Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Khuddaka Nikāya >> Dhammapada

Dhp XXVI
Brāhmaṇa Vagga
— Le Brahmane —



383.
Assèche le torrent de l'avidité avec diligence
Et abandonne le désir sensuel, ô Brahmane.
Étant parvenu à la destruction des saṅkhāras,
Sois quelqu'un qui connaît l'Inconditionné.



384.
Lorsqu'un Brahmane est bien établi
Vis-à-vis de deux choses (samatha et vipassanā),
Alors chez cet homme doué de connaissance
Toutes les entraves sont détruites.



385.
Celui pour qui il n'y a ni cette rive
Ni l'autre rive, ni les deux rives à la fois,{1}
Qui est détaché et sans peur,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



386.
Celui qui médite, qui est sans impureté,
Qui est assis, sans impureté mentale,
Qui a atteint l'objectif suprême,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



387.
Le soleil brille le jour, la lune brille la nuit.
Le noble-guerrier brille dans ses apparats,
Le Brahmane brille lorsqu'il est en méditation,
Le Bouddha resplendit à tout moment, jour et nuit.



388.
Parce qu'il a éradiqué le mal,
On l'appelle 'Brahmane'.
Par ce qu'il vit calmement,
On l'appelle 'Samana'.
Parce qu'il renonce{2} aux impuretés,
On l'appelle 'Renonçant'.



389.
Il ne faut pas frapper un Brahmane.
Un Brahmane ne doit pas s'emporter contre son assaillant.
Honte à celui qui frappe un Brahmane!
Honte plus grande encore au Brahmane qui s'emporte!



390.
Il n'y a aucun bienfait pour un Brahmane
S'il ne réfrène pas la colère à laquelle il est enclin.
Autant il se désiste de l'intention de nuire,
D'autant son mal-être s'apaise.



391.
Celui qui ne fait aucun mal,
En corps, en parole, ou en pensée,
Qui est restreint de ces trois manières,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



392.
A celui de qui tu reçois
L'enseignement de celui qui est correctement et pleinement éveillé
Tu dois rendre hommage respectueusement,
Comme un Brahmane révère le feu sacrificiel.



393.
Ce n'est pas en portant des cheveux tressés
Ni par lignage ou par caste qu'on devient un Brahmane.
Celui qui réalise les (nobles) vérités et le Dhamma,
Celui-là est pur, il est un Brahmane.



394.
Ignorant, à quoi bon porter des cheveux tressés?
A quoi bon porter un vêtement de peau d'antilope?
Il y a en toi une jungle (d'impuretés)
Tu ne te purifie qu'extérieurement.



395.
Celui qui porte des haillons abandonnés
Qui est maigre, les veines apparentes,
Qui médite seul dans la forêt,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



396.
Je ne l'appelle pas Brahmane à cause de sa naissance,
Parce qu'il est né du sein d'une mère [brahmane].
Il n'est qu'un bhovadi{3} s'il est encore attaché.
J'appelle Brahmane celui sans attachement, sans impureté.



397.
Celui qui a sectionné tous les saṃyojanas,
Celui qui n'est pas sujet à l'appréhension,
Qui a vaincu les attachements, délivré,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



398.
Celui qui a coupé la courroie, la lanière,
Celui qui a coupé l'entrave et la bride
Qui a éradiqué tous les obstacles, éveillé,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



399.
Celui qui sans colère essuie
Les insultes, les coups et l'enchaînement,
Pour qui la force de la patience est comme celle d'une armée,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



400.
Celui qui est délivré de la colère, assidu,
Vertueux, sans arrogance, contrôlé dans ses sens,
Celui pour qui cette existence est la dernière,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



401.
Celui qui ne s'attache pas aux plaisirs sensuels,
Pas plus qu'une goutte d'eau à une feuille de lotus,
Ni qu'une graine de moutarde au bout d'un poinçon
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



402.
Celui qui réalise, ici, par lui-même,
L'éradication du mal-être,
Qui a déposé le fardeau, émancipé,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



403.
Celui qui est sage, comprenant en profondeur,
Celui qui différencie le bon chemin du mauvais,
Celui qui a atteint l'objectif le plus élevé,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



404.
Celui qui se tient à l'écart
Des gens de foyer et des sans-foyers,
Ayant quitté le foyer, étant de peu de désirs,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



405.
Celui qui a abandonné l'usage de la force
Vis-à-vis de tous les êtres -les faibles comme les forts-
Qui ne tue pas et n'entraîne pas les autres au meurtre
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



406.
Celui qui n'est pas hostile envers les hostiles,
Qui est paisible parmi ceux qui font usages des armes,
Qui n'a pas d'attachement envers les objets d'attachement,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



407.
Celui de qui l'appétence, l'aversion,
la prétention et le dénigrement sont tombés
Comme une graine de moutarde du bout d'un poinçon
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



408.
Celui qui a des paroles aimables
Instructives et empruntes de vérité,
Dont les propos n'offensent personne
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



409.
Celui qui dans le monde ne s'empare de rien
Qui ne lui ait été donné, qu'il s'agisse d'un objet
Long ou court, grand ou petit, agréable ou non,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



410.
Celui qui n'a pas de désir
Ni pour ce monde ni pour le suivant,
Délivré de l'appétence, émancipé,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



411.
Celui qui n'a pas d'attachement,
Délivré du doute par son accomplissement,
Celui qui est parvenu au Sans-mort
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



412.
Celui qui dans le monde
A transcendé le bon et le mauvais
Sans chagrin, sans tache, pur,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



413.
Celui qui comme la lune
Est sans tache, pur, clair et serein,
Dont le désir d'exister est éteint,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



414.
Celui qui est allé au-delà de ce dangereux marais,
De cette route difficile, de ce saṃsāra, de l'illusionnement,
Celui qui a traversé, qui a atteint l'autre rive,
Qui médite, délivré de l'appétence et du doute,
Ne s'attachant à rien, parfaitement paisible,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



415.
Celui qui dans le monde a abandonné les plaisirs,
Qui, vivant la vie sans foyer, est devenu bhikkhou,
Ayant éradiqué les désirs sensuels et le devenir,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



416.
Celui qui dans le monde a abandonné taṇhā,
Qui, vivant la vie sans foyer, est devenu bhikkhou,
Ayant éradiqué taṇhā et le devenir,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



417.
Celui qui a renoncé aux attachements humains
Qui a transcendé les attachements dévas,
Qui est délivré de tout attachement,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



418.
Celui qui a renoncé aux préférences et aux rejets,
Celui qui est apaisé, délivré des attachements,
Un héros, qui a conquis le monde entier,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



419.
Celui qui a complètement compris
La mort et la renaissance des êtres,
Qui est détaché, sugata et éveillé,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



420.
Celui dont la destination n'est pas connue
Ni des dévas, ni des gandhabbas, ni des humains
Qui a détruits les impuretés mentales et est un arahant
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



421.
Celui qui ne s'attache pas au passé
Qui ne s'attache ni au futur, ni au présent,
Qui n'a pas d'attaches et ne s'accroche pas,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



422.
Celui qui est fort, noble, héroïque,
Un grand voyant, victorieux, délivré de l'appétence,
Qui a accompli sa tache et est éveillé,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



423.
Celui qui connaît ses naissances passées,
Qui voit à la fois les mondes célestes et infernaux,
Celui qui est parvenu à la fin des renaissances,
Un sage ayant atteint la sagesse supérieure,
Et qui a réalisé tous les accomplissements,
Celui-là je l'appelle un Brahmane.



Bodhi leaf



Notes

1. cette rive, l'autre rive: 'cette rive' correspond aux six āyatanas internes (œil, oreille, nez, langue corps, esprit), et 'l'autre rive' correspond aux six āyatanas externes (objets externes correspondant chacun des six āyatanas internes).

2. renonce: 'pabbajayam' en Pali entre en résonnance avec 'pabbajjā' (renonçant, bhikkhou) en fin de phrase.

3. bhovadi: désigne celui qui utilise le terme 'bho', lequel est une apostrophe familière utilisée par les brahmanes de l'Inde ancienne pour désigner les égaux et les inférieurs. Le message est qu'un tel brahmane n'est qu'un arrogant.



Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Daw Mya Tin
et les documents disponibles sur le site de la DLMB.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.