AN 10.71
Ākaṅkhā Sutta
— Souhaits —

Les directives du Bouddha pour les pratiquants engagés sont simples et identiques quels que soient les objectifs intermédiaires qu'ils se fixent.




Pāḷi



Ekaṃ samayaṃ bhagavā sāvatthiyaṃ viharati jetavane anāthapiṇḍikassa ārāme. Tatra kho bhagavā bhikkhū āmantesi:

Français



En une occasion, le Fortuné séjournait près de Savatthi, dans le bois de Jéta, le parc d'Anathapindika. En cette occasion-là, il s'adressa aux bhikkhous:

— Bhikkhavo ti.

Bhikkhous!

— Bhadante ti te bhikkhū bhagavato paccassosuṃ. Bhagavā etadavoca:

Bhadanté, répondirent les bhikkhous au Fortuné. Le Fortuné leur dit alors:

— Sampanna-sīlā, bhikkhave, viharatha sampanna-pātimokkhā, pātimokkha-saṃvarasaṃvutā viharatha ācāra-gocara-sampannā aṇumattesu vajjesu bhayadassāvino, samādāya sikkhatha sikkhāpadesu.

Bhikkhous, demeurez accomplis en vertu, observez le Patimokkha, demeurez restreints par la restreinte du Patimokkha, accomplis en [bonne] conduite et dans votre domaine [d'activité], voyant le danger dans la moindre des fautes, entreprenez les règles de l'entraînement et entraînez-y vous.

Ākaṅkheyya ce, bhikkhave, bhikkhu ‘sabrahmacārīnaṃ piyo cassaṃ manāpo ca garu ca bhāvanīyo cā’ti, sīlesvevassa paripūrakārī ajjhattaṃ ceto-samatham-anuyutto anirākatajjhāno vipassanāya samannāgato brūhetā suññāgārānaṃ.

Bhikkhous, si un bhikkhou souhaite: 'puissé-je être agréable et plaisant à mes compagnons dans la vie brahmique, honoré et révéré', alors il devrait porter la vertu à sa plénitude, s'adonner à la tranquillité intérieure de l'esprit, ne pas négliger les jhanas, être pourvu de vision discernante et fréquenter les locaux vides.

Ākaṅkheyya ce, bhikkhave, bhikkhu ‘lābhī assaṃ cīvara-piṇḍapāta-senāsana-gilāna-paccaya-bhesajja-parikkhārāna’nti, sīlesvevassa paripūrakārī ajjhattaṃ ceto-samatham-anuyutto anirākatajjhāno vipassanāya samannāgato brūhetā suññāgārānaṃ.

Bhikkhous, si un bhikkhou souhaite: 'puissé-je obtenir des robes, de la nourriture, des abris, des remèdes & provisions pour les malades', alors il devrait porter la vertu à sa plénitude, s'adonner à la tranquillité intérieure de l'esprit, ne pas négliger les jhanas, être pourvu de vision discernante et fréquenter les locaux vides.

Ākaṅkheyya ce, bhikkhave, bhikkhu ‘yesāhaṃ paribhuñjāmi cīvara-piṇḍapāta-senāsana-gilāna-paccaya-bhesajja-parikkhārānaṃ tesaṃ te kārā mahapphalā assu mahānisaṃsā’ti, sīlesvevassa paripūrakārī ajjhattaṃ ceto-samatham-anuyutto anirākatajjhāno vipassanāya samannāgato brūhetā suññāgārānaṃ.

Bhikkhous, si un bhikkhou souhaite: 'puissent les services de ceux dont j'utilise les robes, la nourriture, les abris, les remèdes & provisions pour les malades leur porter d'excellents fruits, leur apporter de grands bienfaits', alors il devrait porter la vertu à sa plénitude, s'adonner à la tranquillité intérieure de l'esprit, ne pas négliger les jhanas, être pourvu de vision discernante et fréquenter les locaux vides.

Ākaṅkheyya ce, bhikkhave, bhikkhu ‘ye me petā ñātī sālohitā kālakatā pasannacittā anussaranti tesaṃ taṃ mahapphalaṃ assa mahānisaṃsa’nti, sīlesvevassa paripūrakārī ajjhattaṃ ceto-samatham-anuyutto anirākatajjhāno vipassanāya samannāgato brūhetā suññāgārānaṃ.

Bhikkhous, si un bhikkhou souhaite: 'lorsque mes proches & parents défunts, une fois décédés, se souviennent de moi avec un esprit confiant, puisse cela leur porter d'excellents fruits, leur apporter de grands bienfaits', alors il devrait porter la vertu à sa plénitude, s'adonner à la tranquillité intérieure de l'esprit, ne pas négliger les jhanas, être pourvu de vision discernante et fréquenter les locaux vides.

Ākaṅkheyya ce, bhikkhave, bhikkhu ‘santuṭṭho assaṃ itarītara-cīvara-piṇḍapāta-senāsana-gilāna-paccaya-bhesajja-parikkhārenā’ti, sīlesvevassa paripūrakārī ajjhattaṃ ceto-samatham-anuyutto anirākatajjhāno vipassanāya samannāgato brūhetā suññāgārānaṃ.

Bhikkhous, si un bhikkhou souhaite: 'puissé-je me contenter de n'importe quelles robes, n'importe quelle nourriture, n'importe quels abris & n'importe quels remèdes & provisions pour les malades', alors il devrait porter la vertu à sa plénitude, s'adonner à la tranquillité intérieure de l'esprit, ne pas négliger les jhanas, être pourvu de vision discernante et fréquenter les locaux vides.

Ākaṅkheyya ce, bhikkhave, bhikkhu ‘khamo assaṃ sītassa uṇhassa jighacchāya pipāsāya ḍaṃsa-makasa-vātātapa-sarīsapa-samphassānaṃ, duruttānaṃ durāgatānaṃ vacanapathānaṃ uppannānaṃ sārīrikānaṃ vedanānaṃ dukkhānaṃ tippānaṃ kharānaṃ kaṭukānaṃ asātānaṃ amanāpānaṃ pāṇaharānaṃ adhivāsakajātiko assa’nti, sīlesvevassa paripūrakārī ajjhattaṃ ceto-samatham-anuyutto anirākatajjhāno vipassanāya samannāgato brūhetā suññāgārānaṃ.

Bhikkhous, si un bhikkhou souhaite: 'puissé-je endurer le froid, la chaleur, le contact avec les mouches, les moustiques, le vent, le soleil & les rampants, endurer les manières de parler qui sont malséantes et malvenues, ainsi que les ressentis corporels apparus qui sont douloureux, incisifs, aigus, perçants, désagréables, déplaisants, menaçant la vie', alors il devrait porter la vertu à sa plénitude, s'adonner à la tranquillité intérieure de l'esprit, ne pas négliger les jhanas, être pourvu de vision discernante et fréquenter les locaux vides.

Ākaṅkheyya ce, bhikkhave, bhikkhu ‘aratiratisaho assaṃ, na ca maṃ aratirati saheyya, uppannaṃ aratiratiṃ abhibhuyya abhibhuyya vihareyya’nti, sīlesvevassa paripūrakārī ajjhattaṃ ceto-samatham-anuyutto anirākatajjhāno vipassanāya samannāgato brūhetā suññāgārānaṃ.

Bhikkhous, si un bhikkhou souhaite: 'puissé-je terrasser le mécontentement & la complaisance, ne pas être terrassé par le mécontentement & la complaisance, et rester à maîtriser le mécontentement & la complaisance lorsqu'ils apparaissent', alors il devrait porter la vertu à sa plénitude, s'adonner à la tranquillité intérieure de l'esprit, ne pas négliger les jhanas, être pourvu de vision discernante et fréquenter les locaux vides.

Ākaṅkheyya ce, bhikkhave, bhikkhu ‘bhayabheravasaho assaṃ, na ca maṃ bhayabheravo saheyya, uppannaṃ bhayabheravaṃ abhibhuyya abhibhuyya vihareyya’nti, sīlesvevassa paripūrakārī ajjhattaṃ ceto-samatham-anuyutto anirākatajjhāno vipassanāya samannāgato brūhetā suññāgārānaṃ.

Bhikkhous, si un bhikkhou souhaite: 'puissé-je terrasser la peur & la frayeur, ne pas être terrassé par la peur & la frayeur, et rester à maîtriser la peur & la frayeur lorsqu'elles apparaissent', alors il devrait porter la vertu à sa plénitude, s'adonner à la tranquillité intérieure de l'esprit, ne pas négliger les jhanas, être pourvu de vision discernante et fréquenter les locaux vides.

Ākaṅkheyya ce, bhikkhave, bhikkhu ‘catunnaṃ jhānānaṃ ābhicetasikānaṃ diṭṭha-dhamma-sukha-vihārānaṃ nikāmalābhī assaṃ akicchalābhī akasiralābhī’ti, sīlesvevassa paripūrakārī ajjhattaṃ ceto-samatham-anuyutto anirākatajjhāno vipassanāya samannāgato brūhetā suññāgārānaṃ.

Bhikkhous, si un bhikkhou souhaite: 'puissé-je obtenir à volonté, aisément et sans difficulté les quatre jhanas, états d'esprit élevés qui fournissent un séjour agréable dans le monde visible', alors il devrait porter la vertu à sa plénitude, s'adonner à la tranquillité intérieure de l'esprit, ne pas négliger les jhanas, être pourvu de vision discernante et fréquenter les locaux vides.

Ākaṅkheyya ce, bhikkhave, bhikkhu ‘āsavānaṃ khayā anāsavaṃ cetovimuttiṃ paññāvimuttiṃ diṭṭheva dhamme sayaṃ abhiññā sacchikatvā upasampajja vihareyya’nti, sīlesvevassa paripūrakārī ajjhattaṃ ceto-samatham-anuyutto anirākatajjhāno vipassanāya samannāgato brūhetā suññāgārānaṃ.

Bhikkhous, si un bhikkhou souhaite: 'puissé-je, avec la destruction des impuretés mentales, entrer et demeurer dans ce monde visible dans la libération de l'esprit sans impureté, dans la libération par le discernement, en l'ayant réalisée pour moi-même par connaissance directe', alors il devrait porter la vertu à sa plénitude, s'adonner à la tranquillité intérieure de l'esprit, ne pas négliger les jhanas, être pourvu de vision discernante et fréquenter les locaux vides.

‘Sampannasīlā, bhikkhave, viharatha sampanna-pātimokkhā, pātimokkha-saṃvara-saṃvutā viharatha ācāra-gocara-sampannā aṇumattesu vajjesu bhaya-dassāvino, samādāya sikkhatha sikkhāpadesū’ti, iti yaṃ taṃ vuttaṃ, idametaṃ paṭicca vuttanti.

Voici donc ce en rapport à quoi il a été dit: 'Bhikkhous, demeurez accomplis en vertu, observez le Patimokkha, demeurez restreints par la restreinte du Patimokkha, accomplis en [bonne] conduite et dans votre domaine [d'activité], voyant le danger dans la moindre des fautes, entreprenez les règles de l'entraînement et entraînez-y vous.'





Bodhi leaf


Traduction proposée par Rémy.

———oOo———
Publié comme un don du Dhamma,
pour être distribué librement, à des fins non lucratives.
---

Le traducteur n'est pas un expert en Pali, et afin d'éviter toute erreur se réfère à des traductions déjà existantes; il espère néanmoins que les erreurs qui peuvent se glisser dans la traduction ne sont que minimes.



Creative Commons License
Ce travail est sous une License Internationale Creative Commons 4.0
avec Attribution, Usage non-commercial et Partage sous mêmes conditions
.