MN 104
Sāmagāma Sutta
{extrait}
— Discours donné à Sāmagāma —

Dans cet extrait, le Bouddha fait remarquer à Ānanda qu'il enseigne de telle manière que le cœur de son enseignement n'est pas l'objet de disputes dans le Sangha. Il explique ensuite ce qu'il considère comme une dispute vraiment grave.




Pāḷi



...

Français



...

Taṃ kiṃ maññasi, ānanda, ye vo mayā dhammā abhiññā desitā - seyyathidaṃ cattāro satipaṭṭhānā cattāro sammappadhānā cattāro iddhipādā pañcindriyāni pañca balāni satta bojjhaṅgā ariyo aṭṭhaṅgiko maggo - passasi no tvaṃ, ānanda, imesu dhammesu dvepi bhikkhū nānāvāde’’ti?

Qu'en penses-tu, Ānanda: en ce qui concerne les enseignements que j'ai enseignés après les avoir réalisés directement, c'est-à-dire les quatre mises en place de la présence d'esprit, les quatre efforts corrects, les quatre bases de la puissance, les cinq facultés, les cinq forces, les sept facteurs de l'éveil, et la noble voie à huit composantes, vois-tu, Ānanda, ne serait-ce que deux bhikkhous ayant des opinions divergentes en ce qui concerne ces enseignements?

Yeme, bhante dhammā bhagavatā abhiññā desitā - seyyathidaṃ cattāro satipaṭṭhānā cattāro sammappadhānā cattāro iddhipādā pañcindriyāni pañca balāni satta bojjhaṅgā ariyo aṭṭhaṅgiko maggo - nāhaṃ passāmi imesu dhammesu dvepi bhikkhū nānāvāde. Ye cakho, bhante puggalā bhagavantaṃ patissayamānarūpā viharanti tepi bhagavato accayena saṅghe vivādaṃ janeyyuṃ ajjhājīve vā adhipātimokkhe vā. Svāssa vivādo bahujanāhitāya bahujanāsukhāya bahuno janassa anatthāya ahitāya dukkhāya devamanussāna’’nti.

Bhanté, en ce qui concerne les enseignements que le Fortuné a enseignés après les avoir réalisés directement, c'est-à-dire les quatre mises en place de la présence d'esprit, les quatre efforts corrects, les quatre bases de la puissance, les cinq facultés, les cinq forces, les sept facteurs de l'éveil, et la noble voie à huit composantes, je ne vois pas ne serait-ce que deux bhikkhous ayant des opinions divergentes en ce qui concerne ces enseignements. Mais, Bhanté il y a des individus qui vivent en respectant le Fortuné, mais qui pourraient fomenter des disputes dans la Communauté au sujet d'un mode de vie et d'un Pātimokkha rigoureux, une fois que le Fortuné sera parti. Une telle dispute serait au détriment de beaucoup de gens, pour le malheur de beaucoup de gens, pour le préjudice, le détriment et le mal-être de nombreux dévas et êtres humains.

Appamattako so, ānanda, vivādo yadidaṃ ajjhājīve vā adhipātimokkhe vā. Magge vā hi, ānanda, paṭipadāya vā saṅghe vivādo uppajjamāno uppajjeyya; svāssa vivādo bahujanāhitāya bahujanāsukhāya bahuno janassa anatthāya ahitāya dukkhāya devamanussānaṃ.

Ānanda, une dispute au sujet d'un mode de vie et d'un Pātimokkha rigoureux ne serait pas grand chose. Mais qu'une dispute, Ānanda, survienne dans la Communauté au sujet de la voie ou du sentier; une telle dispute serait au détriment de beaucoup de gens, pour le malheur de beaucoup de gens, pour le préjudice, le détriment et le mal-être de nombreux dévas et êtres humains.

...

...



Bodhi leaf



Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Sœur Upalavanna
et Middle length discourses of the Buddha de Bhikkhu Ñāṇamoli et Bhikkhu Bodhi.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.