Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Khuddaka Nikāya >> Dhammapada

Dhp VIII
Sahassa vaggo
— Les Mille —



100.
Un seul mot sensé
Est meilleur que mille paroles insignifiantes,
Si en l'entendant on est apaisé.



101.
Une seule strophe sensée
Est meilleure que mille strophes insignifiantes,
Si en l'entendant on est apaisé.



102.
Une strophe sur le Dhamma
Est meilleure que mille strophes insignifiantes,
Si en l'entendant on est apaisé.



103.
On peut conquérir mill'hommes dans une bataille,
Mais celui qui n'en conquiert qu'un seul - lui-même -
Est bien le vainqueur de la plus haute des batailles.



104.
Il vaut mieux se conquérir soi-même
Que conquérir d'autres personnes.
Une personne qui se contrôle elle-même,
Qui agit toujours avec contrôle de soi,



105.
Aucun déva, aucun gandhabba,1
Ni Māra, ni Brahmā ne peuvent
Transformer en défaite sa victoire.



106.
Mois après mois pendant des milliers d'années,
On peut faire des sacrifices [rituels] par centaines
Mais si, même si ce n'est que pour un instant,
On rend hommage à quelqu'un qui s'est développé,
Alors cet hommage est, en réalité,
Meilleur que cent ans de sacrifices.



107.
On peut passer cent ans dans la forêt
A vouer un culte au feu sacré
Mais si, même si ce n'est que pour un instant,
On rend hommage à quelqu'un qui s'est développé,
Alors cet hommage est, en réalité,
Meilleur que cent ans de sacrifices.



108.
Quelque soient les offrandes sacrificielles
Qu'un homme du monde peut faire pendant un an
Dans le but de gagner du mérite,
Tout cela ne vaut pas le quart
De ce qu'il gagne en rendant hommage
A une personne ayant une conduite parfaite.



109.
Chez celui qui respecte les vertueux
Et qui rend hommage aux aînés,
Quatre chose se développent:
Longévité, beauté, bonheur et force.



110.
Un seul jour de la vie d'un vertueux
Qui pratique les jhānas
Est meilleur que cent ans de la vie
D'un immoral, sans auto-contrôle.



111.
Un seul jour de la vie d'un sage
Qui pratique les jhānas
Est meilleur que cent ans de la vie
D'un ignare sans auto-contrôle.



112.
Un seul jour de la vie d'un homme
Qui a entrepris un effort résolu
Est meilleur que cent ans de la vie
D'une personne inactive et sans vigueur.



113.
Un seul jour de la vie d'un homme qui perçoit
L'apparition et la cessation des phénomènes
Est meilleur que cent ans de la vie
D'une personne qui ne perçoit pas
L'apparition et la cessation des phénomènes.



114.
Un seul jour de la vie d'un homme
Qui perçoit le Sans-mort (Nibbāna)
Est meilleur que cent ans de la vie
D'une personne qui ne perçoit pas le Sans-mort.



115.
Un seul jour de la vie d'un homme
Qui comprend le plus haut Dhamma est meilleur
Que cent ans de la vie d'une personne
Qui ne comprend pas le plus haut Dhamma.




Bodhi leaf



Notes


1. gandhabba: déva du monde des Quatre Maharajas, considéré comme appartenant à la classe de dévas la moins élevée.


2. Kahapana: monaie utilisée dans l'Inde ancienne.




Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Daw Mya Tin
et les documents disponibles sur le site de la DLMB.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.