Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Khuddaka Nikāya >> Dhammapada

Dhp XIV
Buddha Vagga
— Les Bouddhas —



179.
Celui dont la conquête (des impuretés mentales) est complète,
En qui aucune autre impureté ne peut apparaître,
Ce Bouddha dont la sphère d'influence est infinie
Qui ne suit aucun sentier,
Par quel sentier le mènerait-on (à sa perte)?



180.
Celui en qui il n'y a plus d'appétence qui puisse,
Tel un filet, le ramener vers une quelconque existence,
Ce Bouddha dont la sphère d'influence est infinie
Qui ne suit aucun sentier,
Par quel sentier le mènerait-on (à sa perte)?



181.
Les sages qui pratiquent les jhānas,
Se plaisant à la renonciation et au calme,
Ceux qui sont diligents et complètement éveillés,
Sont enviés même par les dévas.



182.
Difficile à obtenir est la vie humaine.
Difficile est la vie des mortels.
Difficile est-ce d'entendre le vrai Dhamma
Difficile est-ce de voir un Bouddha.



183.
Ne pas réaliser d'actions mauvaises
Cultiver les bonnes actions
Purifier l'esprit.
Voici l'enseignement des Bouddhas.



184.
Patience et tolérance sont la plus haute pratique ascétique.
'Nibbāna est suprême' disent les Bouddhas.
Un bhikkhou ne nuit pas aux autres.
Celui qui nuit aux autres n'est pas un bhikkhou.



185.
Ne pas médire, ne pas nuire,
Pratiquer la restreinte du Pātimokkha,
Etre modéré avec la nourriture, vivre dans la solitude,
Se consacrer au développement de l'esprit
Voici l'enseignement des Bouddhas.



186.
Même s'il pleuvait des pièces de monnaie,
Cela ne suffirait pas à satisfaire tous les désirs.
Le sage, ayant compris que les désirs sensuels
Apportent peu de plaisir et beaucoup de mal-être,



187.
Ne se complaît pas même dans les plaisirs des dévas.
Un disciple de celui qui est correctement et pleinement éveillé
Se réjouit de la cessation de l'appétence (Nibbāna).



188.
Lorsqu'ils sont menacés par un danger,
Les hommes cherchent refuge en divers endroits:
Montagnes et forêts, parcs et jardins, ou sanctuaires.



189.
Mais un tel refuge n'est pas sûr,
Ce n'est pas le meilleur refuge.
Dans un tel refuge, on n'est pas libéré
De toutes les souffrances de l'existence.



190.
Ceux qui prennent refuge
Dans le Bouddha, le Dhamma et le Sangha
Voient avec la sagesse correcte
Les quatre nobles vérités:



191.
Le mal-être, son origine, sa cessation
Ainsi que le noble octuple sentier
Qui mène à la cessation du mal-être.



192.
Ceci est bien un refuge sûr,
C'est le meilleur des refuges.
Dans un tel refuge, on est libéré
De toutes les souffrances de l'existence.



193.
Il est difficile de trouver un homme
Doué de la plus haute noblesse.
Il ne naît pas partout.
Là où naît un tel sage,
Sa famille prospère.



194.
Heureuse est l'apparition d'un Bouddha.
Heureuse est l'exposition du vrai Dhamma.
Heureuse est l'unité du Sangha
Heureuse est la pratique de ceux qui sont unis.



195.
Certains rendent hommage à ceux qui le méritent,
Que ce soit un Bouddha ou ses disciples
Qui sont allés au-delà des obstacles (nīvaraṇas)
Et ont vaincu le chagrin et la peine.



196.
Nul ne peut mesurer comme tel et tel
Le mérite gagné par ceux
Qui rendent hommage à de tels êtres
Emancipés et sans peur.




Bodhi leaf



Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Daw Mya Tin
et les documents disponibles sur le site de la DLMB.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.