SN 45.24
Paṭipada Sutta
— La voie —

Le Bouddha ne recommande pas la voie erronée, car elle empêche d'atteindre le but.




Pāḷi



sāvatthinidānaṃ.

Français



À Savatthi.

“gihino vāhaṃ, bhikkhave, pabbajitassa vā micchāpaṭipadaṃ na vaṇṇemi. gihi vā, bhikkhave, pabbajito vā micchāpaṭipanno micchāpaṭipattādhikaraṇahetu nārādhako hoti ñāyaṃ dhammaṃ kusalaṃ”.

Bhikkhous, que ce soit pour un homme de foyer ou pour un sans-foyer, je ne recommande pas la voie erronée. Bhikkhous, un homme de foyer ou un sans-foyer qui suit la voie erronée, à cause du fait d'avoir suivi la voie erronée, n'accomplit pas la méthode, le Dhamma avantageux.

“katamā ca, bhikkhave, micchāpaṭipadā? seyyathidaṃ: micchādiṭṭhi, micchāsaṅkappo, micchāvācā, micchākammanto, micchāājīvo, micchāvāyāmo, micchāsati, micchāsamādhi. ayaṃ vuccati, bhikkhave, micchāpaṭipadā. gihino vāhaṃ, bhikkhave, pabbajitassa vā micchāpaṭipadaṃ na vaṇṇemi. gihi vā, bhikkhave, pabbajito vā micchāpaṭipanno micchāpaṭipattādhikaraṇahetu nārādhako hoti ñāyaṃ dhammaṃ kusalaṃ.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la voie erronée? C'est-à-dire: la vue erronée, l'intention erronée, la parole erronée, l'action erronée, les moyens de subsistance erronés, l'effort erroné, la présence d'esprit erronée, et la concentration erronée. C'est ce qu'on appelle, bhikkhous, la voie erronée. Bhikkhous, que ce soit pour un homme de foyer ou pour un sans-foyer, je ne recommande pas la voie erronée. Bhikkhous, un homme de foyer ou un sans-foyer qui suit la voie erronée, à cause du fait d'avoir suivi la voie erronée, n'accomplit pas la méthode, le Dhamma avantageux.

“gihino vāhaṃ, bhikkhave, pabbajitassa vā sammāpaṭipadaṃ vaṇṇemi. gihi vā, bhikkhave, pabbajito vā sammāpaṭipanno sammāpaṭipattādhikaraṇahetu ārādhako hoti ñāyaṃ dhammaṃ kusalaṃ.

Bhikkhous, que ce soit pour un homme de foyer ou pour un sans-foyer, je recommande la voie correcte. Bhikkhous, un homme de foyer ou un sans-foyer qui suit la voie correcte, à cause du fait d'avoir suivi la voie correcte, accomplit la méthode, le Dhamma avantageux.

katamā ca, bhikkhave, sammāpaṭipadā? seyyathidaṃ: sammādiṭṭhi sammāsaṅkappo sammāvācā sammākammanto sammāājīvo sammāvāyāmo sammāsati sammāsamādhi. ayaṃ vuccati, bhikkhave, sammāpaṭipadā. gihino vāhaṃ, bhikkhave, pabbajitassa vā sammāpaṭipadaṃ vaṇṇemi. gihi vā, bhikkhave, pabbajito vā sammāpaṭipanno sammāpaṭipattādhikaraṇahetu ārādhako hoti ñāyaṃ dhammaṃ kusalan”ti.

Et qu'est-ce, bhikkhous, que la voie correcte? C'est-à-dire: la vue correcte, l'aspiration correcte, la parole correcte, l'action correcte, les moyens de subsistance corrects, l'effort correct, la présence d'esprit correcte et la concentration correcte. C'est ce qu'on appelle, bhikkhous, la voie correcte. Bhikkhous, que ce soit pour un homme de foyer ou pour un sans-foyer, je recommande la voie correcte. Bhikkhous, un homme de foyer ou un sans-foyer qui suit la voie correcte, à cause du fait d'avoir suivi la voie correcte, accomplit la méthode, le Dhamma avantageux.





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.