Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Khuddaka Nikāya >> Dhammapada

Dhp XVIII
Mala Vagga
— Les Impuretés—



235.
Tu es comme une feuille fanée.
Les messagers de Yama sont prêts pour toi.
Tu es sur le point d'entreprendre l'ultime voyage
Et tu n'as fait aucune provision.



236.
Fais une île (un refuge) de toi-même.
Dépêche-toi de t'exercer. Sois sage.
Ayant détruit les impuretés, immaculé,
Tu entreras dans le monde céleste des êtres nobles.



237.
Tu arrives maintenant au terme de ta vie.
Tu t'approches de Yama, et il n'y a nulle part
Où tu puisses te reposer sur le chemin.
Et tu n'as fait aucune provision.



238.
Fais une île (un refuge) de toi-même.
Dépêche-toi de t'exercer. Sois sage.
Ayant détruit les impuretés, immaculé,
Tu ne seras plus sujet à la naissance et à la vieillesse.



239.
Graduellement, petit à petit, moment par moment,
Un homme sage détruit ses impuretés,
Tel un orfèvre retirant les impuretés
De l'argent sur lequel il travaille.



240.
Telles la rouille qui corrode
Le fer dont elle est issue,
Les actions du transgresseur
Le mènent vers une existence inférieure.



241.
L'absence de récitation est la dégradation de l'apprentissage,
L'absence de maintenance est la dégradation de la maison,
L'indolence est la dégradation de la beauté,
La négligence est la dégradation de la surveillance.



242.
La méconduite sexuelle est la dégradation d'une femme,
L'avarice est la dégradation du donneur.
Les mauvaises choses son impures,
Aussi bien dans ce monde que dans le suivant.



243.
L'ignorance est la plus grande des impuretés,
Plus grande que toutes les autres impuretés.
Abandonnez cette impureté et soyez purs, bhikkhous.



244.
La vie est facile pour celui qui est éhonté,
Effronté comme un corbeau diffamant les autres,
Celui qui est prétentieux, agressif et corrompu.



245.
La vie est difficile pour celui qui a une conscience,
Celui qui recherche constamment la pureté,
Qui est détaché, modeste, et voit clairement
Ce qu'est la vie correcte.



246.
Celui qui détruit la vie, celui qui ment
Qui s'empare de ce qui ne lui a pas été donné,
Qui a des rapports avec la femme d'un autre,



247.
Et prend des boissons intoxicantes
Celui là déterre ses propres racines,
Dès à présent, dans le monde visible.



248.
Sache cela, homme!
Les mauvais comportements sont difficiles à restreindre.
Ne laisse pas l'avidité et la malveillance
T'apporter du mal-être pour longtemps.



249.
Les hommes donnent en fonction
De leur conviction et de leur dévotion.
Celui qui est mécontent de la nourriture
Et la boisson reçues par d'autres
Ne peut atteindre la concentration,
Que ce soit de jour ou de nuit.



250.
Celui qui a supprimé, déraciné,
Détruit les pensées de ce genre
Atteindra samādhi, de jour et de nuit.



251.
Il n'y a pas de feu tel que la passion.
Il n'y a pas de saisie telle que la haine.
Il n'y a pas de filet (piège) tel que l'ignorance,
Il n'y a pas de rivière{1} telle que l'avidité.



252.
Il est facile de voir les fautes des autres.
Mais il est difficile de voir les siennes.
Il étale les fautes des autres comme le grain à décortiquer,
Mais il cache les siennes comme un tricheur malchanceux.



253.
Chez celui qui voit constamment les fautes des autres,
Et qui les dénigre, les impuretés mentales se multiplient,
Il est loin de parvenir à leur extinction.



254.
Il n'y a pas de sentier dans le ciel,
Pas de [vrai] renonçant en dehors [de cet enseignement].
Tous les êtres se complaisent dans les entraves,
Mais les Tathāgatas sont libérés des entraves.



255.
Il n'y a pas de sentier dans le ciel,
Pas de [vrai] renonçant en dehors [de cet enseignement].
Pas de saṅkhāra qui soit permanent.
Les Bouddhas demeurent imperturbables.




Bodhi leaf



Note

1. rivière: Certains interprètent cette phrase comme signifiant qu'une rivière ne peut jamais être remplie, de même que l'avidité est insatiable. On pourrait voir dans le flot l'image du devenir, lequel, dans la chaîne de conditionnement (SN 12.2) est conditionné par l'attachement, qui est lui-même une production de l'appétence (avidité).



Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Daw Mya Tin
et les documents disponibles sur le site de la DLMB.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originelles.