AN 11.2
Cetanākaraṇīya Sutta
— Avoir besoin de vouloir —
[ cetana: intension, acte de volonté | karaṇīya: devant être fait ]

Le Bouddha explique comment toute la pratique découle naturellement étape par étape du développement de la vertu, sans qu'il soit besoin de désirer atteindre l'étape suivante.




Pāḷi



Sīlavato, bhikkhave, sīlasampannassa na cetanāya karaṇīyaṃ: ‘avippaṭisāro me uppajjatū’ti. Dhammatā esā, bhikkhave, yaṃ sīlavato sīlasampannassa avippaṭisāro uppajjati.

Français



Celui qui est vertueux, bhikkhous, qui est accompli en vertu, n'a pas besoin de vouloir: 'Que l'absence de remords apparaisse en moi'. Car c'est dans la nature des choses, bhikkhous, que chez celui qui est vertueux, qui est accompli en vertu, l'absence de remords apparaisse.

Avippaṭisārissa, bhikkhave, na cetanāya karaṇīyaṃ: ‘pāmojjaṃ me uppajjatū’ti. Dhammatā esā, bhikkhave, yaṃ avippaṭisārissa pāmojjaṃ uppajjati.

Celui qui n'a pas de remords n'a pas besoin de vouloir: 'Que la joie sereine apparaisse en moi'. Car c'est dans la nature des choses que chez celui qui est sans remords la joie sereine apparaisse.

Pamuditassa, bhikkhave, na cetanāya karaṇīyaṃ: ‘pīti me uppajjatū’ti. Dhammatā esā, bhikkhave, yaṃ pamuditassa pīti uppajjati.

Celui qui est sereinement joyeux n'a pas besoin de vouloir: 'Que l'exaltation apparaisse en moi'. Car c'est dans la nature des choses que chez celui qui est sereinement joyeux l'exaltation apparaisse.

Pītimanassa, bhikkhave, na cetanāya karaṇīyaṃ: ‘kāyo me passambhatū’ti. Dhammatā esā, bhikkhave, yaṃ pītimanassa kāyo passambhati.

Celui qui a l'esprit exalté n'a pas besoin de vouloir: 'Que mon corps se calme'. Car c'est dans la nature des choses que chez celui qui a l'esprit exalté le corps se calme.

Passaddhakāyassa, bhikkhave, na cetanāya karaṇīyaṃ: ‘sukhaṃ vediyāmī’ti. Dhammatā esā, bhikkhave, yaṃ passaddhakāyo sukhaṃ vediyati.

Celui dont le corps est calme n'a pas besoin de vouloir: 'Que je ressente du bien-être'. Car c'est dans la nature des choses que celui dont le corps est tranquille ressente du bien-être.

Sukhino, bhikkhave, na cetanāya karaṇīyaṃ: ‘cittaṃ me samādhiyatū’ti. Dhammatā esā, bhikkhave, yaṃ sukhino cittaṃ samādhiyati.

Celui qui ressent du bien-être n'a pas besoin de vouloir: 'Que mon esprit se concentre'. Car c'est dans la nature des choses que chez celui qui ressent du bien-être l'esprit se contre.

Samāhitassa, bhikkhave, na cetanāya karaṇīyaṃ: ‘yathābhūtaṃ jānāmi passāmī’ti. Dhammatā esā, bhikkhave, yaṃ samāhito yathābhūtaṃ jānāti passati.

Celui qui est concentré n'a pas besoin de vouloir: 'Que je connaisse et voie [les choses] telles qu'elles sont dans les faits'. Car c'est dans la nature des choses que celui qui est concentré connaisse et voie [les choses] telles qu'elles sont dans les faits.

Yathābhūtaṃ, bhikkhave, jānato passato na cetanāya karaṇīyaṃ: ‘nibbindāmī’ti. Dhammatā esā, bhikkhave, yaṃ yathābhūtaṃ jānaṃ passaṃ nibbindati.

Celui qui connaît et voit [les choses] telles qu'elles sont dans les faits n'a pas besoin de vouloir: 'Que je ressente le désenchantement'. Car c'est dans la nature des choses que celui qui connaît et voit [les choses] telles qu'elles sont dans les faits ressente le désenchantement.

Nibbinnassa, bhikkhave, na cetanāya karaṇīyaṃ: ‘virajjāmī’ti. Dhammatā esā, bhikkhave, yaṃ nibbinno virajjati.

Celui qui est désenchanté n'a pas besoin de vouloir: 'Que je sois détaché'. Car c'est dans la nature des choses que celui qui est désenchanté soit détaché.

Virattassa, bhikkhave, na cetanāya karaṇīyaṃ: ‘vimuttiñāṇadassanaṃ sacchikaromī’ti. Dhammatā esā, bhikkhave, yaṃ viratto vimuttiñāṇadassanaṃ sacchikaroti.

Celui qui est détaché n'a pas besoin de vouloir: 'Que je réalise la connaissance & vision de la libération'. Car c'est dans la nature des choses que celui qui est détaché réalise la connaissance & vision de la libération.

Iti kho, bhikkhave, virāgo vimutti-ñāṇadassanattho vimutti-ñāṇa-dassanānisaṃso; nibbidā virāgatthā virāgānisaṃsā; yathābhūta-ñāṇa-dassanaṃ nibbidatthaṃ nibbidānisaṃsaṃ; samādhi yathābhūta-ñāṇa-dassanattho yathābhūta-ñāṇa-dassanānisaṃso; sukhaṃ samādhatthaṃ samādhānisaṃsaṃ; passaddhi sukhatthā sukhānisaṃsā; pīti passaddhatthā passaddhānisaṃsā; pāmojjaṃ pītatthaṃ pītānisaṃsaṃ; avippaṭisāro pāmojjattho pāmojjānisaṃso; kusalāni sīlāni avippaṭisāratthāni avippaṭisārānisaṃsāni.

Ainsi, bhikkhous, le détachement a la connaissance & vision de la libération pour but, la connaissance & vision de la libération pour aboutissement; le désenchantement a le détachement pour but, le détachement pour aboutissement; la connaissance & vision [des choses] telles qu'elles sont dans les faits a le désenchantement pour but, le désenchantement pour aboutissement; la concentration a la connaissance & vision [des choses] telles qu'elles sont dans les faits pour but, la connaissance & vision [des choses] telles qu'elles sont pour aboutissement; le bien-être a la concentration pour but, la concentration pour aboutissement; la sérénité a le bien-être pour but, le bien-être pour aboutissement; l'exaltation a la sérénité pour but, la sérénité pour aboutissement; la joie a l'exaltation pour but, l'exaltation pour aboutissement; l'absence de remords a la joie pour but, la joie pour aboutissement; la vertu avantageuse a l'absence de remords pour but, l'absence de remords pour aboutissement

Iti kho, bhikkhave, dhammā dhamme abhisandenti, dhammā dhamme paripūrenti apārā pāraṃ gamanāyā ti.

Ainsi, bhikkhous, des états mentaux entraînent des états mentaux, des états mentaux mènent des états mentaux à leur plénitude, afin de se rendre de ce rivage au rivage éloigné.



Bodhi leaf



Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Thanissaro Bhikkhu.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.