa upakkilesā, yehi upakkilesehi upakkiliṭṭhaṃ jātarūpaṃ na ceva mudu hoti na ca kammaniyaṃ, na ca pabhassaraṃ pabhaṅgu ca, na ca sammā upeti kammāya. katame pañca?

Français



33. Bhikkhous, il y a ces cinq souillures de l'or, souillé par lesquelles l'or n'est pas malléable, ni flexible, ni lumineux, il est terne, et il n'est pas prêt à être travaillé. Quelles sont ces cinq?

ayo, bhikkhave, jātarūpassa upakkileso, yena upakkilesena upakkiliṭṭhaṃ jātarūpaṃ na ceva mudu hoti na ca kammaniyaṃ, na ca pabhassaraṃ pabhaṅgu ca, na ca sammā upeti kammāya.

Le fer, bhikkhous, est une souillure de l'or, souillé par laquelle l'or n'est pas malléable, ni flexible, ni lumineux, il est terne, et il n'est pas prêt à être travaillé.

lohaṃ, bhikkhave, jātarūpassa upakkileso, yena upakkilesena upakkiliṭṭhaṃ jātarūpaṃ na ceva mudu hoti na ca kammaniyaṃ, na ca pabhassaraṃ pabhaṅgu ca, na ca sammā upeti kammāya.

Le cuivre, bhikkhous, est une souillure de l'or, souillé par laquelle l'or n'est pas malléable, ni flexible, ni lumineux, il est terne, et il n'est pas prêt à être travaillé.

tipu, bhikkhave, jātarūpassa upakkileso, yena upakkilesena upakkiliṭṭhaṃ jātarūpaṃ na ceva mudu hoti na ca kammaniyaṃ, na ca pabhassaraṃ pabhaṅgu ca, na ca sammā upeti kammāya.

L'étain, bhikkhous, est une souillure de l'or, souillé par laquelle l'or n'est pas malléable, ni flexible, ni lumineux, il est terne, et il n'est pas prêt à être travaillé.

sīsaṃ, bhikkhave, jātarūpassa upakkileso, yena upakkilesena upakkiliṭṭhaṃ jātarūpaṃ na ceva mudu hoti na ca kammaniyaṃ, na ca pabhassaraṃ pabhaṅgu ca, na ca sammā upeti kammāya.

Le plomb, bhikkhous, est une souillure de l'or, souillé par laquelle l'or n'est pas malléable, ni flexible, ni lumineux, il est terne, et il n'est pas prêt à être travaillé.

sajjhu, bhikkhave, jātarūpassa upakkileso, yena upakkilesena upakkiliṭṭhaṃ jātarūpaṃ na ceva mudu hoti na ca kammaniyaṃ, na ca pabhassaraṃ pabhaṅgu ca, na ca sammā upeti kammāya.

L'argent, bhikkhous, est une souillure de l'or, souillé par laquelle l'or n'est pas malléable, ni flexible, ni lumineux, il est terne, et il n'est pas prêt à être travaillé.

ime kho, bhikkhave, pañca jātarūpassa upakkilesā, yehi upakkilesehi upakkiliṭṭhaṃ jātarūpaṃ na ceva mudu hoti na ca kammaniyaṃ, na ca pabhassaraṃ pabhaṅgu ca, na ca sammā upeti kammāya.

Voici, bhikkhous, quelles sont ces cinq souillures de l'or, souillé par lesquelles l'or n'est pas malléable, ni flexible, ni lumineux, il est terne, et il n'est pas prêt à être travaillé.

“evameva kho, bhikkhave, pañcime cittassa upakkilesā, yehi upakkilesehi upakkiliṭṭhaṃ cittaṃ na ceva mudu hoti na ca kammaniyaṃ, na ca pabhassaraṃ pabhaṅgu ca, na ca sammā samādhiyati āsavānaṃ khayāya. katame pañca?

De la même manière, bhikkhous, il y a ces cinq souillures de l'esprit, souillé par lesquelles l'esprit n'est pas malléable, ni flexible, ni lumineux, il est terne, et il n'est pas prêt à être travaillé. Quelles sont ces cinq?

kāmacchando, bhikkhave, cittassa upakkileso, yena upakkilesena upakkiliṭṭhaṃ cittaṃ na ceva mudu hoti na ca kammaniyaṃ, na ca pabhassaraṃ pabhaṅgu ca, na ca sammā samādhiyati āsavānaṃ khayāya.

Le désir sensuel, bhikkhous, est une souillure de l'esprit, souillé par laquelle l'esprit n'est pas malléable, ni flexible, ni lumineux, il est terne, et il n'est pas prêt à être travaillé.

byāpādo, bhikkhave, cittassa upakkileso, yena upakkilesena upakkiliṭṭhaṃ cittaṃ na ceva mudu hoti na ca kammaniyaṃ, na ca pabhassaraṃ pabhaṅgu ca, na ca sammā samādhiyati āsavānaṃ khayāya.

La malveillance, bhikkhous, est une souillure de l'esprit, souillé par laquelle l'esprit n'est pas malléable, ni flexible, ni lumineux, il est terne, et il n'est pas prêt à être travaillé.

thinamiddhaṃ, bhikkhave, cittassa upakkileso, yena upakkilesena upakkiliṭṭhaṃ cittaṃ na ceva mudu hoti na ca kammaniyaṃ, na ca pabhassaraṃ pabhaṅgu ca, na ca sammā samādhiyati āsavānaṃ khayāya.

La léthargie & somnolence, bhikkhous, est une souillure de l'esprit, souillé par laquelle l'esprit n'est pas malléable, ni flexible, ni lumineux, il est terne, et il n'est pas prêt à être travaillé.

uddhaccakukkuccaṃ, bhikkhave, cittassa upakkileso, yena upakkilesena upakkiliṭṭhaṃ cittaṃ na ceva mudu hoti na ca kammaniyaṃ, na ca pabhassaraṃ pabhaṅgu ca, na ca sammā samādhiyati āsavānaṃ khayāya.

L'agitation mentale & préoccupation, bhikkhous, est une souillure de l'esprit, souillé par laquelle l'esprit n'est pas malléable, ni flexible, ni lumineux, il est terne, et il n'est pas prêt à être travaillé.

vicikicchā, bhikkhave, cittassa upakkileso, yena upakkilesena upakkiliṭṭhaṃ cittaṃ na ceva mudu hoti na ca kammaniyaṃ, na ca pabhassaraṃ pabhaṅgu ca, na ca sammā samādhiyati āsavānaṃ khayāya.

Le doute, bhikkhous, est une souillure de l'esprit, souillé par laquelle l'esprit n'est pas malléable, ni flexible, ni lumineux, il est terne, et il n'est pas prêt à être travaillé.

ime kho, bhikkhave, pañca cittassa upekkilesā, yehi upakkilesehi upakkiliṭṭhaṃ cittaṃ na ceva mudu hoti na ca kammaniyaṃ, na ca pabhassaraṃ pabhaṅgu ca, na ca sammā samādhiyati āsavānaṃ khayāyā”ti.

Voici, bhikkhous, quelles sont ces cinq souillures de l'esprit souillé par lesquelles l'esprit n'est pas malléable, ni flexible, ni lumineux, il est terne, et il n'est pas prêt à être travaillé.

34. “sattime, bhikkhave, bojjhaṅgā anāvaraṇā anīvaraṇā cetaso anupakkilesā bhāvitā bahulīkatā vijjāvimuttiphalasacchikiriyāya saṃvattanti. katame satta?

34. Bhikkhous, ces sept facteurs de l'éveil sont non-obstructifs, sont des non-obstructions, sont des non-souillures de l'esprit, et lorsqu'ils sont développés et cultivés, ils mènent à l'accomplissement du fruit de la connaissance correcte et de la libération. Quels sont ces sept?

satisambojjhaṅgo, bhikkhave, anāvaraṇo anīvaraṇo cetaso anupakkileso bhāvito bahulīkato vijjāvimuttiphalasacchikiriyāya saṃvattati.

La présence d'esprit en tant que facteur d'éveil, bhikkhous, est non-obstructive, est une non-obstruction, est une non-souillure de l'esprit, et lorsqu'elle est développée et cultivée, elle mène à l'accomplissement du fruit de la connaissance correcte et de la libération.

dhammavicayasambojjhaṅgo, bhikkhave, anāvaraṇo anīvaraṇo cetaso anupakkileso bhāvito bahulīkato vijjāvimuttiphalasacchikiriyāya saṃvattati.

L'investigation du Dhamma en tant que facteur d'éveil, bhikkhous, est non-obstructive, est une non-obstruction, est une non-souillure de l'esprit, et lorsqu'elle est développée et cultivée, elle mène à l'accomplissement du fruit de la connaissance correcte et de la libération.

vīriyasambojjhaṅgo, bhikkhave, anāvaraṇo anīvaraṇo cetaso anupakkileso bhāvito bahulīkato vijjāvimuttiphalasacchikiriyāya saṃvattati.

L'énergie en tant que facteur d'éveil, bhikkhous, est non-obstructive, est une non-obstruction, est une non-souillure de l'esprit, et lorsqu'elle est développée et cultivée, elle mène à l'accomplissement du fruit de la connaissance correcte et de la libération.

pītisambojjhaṅgo, bhikkhave, anāvaraṇo anīvaraṇo cetaso anupakkileso bhāvito bahulīkato vijjāvimuttiphalasacchikiriyāya saṃvattati.

L'exaltation en tant que facteur d'éveil, bhikkhous, est non-obstructive, est une non-obstruction, est une non-souillure de l'esprit, et lorsqu'elle est développée et cultivée, elle mène à l'accomplissement du fruit de la connaissance correcte et de la libération.

passaddhisambojjhaṅgo, bhikkhave, anāvaraṇo anīvaraṇo cetaso anupakkileso bhāvito bahulīkato vijjāvimuttiphalasacchikiriyāya saṃvattati.

La sérénité en tant que facteur d'éveil, bhikkhous, est non-obstructive, est une non-obstruction, est une non-souillure de l'esprit, et lorsqu'elle est développée et cultivée, elle mène à l'accomplissement du fruit de la connaissance correcte et de la libération.

samādhisambojjhaṅgo, bhikkhave, anāvaraṇo anīvaraṇo cetaso anupakkileso bhāvito bahulīkato vijjāvimuttiphalasacchikiriyāya saṃvattati.

La concentration en tant que facteur d'éveil, bhikkhous, est non-obstructive, est une non-obstruction, est une non-souillure de l'esprit, et lorsqu'elle est développée et cultivée, elle mène à l'accomplissement du fruit de la connaissance correcte et de la libération.

upekkhāsambojjhaṅgo, bhikkhave, anāvaraṇo anīvaraṇo cetaso anupakkileso bhāvito bahulīkato vijjāvimuttiphalasacchikiriyāya saṃvattati.

L'équanimité en tant que facteur d'éveil, bhikkhous, est non-obstructive, est une non-obstruction, est une non-souillure de l'esprit, et lorsqu'elle est développée et cultivée, elle mène à l'accomplissement du fruit de la connaissance correcte et de la libération.

ime kho, bhikkhave, satta bojjhaṅgā anāvaraṇā anīvaraṇā cetaso anupakkilesā bhāvitā bahulīkatā vijjāvimuttiphalasacchikiriyāya saṃvattantī”ti.

Voici, bhikkhous, quels sont ces sept facteurs de l'éveil qui sont non-obstructifs, qui sont des non-obstructions, qui sont des non-souillures de l'esprit, et qui, lorsqu'ils sont développés et cultivés, mènent à l'accomplissement du fruit de la connaissance correcte et de la libération.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.