Photo d'arbre >> Sutta Piṭaka >> Aṅguttara Nikāya >> Dasaka Nipāta

AN 10.104
Bīja Sutta
— Comme une graine —
[bīja: graine]

La vue correcte comme condition sine qua non de toute pratique bénéfique. Une analogie avec des graines amères ou sucrées illustre le sens de cette affirmation.




Lorsqu'une personne a une vue incorrecte, qu'elle produit des intentions incorrectes, des paroles incorrectes, des actions incorrectes, des moyens d'existence incorrects, des efforts incorrects, une attention incorrecte, une concentration incorrecte, une connaissance incorrecte, et une libération incorrecte, alors quelque action corporelle qu'elle entreprenne en accord avec cette vue, quelques paroles qu'elle prononce en accord avec cette vue, quelque action mentale qu'elle entreprenne en accord avec cette vue, quelques intentions, quelques déterminations, quelques vœux, quelques saṅkhāras, tous mènent à ce qui est désagréable, déplaisant, repoussant, préjudiciable et stressant. Pourquoi cela? Parce que la vue est mauvaise.

Tout comme lorsqu'une graine de nim (margousier), une graine amère de liane, ou une graine amère de melon est placée dans un sol humide, quelque soient les nutriments qu'elle prenne du sol et de l'eau, tous conduisent à son amertume, à son âcreté, et à son goût déplaisant. Pourquoi cela? Parce que la graine est mauvaise.

De la même manière, lorsqu'une personne a une vue incorrecte, qu'elle produit des intentions incorrectes, des paroles incorrectes... tous mènent à ce qui est désagréable, déplaisant, repoussant, préjudiciable et stressant. Pourquoi cela? Parce que la vue est mauvaise.


Lorsqu'une personne a une vue juste, qu'elle produit des intentions justes, des paroles justes, des actions justes, des moyens d'existence incorrects, des efforts incorrects, une attention juste, une concentration juste, une connaissance juste, et une libération juste, alors quelque action corporelle qu'elle entreprenne en accord avec cette vue, quelques paroles qu'elle prononce en accord avec cette vue, quelque action mentale qu'elle entreprenne en accord avec cette vue, quelques intentions, quelques déterminations, quelques vœux, quelques saṅkhāras, tous mènent à ce qui est agréable, plaisant, charmant, bénéfique et aisé. Pourquoi cela? Parce que la vue est bonne.

Tout comme lorsqu'une graine de canne à sucre, une graine de riz ou une graine de raisin est placée dans un sol humide, quelque soient les nutriments qu'elle prenne du sol et de l'eau, tous conduisent à sa douceur, à sa bonne saveur, et à sa succulence. Pourquoi cela? Parce que la graine est bonne.

De la même manière, lorsqu'une personne a une vue juste, qu'elle produit des intentions justes, des paroles justes... tous mènent à ce qui est agréable, plaisant, charmant, bénéfique et aisé. Pourquoi cela? Parce que la vue est bonne.





Bodhi leaf



Traduction proposée par Rémy,
sur la base du travail effectué par Thanissaro Bhikkhu.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
Toute réutilisation de ce contenu doit citer ses sources originales.