Snp 2.4
Maṅgala Sutta
— La prospérité —

Un déva questionne le Bouddha, qui lui explique douze choses qui constituent la plus haute prospérité.



Pāḷi



Evaṃ me sutaṃ:

Français



Ainsi ai-je entendu:

Ekaṃ samayaṃ Fortuné sāvatthiyaṃ viharati jetavane anāthapiṇḍikassa ārāme. Atha kho aññatarā devatā abhikkantāya rattiyā abhikkantavaṇṇā kevalakappaṃ jetavanaṃ obhāsetvā yena Fortuné tenupasaṅkami; upasaṅkamitvā bhagavantaṃ abhivādetvā ekamantaṃ aṭṭhāsi. Ekamantaṃ ṭhitā kho sā devatā bhagavantaṃ gāthāya ajjhabhāsi:

En une occasion, le Fortuné séjournait près de Sāvatthī, dans le bois de Jéta, le parc d'Anāthapiṇḍika. En cette occasion-là, alors que la nuit était bien avancée, un certain déva illumina presque tout le bois de Jeta de son éclat superbe, et vint voir le Fortuné. S'étant approché et lui ayant rendu hommage, il se tint debout d'un côté. Alors qu'il était debout là, il s'adressa en vers au Fortuné:

[deva:]

Bahū devā manussā ca,
Maṅgalāni acintayuṃ;
Ākaṅkhamānā sotthānaṃ,
Brūhi maṅgalamuttamaṃ.

[déva:]

Beaucoup de dévas et d'êtres humains,
Désirant le bien-être, ont réfléchi
A ce qui apporte la prospérité.
Veuillez expliquer ce qu'est la plus haute prospérité.{1}

[Buddha:]

Asevanā ca bālānaṃ,
Paṇḍitānañca sevanā.
Pūjā ca pūjaneyyānaṃ,
Etaṃ maṅgalamuttamaṃ.

Patirūpadesavāso ca,
Pubbe ca katapuññatā;
Attasammāpaṇidhi ca,
Etaṃ maṅgalamuttamaṃ.

Bāhusaccañca sippañca,
Vinayo ca susikkhito;
Subhāsitā ca yā vācā,
Etaṃ maṅgalamuttamaṃ.

‘Mātāpitu upaṭṭhānaṃ,
Puttadārassa saṅgaho;
Anākulā ca kammantā,
Etaṃ maṅgalamuttamaṃ.

Dānañca dhammacariyā ca,
Ñātakānañca saṅgaho;
Anavajjāni kammāni,
Etaṃ maṅgalamuttamaṃ.

Āratī viratī pāpā,
Majjapānā ca saṃyamo;
Appamādo ca dhammesu,
Etaṃ maṅgalamuttamaṃ.

Gāravo ca nivāto ca,
Santuṭṭhi ca kataññutā;
Kālena dhammassavanaṃ,
Etaṃ maṅgalamuttamaṃ.

Khantī ca sovacassatā,
Samaṇānañca dassanaṃ;
Kālena dhammasākacchā,
Etaṃ maṅgalamuttamaṃ.

Tapo ca brahmacariyañca,
Ariyasaccāna dassanaṃ;
Nibbānasacchikiriyā ca,
Etaṃ maṅgalamuttamaṃ.

Phuṭṭhassa lokadhammehi,
Cittaṃ yassa na kampati;
Asokaṃ virajaṃ khemaṃ,
Etaṃ maṅgalamuttamaṃ.

Etādisāni katvāna,
Sabbatthamaparājitā;
Sabbattha sotthiṃ gacchanti,
Taṃ tesaṃ maṅgalamuttama’’nti.

[le Bouddha:]

Ne pas s'associer avec les sots,
S'associer avec les hommes sages,{2}
Et rendre hommage à ceux qui en sont dignes,
C'est la plus haute prospérité.

Vivre dans un endroit convenable,
Avoir effectué des actions méritoires dans le passé,
Avoir soi-même des aspirations correctes,
C'est la plus haute prospérité.

Etre doué d'une vaste connaissance,
De talents, être bien entraîné à la discipline,
Et (faire preuve d')une parole agréable,
C'est la plus haute prospérité.

Supporter sa mère et son père,
Etre bienveillant envers femme et enfants,
Et ne pas avoir des occupations compliquées,
C'est la plus haute prospérité.

Etre généreux, vivre en accord avec le Dhamma,
Etre bienveillant envers les membres de la famille,
Ainsi qu'effectuer des actions irréprochables,
C'est la plus haute prospérité.

Abstention et abstinence de ce qui est mauvais,{3}
S'abstenir des boissons fortes,
Et être diligent en ce qui concerne le Dhamma,
C'est la plus haute prospérité.

Etre respectueux, être humble,
Se satisfaire (de peu), être reconnaissant,
Et entendre le Dhamma au bon moment,
C'est la plus haute prospérité.

Etre doué de tolérance, et doué d'obéissance,
Aller voir les renonçants,
Et discuter du Dhamma au bon moment,
C'est la plus haute prospérité.

Pratiquer la moralité, la vie brahmique,
Voir les nobles vérités,
Et réaliser Nibbāna,
C'est la plus haute prospérité.

Avoir un esprit qui ne s'agite pas lorsqu'en contact
Avec les choses du monde, délivré de l'affliction,
Délivré des souillures et rempli de paix,
C'est la plus haute prospérité.

Ceux qui ont agi ainsi
Sont en toutes choses victorieux
Partout ils marchent en sûreté,
C'est leur plus haute prospérité.





Bodhi leaf



Notes


1. la plus haute prospérité: maṅgalamuttamaṃ [maṅgala: prospérité | uttama: le plus haut]


2. sots/sages: sot: bāla; sage: paṇḍita


3. mauvais: pāpa




Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Piyadassi Thera.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.