Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Khuddaka Nikāya >> Dhammapada

Dhp XVI
Piya Vagga
— Les Etres chers —



209.
Celui qui entreprend ce qui ne devrait pas l'être,
Et qui n'entreprend pas ce qui devrait l'être,
Qui a abandonné le noble but de la vie
Et qui s'attache à ce qui est agréable
Envie ceux qui s'exercent eux-mêmes.



210.
Ne t'associe pas à ceux qui te sont chers,
Et jamais à ceux que tu n'aimes pas.
Ne pas voir ceux qui te sont chers est douloureux,
Et voir ceux que tu n'aimes pas l'est également.



211.
Ainsi donc, ne chéris rien ni personne
Car la séparation d'avec les êtres chers est mauvaise.
Il n'y a pas d'entrave pour ceux qui n'ont rien
Qui leur soit cher ou qui leur soit détestable.



212.
L'affection engendre le chagrin et la peur.
Celui qui est libéré de l'affection n'a plus de chagrin.
Comment pourrait-il donc être sujet à la peur?



213.
Le chérissement engendre le chagrin et la peur.
Celui qui est libéré du chérissement n'a plus de chagrin.
Comment pourrait-il donc être sujet à la peur?



214.
L'attachement engendre le chagrin et la peur.
Celui qui est libéré de l'attachement n'a plus de chagrin.
Comment pourrait-il donc être sujet à la peur?



215.
Le plaisir sensuel engendre le chagrin et la peur.
Celui qui est libéré du plaisir sensuel n'a plus de chagrin.
Comment pourrait-il donc être sujet à la peur?



216.
L'appétence engendre le chagrin et la peur.
Celui qui est libéré de l'appétence n'a plus de chagrin.
Comment pourrait-il donc être sujet à la peur?



217.
Celui qui doué de vertu et de vision
Qui est établi dans le Dhamma,
A réalisé la vérité et remplit ses devoirs,
Celui-là est aimé de tous.



218.
Celui qui a développé le désir de l'Ineffable,
Qui a un esprit étendu (par les jhānas),
Qui n'est pas attaché aux plaisirs sensuels,
On dit de lui qu'il remonte le courant.*



219.
Celui qui s'est absenté pendant longtemps
Et qui revient de loin sans avoir subi d'accident
Est accueilli avec joie par ses proches,
Ses amis et tous ceux qui lui souhaitent du bien.



220.
De même, celui qui a fait le bien,
Lorsqu'il va de ce monde à un autre,
Ses bonnes actions l'accueillent,
Comme ses proches accueillent
Un être cher qui est de retour.




Bodhi leaf



Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Daw Mya Tin
et les documents disponibles sur le site de la DLMB.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.