SN 46.3
Sīla Sutta
— Accomplis en vertu —

Voici pourquoi il est utile de voir, écouter, visiter ceux qui sont accomplis en vertu, concentration, connaissance et libération.




Pāḷi



“ye te, bhikkhave, bhikkhū sīlasampannā samādhisampannā ñāṇasampannā vimuttisampannā vimuttiñāṇadassanasampannā, dassanampāhaṃ, bhikkhave, tesaṃ bhikkhūnaṃ bahukāraṃ vadāmi; savanampāhaṃ, bhikkhave, tesaṃ bhikkhūnaṃ bahukāraṃ vadāmi; upasaṅkamanampāhaṃ, bhikkhave, tesaṃ bhikkhūnaṃ bahukāraṃ vadāmi; payirupāsanampāhaṃ, bhikkhave, tesaṃ bhikkhūnaṃ bahukāraṃ vadāmi; anussatimpāhaṃ, bhikkhave, tesaṃ bhikkhūnaṃ bahukāraṃ vadāmi; anupabbajjampāhaṃ, bhikkhave, tesaṃ bhikkhūnaṃ bahukāraṃ vadāmi. taṃ kissa hetu? tathārūpānaṃ, bhikkhave, bhikkhūnaṃ dhammaṃ sutvā dvayena vūpakāsena vūpakaṭṭho viharati: kāyavūpakāsena ca cittavūpakāsena ca. so tathā vūpakaṭṭho viharanto taṃ dhammaṃ anussarati anuvitakketi.

Français



Bhikkhous, en ce qui concerne les bhikkhous qui sont accomplis en vertu, qui sont accomplis en concentration, qui sont accomplis en connaissance, qui sont accomplis en libération, et qui sont accomplis en connaissance & vision de la libération, je dis que rien que de voir ces bhikkhous en fait beaucoup (c.à.d. est très utile), je dis que rien que d'entendre ces bhikkhous en fait beaucoup, je dis que rien que de visiter ces bhikkhous en fait beaucoup, je dis que rien que de s'asseoir respectueusement auprès de ces bhikkhous en fait beaucoup, je dis que rien que la remémoration ces bhikkhous en fait beaucoup, et je dis que rien que de quitter la vie de foyer auprès de ces bhikkhous en fait beaucoup. Et quelle en est la raison? Ayant entendu l'Enseignement de la part de tels bhikkhous, on reste isolé par deux isolements: l'isolement en corps et l'isolement en esprit. Demeurant ainsi isolé, on se remémore l'Enseignement et on y pense.

“yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu tathā vūpakaṭṭho viharanto taṃ dhammaṃ anussarati anuvitakketi, satisambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti; satisambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti; satisambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Au moment où un bhikkhou demeurant ainsi isolé se remémore l'Enseignement et y pense, à ce moment-là la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là la présence d'esprit en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

“so tathā sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati parivīmaṃsamāpajjati. yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu tathā sato viharanto taṃ dhammaṃ paññāya pavicinati pavicarati parivīmaṃsamāpajjati, dhammavicayasambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti; dhammavicayasambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti; dhammavicayasambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

En demeurant ainsi présent d'esprit, il investigue, analyse et examine minutieusement cet état mental avec discernement. Au moment, bhikkhous, où un bhikkhou demeure ainsi présent d'esprit et qu'il investigue, analyse et examine minutieusement cet état mental avec discernement, à ce moment-là l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là l'investigation des phénomènes en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

“tassa taṃ dhammaṃ paññāya pavicinato pavicarato parivīmaṃsamāpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ. yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno taṃ dhammaṃ paññāya pavicinato pavicarato parivīmaṃsamāpajjato āraddhaṃ hoti vīriyaṃ asallīnaṃ, vīriyasambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti; vīriyasambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti; vīriyasambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

En investiguant, analysant et examinant minutieusement cet état mental avec discernement, une énergie sans défaillance est activée en lui. Au moment, bhikkhous, où investiguant, analysant, et examinant minutieusement cet état mental avec discernement, une énergie sans défaillance est activée chez un bhikkhou, à ce moment-là l'énergie en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'énergie en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là, l'énergie en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

“āraddhavīriyassa uppajjati pīti nirāmisā. yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno āraddhavīriyassa uppajjati pīti nirāmisā, pītisambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti; pītisambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti; pītisambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui a [son] énergie activée, une exaltation détachée de ce qui est primaire apparaît. Au moment, bhikkhous, où une exaltation détachée de ce qui est primaire apparaît chez un bhikkhou qui a [son] énergie activée, à ce moment-là l'exaltation en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'exaltation en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là l'exaltation en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

“pītimanassa kāyopi passambhati, cittampi passambhati. yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno pītimanassa kāyopi passambhati cittampi passambhati, passaddhisambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti; passaddhisambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti; passaddhisambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Chez celui qui a un esprit exalté, le corps se calme et l'esprit se calme. Au moment, Ānanda, où chez un bhikkhou qui a un esprit exalté, le corps se calme et l'esprit se calme, à ce moment-là, la tranquillité en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive la tranquillité en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là, la tranquillité en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

“passaddhakāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati. yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhuno passaddhakāyassa sukhino cittaṃ samādhiyati, samādhisambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti; samādhisambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti; samādhisambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Chez celui dont le corps est calme et qui est dans le bien-être, l'esprit se concentre. Au moment, Ānanda, où chez un bhikkhou dont le corps est calme et qui est dans le bien-être, l'esprit se concentre, à ce moment-là la concentration en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive la concentration en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là la concentration en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

“so tathāsamāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti. yasmiṃ samaye, bhikkhave, bhikkhu tathāsamāhitaṃ cittaṃ sādhukaṃ ajjhupekkhitā hoti, upekkhāsambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno āraddho hoti; upekkhāsambojjhaṅgaṃ tasmiṃ samaye bhikkhu bhāveti; upekkhāsambojjhaṅgo tasmiṃ samaye bhikkhuno bhāvanāpāripūriṃ gacchati.

Il contemple minutieusement dans l'équanimité l'esprit qui est ainsi devenu concentré. Au moment, Ānanda, où un bhikkhou contemple minutieusement dans l'équanimité l'esprit qui est ainsi devenu concentré, à ce moment-là l'équanimité en tant que facteur d'éveil est activée par ce bhikkhou, à ce moment-là ce bhikkhou cultive l'équanimité en tant que facteur d'éveil, à ce moment-là, l'équanimité en tant que facteur d'éveil va à la complétion de son développement chez ce bhikkhou.

“evaṃ bhāvitesu kho, bhikkhave, sattasu sambojjhaṅgesu evaṃ bahulīkatesu satta phalā sattānisaṃsā pāṭikaṅkhā. katame satta phalā sattānisaṃsā?

Bhikkhous, lorsque ces sept facteurs d'éveils sont développés ainsi et cultivés ainsi, on peut s'attendre [à obtenir] sept fruits, sept bienfaits. Et quels sont ces sept fruits, ces sept bienfaits?

diṭṭheva dhamme paṭikacca aññaṃ ārādheti.

On atteint tôt la connaissance finale, dans ce monde visible.

no ce diṭṭheva dhamme paṭikacca aññaṃ ārādheti, atha maraṇakāle aññaṃ ārādheti.

Si on n'atteint pas tôt la connaissance finale, dans ce monde visible, alors on atteint la connaissance finale au moment de la mort.

no ce diṭṭheva dhamme paṭikacca aññaṃ ārādheti, no ce maraṇakāle aññaṃ ārādheti, atha pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā antarāparinibbāyī hoti.

Si on n'atteint pas tôt la connaissance finale, dans ce monde visible, et qu'on n'atteint pas la connaissance finale au moment de la mort, alors ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, on atteint l'Extinction complète dans l'intervalle.{n}

no ce diṭṭheva dhamme paṭikacca aññaṃ ārādheti, no ce maraṇakāle aññaṃ ārādheti, no ce pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā antarāparinibbāyī hoti, atha pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā upahaccaparinibbāyī hoti.

Si on n'atteint pas tôt la connaissance finale, dans ce monde visible, qu'on n'atteint pas la connaissance finale au moment de la mort, et qu'ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, on n'atteint pas l'Extinction complète dans l'intervalle, alors ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, on atteint l'Extinction complète à l'arrivée.{n}

no ce diṭṭheva dhamme paṭikacca aññaṃ ārādheti, no ce maraṇakāle aññaṃ ārādheti, no ce pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā antarāparinibbāyī hoti, no ce pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā upahaccaparinibbāyī hoti, atha pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā asaṅkhāraparinibbāyī hoti.

Si on n'atteint pas tôt la connaissance finale, dans ce monde visible, qu'on n'atteint pas la connaissance finale au moment de la mort, qu'ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, on n'atteint pas l'Extinction complète dans l'intervalle, et qu'ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, on n'atteint pas l'Extinction complète à l'arrivée, alors ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, on atteint l'Extinction complète sans effort volontaire.

no ce diṭṭheva dhamme paṭikacca aññaṃ ārādheti, no ce maraṇakāle aññaṃ ārādheti, no ce pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā antarāparinibbāyī hoti, no ce pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā upahaccaparinibbāyī hoti, no ce pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā asaṅkhāraparinibbāyī hoti, atha pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā sasaṅkhāraparinibbāyī hoti.

Si on n'atteint pas tôt la connaissance finale, dans ce monde visible, qu'on n'atteint pas la connaissance finale au moment de la mort, qu'ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, on n'atteint pas l'Extinction complète dans l'intervalle, qu'ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, on n'atteint pas l'Extinction complète à l'arrivée, et qu'ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, on n'atteint pas l'Extinction complète sans effort volontaire, alors ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, on atteint l'Extinction complète avec effort volontaire.

no ce diṭṭheva dhamme paṭikacca aññaṃ ārādheti, no ce maraṇakāle aññaṃ ārādheti, no ce pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā antarāparinibbāyī hoti, no ce pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā upahaccaparinibbāyī hoti, no ce pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā asaṅkhāraparinibbāyī hoti, no ce pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā sasaṅkhāraparinibbāyī hoti, atha pañcannaṃ orambhāgiyānaṃ saṃyojanānaṃ parikkhayā uddhaṃsoto hoti akaniṭṭhagāmī.

Si on n'atteint pas tôt la connaissance finale, dans ce monde visible, qu'on n'atteint pas la connaissance finale au moment de la mort, qu'ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, on n'atteint pas l'Extinction complète dans l'intervalle, qu'ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, on n'atteint pas l'Extinction complète à l'arrivée, qu'ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, on n'atteint pas l'Extinction complète sans effort volontaire, et qu'ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, on n'atteint pas l'Extinction complète avec effort volontaire, alors ayant épuisé les cinq entraves spirituelles inférieures, on 'remonte le courant' et se rend dans l'Akanittha.

evaṃ bhāvitesu kho, bhikkhave, sattasu bojjhaṅgesu evaṃ bahulīkatesu ime satta phalā sattānisaṃsā pāṭikaṅkhā”ti.

Bhikkhous, lorsque ces sept facteurs d'éveils sont développés ainsi et cultivés ainsi, on peut s'attendre [à obtenir] ces sept fruits, ces sept bienfaits.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.


Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.